Votre vie rêvée

Bientôt un an que ce blog existe et il y a toujours un truc qui m’étonne : le nombre de lecteurs. Ici, c’est un blog écrit, on ne rigole pas tous les jours (même si des fois, on s’en paye une bonne tranche), ça prend du temps à lire nos proses. Et pourtant, vous êtes quotidiennement plus d’un millier à venir ici, très peu commentent et se font connaître. Mais qu’est-ce que vous foutez là ?

 

Parmi les commentateurs qui sortent de l’ombre, revient souvent la phrase suivante : « je ne vis pas du tout comme vous, je lis pour comprendre. » Ah ? Il y a souvent une idée de fascination/répulsion pour notre style de vie. Mais c’est quoi notre style de vie ? Certes, on est un peu bobos, un peu métrosexuels, un peu adulescents. Mais en quoi notre vie est-elle enviable ou détestable ? A 26 ans, je trouve que ma vie est normale : je galère dans ma vie professionnelle et ma vie privée (même si là, je suis dans ma bulle merveilleuse), je sors, des fois, je bois. Je baise et j’assume mais rien d’extraordinaire. Seulement 8 hommes ont partagé ma couche en 2005, ça n’a rien d’exceptionnel. Sur le lot, seuls deux
ont été des one shot et j’ai eu des relations suivies avec deux d’entre eux. Certes, par rapport au reste de ma vie, ce fut la fête du slip mais je ne suis ni une tombeuse ni une acharnée du sexe. Je ne suis pas non plus une nonne. Une fille normale, en somme, avec ses coups de cœur et coups dans la gueule, rien d’exceptionnel.

Nos vies ne sont pas que strass, sexe et alcool, loin de là. Nous avons des ambitions et nous donnons les moyens de les obtenir. Je n’ai pas fait 7 ans d’études pour me retrouver dans un boulot qui ne me plaît pas. Désolée mais être caissière au supermarché et rentrer le soir m’occuper de ma marmaille, ça me stimule pas. Mais voilà, en France, avoir des ambitions, c’est mal. Mes études me destinent à faire partie d’une sphère intellectuelle, idem pour Gauthier. Nous sommes snobs ? Sans doute mais peut-on nous reprocher de vouloir le meilleur ? Ce qui est amusant, c’est qu’on nous prend parfois pour des êtres futiles et superficiels mais vous seriez surpris par nos conversations. Avec Gauthier, nous parlons souvent de politique internationale, j’ai travaillé sur le Québec et l’Irlande du Nord, lui sur le Japon, nous suivons l’actualité et nous avons des idées politiques, des opinions construites. Mais sur ce blog, on ne parle pas politique, ce n’est pas la ligne éditoriale.

On ne voit ici que notre vie privée et encore ce qu’on en voit. Si on met en avant le côté festif, ce n’est pas par provocation mais raconter mes soirées à la maison ne me paraît pas des plus excitants. Je pourrais disserter sur ma demi-heure de rameur, sur les conneries qui passent à la télé, sur le roman que je lis, la musique que j’écoute, ma grille de sudoku avant le dodo… Je pourrais même donner les horaires de mes pauses pipi, soyons subversifs ! Forcément nos aventures surviennent surtout quand on sort de chez nous, quand on va dans des lieux peuplés d’autres individus. Dans des soirées, en somme. Mais ce n’est pas pour autant que nous sommes de sortie tous les soirs, nous n’en avons pas les moyens. On se prend des cuites mais pas tant que ça.

Après, il y a la question de nos relations amoureuses. Je suis une femme, 26 ans, mes ovules n’ont servi à rien pour le moment et ma principale ambition dans ma vie n’est pas de me reproduire. Je n’ai pas une affection particulière pour les enfants qui me laissent plutôt de marbre, je ne fonds pas sur les bébés. Quand j’entame une relation, je ne commence pas à faire des plans sur la comète. Je ne planifie rien : le premier câlin crapuleux survient quand le désir est le plus fort, je vais pas m’imposer une période d’abstinence d’un mois « parce que c’est pas bien de coucher le premier soir ». Honnêtement, je reste persuadée que de ne pas coucher le premier soir ne protège pas des connards. Si un mec ne veut que me sauter, il attendra que je cède (ou même pas) et il me balancera une fois qu’il aura obtenu ce qu’il veut. De l’autre côté, les mecs qui visitent mon intimité le premier soir ne sont pas forcément des fieffés salauds, ne catégorisons pas les gens comme ça. Sauf qu’on a beau dire, au début du XXIe siècle, une fille qui assume une vie sexuelle devient une salope, une « fille comme ça », comme a dit un lecteur récemment. On n’avance pas.

Alors, voilà. Des tas de gens lisent ce blog et jugent sur le peu qu’ils connaissent de nous. On nous crache dessus, sur notre vie, on nous trouve désespérant, on prétend qu’on lit notre blog « pour comprendre des gens comme nous ». J’admire cette curiosité anthropologique et sociologique de ces personnes tout comme j’admire leur hypocrisie. Personnellement, lire
des blogs de personne dont la vie ne m’intéresse pas, voire même me dérange, je ne lis pas. Je suis suffisamment confrontée à la vie des autres dans les journaux pour ne pas en plus pousser la curiosité à polluer mes loisirs. Je lis la vie de gens qui m’intéressent, que je ne me permets pas de juger parce que, d’une part, je ne les connais pas et que, d’autre part, ils sont libres de
faire ce qu’ils veulent. C’est déjà dur d’essayer de conseiller ses amis les plus proches sans le faire en plus pour des inconnus. Mais je lis aussi la vie de gens que j’envie. Bon, globalement, 
je n’envie que des détails : celle-ci a l’air d’avoir un boulot passionnant, celui-là a une vie de couple vraiment marrante… Après, je ne vais pas lire un blog pour vivre une vie par procuration, faut pas exagérer non plus.

Je continue à me demander : pourquoi les gens qui nous trouvent pitoyables continuent à nous lire ? Ca me rappelle l’arrivée de Loft Story en France, une fille m’avait expliqué qu’elle trouvait ça « sociologiquement intéressant ». La sociologie et l’anthropologie ont bon dos, tiens ! Je me demande dans quelles mesures les gens ne nous crachent pas sur la gueule parce qu’au fond, ils nous envient et ça leur fait mal au cul de pas pouvoir vivre comme nous. Ici, il n’est pas question de moyen. Quand on sort, avec Gauthier, on ne va pas dans des restos à 50 euros l’entrée, on ne va pas dans les boîtes où on paye 15 euros le cocktail. Non, nous, notre boîte de prédilection est petite et chaleureuse, il n’y a pas de people et on s’en fout bien. Parfois, nos sorties se font chez les uns ou chez les autres, on dîne, on discute, on rigole. Comme n’importe qui.

Ce qui m’amuse le plus, ce sont ceux qui critiquent le vide de nos vies. C’est sûr, leur vie doit être super pleine pour qu’ils prennent non seulement le temps de nous lire mais de cracher leur fiel sur nous. Par ailleurs, ces charmantes personnes se cachent souvent derrière des pseudos inconnus qui viennent juste nous insulter un petit coup et repartent sans demander leur reste. Mais, Seigneur, quel est donc l’intérêt ? Attention, je ne fustige pas la critique, je peux envisager qu’on ne soit pas d’accord avec nous (enfin, j’ai du mal… je plaisante !).  Ce qui me dépasse, ce sont les gens qui nous détestent tellement qu’ils viennent nous lire tous les jours et ne ratent pas une occasion de nous snipper. C’est du masochisme, à ce niveau là !


Mais je dirais plutôt que c’est de l’envie. Tout ce que nous faisons dans nos vies (pas grand-chose d’exceptionnel à mon sens), ça en démange certains. Mais notre vie est ce que nous en faisons.

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

52 réflexions au sujet de « Votre vie rêvée »

  1. Je ne veux pas faire la vieille routarde (sachant que je suis plus jeune que la plupart d’entre vous!), je trouve votre vie normale, simple et vingtenaire. Vie que j’ai vécu avant de rencontrer mon homme. Vie que je vivrai encore si j’avais l’argent pour sortir plus souvant et déambuler de bars en bars dans Paris. Vie que je considére avoir encore puisque je ne suis pas devenue la nonne que je n’ai jamais été. La fin du célibat à marqué la fin d’une période et le début d’une autre.
    Tant que vous ne regrettez rien, que malgré les galères vousvous amuser et vous profitez de la vie, je ne vois rien à dire.
    (ce commentaire est pour tous les vingtenaires de ce blog, je n’ai pas décider de vouvoyer Nina!)

  2. taz dit :

    Ben comme pour loft story, c’est du voyeurisme malsain. Dans les petits patelins on ragote sur les autres et on leur casse du sucre sur le dos. Maintenant, avec les grandes villes c’est plus dur, on se connait moins donc on s’en fout un peu ou on trouve moins le temps.
    Heureusement le Dieu blog est là. Cette fenetre ouverte sur la vie des gens, cette plongée dans la vie privée d’inconnus, c’est maginifique vu que ca permet de critiquer un peu beaucoup !

    Sur un plan personnel, je lis quelques blogs principalement pour avoir d’autres points de vue sur des sujets divers et variés. C’est pas en restant avec mes oeillères que je comprendrais les autres.

  3. Salut à toi, âme esseulée et solitaire à la vie pleine de luxure et de vide !

    (faudra m’expliquer comment ce mélange est réalisée, ça doit tenir à une propriété de la physique que je ne connais pas !)

    lol

    Bon trêve de plaisanterie. Il est amusant de constater que cet article avait commencé par une sorte de « bilan du blog » pour finir sur Nina qui râle après les râleurs lol

    Tu te demandes pourquoi ils reviennent. J’ai la raison, moi ! En fait, ils détestent ta vie, critiquent tes sorties, sont horrifiés par ta luxure luxuriante… mais ils aiment ta plume !

    Ils continuent à venir, parce qu’ils détestent ta vie… mais que tu la racontes bien =D

    Dès lors, il est logique de comprendre pourquoi les lecteurs se passionnent pour ton blog, et les récits de ta vie : ta plume est suffisamment adroite pour nous faire vivre ce que l’on lit sur ce blog.

    Mais je peux me tromper lol

    Thom…

  4. Guilhomme dit :

    Y’a aussi des visiteurs anonymes qui viennent ici se marrer un peu et qui se doutent bien que derrière la provoc (et encore, s’il y a de la provoc, elle est gentillette) se cache un peu de profondeur tout de même. Enfin, je dis « des » visiteurs anonymes, mais si ça se trouve, je suis le seul dans cette catégorie :-p

    Sais pas trop pourquoi je viens par ici. Je suppose qu’après avoir trop fréquenté des sages ingés, une bonne bouffée de réalité, ça fait du bien 🙂

  5. Et bien moi je vous lis depuis 2/3mois … et d’ailleurs pour tout comprendre j’ai du reprendre dès le début … et donc voici mon premier commentaire chez vous … je crois que les gens qui se permettent de critiquer sont tout simplement frustré … comme tu le dis ils vivent leur vie par procuration à travers les votres … il me semble que la meilleure solution c’est de ne pas y preter attention … après tout du moment que vos fidèles continuent à vous lire … et surtout tant que vous avez encore cette étincelle dans les yeux …
    Après tout c’est donné à tout le monde d’ouvrir un blog et d’y raconter ses tribulations … mais quelle joie de venir passer quelques minutes ici parce que c’est drôle … c’est frais … c’est convivial et c’est sérieux par moment … bah oui si ça en étonne certains !! … bon je suis peut-être allée un peu loin mais ce genre de critique c’est vraiment fatigant … enfin bon je vous souhaite une très bonne journée vous les Vingtenaires =) …

  6. saucissapattes dit :

    Et vous, pourquoi ce blog ??? Je peut m’interroger sur les raisons qui me font venir ici,… et je ne juge pas. Qand je trouve ce que je lit inintéressant, je ne me répand pas en comentaires fieleux,… Mais vous, ces 1000 lecteurs par jours, ça vous fait quoi ????

  7. Ben alors moi… Pour être tout à fait honnête… Ben je suis tombé par hasard sur ce blog il y a quelques petites semaines, et j’avoue que depuis j’y reviens régulièrement, même si je laisse assez peu de comm…

    J’avoue que si je viens ici, ce n’est ni parce que je vous jalouse ni vous envie, ni pour un quelconque intérêt anthropologique… Mais pour le plaisire de lire des textes bien écrits, mais aussi pour la légèreté de sa ligne éditoriale, son ton décalé et une certaine hauteur de vue…

    Bref, c’est pas que je viens ici pour vivre par procuration, mais parce que ce blog, c’est un peu celui-là que j’aurais voulu fairre (même si j’aime beaucoup les miens)…

    Enfin bon, malgré les mauvaises langues aigries et frustrées, je resterai un fidèle lecteur anonyme…

  8. Ce commentaire risque de ne pas plaire, mais bon, j’assume. Je lisn votre blog depuis quelques semaines, et j’aime beaucoup le ton et le fond. Il en me semble pas avoir jamais critiqué d’un point de vue moral votre vie. J’ai même plutôt l’impression que la grande majorité de vos lecteurs sont des fans. Alors qu’il y est un connard ou deux (ou dix) qui soient chiants et casse-couilles, soit : on en a tous eu sur nos blogs un jour, et si ce n’est pas le cas, c’est qu’ils ont pprévu de passer la semaine prochaine.
    De plus, je trouve facile de critiquer le voyeurisme des lecteurs/râmeurs alors que l’on accepte celui des lecteurs/fans.
    Si je comprends cette note Caliméro et l’exaspération qui en découle, je la trouve quand même plutôt excessive.
    Le tas de gens qui lit votre blog a le droit de juger que vous êtes bien, mais pas celui de juger que vous êtes « mal ». Ça fait un peu « soit tu es d’accord, soit tu te casses ».
    Et je dois dire que je suis un peu déçu de lire cela alors que la trés grande majorité des commentaires vont généralement dans votre sens (comme si ce n’était pas suffisant).
    Cela étant, je n’ai pas connaissance de tous les mails que vous recevez, ni de tous les commentaires désobligeants que vous avez sûrement à modérer vu la présente note. Et cela doit vraiment être aussi insupportable que ça pour que vous vous attaquiez de cette manière à vos lecteurs.

  9. écureuil dit :

    Moi je vous lis car j’aime ce que vous faites! Point!
    j’ai une vie équivalente à la votre, 23 ans, étudiante bac+5 etc…
    Je suis juste plus sage que vous sur ma vie sentimentale 😉
    et alors? big deal! j’aime ce blog car il me fait marrer, je suis ni envieuse ni hargueuse, je laisse quelques com’ ici et là quand ça me chante et c’est tout…
    Je ne suis que rarement en désaccord avec vos propos et quand c’est le cas , j’ne fais pas un foin…chacun pense comme il veut si ça pollue pas la vie des autres…
    Je ferai peut-être un blog un jour… , peut-être ou …non…
    Voila tout ça pour dire bonne continuation aux vingtenaires
    et grox bisouxx à Nina et Gauthier…

  10. Alors là, moi je dis, mille lecteur par jour! Waow! Tu m’en prêtes qq uns dis, steuplé? Je suis prêt à faire n’importe quel truc dégradant en échange!
    Bisous Miss. Et tes articles sont géniaux. Y’a que les articles de Gauthier qui sont nazes en fait et qui nuisent à la ligne éditoriale des vingtenaires. Niark (bises Gaugau).

  11. 🙂 Moi je ne pense pas que ca soit du voyeurisme que de lire vos chtites histoires.

    Ce n’est pas non plus parce que vous êtes une curioisisté anthropologique…

    Personellement si je lis ce blog c’est surtout parce que vous avez l’art et la manière de présenter les choses différement, avec une pointe d’humour, d’ironie et quand meme une certaine analyse de vous meme, où on se reconnait assez souvent.

    Continuez à faire ce que vous faites, oubliez ces critiques vides de sens, il y en aura toujours quoi que vous fassiez…

    Allez je file a mes revisions moa xD
    Bon courage 🙂

  12. Moi j’aime bien ton blog Nina tu le sais, je viens souvent, votre vie aussi m’amuse mais par contre je trouve un peu que toi et Gauthier vous vous la petez un peu avec les etudes et l’ambition. Moi je trouve votre parcours assez banal et pas forcement ancre dans la « sphere intellectuelle ». Parce qu’il faut bien dire que vous avez la vie facile : a 25 et 26 ans, vous vivez sur la Capitale en profitant a max, en depensant pas mal sans trop vous souciez des fins de mois, mais sans activite professionnelle remuneree. Vous etes tout de meme non autonomes et finances par papa-maman. La vie est tout de meme plus simple dans ce cas et il est plus facile d’exprimer ses ambitions lorsqu’on peut etudier infiniment. La pauvre caissiere de supermarche cumule, elle, bien souvent ce job avec son activite d’etudiante. Ou sinon elle a du arreter l’ecole de facon precoce pour s’assumer pleinement, ce n’est pas toujours un choix de sombrer dans la mediocrite.
    Donc, sur le plan de l’ambition, je trouve cela sain d’en avoir, mais il ne faut pas peter plus haut que son cul avant de parvenir a reussir ce qu’on entreprend. Pour l’instant vous avez le regard naifs d’etudiants qui pensent que vous faites partie de l’elite intellectuelle par vos diplomes mais ca n’est pas prouve (c’est un peu l’impression que vous donnez).
    Voila, votre vie est classique mais sympa, un peu trop debridee parfois, et j’aime meme si vous etes tres bobos. Pour des toulousains vous avez un esprit tres parisien … 🙂
    Voila, mais generalement les gens vont tout de meme dans ton sens, je ne les trouve pas assez critique en fait !

  13. Malheureusement, le succès du blog n’apporte pas que des bonnes choses… On vous critique, et alors?? Laissez-les parler, de toute façon, vous savez ce que vous êtes non? Je pense que depuis l’article de Gauthier qui parlait de snobisme, celà a un peu attisé la frustration ou colère de certains lecteurs… Car dans le post précédent de Mel qui disait que vous avez la vie facile, je suis un peu d’accord sans pourtant être envieuse… Je pense que çà a du attirer la critique, ensuite qu’on les juge frustrés, c’est aller dans leur sens et donc un cercle vicieux… Enfin c’est mon avis, après vous en faites ce que vous en voulez… 🙂

  14. Perso j’ai découvert ce blog y’a pas longtemps, je trouve qu’il retranscrit très bien une partie de mes joies, malheurs, angoisses, désirs de ma catégorie socio pro. J’appelle cela les « petits cons de jeunes cadres dynamiques » pour certains étudiants « les futurs petits cons de … « .

    Je pense que le peu de vos vies que vous décrivez n’a rien d’exceptionnelle et je dirai même que c’est plutôt la tendance du moment. Je ne vois pas comment des personnes peuvent vous reprocher cela. Moi est ce que je critique ceux qui sont en couple depuis le lycée ou encore ceux qui préfèrent rester devant la télé tous les soirs … non c’est leur vie ils en font ce qu’ils veulent mais moi je peux pas vivre comme ça.
    Les soirées sont souvent alcoolisées et alors ? Ça ne veut pas dire qu’on ne peut faire la fête que si on est bourré si je serai inscrit aux alcooliques anonymes.
    Enfin les reproches sur l’approche sentimentale, ce que j’ai remarqué sur ce blog et que j’ai en commun c’est le fait qu’on ait connu de vrais relations même parfois beaucoup plus longues que certains le pense et donc justement aujourd’hui je ne vois pas pourquoi je devrais me priver de certaines pulsions. Que ça débouche sur une histoire d’un soir, une semaine, un mois, un an, je ne me prends pas la tête.
    Enfin putain de principes d’un autre temps !!! Non une fille qui couche le premier soir n’est pas une salope, c’est pas possible je ne couche jamais avec des salopes ;-). Et puis, vous inquiétez pas pour nous le jour où on trouvera LA fille ou LE mec on saura quoi faire pour la/le garder. Donc faut arrêter avec ses principes sinon elles voudront plus coucher le premier soir ;-).

  15. Les critiques stériles font souvent l’amalgame entre nous, alors que nous sommes tous très différents. C’est dire le peu de recul et d’esprit critique sensé qu’ils ont.
    (Ô fait, je suis bobo, adulescente et métrosexuelle, moi?????)

  16. marion dit :

    Je ne pense pas être issue de la même catégorie sociale que vous, je ne fais pas des études hautement intellectuelles et alors? Je vis en province et alors? J’ai une vie sentimentale des plus calme et alors? Tout ca pour dire que ca ne m’empêche pas de vous lire tous les jours et de me sentir proche de certains de vos propos! Je ne suis pas toujours d’accord avec vous et heureusement! Moi, si je reviens tous les jours vous lire, c’est que j’aime bien me marrer et que votre prose et toujours d’une justesse implacable. Le reste, je m’en fou, je vous aimes comme ça et si ça devait changer, je serai vachement déçue!

  17. Nieuh? On peut pas leur en vouloir que ca soit un brin narcissique 🙂
    Quand on fait un blog sur soi-meme c’est pour etre un minimum egocentrique, c’est assez normal, puis bon on a pas toujours le recul pour juger du degrès de gonflage de cheville 🙂
    Il faut plutot voir le fond que se concentrer sur la forme…
    C’est toujours des textes travaillés et bien soignés, c’est plutot ca qu’il faut garder en tete…

    Apres chacun a ces defauts, je ne vois pas pourquoi il faudrait se focaliser la dessus…

    Le reve de Gauthier et Nina n’est certainement pas quelque chose de simplet, ils ne veulent pas finir dans un poste qui ne leur convient pas et qui ne répond pas à leurs désirs.

    Tout le monde ne suis pas le meme schema d’epanouissement, et ils veulent tout simplement sortir du carcan qu’on essaie de leur imposer…

    Leurs parents les aides et alors? c’est un tord?
    Ils ont quand meme mener leurs etudes a bien, et se donnent a fond pour trouver un travail correspondant a leurs formations…

    Ce n’est pas plus reluisant de prendre le premier job venu…
    Ils ont la chance de pouvoir compter sur leurs familles, ce n’est pas le cas de tout le monde malheureusement, mais pourquoi leur en vouloir pour ca?

    Bref critiquer pour critiquer n’a jamais mené a rien…

  18. Whisper dit :

    Moi, j vous lis parce que je vous trouve drôle et intéressant. Et parceque j’apprends beaucoup de chose en parcourant vos blogs: je découvre la sphère homo avec gauthier, et le blog de nina est un mine d’informations sur tout un tas de sujet.
    d
    d’ailleurs j’aimerai assez que vous nous fassiez part de vos opinions poliiques, ca ne peut qu’être enrichissant !

  19. Chére Nina, je suis un des lecteurs silencieux (enfin, silencieux depuis quelques temps). Et je dis que le succes de ton blog, c’est ta ligne éditoriale: du sérieux et du plus léger, des intervenants, de la lecture (no comment) et un post par jour.
    Maintenant, pour les « pas contents », je dirais juste qu’un lecteur qui lit chaque jour et vomis chaque jour, mais reviens le lendemain, c’est qu’il est malade, donc pas la peine de s’attarder sur son cas, il relève de la psychiatrie!

  20. Je suis parfaitement d’accord avec toi sur la sociologie comme faux-fuyant pour se cacher d’aimer la télé-réalité. Moi je la regarde, je l’assume, et c’est pas par curiosité sociologique. Ne nous cachons pas, c’est pour satisfaire peut-être une pulsion de voyeurisme (ce qui est le vrai génie du concept de télé-réalité d’ailleurs), et c’est parce que ça divertit sans réfléchir, point.

    Concernant la lecture de vous, maintenant, j’en connais quelques-uns, dont toi un peu mieux, donc forcément, c’est plus les articles de ceux que je connais que je guette. Mais avant, je vous lisais pas pour voir « des gens comme vous ». Déjà, je ne vais pas avoir l’impression de m’encanailler en vous pensant subversifs, je ne pense pas que vous le soyiez tant que ça non plus. J’ai l’impression d’être du même monde que vous, et c’est pas non plus le Pérou. Juste, j’ai commencé à vous lire parce que vous êtes drôles (et c’est un compliment), et intéressants. Pour me divertir, pas pour m’encanailler. Ou juger.

  21. Tutu > Je peux critiquer si je me justifie, et je pense alterner entre critiques positives et negatives. Le but du blog est aussi d’avoir un avis externe, personnelement je préfère les gens qui ont un avis différent du mien que ceux qui me caressent dans le sens du poil. Je dis juste qu’il faut pour Nina et Gauthier (je ne parlais pas d’Emma dans ma petite critique) accepter que leur « snobisme » puisse déranger et si cela revient plusieurs fois s’interroger aussi sur soi-même.

  22. Steph dit :

    Sincérement, je lis votre blog très régulièrement et je n’y ai jamais laissé de commentaires.Mais là, j’en ai envie !Non, je ne trouve pas que votre vie est vide de sens!J’ai 22 ans et je mène à peu près la même., à part au nivveau sexuel!En effet, je suis un peu coincée de ce côté là mais j’espère que ça s’arrangera avec le tmps.Bref, je voulais simplement dire, que je ne juge pas votre vie superficielle, loin de là , je me doute bien avec les études que vous suivez, que vous avez du pomb ds la cevelle.Mais, en revanche, qu’il est bon de se défuoler et de ne penser qu’à une chose, la tenue que l’on va mettre pour sortir ou ce qu’on va boire le soir!
    Pour résumer, continuez à vous éclater, c’est pas en ayant 3 gosses que vous allez pouvoir faire de même!

  23. Je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas critiquer Mel, je réprouve seulement la critique quand elle ne repose sur rien.
    La c’est la façon avec laquelle tu as exprimé ton avis qui me dérange quelque peu…
    On peut ne pas être d’accord ca c’est sur, on peut critiquer une attitude mais autrement qu’avec du rentre dans le tas…
    Ce n’est pas très positif et ca ne pousse pas vraiment à chercher à s’améliorer, on se cambre apres c’est tout…

    C’est juste la maniere que tu as utilisé qui me dérange ^^ pas l’idée en elle meme.

  24. NonÚne dit :

    J’ai envie de répondre à la quetion de fond : Pourquoi je lis le blog des vingtenaires ?

    Tout d’abord, les vingtenaires est le blog qui m’a fait découvrir le blog texte. J’ai tellement apprécié que je me suis mis à en chercher d’autres. Mais en réalité, je n’ai pas accroché sur les autres à quelques exceptions prêtes. Donc ce blog a quelque chose d’unique.

    En réalité, je suis votre blog pour plusieurs raisons :
    1)Il est bien écrit et avec très peu de fautes d’orthographes (C’est très important, car c’est plus agréable à lire). C’est une qualité très rare sur les blogs ou le net en général.
    2)Ensuite il est régulier. Un blog qui publie tous les 3 jours en moyen perd de l’intérêt. Et surtout, les blogs qui publient 20 articles le même jour et ensuite plus rien pendant 2 semaines sont sans intérêt (ou presque).
    3)Ensuite, vous ne racontez pas les détails futils de votre vie et ce qui renforce l’aspect héroïque de vos personnages (Tintin n’a jamais eut besoin de faire pipi dans ses albums).
    4)Nina, Gauthier, Mister Big … sont pour moi les héros de mon sitcom du net. Donc j’ai autant de plaisir et même plus de lire le blog que regarder un sitcom. Je suis ce qu’on peut appeler un spéctateur moyen.
    5)Je lis ce blog également parce qu’il y a une interaction entre le public et les auteurs/personnages très très conviviale.

    Voilà en gros pourquoi je me suis attaché à ce blog.

    Nonène

    PS : A quand l’apparition d’un personnage masculin hétéro chez les vingtenaires ou une lesbienne ?

  25. Seb dit :

    Bonjour, je suis un des milliers de lecteurs anonymes qui lisent quotidiennement ce blog, par contre la maintenant je suis moins anonyme 🙂
    La raison est toute simple: j’aime bien, je trouve ça drôle et agréable à lire, j’ai à peu près le même âge que les gens qui écrivent et je suis intéressé par les tranches de vies qui sont décrites ici.
    Il faut pas chercher plus loin, je pense que beaucoup de gens doivent se retrouver dans ces raisons toutes simples.
    @+
    Seb

  26. suzie dit :

    Allez c’est mon tour! Vu la plupart des réactions déjà exposées, j’apporterai pas grand chose, mais d’ordinaire je fais partie des lecteurs anonymes, et cet article est une petite occasion d’intervenir!
    je vous lis depuis 10 mois environ, souvent avec un café le matin, et c’est sympa.
    On a le même âge, donc forcément 2-3 choses en commun. Votre vie ne me choque pas, je n’ai jamais douté qu’elle ne se limite pas à ce que vous en exposez, je ne vous juge pas. Au même titre que vous vous demandez parfois pourquoi on vient vous lire, je me suis au début demandé quel intérêt vous trouviez à raconter tout ça. Et finalement, non, tous les lecteurs anonymes ne sont pas des voyeurs malsains qui vivent par procuration, et tous les bloggeurs ne sont pas des exhibitionnistes malsains!
    Je crois que comme d’autres l’ont dit, vous aimez écrire, vous aimez les échanges que ça suscite, on aime le style, le ton, après pour les opinions des fois on est d’accord, des fois pas, et finalement, ben c’est comme dans la vie de tous les jours! Découvrir d’autres points de vue, c’est toujours enrichissant.

    Pour moi, nina tu es un peu mon cosmopolitan (tain? je sais pas!), mon elle ou mon je ne sais quoi d’autre (en fait j’ai jamais acheté de magazine féminin), sans jugement de valeur aucun! certaines achètent des magazines, moi je te lis. Quand le sujet me plait pas, je tourne la page! Et quand un truc m’interpelle, je regarde les commentaires, voir si ça fait « polémique » ou pas, comme d’autres liraient le courrier des lecteurs! Je vis pas par procuration à travers vous, et heureusement parce que je vivrais moins d’1/4 d’heure par jour! Et pourtant je reconnais qu’il y a bien une forme de curiosité qui pourrait parfois s’en rapprocher. des fois je me dis que ça me donne une idée de ce à quoi aurait pu ressembler ma vie si j’avais fait d’autres choix, si j’avais pas rencontré l’homme qui partage ma vie… Malsain? je crois pas. Peut être juste une façon de se rassurer de temps en temps.

    ça me surprend comme d’autres l’ont souligné que ces 1 an soit l’occasion de « râler à propos des râleurs ». Recevez vous des centaines de critiques?
    je vais quand même me permettre une petite remarque. je trouve dommage de confondre ambition et prétention. Je crois qu’on peut avoir de l’ambition sans avoir un égo surdimensionné!
    A la limite, c’est peut être la seule chose qui me gène, avoir de temps en temps l’impression que vous avez cette certitude de faire partie d’une élite. y’a des tas de gens de notre âge (moi compris!) qui ont eu la chance d’avoir des parents qui peuvent assurer et du coup de pouvoir faire des études et espérer décrocher des postes plus intéressants que celui au supermarché du coin! Est-ce qu’il faut en faire une fierté? je sais pas. Avoir de l’estime de soi oui, se croire supérieur à d’autres qui ont eu moins de chances, ou ont des ambitions différentes ça me gène un peu plus. Maintenant je crois qu’il y a aussi pas mal de second degré dans votre façon de présenter les choses, et j’ose espérer que vous savez aussi faire preuve d’humilité (d’ailleurs certains articles en témoignent).
    Bref, tout ça pour dire continuez à vous faire plaisir et à nous distraire, quand on en aura marre on arrêtera de venir, et pour les détracteurs, soit vous les trouvez injustes et leur attques non fondées, et le mieux est sûrement de les ignorer, soit ils vous font trop de mal à l’égo pour les ignorer, et alors là, à part se remettre un peu en question, je vois pas trop…On vous trouve trop légers et futiles? Ok! Soit c’est justement ce que vous souhaitez faire avec ce blog, et ça marche donc pas de soucis, soit ça vous gène parce que vous voulez transmettre un peu plus de profondeur, et rien ne vous empêche de montrer par quelques articles l’étendue de votre culture géopolitique.
    Je crois pas qu’il y a là matière à être blessé. On vous juge sur une seule partie de ce que vous êtes? C’est juste le reflet de la société. L’employeur fait pareil, comme tout le monde, comme vous le faites vous mêmes, comme on le fait tous parfois inconsciemment en trouvant qu’untel a une sale gueule ou que tel autre est vraiment re-lou parce qu’il a passé la soirée à raconter des trucs dont on se fout éperduement.
    On a tous quelques blessures narcissiques à panser, on a tous besoin d’être valorisés, rassurés, de se sentir être quelqu’un de bien, quelqu’un d’estimable, qui mérite l’attention. Mais que ces quelques lecteurs méprisants ne viennent pas vous gâcher le plaisir d’être lu et considérés comme sympathiques par des centaines d’autres lecteurs.

    Alors pour finir, un « chapeau » pour la constance (1 post par jour!) et la qualité de votre prose, et un « merci » pour les quelques minutes de détente quotidienne, parce que vous le valez bien!

  27. ouh la…
    Bon j’ai mal au crane alors je vais faire concis: perso je lis parce que ça me fait marrer et que j’aime la manière dont c’est écrit et surtout comme le tout évolue si on remonte sur les 7 derniers mois…
    En revanche comme tout ce qui est rendu public, en tu t’exposes au regard des gens, et au jugement de certains! C’est comme ça, ya des gens qui pensent du mal et qui ont besoin de le dire… faut l’accepter…

    bonne journée, mi je vais me recoucher.. 😉

  28. Nina,

    Je suis heureux d’etre tombe sur ce blog …

    Je n’ai lu que la page d’aujourd’hui (et un peu de la page sur les francais raleurs) et par consequent de nombreuses choses m’ont echappe mais je reviendrais.

    Pourquoi? J’ai ete envoute par ton style. Je ne sais pas trop l’expliquer mais cela ressemble a ce que j’aime et ta facon de reflechir me ressemble.

    Heureux hasard donc car je butine de blog en blog ayant nouvellement cree le mien, je regarde ce que fait le voisin (ou en l’occurrence la voisine).

    Bonne journee !

  29. Yann dit :

    !!! Ce texte déchaine les passions 🙂
    Moi j’ai que des questions en fait:
    – Est ce que les redac chef de Galla, Voici ou même du JT de TF1 font partie des hautes sphères intélectuelles ?
    – Est-ce qu’on peut se permettre d’être snob qd on touche 300e/mois ?
    – Est-ce qu’un « bac -12 » pour reprendre ton expression dans un comm sur un autre blog, est un débile profond ou bien est-ce qu’il n’a pas eu les mêmes chances que toi au départ ?
    – Peut on désirer avoir un lectorat aux commentaires pertinants pouvant élever le débat, lorsque sur 3 sujets, l’un parle de triolisme et l’autre de sodomie ?

    Voilà, perso les réponses à ces questions ne m’intéressent pas,
    ce blog me plait parce qu’il m’amuse et que vous le faites vivre. J’essaye de ne pas porter de jugement, chacun sa vie.

  30. je pense qu’on peut avoir un débat intelligent sur tou (sauf la politique du gouvernemlent chirac sortez les piques et coupont des têtes), étant donné que tant que les choses sont prises sur le ton du léger et du pas sérieux. Après si les gens pensent qu’une fille est une salope parce qu’elle s’assuem, pour moi, c’est juste des gros frustrés qui peuvent pas faire jouir leurs femmes; On est quand même au 21 eme siècle les gens hein donc bon il serait temps de changer de mentalité.

    Puis même si on aime as ce blog ou ce style de vie ben c’est come pour la télé on allume pas et aon zappe

    BAO les gens

  31. « nous sommes quand même faits pour être cadres » : Arrete Nina, pas toi … Cadre ca ne veut rien dire … tout le monde est cadre. Si quelqu’un peut m’expliquer l’interet d’etre cadre, je prends. Cadre ne signifie meme plus encadrer, c’est un statut qui te permet seulement de souscrire aux caisses de retraite des cadres et de ne pas etre paye pour les heures supplementaires. Je me passerais bien de mon status de cadre pour un job aux 35 heures avec heures sup’ ! Apres, je ne te critique pas toi specialement, mais l’image donnee parfois, surtout Gauthier a vrai dire, que se plait a proclamer qu’il est au-dessus du lot (par povocation peut-etre).

  32. cyril dit :

    Faut pas culpabiliser comme cela ! Si j’ai bien lu, vous profitez de votre carrière et de votre vie, tant mieux. Mais je lis un peu de mépris aussi pour les petites gens. Cela n’a rien d’exceptionnel d’avoir de l’ambition et d’avoir fait des études mais vous ne pouvez pas non plus mépriser ceux qui n’en n’ont pas plus que cela. On dirait que vous différenciez et que derrière vous en souffrez. Assumez vous et ignorez les commentaires, solidifiez votre système.
    Enfin bon, ce n’est que mon point de vue. C’est justement ce genre de post qui déclanche de l’agressivité à mon avis parce que vous affirmez une différence qui n’est pas forcement flagrante.
    Voila ce que j’aurai lu à première vue: « Vous êtes des cons sans ambition, vous êtes coincé du cul et vous n’avez pas fait d’études, c’est évident ». Difficile à digérer sans devenir agressif.

  33. Berzerk dit :

    Je n’ai jamais critiqué (enfin pas trop), parce que ce blog
    évidemment n’est qu’une fenêtre tout à fait subjective sur votre
    vie.

    Mais je préciserai toutefois que j’ai discuté avec des personnes
    qui vous connaissent dans la vie, la vraie, et qui m’ont dit
    quasiment la même chose que Mel à votre sujet (sachant qu’elle
    ne vous connaît pas, il me semble).

    Ce sont des remarques que je m’étais déjà fait en mon for
    intérieur, mais ne sachant pas leur validité, je n’avais pas pris la
    peine de les préciser. Je vois ici que je ne suis pas le seul à le
    penser.

    A vous de méditer là-dessus et de choisir de les prendre en
    compte ou non…

  34. Berzerk dit :

    Histoire de ne pas être « que » négatif (désolé mais j’ai la mauvaise habitude de ne parler que quand quelque chose ne me plaît pas, si je ne dis rien c’est que j’aime), je préciserai tout de même que si je viens ici c’est d’abord parce que les textes sont bien écris.

    Ensuite parce que je trouve que les personnes qui y sont présentés sont assez atypiques par rapport à mon entourage.

    D’abord je ne connais personnellement de gay, donc c’est intéressant de voir comment ils vivent leur sexualité. Je ne pense pas que celle de Gauthier soit représentative des homosexuel parce que même si je sais qu’ils sont une population ayant des moeurs assez particuliers sur ce plan, je les vois moins « volages » quand même.
    Tu me diras si je me trompe, mais la moyenne des homosexuels ne change pas de partenaire comme de chemise? Je suppose qu’ils ont quand même tendance à se caser au bout d’un moment (mais comme dit auparavant, je n’en connais pas personnellement).

    Ensuite au niveau des demoiselles, j’en connais effectivement
    des libérées sexuellement, mais elles ne font pas partie de mon
    cercle d’intimes. Je suppose parce que j’en ai rarement vu qui
    cumulent cette caractéristique avec une libération intellectuelle,
    ou peut-être parce que leur comportement m’a fait fuir bien
    avant que je me rende compte qu’il y a quelque chose derrière
    cette facade débridée.

    Pour résumer pourquoi je viens ici:
    Textes bien écrits et personnages atypiques.

    Pour le peu que j’en ai vu, je ne suis vraiment pas fan de Sex &
    The City (ou un nom dans le genre, je ne sais plus), mais je
    préfère la lecture à la télé en général et je suppose que ce blog
    est le genre d’écrit qui s’en rapproche le plus.

  35. Quand même, un blog avec des pédés et des filles aux moeurs légères, qu’on ne s’éttonne pas que les bonnes gens y voeint préjudice !

    Plus sérieusement (et j en parlais avec lolo encore recement) à partir du moment où vous êtes exposés, vous vous faites forcement chier dessus, point. C’est la règle. Par untel qui réprouve votre vie, vos moeurs, la couleur de vos godasses ou encore untel qui connaît la bonn eparole et se fait un devoir de vous la donner sans politesse aucune. Ca fait hélas partie du « jeu ». Cela dit on retient souvent l’attaque perfide alors que la deconne legere laisse moins de trace. La preuve je me rappelle tres bien de que nous avait sorti « l’écrivain raté » il y a plus d’un mois alors que je suis proprement incapable de ressortir le moindre com de Karma ou Sab, avec qui je déconne avec eux presque tous les jours, comme quoi…

    Alors moi je m’y retrouve dans votre blog, moi aussi j’ai 25 piges, je fais partie de ce qu’on appelle les « elites » de par mon niveau d’études, j’ai une vie sentimentale des plus bordélique, ma vie sexuelle est plus fouillis encore, je me ruine la santé via divers moyen, je prétends à un salaire très élevé pour un merdeux dans mon genre etc etc…

    Ne changez rien, ce blog quelques uns chient dessus mais je suis persuadé que bien d’autres s’y retrouvent plus ou moins, et à chaque fois suffisament pour venir jeter un oeil, se marrer, lire les dernières siennes de Kenya, entendre Mr Big parler de fromage de bite ou Gauthier être infâme avec telle ou telle chose.

    Bonne continuation, et merci

  36. @Arnaud : « je fais partie de ce qu’on appelle les « elites » de par mon niveau d’études » > ‘tain, la phrase qui me tue … mais comment peut-on dire ce genre de choses ? J’ai 25 ans et je suis l’elite … Pfff, mais je rigole, tu as trop ecoute le discours pompeux de tes professeurs … enfin, j’ai entendu ca tellement de fois que ca me fait rire. On ne se declare pas etre dans l’elite, les autres nous jugent eventuellement dedans mais t’as pas les chevilles qui enflent ? Enfin, quelque soit ton niveau, tu manques de modestie, je bosses avec des polytechniciens, centraliens et autres, je n’ai jamais entendu un seul d’entre eux prononcer ce genre de choses … et ils ont raison. Un diplome ne signifie rien.

  37. zibro dit :

    Y’a aussi des gens qui vous apprécient juste à travers vos écrits, et ceux là on en parle rarement bien qu’ils représetent la majorité!

    Je ne pense pas que vous soyez différents de vos lecteurs, vous vivez juste une vie de vingtenaires dans une ville qui bouge plus qu’en campagne c’est tout!

  38. zibro dit :

    Oui mais on peux très bien réussir sa carrière sans diplômes aussi, il suffit d’avoir de l’audace et d’être performant! Je n’ai qu’un bac +2 et je suis très bien placé donc je connait le sujet!

  39. AppleSmith dit :

    Je n’ai pas encore lu tous les commentaires, mais en parcourant ceux ci je me suis attardée sur ceux de Mel et j’admets que je la rejoins un peu dans son avis.

    Faire des études aussi longues soient elles ne veut pas forcément dire faire parti de l' »élite intellectuelle ». Honnêtement ce terme me fait doucement sourire moi qui suis un pur produit du privé. (nous venions tous d’horizons et de pays différents) Avec actuellement une profession assez cotée. Dois je me considérer pour autant parmi l’élite? Je ne pense pas ..

    Secondo, comme l’a expliqué Mel : Cadre ne veut dans l’absolu rien dire ..Un gérant d’une petite superette, le chef de chantier tout autant que l’avocat sont des « cadres ».

    C’est bien d’avoir de l’ambition et je suis la première à te féliciter mais je comprends ce que Mel a voulu exprimer par ses commentaires : Ambition n’est pas synonyme d’hautain. Personnellement, je pense que Gauthier se donne un style en exhibant non sans gêne ce soit disant snobisme. Ce que j’ai appris c’est que + la personne est snob et « superficielle » plus on découvre qu’elle est soit issue (par le passé)d’un milieu modeste, soit un nouveau riche. (je ne dit pas que c’est le cas de Gauthier 😉 Qu’on ne se méprend pas .. C’est une avis générale) 🙂

    Voilà c’était juste ma petite pierre à l’édifice des commentaires. L’important ce n’est pas ce que vous laissez paraître (sur le blog ou ailleurs) mais ce que vous êtes réellement 🙂

  40. Lilie dit :

    waouw ça aura au moins déchainé les coms..! Bon avec tout ce qui a déjà été dit je vais pas la refaire mais ça faisait longtemps que j’avais pas laissé de com’ alors je rajoute ma pierre (totallement non constructive je l’avoue ^^)à ce (grand!) édifice. J’aime bien le com de Nonène, si vous voulez savoir ce que je pense de tout ça vous pouvez aller y jeter un coup d’oeil il est qq part plus haut :p
    voila un comm’ (gentil il faut le dire quand même) qui sert à rien 😀
    bisous!!!!

  41. Yann dit :

    Quelqu’un de diplomé n’est pas forcément compétent tu t’en rendras compte dans ta vie professionnelle. Ensuite si tu es amenée à gérer des gens, je pense que tu gagneras à être un peu plus humble sinon ca risque d’être difficile pour toi maintenant je n’ai pas la prétention de pouvoir t’apprendre ton futur boulôt. Le diplôme (plôme! :)) t’ouvre la porte, ensuite c’est à toi de prouver de quoi tu es capable, au bout de quelques années d’expérience les différences de diplômes (replôme) s’estompent.

    Bon à lire les comms ya que la crême de l’élite qui consulte ce site 😀

  42. Le terme « élite » a été utilisé entre guillement, justement pour montrer qu’arnaud faisait là appel à la notion qui définit notre parcours scolaire (écrit noir sur blanc par l’éducation nationale) et non une quelconque revendication prétentieuse!
    On pourrait aussi dire qu’on fait partie des privilégiés si vous préferez, mais c’est plus long à écrire…
    Perso je comprends ce terme plutot dans ce sens là, parce que quand on voit les évènements récents en France, ou ne serait ce que les galère professionnelle qu’on peut lire sur ce blog, ben on se dit qu’on a de la chance…

  43. Pour revenir au sujet de départ, j’ai lu une phrase de nina qui disait « mais si ils ne nous aiment pas, pourquoi ls nous lisent? » Parce qe ce qu’on n’aime pas est attirant!
    Pero je visite souvent les blogs de gens de ma promo que j’aime pas trop, et j’adore ça! Mais bon je laisse pas de comm par contre!

  44. Dans un article des Echos d’hier, écrit par Anna Stellinger, chargée de recherche à la Fondation pour l’innovation politique : « Les solutions choisies en Europe divergent, l’allongement de la durée des études n’étant plus considéré comme une solution au problème. Dans ce contexte, la tendance française à valoriser le temps consacré aux études, plutôt que leur contenu, paraît bien étrange. Les appellations « bac +5 », « bac +2 », « bac +… » en sont une illustration : au lieu de mettre en avant la qualité et l’utilité du diplôme, la simple durée devient la caution de la valeur du diplôme. Ces appellations ne sont pas anodines, elles reflètent une réalité française qui implique une dévalorisation des diplômes. »

    Hé oui, en France, n’importe qui peut avoir un bac+2. Un DEUG, ça ne vaut plus rien, il faut dire ce qui est. Pour se démarquer, il faut aller au dela.

    Nina qui s’autocommente.

  45. « Par contre, l’humilité est la pire des chose pour l’emploi, je suis désolée. Si j’ai été la seule à être prise pour mon stage sur tous les candidats qu’ils ont vu, c’est précisément parce que je n’ai pas joué la carte de la modestie » : Ne confondons pas l’entretien d’embauche qui est un exercice de style avec ce que tu penses vraiment. En entretien, tu dois te vendre, montrer tes projets, que tu es la meilleure, la plus brillante, la plus motivee. C’est normal, c’est du marketing, mais le bon marketing n’est pas forcement vrai. Moi aussi lorsque je rencontre les DRH, je mets ma modestie de cote et je reclame le maximum. Ce n’est pas pour autant que je conserve le meme discours en sortant du bureau.
    Bien souvent, les gens les plus elitistes sont ceux qui ont le moins confiance en eux, ils se forgent une carapace. Les gens vraiment a l’aise ne se soucient meme pas des differences de diplomes ou autres. Le diplome c’est le minimum, le necessaire de travail. Apres, la carriere en entreprise est tres aleatoire, elle n’est pas forcement liee aux competences. Plus tes dents raclent le sol, plus tu fais de coups bas, plus tu as de chance d’evoluer rapidement, il ne faut pas se leurrer.
    En ce qui concerne les formations continues, ce n’est pas encore tres courant. Je veux dire que la formation d’une semaine oui est classique, mais une vraie formation d’un an en ecole est relativement rare et onereuse.

  46. Julie dit :

    Cet article c’est celui qui me décide à laisser enfin un commentaire alors que ça fait quelques temps que je suis vos « aventures »… Je me sentais super « voyeuse » de lire sans laisser ma trace donc je le fais je le dis : je vous lis.
    Sur ce, moi je vous trouve droles et attachants et je crois que l’essentiel sur un blog !!!
    Julie

  47. AppleSmith dit :

    Nina > Ah, ces Suisses, ce sont quand même de sacrées références.

    c’est pas méchant quand même … ? 🙁
    P.s : Quand est ce que ces commentaires vont enfin fonctionner correctement! Je vois jamais le début de ma phrase 😉

  48. @com 45 8et donc à l’auteur de cet article)

    Egocentrique, peut-être, mais moi je trouve que c’est très sain de se laisser des commentaires…

    Enfin bon, jdis pas quew je le fais, enfin pas plus de cinq fois par jour…

  49. Dans le Monde d’hier:
    « La réorientation de l’offre universitaire se fera « en douceur », assure le ministre. Pas question de fermer des filières inefficaces. Pas question non plus de sélectionner les étudiants en limitant l’accès aux filières. En revanche, les données publiées sur le portail Internet devraient permettre une « orientation naturelle » des étudiants vers des filières plus porteuses. Là encore, le ministre compte inciter les universités à réorienter leur offre par le biais des financements accordés dans le cadre des contrats quadriennaux. »

    Les diplômes sont importants, quoi qu’on en dise. D’ailleurs, ce portail risque de faire du mal à certaines facs (et il est super mal fait, pour l’heure)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *