La vertu des petits réveillons

Depuis quelques années, mon réveillon se révèle intimiste. Pas plus de 10 personnes et même, les 3 derniers réveillons ont été vraiment en petit comité : 3 en 2007-2008, 1 en 2008-2009 (merci la grippe). En cette année ? 4 jusqu’à 22h puis 2 (et on a parlé anglais en plus, vu que l’un des convives était australien). L’autre étant naturellement Vicky, on ne change pas un duo gagnant.


duo-denfer.jpg

Pourquoi je choisis désormais de petits réveillons ? Oui, choisis, c’est un choix (sauf la grippe de l’an dernier). En premier lieu, je rappelle qu’en hiver, je suis globalement autiste donc les grandes assemblées ne me séduisent guère.Par exemple, je suis rentrée mardi soir tard de ma province aimée suite à 10 jours de vacances où je n’ai vu, hors ma famille (et les gens dans les magasins mais ça ne compte pas), 4 personnes : Anne et son mec, Lucie et son mec. Point. Et j’en étais ravie ! Alors revenir et me retrouver soudain au milieu d’une soirée de vingt personnes, bonjour le traumatisme.

big-party.jpg

Et puis les petits réveillons ont de nombreux avantages : d’abord l’organisation. Tu viens ? Oui ? Liste des invités, ok. Pour les courses, pareil, je les ai faites en 1h jeudi soir (il y a des raisons pour lesquelles elles ont été faites à la dernière minute, notamment le fait que mercredi, j’avais un peu la nausée et qu’acheter à manger ne me tentait pas du tout). Pour le repas d’ailleurs, pas la peine de s’emmerder non plus : amuse-gueules pour l’apéro, foie gras et bûche, voilà. Enfin, sauf qu’il n’y avait plus trop de bûche au Picard, juste une au nougat glacé et une abricot-lait d’amande. C’est marrant comme ce genre de fête est un bon indicateur du goût des gens. Par exemple au match Coca Zéro/light vs Pepsi Max, dans mon Monoprix, Coca écrase la concurrence.  Bref, une affaire rondement menée.

courses.jpg

Et la soirée s’est parfaitement bien passée. Le problème des folles soirées à multiples participants, c’est que ça multiplie les risques de voir apparaître le gros lourd bourré qui devient tellement chiant que ça vous pourrit un peu la soirée. C’est soit celui qui a l’alcool triste et qui va se mettre à pleurer sur sa vie merdique (à tort ou à raison), sur le fait que son chat est tout seul à la maison pour le réveillon, sur une rupture qui remonte à trois ans… Ou y a aussi super alcoolo, celui qui te soutient mordicus que le fait qu’il ne marche pas droit ne l’empêche pas du tout de conduire et que si tu lui prends les clés de sa caisse, tu risques de te prendre une baffe ou un poing dans la figure. Y a aussi l’alcoolique agressif, lui, pas besoin de lui prendre quoi que ce soit pour qu’il ait envie de taper. Je ne dis pas que ça arrive systématiquement mais est-ce qu’il y a quelqu’un ici à qui ça n’est jamais arrivé ? Et justement, l’avantage des petits réveillons, outre qu’on est entre gens de très bonne compagnie, c’est qu’on n’a pas besoin de boire pour tromper son ennui et que tout le monde reste dormir à la maison de toute façon donc aucun risque. Bien qu’avec Vicky on a été très sages. On a passé la soirée à papoter (on s’était pas vues depuis presque 3 semaines donc même si on se sms ou on parle sur MSN, y avait de la mise à jour à faire) en étalant notre foie gras sur des toasts avec de la bonne musique derrière. Du genre musique club, j’entends, on avait du Rihanna, du Britney Spears, du Lady Gaga, du Beyonce et leurs copains copines.


lady-gaga.jpg

Mais surtout, l’avantage du réveillon mini modèle, c’est le lendemain. Le 1er janvier ne sert clairement à rien, nous sommes d’accord. Avec Vicky, on a regardé un téléfilm catastrophe en petit déjeunant, ce fut le haut fait de la journée. Après, j’ai dû m’habiller pour la raccompagner au parking de mon immeuble pour ouvrir la porte… Si j’avais 2 télécommandes, JAMAIS je ne me serais habillée, rester en pyjama tout le 1er janvier, c’est quand même plus sympa. Du coup, pour me venger, j’ai pris un bain délicieux avec un bon bouquin et un masque en argile sur la tronche. Histoire de commencer 2010 resplendissante. J’avais prévu de me teindre les cheveux aussi (je repasse en brune) mais n’ayant pas eu le temps d’aller au coiffeur la semaine dernière, on va attendre. Parce que le coiffeur donne toujours des choses étranges : soit ça me brunit, soit ça me blondit et même, depuis ma dernière coiffure, j’ondule… C’est joli mais c’est bizarre, j’ai le cheveux plutôt du genre désespérément lisse, moi.


anglaises-coiffure.jpg


Mais surtout, surtout : pas de gueule de bois ! Et ça, c’est que du bonheur.

Bonne année 2010 et comme je disais sur mon texto de nouvelle année (envoyée par lot, veuillez m’en excuser) : 2010, année des délices, des vices, des surprises, des pénis, du pastis… veuillez rayer la mention inutile (depuis, il a été rajouté clitoris et fist). Selon mon sondage personnel, les gens ont soit tout pris, soit les délices. Moi, je prendrai bien une bonne lichette de (bonnes) surprises aussi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réflexions sur “La vertu des petits réveillons

  1. Les petits réveillons : testés et approuvés ! Nous étions 5 et nous nous sommes éclatés…en tout cas, moi je suis arrivée en 2010 avec une méga banane et je crois que les autres aussi !
    Je ne sais pas où écrire ça. Je souhaite donc ici à tous les gens qui font vivre ce blog une bonne année, pleine de bonheur, d’amour, de gloire et de beauté…Bref tous les trucs que l’on dit dans ce genre de situation ! Je ne vous lis pas depuis longtemps, mais j’ai complètement adhéré 🙂

  2. Commentaire plus long à venir sur les réveillons à venir, en attendant et parce que pris par le temps, juste un détail.

    Publié dans Marine ?

  3. Yeah, bonne année Nina 🙂
    J’ai un article sur le grill, je pense te l’envoyer dans le courant de la semaine. On y parle du réveillon (un peu) et de la famille (beaucoup). C’est plein de bonne humeur. :p
    Je plussoie sur le coup du réveillon en petit comité, c’est tellement mieux !

  4. Si tu as un article genre « se faire larguer sans raison par sa copine avant le nouvel an » je suis preneur xD
    Bonne année quand même 😉

    PS : le bonjour à Vicky, toujours la même à ce que je vois

  5. Bonne année cette fois, et à propos des réveillons : je doute qu’il y ait une loi, j’ai passé d’excellents réveillons en petit comité et d’autres tout aussi sympa en soirées plus arrosées et festives. J’évite les soirées anonymes en revanche.

    En revanche, j’aimerais qu’on m’explique un truc, on fait comment quand on est célibataire, si on fait exprès de rester entre gens qu’on connait déjà, pour en rencontrer de nouveaux ?

  6. je me rappellerais je pense de ce réveillon niçois, plus d’une heure de marche sous la pluie. le plus drôle est que c’était peut être le moment le plus sympa. l’année prochaine ça sera un pont à Paris comme en 2008, ou bien à la maison devant un film.

  7. quand j’avais 17/18 ans, c’est vrai que j’adorais faire la fête avec plein de monde. Mais plus le temps passe, et plus je préfère les petits comités. Je trouve ça plus convivial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *