La famille, y a que ça de vrai

Cette semaine, je suis chez mes parents et ce jusqu’au 26 juillet. Pas vraiment des vacances puisque je dois bosser mais je suis quand même à la campagne avec Kenya, je peux faire des pauses piscine, tout va bien. Si je suis rentrée pour le 15 juillet, c’est pas pour voir le feu d’artifice en direct de ma ville natale (je suis même pas allée le voir) mais pour assister à la grande réunion de famille qui eut lieu chez moi samedi. Voici donc une petite chronique de la vie de la famille Parmentier (côté maternel, donc).

guepard 

Ils étaient presque tous là. Mes trois tantes, quatre cousins-cousines, quatre compagnons, une sœur et un presque frère. En tout, nous voilà dix-sept. Qu’allons-nous fêter ? Officiellement, la retraite de tante n°1 qui après trente ans de bons et loyaux services au sein de l’Education Nationale prend une retraite anticipée mais méritée. En fait, pour l’occasion, ses trois enfants (cousine, cousin 1 et cousin 2) ainsi que la chérie de cousin 2 lui ont fait un cadeau. Mais on fête aussi les 18 ans de cousin 3 et son bac, par la même occasion, sans parler des fêtes de tante 2 (et tante 3, décédée) et l’anniversaire prochain de tante 4. On aime bien cumuler. En fait, il ne manquait que cousine 2 et ses trois gamins (dont un que j’ai jamais vu) et cousin 4 et sa copine enceinte jusqu’aux yeux. Mais nous sommes plutôt en froid avec cette partie de la famille, ils n’ont même pas été conviés.

Tout le monde arrive vers 19h, tout est prêt : les tables dressées, la bouffe fraîche (oui, il fait 35e degré ici donc pour la raclette, on repassera. Oncle 1 commence à m’entreprendre et on refait le monde, comme à notre habitude. Il faut savoir que dans la famille, ils sont tous à droite sauf oncle 1, donc, cousin 3 et tante 2, je suppose. Tante 4 était à gauche aussi avant mais il paraît qu’elle ne l’est plus. Ma mère m’a expliqué que tante 4 avait voté Le Pen en 2002, j’avoue que je me suis prise une sacrée claque, j’ai du mal à y croire. Je me souviens, il y a quelques années, tante 4 était partie de chez moi en claquant la porte après une conversation très houleuse avec ma mère sur le sujet. Merde alors… Bon, bref. Lors du dernier repas de famille, nous avions découvert Aglaé, la chérie de cousin 2 (une Bretonne, c’est fou cette passion pour nos amis aux chapeaux ronds). Elle est toujours là, parfaitement intégrée à la famille tout comme Anthony, la tendre moitié de ma soeur et Yohann, mon presque frère. En son temps, Guillaume 1er avait aussi trouvé sa place. Bref, dans ma famille, on accueille gentiment les nouveaux arrivants. Cette année encore, il y en a eu un ! Pas le fiancée de cousine ou le mien, vu qu’on n’en a pas, ni le compagnon de cousin 1 puisqu’il viennent de se séparer, pas plus que le petit copain de cousin 3, ma grand-mère ne sachant pas que celui-là aussi est homo. Elle l’a un peu mal pris pour cousin 1 alors on va peut-être pas lui dire pour le petit dernier. Il faut savoir que cousin 3 est né en juillet 88, à peine deux mois après le décès inattendu de mon oncle, mari de tante 1. Donc, forcément, cousin 3, il a été extrêmement choyé, c’est un peu le chouchou de tout le monde. Si on dit à la mamie que cousin 3 est gay et qu’il s’installe à la rentrée avec son copain (oui, il est super précoce), ça va la tuer. Donc ce n’est pas du côté des cousins qu’il faut chercher le nouvel arrivant mais du côté des tantes : tante 2 nous a enfin présenté son compagnon ! Ça fait dix ans qu’ils sont ensembles mais elle nous l’avait jamais présenté car « ce n’était pas le bon ». Bon, finalement, elle a dû changer d’avis. Il est très sympathique, un look à la Bernard Lavilliers (cheveux un peu long, boucle d’oreille, chemise blanche en lin…).

 

Bon, tout le monde est là, on attaque l’apéro : soupe de champagne et cakes. Bon, il fait très chaud donc je tape un peu beaucoup dans la soupe au champagne, genre quatre coupes à moi toute seule, je commence à rire. On passe à table, oncle 1 tape l’incruste parmi les jeunes. Avant de dîner, on fait les discours. Ma mamie adresse un message à chacune de ses filles, sans oublier tante 3 qui n’est donc plus parmi nous depuis trois ans, maintenant. Sobre mais émouvant. Vient ensuite la lettre écrite par les enfants de tante 1 et par Aglaé, une lettre très émouvante qui fait pleurer ma mère. Alice et moi, on fait les fières mais on a un peu la boule dans la gorge aussi. Si c’est cousin 2 qui l’a lue, c’est que les trois autres n’en auraient pas été capables sans pleurer, Aglaé écrase aussi une petite larme. Oui, dans ma famille, on est super sensibles. Avec le discours, il y a un cadeau, donc : un voyage en Egypte. Tante 1 remercie et là, tante 2 lui dit : « Il faut que je te dise un truc. Pendant ton voyage, tu partageras ta cabine avec moi. » Et là, tante 1, 55 ans, prof de son état, se met à sauter partout et à trépigner comme une petite fille ivre de joie. Ma mère rajoute : « oui et tu devras nous supporter tous les deux » en parlant de mon père et elle. Re-trépignements de joie. Bref, c’est le bonheur. Ma grand-mère n’est pas super rassurée de voir trois de ses quatre filles restantes partir ensemble dans un pays arabe au vu de la conjoncture actuelle mais bon…

Bref, le dîner se passe plutôt bien, oncle 1 entreprend Yohann sur le sujet de la religion : les deux ont des avis fondamentalement opposés mais tout reste cordial. Alice et moi buvons tranquillement du rosé et du champagne. Autant vous dire qu’à la fin du repas, on rigole joyeusement. Tout le monde discute avec tout le monde puis à minuit, tout le monde file, reste la famille Bartoldi, Yohann et Anthony. Ma sœur décide que c’est l’heure de faire des photos donc elle y va gaiement. Elle nous impose une séance de photos : tous les 6 ensemble (ça dure trois plombes), ma mère, elle et moi, Yohann et Anthony, Yohann et elle, mon père, elle et moi… Elle nous prend en photo pendant qu’on fait la vaisselle. Oui parce que j’ai beau être saoule, j’essuie les assiettes avec Anthony et même pas j’en ai cassée une.

Bref, le lendemain, ma mère expliqua à ma mamie : « Ahlala, mes deux filles étaient pilos (ouais, ma mère parle djeuns, des fois), y en a une qui arrêtait pas de parler et l’autre qui n’arrêtait pas de prendre des photos. » Ben crois-le si tu veux, lecteur, mais ma mamie a deviné de suite laquelle avait fait quoi.
 
En somme, une petite réunion de famille comme il en existe tant, des gens liés par le sang (ou par alliance) qui se donnent des nouvelles, confrontent leur vision des choses, se racontent des blagues ou des anecdotes. Rien d’exceptionnel… Mais ça fait vraiment du bien.
Rendez-vous sur Hellocoton !

34 réflexions sur “La famille, y a que ça de vrai

  1. Ah, les repas de famille…ca l’air bien ca. J’ai toujours accompagné des gens en faire, moi, quand toute ma famille se réunit, on est 10, donc ca compte pas vraiment.
    Profites bien de tes journées au soleil…

    En fait…je voulais te demander si t’avais pensé à faire un menu spécial pour les histoires d’Oceany, question de les retrouver plus facilement, et de pouvoir lire dès le début. Je te lis tous les jours, mais l’histoire d’Oceany, je la saute toujours parce que j’ai pris le train en marche et que j’ai la flemme de chercher…

  2. La famille c’est une valeur sure, un havre qui peut t’accueillir et dont tu connais les réactions.
    Les repas de famille sont de grands moments. Peut être perdons nous le sens de ces choses de nos jours.

  3. Ahh il est frais ce post 🙂
    Depuis maintenant 2 ans, on s’organise un week-end famille (du côté de ma mère), dans un petit hôtel neutre (Carcassonne…) en mai. Une quarantaine de personnes la première année, un noyau dur d’une vingtaine de personnes cette année, mais toujours aussi resourçant!

    ps : Cookie, tu peux toujours cliquer sur « Technopolis » à gauche, pour retrouver tous les épisodes (en commençant par la fin)

  4. Moi ce qui me sidére c’est que je ne connais pas le quart des cousins au Xiéme degrés du coup quand ma soeur et ma mére parlent d’eux j’ai l’impression d’être un étranger.

  5. grave moi pareil c trop drôle! la famille est immense du coup il y a toujours des nouveaux arrivants qui sortent des oubliettes et là les grands mères te bassinent avec le « mais si tu sais bien, c’est l’arrière petit fils par alliance du troisième neveu de la nièce de notre grand-cousin qui a déménagé en…… » bref…je vous la fait en version courte, vous m’aurez comprise 😉

  6. je viens de découvrir votre blog commun et je pense garder votre adresse bien au chaud, je me suis régalée, j’ai été compatissante, j’ai ri, j’ai presuqe pleuré quand vous avez parlé du mur vers lequel certains d’entre vous foncent tête non baissée, pour bien le voir de face …
    merci, merci pour ce bon moment de lecture, je reviendrai … c’est promis !

  7. Moi qui n’aime pas les chiffres …. j’ai eu du mal à suivre toute cette famille ^^
    Reposes toi bien petite Nina et chanceuse, va avec ta piscine ! Pff 🙂

  8. Wep, c’est sympa la famille. Prendre des nouvelles des cousins (j’en ai 20 et la plus agé a 18 ans …), profiter de la bouffe de mamie et écouter les sempiternelles discussions politique entre beau-frère 2bis et beau-frère 4 … :-).
    On a une maison plus ou moins familiale dans le béarn nous, la fièrté de feu mon grand-père. Toujours un plaisir d’y retourner comme lorsque j’étais l’unique chouchou de mes cinq tantes coté maternelle. Aller chercher le lait, discuter méteo avec le berger, apprendre à nager, pêcher avec tonton …
    Et blablabla :-).

  9. Par contre un truc bisare c’est quand la famille forme un Clan.

    Et qu’ils font quasiement tout, tous ensemble.

    Du coup pour les « piéces rapportés » il faut plaire à tout le clan sinon tu dégages.

  10. Alors voilà un article que j’aurais eu du mal à écrire! Entre mes 11 oncles et tantes du côté maternel plus leurs compagnons et les enfants et petits enfants, je serais vite perdu dans les chiffres, quand on se réunit, on tourne autour des 90 convives et on est obligés de louer une salle des fêtes! mais c’est toujours avec plaisir que l’on se retrouve tous ensemble et que l’on découvre les nouvelles « pièces rapportées »…

    Je pense que c’est super important la famille, même si on ne la voit pas souvent, on sait qu’ils seront toujours là en cas de coups durs et ça rassure. Mais j’ai remarqué que très souvent, on est plus proche de a famille d’un des parents mais rarement des deux, quelqu’un a une explication?

  11. C’est beau une famille ! la mienne, on est environ 40, et ça, rien qu’au premier degres !
    Bonne vacances en tout cas, profites-en pour nous.

  12. Début juillet, j’ai fêté la « fête de l’été » (en réalité, c’était les 60 ans de ma tante mais elle ne supporte pas cette idée donc nous avons fêté l’été) avec toute ma famille paternelle. J’avoue que j’apprécie toujours ces moments de retrouvailles avec mes cousins (voui je n’est pas une seule cousine mais alors pas aucune) et mes tantes et oncles. C’est toujours des moments agréables et de franches rigolades! Je ne vois personne tout au long de l’année, sauf pour ce genre d’occasion, ce n’est jamais désagréable…

  13. ça a l’air sympa… et ce n’est pas si fréquent que tu as l’air de le dire… C’est une chance d’avoir d’avoir une famille qui s’aime et qui s’entend bien… Perso du coté de mon père on est beaucoup trop et trop dispercé en france (et bientot dans le monde) pour pouvoir se voir régulièrement…
    Et je vois mal ma mère partir en vacances avec ses soeurs vu que la dernière fois qu’elles se sont parlé c t la veille de l’enterrement de ma gd mère et que mes tantes ont insulté ma mère en lui disant qu’elle a v tué leur mère et que de toute façon le monde se porterait mieux si elle n’était jamais née…
    Alors bon, tu vois, profites 😀

  14. ZIBRO : « Nous, ça va, on est 17 en tout! 😉 Bon, si on avait invité ma cousine et ses trois enfants plus mon cousin et sa copine (bon, le bébé est pas né donc on va pas le compter), ça aurait fait 23. Ca reste petit mais on est bien entre nous, les pièces rapportées sont cependant les bienvenues.

    Pour ma part, autant je suis pas super proche de ma soeur en temps normal, autant dès qu’il y a crise, on se serre les coudes.

    Sinon, moi, je suis plus proche de la famille de ma mère parce que ma mère est plus proche de sa famille à la base. Chez mon père, les relations sont tendues alors bon… »

  15. bon ….j’avoue je serai la premiere « conne » a pausé la question (mon dieu c’a y est je suis vieille, j’ai un cheveu blanc) :
    c’est quoi « etre pilos »????????????????????????? 😉

  16. L`avantage avec la famille, c`est que:

    tu nais, tu es tout plissé, laid et tu pues, mais ils t`aiment.
    tu es ado, con et boutonneux; ils t`aiment toujours.
    tu rentres dans la vie active, tu te sépare doucement d`eux, mais ils t`aiment encore…

    Si un jour, tu as un accident, que tu te retrouves paraplégique, avec des troubles obsessionels compulsifs et un sexe au milieu du front, ils t`aimeront pareil…

    QUESTION: quel petit(e) ami(e) a cette puissance d`amour ?

    Conclusion perso du Tonin: l`amour existe si on a le même sang. Si on a la même âme , ca peut arriver aussi, mais c`est rare…. le reste ? c`est que l`on aime une partie de soi chez l`autre, seulement une partie refletée, seulement un joli mensonge temporaire.

    ahaaaa….soyons optimistes 😉

  17. mdrrrrr fais attention avec le string, il te faut une bonne qualité si tu pèses au dessus de 50 kg

    par ailleurs, les gens qui se détestent dans une famille vont très loin dans la haine aussi 😉

    dans un extrème ou dans l`autre, la famille gagne toujours !

    mais la haine est une expression de l`amour 😉

  18. Sympa ce petit texte de saison, frais et léger…quoique assez prise de tête avec les numéros. Et puis c’est marrant de te voir inventer des noms, on se demande toujours ce qui a pu motiver le choix (rassurez-moi je suis pas le seul?).

    Très impressionné par le nombre d’homo aussi, moi y’en a pas dans ma famille (à ma connaissance!) et même par ailleurs j’en connais qu’un et encore vaguement. Ce qui doit faire que toi comme moi on est statistiquement hors norme, chacun de son côté du spectre!

    Chez moi aussi c’est famille nombreuse de chaque côté, mais j’apprécie moyennement ces grandes réunions ou finalement on n’a pas vraiment le loisir de discuter à fond avec les gens. Mais c’est vrai que je suis pas très famille, je peux passer des mois voire des années sans voire les oncles et tantes sans que ça me manque (ce qui veut pas dire que j’ai pas d’affection pour eux hein!).
    Je sais pas si c’est une vérité éternelle, la préférence pour une branche, mais c’est vrai que moi la famille paternelle me porte assez vite sur le système.

    Par contre le coup du facho de famille, ça doit être une constante parce que j’ai le même problème!

    Et oui, l’amour de la famille est rassurant parce qu’inconditionnel, mais c’est justement ce qui donne tout son charme à l’autre: il se mérite, c’est une petite chose fragile à faire vivre…

  19. « Il faut savoir que dans la famille, ils sont tous à droite sauf oncle 1, donc, cousin 3 et tante 2, je suppose »

    Je vois que ta famille est composée de gens de goût, mais le contraire m’aurait étonné de toute façon… 😉

  20. Euh.. Tonin… j’étais là quand ma grand mère est décédée en novembre. Non seulement mes deux tantes ne sont quasiment jamais venu la voir à l’hopital, mais en plus, à peine morte, l’une de mes tantes commençaient déjà à sortir des trucs genre « han! qu’est-ce que je me sens mieux! j’ai l’impression qu’on m’a enlevé 50kg du dos! je suis soulagée! j’avais pris du poids à cause d’elle là, mais maintenant que ça va mieux je vais pouvoir tout reperdre! »

    alors non, les liens du sang ne sont pas toujours les plus forts, désolée… J’ai des amis bien meilleurs et bien plus présents en cas de soucis que la plupart des membres de ma famille..

    Nina: je viens de t’envoyer un truc par mail, pour te montrer que tu as p-e une chance avec sagamore…. 😎

  21. Se pendre à son string. Et oui, la vie ne tient qu’ à un fil. ‘bruit de batterie’

    Sinon, je ferais n’importe quoi pour que ma famille retrouve un semblant d’unité. Mais bon, vu comme c’est parti, j’ai plus qu’à m’acheter des strings. Parce que se suicider dans un boxer, c’est pas facile.

  22. De toute façon être de droite suppose d’être pas bien dans sa tête quelque part… Donc tu peux pas leur demander d’avoir des raisonnements logiques 😉

    Gauthier qui adore foutre sa merde…

  23. C’est marrant que ta grand mere ait tout de suite deviné qui était « pilos » et qui prenait des photos…on va que ta réputation te suit partout. =D
    Heureusement qu’elle a pas dit « y en a une qui cravache ses amants et l’autre qui a pas vu le loup depuis au moins 1 an »…tu crois qu’elle aurait deviné aussi ?

  24. Moi je suis de droite par conviction mais j’ai pas mal d’exemples en tête de mecs qui étaient gauchistes limite révolutionnaires quand ils étaient jeunes et qui aujourd’hui ont mis leurs idéaux à la cave… Ils votent allégrement à droite et se plaignent de cet Etat spoliateur…
    Donc, oui c’est triste d’être de droite par raison…

  25. J’adore, prendre une pause famille. Tout arrêter, et revenir aux racines, il y a rien de mieux quand on a pas forcément le moral. Perso, chez mes parents, ou ma famille, j’oublie en général la plus part des choses moisies qui m’arrivent. Bon, le seul problème, c’est le dimanche soir, où il faut rentrer, et où tout te retombe dessus…

    Mais bon, le retour aux sources, ça fait du bien !

    MEUH !

    PS : ouf ! J’ai enfin rattrapé 1 moi d’écriture sur tous mes blogs favoris… Les vingtenaires est de loin le plus fourni !! Content d’être de retour après tant d’absences, mais déçu de n’avoir pas été là pour réagir à certains articles… A charge de revanche 🙂

  26. Les repas de familles c’est:
    – S’étonner de la quantite de bouffe que l’on peut inguergiter en 5 heures.
    – Prendre 3 kilos.
    – S’entendre dire 25 fois « et le chérie tu l’a mis ou? »
    – Etonner tout le monde par la grosseur de nos seins… et oui a 25 ans on a des tétous et des soutifs!
    – Faire 250000 bises « bonjour »,  » au revoir », « je ne sais pas si je t’ai dit bonjour/au revoir donc je te refait la bise »
    – l’impression d’avoir 10 ans… et c’est tellement bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *