Régime et réseaux sociaux

12 mars, toc toc, c’est l’heure du régime. Oui, j’ai beau m’indigner sur les régimes, les canons de beauté qu’on nous impose, je reste une faible femme qui se met à la diète. Jetez moi vos bouteilles de crèmes chantilly et vos cheese cakes au visage, honte à moi.

cheesecake

En fait, cette décision est le fruit de quatre éléments distincts :
– je suis en voyage plongée dans un mois trois quart
– je dois faire plein de sport en ce moment car le sport,ça active la circulation donc la cicatrisation du putain de trou que j’ai à la jambe suite à ma bûche dans le métro. C’est à dire que là, on dirait qu’on a planté une énorme vis dans mon tibia, ahah… C’est con que je me sois pas blessée au pied, je pourrais dire que c’est une stigmate et fonder une secte.
– je suis en phase d’arrêtage de fumer (quasi 15 jours que j’en ai pas touché une mais je dis pas encore que j’ai arrêté)
– je rentre plus dans mon pantalon le plus étroit.
Oui, bon, ok, c’est certainement ce 4e point qui m’encourage mais passons.

Slim-serre

Donc depuis vendredi, je suis au régime. Mangeons équilibré, abusons des carottes parce que ça m’aidera en prime à avoir un beau bronzage en Egypte, buvons de l’eau dès qu’on a un petit creux. Bon, je vais pas vous détailler mes menus, je pense que tout le monde sait ce que signifie un régime.

regime-2

Sauf que manifestement, je suis la seule de mon réseau décidée à ne pas céder à la gourmandise. Dimanche, j’ouvre mon Facebook et je suis assaillie de cannelés, muffins, crumbles et autres délices caloriques. Oh mais merde alors !

canneles

(c) ma soeur

Sur le coup, amusée, je décide de riposter avec la photo de ma propre pitance (un riz au lait maison avec des raisins secs, c’est super bon). Mais au fur et à mesure que je termine mon bol, je vois fleurir des tas de photos de mets plus caloriques les uns que les autres. Oh, oh, OH !! Je suis au régime que depuis 3 jours, 3 putain de jours, je peux pas déjà subir une tentation, c’est trop tôt. Alors quittons Facebook pour Twitter où les gens twittent les photos de leurs plats, format instagram ou non. Là, mon estomac commence à toquer à ma porte, mon cerveau m’envoie de joyeuses images de plats caloriques et délicieux, je sens leur goût dans ma bouche. Et mais help quoi !

riz-au-lait

Et je vous dis pas en semaine ! Je gère le compte Pinterest d’un client et Pinterest, c’est un peu le diable. Déjà, ce truc est un poison de procrastination, c’est horrible. Tu y mets le doigt et tu perds une heure, tu mates les photos et des photos de bouffe savoureuse, y en a un paquet, j’en ai même fait un board ! Est-ce que la production de salive favorise la digestion et donc la perte de poids ? Non parce que ça justifierait cette épreuve permanente. Sinon, je vais juste être atrocement frustrée et le craquage risque d’être très violent. Déjà que ce soit, c’est resto fromage…

raclette

Bref, les réseaux sociaux, c’est pas toujours super cool. Je préfère quand les gens me font des câlins virtuels parce que ma putain de plaie de merde à la jambe me fait mal.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 réflexions sur “Régime et réseaux sociaux

  1. comme je te comprends… Je suis au régime depuis 2 mois (faut dire que j’ai une bonne vingtaine de kilos à perdre, obésité bonjour…). Enfin bref, quand on s’efforce de manger équilibré et de faire croire à son corps qu’on satisfait ses envies de gourmandise, ben voir tous ces plats qu’on ne pourra pas avoir… Frustration au max ^^
    Du coup, je m’autorise un petit craquage de temps en temps, genre resto avec les copains ou la famille et comme je me l’autorise, ben je craque mois fort et je continue à perdre ! 🙂

    Enfin en tout cas courage ! Et câlin virtuel pour ton trou dans la jambe, avec le froid en ce moment, ça doit être juste une torture :/

    Bisous de Bretagne !

    1. Ben en fait, pour le trou, ça va, c’est juste quand l’infirmière le soigne et le tripote que ça fait mal sinon, les 3/4 du temps, je sens rien.

      Je fais pas un régime trop strict non plus, je m’autorise des restos (je devais en faire un ce soir mais là, je doute au vu de la météo). L’idée, c’est de se faire plaisir en société mais être sérieuse en dehors. En gros pas rentrer chez moi et m’enfiler une tablette de chocolat… (de toute façon, j’en ai pas)

      1. c’est déjà bien de faire ça ! (et ne pas céder à l’appel des pâtes et privilégier la soupe le soir, même quand on a la flemme…)

        Cicatrise bien alors ! (et cocoone bien, vu le temps ^^)

        1. Ouiiiiiiii ! Ce qui est dommage, c’est que marcher m’aide à cicatriser et là, je sens que je vais pas trop traîner dehors (mais j’ai un rameur et un stepper).

          Sinon, pour pas céder à la tentation, j’ai ma technique : j’achète rien qui pourrait me faire craquer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *