Et si je me mettais en couple ?

En 8 ans de blog (!!), j’en eus connu des hommes. J’ai dû en évoquer une dizaine ou une quinzaine ici, j’en ai croisé pas mal plus. Séduire un homme, je gère. Là où je suis archi nulle, c’est pour les choisir. Et là, je vous le dis officiellement : j’ai envie d’être en couple.

Couple In Love

Depuis quelques temps, j’ai mis la pédale douce sur mes activités post job : punie de piscine, j’ai décidé d’arrêter la chorale suite à des histoires sans intérêt (non mais la vie associative, au secours…). Donc mon emploi du temps s’allège et je pourrais avoir le temps d’avoir un mec… Même si je compte me rendre dans une nouvelle salle de sport juste à côté de chez moi et je me prends la tête sur mes activités de l’an prochain (continuer ou non la plongée et j’ai très envie de faire des percussions. Si tu as un avis sur ces questions, les comms sont à toi!), j’ai plus de temps.

détente

En fait, être célibataire, ça fait un moment que ça dure et j’ai envie d’une nouvelle aventure. Tenter la vie à deux. Partir en week-end en amoureux, se faire une soirée DVD tranquille. Rien de bien extraordinaire. Sauf que :
– rencontrer un homme célibataire qui me plait , c’est pas évident (surtout la partie célibataire. C’est pas que je sois difficile, c’est que je dois avoir des goûts très communs et j’arrive toujours après la bataille)
– arrêter de craquer sur des mecs à problèmes pensant que j’allais les guérir. Mais bon, la naturopathe m’a dit que moi aussi, j’avais le droit de sortir avec des mecs équilibrés.
Bref, c’est la merde.

Arreter-de-se-prendre-la-tete

Alors en attendant, je m’affûte, je fais plein de sport, je réfléchis à un nouveau look, je vais même à des soirées célibataires des fois que (j’en ai une ce soir, tiens). J’essaie de provoquer le hasard puisqu’il m’a toujours apporté des hommes sur un plateau d’argent. Bref, je ne chouine pas sur mon lit en attendant que ça arrive. Je ne chouine pas du tout d’ailleurs vu que je suis pas en manque, c’est une envie et non un besoin. Parce que j’ai la sensation que j’ai besoin de me poser pour me projeter. Je n’ai pour l’heure aucun projet au delà du mois d’août et je devrais avoir la maturité de voir à un peu plus long terme. Professionnellement parlant, j’ai certes une idée d’où aller mais si j’ai appris quelque chose de mes jeunes années de travail, c’est que c’est pas toujours toi qui pilote la voiture. En attendant, faut que je devienne une bête en anglais. Et en italien. Et que je chope une troisième langue (le russe me tente toujours même si c’est pas forcément le plus utile mais l’espagnol, j’ai peur de trop m’embrouiller avec l’Italien, les langues asiatiques ne me tentent pas. Éventuellement l’hébreu car j’aime bien les sonorités mais apprend-on une langue parce qu’on la trouve jolie à l’oral. Si tu as un avis, les commentaires, tout ça…).

livre-medieval-russe

En fait, je suis un peu fatiguée de courir. Je suis à la Reine de l’instabilité, que ce soit de mon fait ou non, j’ai envie de lâcher mon trône. Professionnellement, j’ai la sensation que je vais pouvoir un peu rester sur ma branche quelques temps, mon poste me permet d’évoluer en son sein. Mais en privé ? J’ai certes mon groupe d’amis qui reste un socle solide, ma famille… Rencontrer des hommes, c’est toujours plaisant, le premier baiser, la première nuit, c’est toujours un peu excitant… Mais arrive un moment où ça blase. Cet été, j’avais redécouvert le plaisir d’une relation simple, l’envie d’être juste ensemble, peu importe où au fond. Même si cette relation était une arnaque en fin de compte, ça faisait du bien. Et j’ai envie de remettre ça.

amoureux-fontaine

Maintenant, ça reste facile à dire…Car si j’ai à ce point collectionné les histoires compliquées, n’était-ce pas précisément parce que j’avais pas tant envie de m’engager que ça ? Suis-je vraiment guérie de ce travers ? Tant de questions qui trouveront leur réponse un jour ou l’autre, sans doute.

dans-le-prochain-episode

En attendant, les percussions, ça vire à l’obsession, vous n’imaginez pas… (oui, la stabilité dans mes loisirs, j’y compte pas, par contre)

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 réflexions sur “Et si je me mettais en couple ?

  1. Si tu te mets au percu je memets au ukulele et on monte un band ! D’ac?? Pour le reste je croise les doigts pour toi! Ps: faut qu’on se trouve un crenau photo aussi!!!

    1. Ah oui oui oui pour la photo (et le ukulélé aussi). De toute façon, j’en ai tellement marre de l’hiver que dès qu’il va faire beau, je vais harceler tout le monde pour aller dehors !

  2. ce qui m’interpelle, moi, c’est que depuis l’extérieur, tes envies de loisirs et/ou de couple donnent l’impression que tu veux remplir à tout prix des cases dans ton agenda.
    pareil, pourquoi te dire que tu as la mâturité pour te projeter plus loin si ce n’est pas absolument nécessaire ?
    j’ai l’impression que nous fonctionnons tous un peu par peur du vide ou de l’ennui. je me sens personnellement plus sereine depuis que j’ai accepté d’y faire face de façon volontaire et temporaire. je me suis rendu compte qu’il était plus difficile d’être bien avec soi même sans se lancer dans un tourbillon d’activités que de se jeter dans la première histoire compliquée et/ou la planification frénétique. ce n’est transposable qu’à mon cas, mais je me sens désormais beaucoup plus disponible pour une vraie histoire que je ne l’étais il y a quelques mois.

    1. Alors j’en ai parlé avec ma naturopathe et ce n’est pas par ennui ou par peur du vide mais c’est plus par rapport à une curiosité dévorante. J’ai envie de faire des choses, ça m’attire. Je ne veux pas faire des percussions pour m’occuper mais parce que j’ai envie d’en faire, j’ai envie d’apprendre. Idem pour une nouvelle langue.

      Maintenant, j’arrive à 33 ans et mes 10 dernières années ne sont finalement qu’hasards et rebondissements et je suis vraiment fatiguée. Il te manque des éléments pour comprendre, il y a des choses dont je n’ai pas parlé ici qui expliquent pourquoi j’en peux plus de changer tout le temps de taf, de mec… J’ai envie d’une nouvelle vie, plus calme. De faire des activités sans me retrouver mêlée à des histoires de politique de merde dans les assos. Juste finir mon taf et vivre un peu ma vie avant de rentrer chez moi. Je suis trop curieuse pour me limiter à un métro-boulot-dodo.

      Après, de 2010 à aujourd’hui, j’ai eu 2 mecs officiels, c’est pas vraiment énorme, on peut pas vraiment dire que je me jette dans la première histoire venue.

  3. « mais apprend-on une langue parce qu’on la trouve jolie à l’oral »
    => pourquoi penses-tu que je veux apprendre l’italien à la base? ^^

    Sinon je suis totalement en osmose avec cet article, vraiment, je suis dans le même mood 🙂

  4. quand je parlais de se jeter dans la première histoire venue, je parlais surtout de moi, hein. je ne me permettrais pas de juger sans savoir !

    1. En fait, c’est pas tant sur les histoires qu’il y a des choses que je n’ai pas dite (vu que y a pas énorme à dire non plus) mais plus sur le reste qui me fait ressentir un violent besoin de stabilité. Après, non, je détaillais juste pour répondre à ton comm

    1. En fait, je ne sais pas si c’est le choix le plus pertinent par rapport à ce que j’ai envie de faire dans le futur. Mais ça reste la seule langue qui m’intéresse tant par la langue même que par la culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *