Etre une femme libérée, le pouvoir de dire non

Discussion avec Naughty, une bloggeuse « sexe », comme on dit. Au menu du jour, si j’ose dire : la fellation. La demoiselle a pondu un article cinglant sur le
sujet, je vous laisse lire. On en discute et je lui dis clairement mon avis : la fellation, ça me gêne pas du tout mais si j’ai pas envie, je vais pas me forcer non plus. 

Des fois, j’ai l’impression que le drame de la femme libérée des années 2000 est simple : pour être libérée, faut assumer sa sexualité, pour assumer sa sexualité, il faut être un bon coup et pour être un bon coup, faut être trash en permanence et ne jamais dire non. Là, on voit carrément l’idéologie des films pornos : des femmes soumises qui ne disent jamais non ou si elles le disent, c’est pour mieux se faire prendre derrière (pas forcément par derrière même si dans les films pornos, le missionnaire est une rareté). Alors que des ados puceaux qui s’élèvent à coup de pornos et de teens movies relous à la american pie et co nous sortent ce discours, déjà, ça m’énerve, alors quand ce discours est repris par des femmes, là, je hurle. 

Concrètement, je ne suis pas chiante en matière de sexe, mes limites se situent essentiellement au niveau des pieds (on n’y touche pas, ni lui ni moi, c’est sale et c’est moche, un pied). Ceci étant dit, ma libido est comme mon humeur : fluctuante. Ya des jours où je n’ai juste pas envie. Dois-je m’en excuser ? Et puis quoi encore ? Le vis-je mal ? Ben non, pourquoi ? Qui a dit que la femme devait toujours être en appétit, les cuisses ouvertes et le sexe humide ? A part un producteur de porno, je précise. Parce que moi, je vis ma vie en dehors de mon lit aussi, j’ai un travail, je vois des gens, j’apprends des bonnes et mauvaises nouvelles… Donc il arrive que des soirs, j’ai surtout pas envie
d’exercice, juste de câlins. Et je peux avoir envie de sexe sans qu’on fasse la totale. Hé oui, on peut faire du sexe sans fellation, levrettes et éjac’ faciales, dingue hein ? 

Car à mon sens, le problème est là. Souvenons nous de Clément notre ami no life qui disait, en matant un porno « ouais ben faut pas se leurrer, les filles s’inspirent de ça aujourd’hui ». Oooooooooh, quel con, nous écrions-nous toutes, la bouche en rond, le MLF au cœur. Et pourtant, il a raison quelque part. Apparemment, pour être un bon coup, faut sortir la totale (fellation/sodomie/avalage mais pas forcément dans le même coït). J’entends déjà les mecs objecter que pour eux, c’est pareil, pas de bon coup sans cunni mais je vous parle de la femme libérée. Quoi qu’à ce sujet, la vraie femme totally wild sexuellement parlant, elle couche avec des filles aussi. Bref, une femme libérée telle qu’on nous la vend se branle, se gode, s’attache, se levrette, se fait sodomiser et éjaculer dessus (ou dans la bouche). Et surtout, la femme libérée ne dit jamais non vu qu’elle a tout le temps envie. Comme notre amie Elsa
Linux, elle se penche, elle se retrouve enfilée par un monsieur mais elle dit rien, c’est normaaaaaaaaaaal. 

Ben moi, je dis non. Je ne sors pas le grand jeu à chaque fois, j’apprécie aussi le missionnaire, surtout quand j’ai envie d’un coït tendre, je déteste qu’on m’éjacule dessus parce que franchement, c’est visqueux et de nettoyer ça, ça me file la gerbe (pour de vrai). Est-ce qu’être maîtresse de mon corps et de mes envies au lieu de me conformer à une image trash qu’on essaie de me vendre fait de moi un mauvais coup ou une fille coincée ? Je dirais non mais si, franchement, c’est le cas, ben je suis fière d’être coincée et/ou un mauvais coup. Parce qu’à côté de ça, je vis bien ma sexualité, je sais ce qui me fait jouir et ce qui me déplaît, les jeux qui me mettent en transe et ceux qui me laissent froide. Il me reste encore pas mal de choses à explorer (dieu merci) mais sans doute que je ne testerai pas tout, ce qui n’est pas un drame en soi. Moi, je suis responsable de communauté, pas actrice porno. Parce que le truc clé, c’est que je vis ma sexualité pour moi et mon partenaire et que je fais les choses juste par envie, pas « parce qu’il faut le faire sinon, c’est que t’es coincée du cul ».
Au moins.  

Bref, j’aimerais qu’on parle plus de ces femmes hors clichés qui ne sont pas dans une abstinence absolue ou dans un « porno like » mais qui vivent juste leur sexualité au gré de leurs envies et besoins, assument leurs fantasmes et ne subissent pas en plus ceux des autres car « il faut tout tester, tu comprends ». Pour moi, tout est question d’occasion, inutile de faire la liste de ce que je dois faire pour être une bombe sexuelle. Surtout que je suis intimement persuadée qu’un vrai bon coup, c’est plus une fille qui suit ses pulsions que celle qui confond un lit et une scène et qui fait les trucs « parce qu’il faut le faire ». 

Rendez-vous sur Hellocoton !

49 réflexions au sujet de « Etre une femme libérée, le pouvoir de dire non »

  1. Je pense que tu as tout à fait raison. De plus, l’important de ce niveau-là est de se mettre d’accord avec son conjoint (qui doit t’accepter comme cela, si il a un avis différent sur la question) et de ne pas faire attention à ce que disent les autres. C’est toi qui est dans le lit après tout, pas eux!

  2. franchement, j’ai frequenté des connards mais la c’est de la classe internationale, et j’avoue ne pas connaitre!
    c’est de tout temps que l’éducation sexuelle passe par ce genre de sources d’informations c’est pas pour autant que tout le monde s’en inspire et croit forcement que c’est ca etre un bon coup. Je ne sais pas j’ai du vivre dans un monde naif avec de grands naifs jusqu’a présent mais aucun mec ne m’a jamais fait le coup de la totale sinon t’es frigide!
    pour la fellation, je dis pas, ca m’est deja arrivée que l’on reclame mais un simple j’ai pas envie ou pas ce soir, a résolue le probleme et si c’etait pas le cas c’est que le mec est un con et dans ce cas il a rien a foutre dans mon lit donc plus de probleme non plus.
    Enfin une nana qui croit que la performance est le plus important en matière de sexe a encore moins compris l’essentiel qu’un mec qui croit que seule la performance compte!

  3. Il y a des modes dans tout… y compris en matière de sexe…
    Ca me semble assez récent comme phénomène…
    Selon l’année, il faut être échangiste, tenter les expériences homo, ou adorer la sodo, sinon, on est complètement has-been.
    Mais c’est comme pour les fringues, si la mode ne nous plaît pas, on n’est pas obligé de la suivre.
    Hè ouais… attention, le fist-fucking est ‘in’!!

    Après, je suis d’accord avec toi qu’il faut tout simplement faire ce qu’on apprécie. Et un mec de plus de 17 ans est tout à fait capable de le comprendre.
    En général, ils comprennent par ex que l’éjac’ faciale n’est pas forcément super tripante (‘fin, pour les nanas), ni super glam’!
    Et puis, il suffit de leur demander s’ils accepteraient qu’un mec leur lâche la purée en plein face pour les faire redescendre sur terre!

    Bref, je pense qu’il ne faut pas se forcer à faire ce qu’on n’aime pas. Par contre, ce qui est bien, c’est d’être quand même un peu curieux.
    S’il ne s’agit pas de pratiques ultra à la marge ou méga dégueu, bein… on tente… et on avise!
    (mais parfois, y’a quand même des trucs dont on ne veut même pas entendre parler! lol)

    En même temps, je pense que le français moyen n’est pas si chaud que ce qu’on veut nous faire croire…
    Quel est le % de nana qui accepte l’éjac faciale? Qui avale? Hum?? T’aurais pas une étude sous le coude?

    Tant qu’on y est, on fait des pipes après la sodo! 😉

    Sidji

    PS : Qu’on arrête avec la réputation ringarde du missionnaire. J’adorrrrrrrrre le missionnaire. Celle qui détestent ça, c’est qu’elle ont un laidron dans leur lit!! huhuhuhu

  4. Pour répondre à la question (quand même!!), on peut être un super coup sur des pratiques « tradi »! 😉
    C’est d’ailleurs mieux, à mon sens, qu’une nana qui fait la totale mais comme une marrionnette!
    Sidji

  5. « C’est curieux, qu’est-ce que tu as contre les pieds ? »

    Un pied est sûrement moins « sale » qu’un sexe de femme… c’est juste psychologique là. (et oui j’aime surtout les filles biens qui prennent des douches, après elles peuvent tout faire…)

    Et contre le sperme et les fellations ?

    ouais bah chai pas, tu es peut être « coincée » par rapport à la moyenne, mais comme tu dis, tu fais ce que tu veux c’est ça le plus important. Lu l’article sur l’autre site, ces remarques sont vraies mais ça fait un peu vingtenaires tendance 18 ans plutôt que vingtenaire tendance 25/28 ans…

    F

  6. Sidji, tu viens de me faire mourir de rire avec ton « Qu’on arrête avec la réputation ringarde du missionnaire. J’adorrrrrrrrre le missionnaire. Celle qui détestent ça, c’est qu’elle ont un laidron dans leur lit!! huhuhuhu ». C’est vrai d’abord, c’est aussi agréable de voir la tête de son mec.

    Brg, tu serais une femme, tu ne tiendrais pas ce genre de discours, c’est « tellement » facile de me balancer que j’ai un discours d’ado mais ouvre un peu les yeux, écoute un peu les discours ambiants, toutes les femmes sont dans une surenchère perpétuelle niveau sexe, c’est à celle qui aura fait le plus de trucs, aura tenté le plus de position, aura baisé avec le plus de mecs. Si; toi, tu trouves ça intéressant, je te mets dans le même panier qu’elles et c pas brillant. Je pense être moins coincée que toi, tu vois, car justement, moi, j’ai une sexualité parfaitement en phase avec ce que j’aime et pas avec les magazines.

  7. Et mes pieds sont aussi propres que mon sexe, juste que je n’aime pas qu’on les touche, c tout. Y en a qui trouvent que la sodo c sale, moi, ce sont les pieds. Mais bon, c vrai qu’apparemment pour toi, je suis la coincée qui ne pratique que le missionnaire dans le noir. Oui pardon mais tes jugements à l’emporte pièce me gonflent un peu.

  8. Nina coincée?? J’aurais donc tout lu, je peux mourir en paix! 😉

    Je suis d’accord avec l’article, ça me fatigue toutes ces connasses qui ne trouvent rien de mieux que de parler de leur sexe en permanence, de leur gode, qui organisent des soirées sextoys et nous en parlent pendant 6 mois juste pour dire qu’elles baisent. MOi aussi, je baise, chérie, c’est pas pour autant que je vais louer un panneau 4×3 pour le dire. Qu’importe mes pratiques, de toute façon, je m’en vanterai pas, je n’en vois point l’intérêt. Si je m’en réfère au fameux test de pureté, celu qui sert à se vanter d’être un être dissolu (quelle finesse…), je suis loin d’être la sainte vierge. C’est pas pour autant que je vais écrire en énorme sur mon blog que je me suis fait prendre par tous les trous possibles et imaginables.

    Il ne faut pas confondre acte et paroles. Comme on dit, ce sont ceux qui font le moins… Et j’aimerais que ces messieurs soient soumis à la même pression que nous, je suis sûre que ces messieurs si libérés hurlent à l’idée même qu’on leur mettent un petit doigt dans l’anus. Alors que nous sommes prudes de refuser un fist, nous…

  9. rohhhhhh ? serais-tu une fille « normale » ? hihi
    Perso je n’ai jamais forcé une nana à effectuer une pratique particulière. Si elle dit non, j’insiste pas.

    PS : tu pues des pieds ? 😉

  10. Ado de 18 ans? Sûrement par rapport à mes sources. J’ai fait un article léger en partant de constatations forumesques émanant sûrement de jeunes coqs en rut dont la seule éducation sexuelle se résumait à quelques visionnages de films X, donc forcément… Ca ne fait pas trentenaire épanoui!

    En fait le commentaire de Brg me fait hurler: « ouais bah chai pas, tu es peut être « coincée » par rapport à la moyenne, mais comme tu dis, tu fais ce que tu veux c’est ça le plus important. » Tu as vraiment lu l’article? Nina ne précise pas ce qu’elle fait ou pas (sauf que l’éjac en plein air, c’est pas son truc) mais tu en déduis qu’elle est coincée du cul (enfin moi j’aurais juste dit des pieds…) Là ya comme un souci quand même. Et puis le par rapport à la moyenne, laisse moi rire, un mag féminin avait fait une enquête sur les pratiques sexuelles des lectrices, et la so hype sodomie « que tout le monde fait parce que c’est cool » n’était pas en haut du podium. Encore une fois, faudrait arrêter de penser que les femmes sont des actrices de porno qui font la totale avec le sourire et qu’une nana qui refuse la fellation (un soir ou catégoriquement) la sodomie, l’éjac faciale ou la soumission n’est qu’une frigide. C’est tout simplement qu’elle connait ses envies, son corps, et que là, maintenant, elle ne veut pas de ça, point barre.

    Sur ce, je surkiffe la phrase de Sidji sur le missionnaire. Le missionnaire, c’est encore ce qu’on a trouvé de mieux pour être face à son amoureux. Avec l’amazone. Mais en moins fatigant pour nous!

  11. Niko dit :

    Un petit commentaire pour relever un peu le niveau de la pensée masculine dans ces commentaires!

    Je te rejoins sur presque tous les points Nina. Je suis d’accord avec la maxime « faisons ce qu’il nous plait, tant que l’un comme l’autre on y prend du plaisir » Personnellement, y’a des positions soit disant hypes, qui ne me donne aucune satisfaction. Comme l’a dit Sidji, on est curieux, on essaie mais je ne me force pas à suivre la mode (manquerait plus que ça, après faudrait que j’achète technikart 😉 Y’a même rien de pire qu’une acrobate le premier soir je trouve!

    Parce que finalement le sexe OK, mais à lire certains, j’ai l’impression qu’ils font ça tranquille dans leurs coins sans se préoccuper de la personne avec qui ils le font.

  12. pour le mission’: « C’est vrai d’abord, c’est aussi agréable de voir la tête de son mec »
    => vaut mieux éviter de forcer sa « sexface » donc, ou risque de fou rire

  13. Au final je me demande si être libéré sexuellement ce n’est pas tout simplement quelqu’un qui vient bien sa sexualité, qui sait ce qu’il lui procure du plaisir et ce qui lui n’en procure pas, car si l’on dit oui à tout et tout le temps on perd quelque peu sa liberté de pensée donc on n’est plu vraiment libre de sa sexualité.
    Enfin je dis ça je dis rien

  14. Interessant article d’actualité du Daily Mail (désolée, en anglais…)

    http://www.dailymail.co.uk/pages/live/femail/article.html?in_article_id=491929&in_page_id=1879

    Ou ‘pourquoi les femmes doivent apprendre à dire oui »… Mouai… Encore la faute à nos mères et grand mères et leurs brûlages de soutien gorges! J’aime pas trop lire des trucs tels que « les femmes ont appris à dire non à tout, il est temps de dire oui pour l’avenir de votre couple » Ca me choque…

  15. Pour revenir sur le missionnaire…

    Voilà l’exemple typique d’une pratique soumise à la mode!
    Quelqu’un a un jour décrété que c’était complètement ringue de faire l’amour en missionnaire alors voilà, si vous appréciez cette position, vous êtes un beauf coincé en manque d’imagination!!

    Pffff….
    Donc voilà, j’assume, j’aime le missionnaire, notamment parce que c’est la position qui offre le plus de points de contact entre les corps, tu peux caresser ton roudoudou partout, faire des bisous à ton homme plutôt qu’à ton oreiller…

    Et enfin tu peux regarder ton bel étalon et lui dire droit dans les yeux que tu l’aimes! (nan, là, je déconne!) lol

    Allez, bonne baise!
    Sidji

  16. Je crois que tout le monde a compris que sidji love le missionnaire.
    Bon je rajoute que j’aime bien cette position aussi mais pas durant tout l’acte (qui dure ….) oué sinon on croit que tu baises comme un robot. Faut-il appuyer sur un bouton pour te faire changer de position ?
    Je sais pas vous, vous commencer comment ? lol

  17. Oui, tu es comme la majorité des villes, en fait Nina… Je te rassures : la majorité des filles ni ne sont des bonnes suiveuses des ponos hards, ni ne sont des sainte-nitouches…
    Donc, il n y a pas de problèmes…Ne vous enflammez pas les filles !

    Je ne comprends pas trop cette histoire de pression… Je ne sais pas quels hommes et quelles femmes vous fréquentez pour ressentir cette pression qui dit qu’il faut faire tous les trucs les plus hards…
    A moins que cela soit le fait que tu doives modérer une plate-forme de sites très cochons qui te fasse réagir comme ça, Nina…
    Je ne crois pas qu’il y ait plus de pression sur les femmes que sur les hommes dans la société post – sexualité libérée…

    Chacun doit être libre de son corps, c’est clair pour moi…

    Finalement, c’est ce terme « femme libérée » qui prend pleins de sens différents, qui entraîne peut-être le problème…
    Je vais lire ton prochain billet et le billet que tu cites pour en dire plus…

  18. Brg, tu serais une femme, tu ne tiendrais pas ce genre de discours, c’est « tellement » facile de me balancer que j’ai un discours d’ado mais ouvre un peu les yeux, écoute un peu les discours ambiants, toutes les femmes sont dans une surenchère perpétuelle niveau sexe, c’est à celle qui aura fait le plus de trucs, aura tenté le plus de position, aura baisé avec le plus de mecs. Si; toi, tu trouves ça intéressant, je te mets dans le même panier qu’elles et c pas brillant. Je pense être moins coincée que toi, tu vois, car justement, moi, j’ai une sexualité parfaitement en phase avec ce que j’aime et pas avec les magazines.

    > Baaah comme jte dis chacun fais ce qui veux mais c’est dur de dire « j’aime pas ça mais dites moi que je suis libérée » (qui est un peu la tonalité de l’article)
    Il y a pas mal de pratiques que je n’ai jamais testé, vais pas me prétendre libertin ou extraverti
    Concernant les pratiques de bases, si tu n’as jamais aimé c’est peut être faute de temps.

    Et mes pieds sont aussi propres que mon sexe, juste que je n’aime pas qu’on les touche, c tout. Y en a qui trouvent que la sodo c sale, moi, ce sont les pieds. Mais bon, c vrai qu’apparemment pour toi, je suis la coincée qui ne pratique que le missionnaire dans le noir. Oui pardon mais tes jugements à l’emporte pièce me gonflent un peu.

    > ahah j’avais remarqué 🙂 je provoque un peu
    Bah tu montres ce que tu veux bien montrer dans cet article, suis un peu étonné oui. En général on force pas les femmes…

  19. Diane dit :

    hem…je voudrais pas faire ma rabat la joie, mais je note tout de même que:
    Nina fait un article sur la parodie littéraire: 7 commentaires
    Nina fait un article sur sexe/fellation/éjac faciale: 22 commentaires….tttsss….
    Qui a dit que l’homme réfléchissait avec ses hormones?

  20. Brg, y a des jours où j’aimerais vraiment que tu comprennes le but de mes articles, juste une fois, pour voir. Me dire que je suis coincée parce que je dis que je n’aime pas qu’on touche mes pieds, c’est d’un ridicule. Je m’en fous de ton avis sur ma sexualité, de toute façon, tu ne peux pas en avoir un bien éclairé mais tu reflètes parfaitement ce que je dénonce, au fond. Pour vous,l es mecs, une fille qui ose dire qu’elle a des limites et qu’elle n’a pas envie de tout, tout le temps, est coincé. Merci pour la démonstration, vraiment.

    Diane, je sais, c’est comme ça depuis que ce blog est blog! ;p

  21. (smiley :fleurs-vous-avez-quelque chose à vous faire pardonner: )

    Pas dit que t’étais coincé. Là par exemple tu as envie de m’écraser avec tes bottines ou de m’ignorer. Bah j’aime, je suis maso en fait.

    bises

  22. Brg a dit : « tu es peut être « coincée » par rapport à la moyenne ». Surtout que je n’ai jamais dit que j’étais contre le sperme et la fellation, j’ai juste dit que je n’avais pas envie qu’on me l’impose, je le fais quand j’en ai envie et l’éjac faciale, c’est non. Surtout que le sperme, ça colle vraiment beaucoup à des parties de mon corps qui n’ont pas envie d’être collées genre mes cheveux.

  23. Le problème étant que ça colle un peu partout, pas qu’aux cheveux, effectivement.

    oh tu sais par rapport à la moyenne, peut être. Suis coincé moi sur beaucoup d’autres choses, je le sais.
    Après, ne jamais dire jamais on sait pas de quoi on aura envie plus tard 🙂

    fleurs, pardon d’avoir été rustre.

  24. Juste pour dire que niveau sexe, il n’y a pas de moyenne ni de normalité. Pour certains, la normalité sera d’attacher le partenaire aux barreaux du lui et de sortir de fouet parce que les 2 partenaires aiment ça et que pour eux, c’est la norme. pour d’autres, ça sera un missionnaire à la lumière de la lampe de chevet et leur plaisir ne sera pas moindre. Qu’on arrête de parler de norme et de moyenne sous la couette!

  25. Oui, surtout que la normalité dépend des jours! 😉 Là, en ce moment, je serais plus câlin mémère que la chevauchée fantastique mais vu mon dos, ce serait pas prudent de faire n’importe quoi. Surtout que je suis dans ma phase abstinente. 😉

  26. Ana dit :

    Ton billet est super-intéressant.
    Moi j’ai passé les 40 ans mais l’idée qu’il faut « être un bon coup » ça ne date pas d’aujourd’hui, il y a 20-25 ans j’avais déjà la pression du mauvais coup mais au moins mes petits camarades de jeu n’avaient pas été biberonnés au porno et il restait une place pour la spontanéité et la relation humaine. Quoique dans les années 80, la mode c’est un peu le genre « les bronzés », tu vois, style « ça te dit d’aller tirer un ptit coup vite fait? »

    En tout cas en 20 ans je vois que le statut de la femme a pris une grosse claque, j’aimais déjà pas le porno mais maintenant je l’ai en horreur, et je suis contente de voir qu’une femme de 20 ans partage mon idée sur les méfaits du porno dans l’imaginaire masculin.

    J’ai des filles qui vont démarrer l’adolescence et je suis bien déterminée à les blinder contre cette image de MERDE qui englue les jeunes des années 2000.

    Les meilleurs moments de sexe, et ça je le dis après 25 ans de pratique, c’est quand on est sur la même longueur d’onde, qu’on se comprend bien, qu’on a confiance, qu’on est en forme. Pas de délire romantique sur l’amour, mais pas de fixation idiote sur la technique ! La seule limite dans ce qu’on peut faire ou non, elle est déterminée par l’envie, et rien d’autre. Y a pas à se dire qu’on est coincé ou pas, simplement on s’éclate comme on en a envie et ça va pas plus loin. Qui est l’arbitre qui détermine qu’un missionnaire dans le noir serait moins bien qu’un truc bondage sur fond de porno ?

    Alllez, fonce, revendique, et merci pour ton billet.

  27. Oui, finalement le problème est lié à un plus grand problème dans la société : la présence de la compétition partout… ce n’est pas que son travail qu’il faut réussir… c’est aussi ses vacances…c’est aussi le sexe… Et réussir, c’est pouvoir en raconter des tonnes, des vertes et des pas mûres…Une société de l’apparence et de l’excés ou l’éxagération plutôt que de la simplicité et de l’authenticité…
    Comme tu dis, Nina, il y en a beaucoup qui se la racontent…
    On confonds le fait d’impressionner avec le fait d’être heureux…
    Et, pour moi, finalement, on est sans doute moins libérés que dans les années 80 citées plus haut par Ana…

  28. amande dit :

    on se conné pas je suis tombé sur ton blog par hasard ton article ma interpelé le souci a notre époque c’est que les homme font plu la diférence entre une fille facile et une femme qui assume sa sexualité

  29. SIk' dit :

    Ben moi je suis tout à fait d’accord avec cet article , et j’ai deja rencontré pas mal d’hommes (20 – 30 ans ) qui confondent porno et réalité malheureusement, et c’est d’ailleurs chiant d’avoir à remettre les points sur les i , et parfois cause de rupture , heureusement tous les hommes ne sont pas aussi idiots .

  30. Mic dit :

    Comme tout mec ne veut pas coucher avec toutes les nanas…. Maintenant quel trait physique te permet de dire…. « Hmmm celui-là est bon à croquer mais ne sera pas un porno-guy… » ? Nos orientations seraient elles ainsi gravées sur nos jolies frimousses ? 😉

  31. Mic dit :

    Certes…. J’imagine bien que le charme est bien plus important que le reste. Pour les femmes comme pour les mecs d’ailleurs. Mais là, tu as inventé l’eau tiède.

    Disons que tu nous choisis au feeling. Ca ne m’aide pas à vous comprendre et à comprendre comment tu peux écarter les porno-guys » 😉

    Allez pas grave, je continue ma recherche 😉

  32. Mic dit :

    Oh que je te comprends, sinon les superbes nanas ne sortiraient jamais d’un lit 😉 Blague à part, je comprends… Enfin j’espère que tu trouveras ta perle rare. Personnellement, je parle tellement d’autres choses (d’elle, de moi, de tout) qu’à la fin, les nanas me voient comme leur meilleur pote. C’est pas bon non plus 😉 J’ai testé….
    Je n’ai pas encore trouvé le juste milieu. 😉

  33. Mic dit :

    As tu déjà réfléchis pour quelles raisons les mecs ont du mal à te voir comme une amie ?

    Perso, j’ai une idée mais j’aimerais la confirmer….

  34. Mic dit :

    C’est mon hypothèse en effet. Cela fait déjà plusieurs nanas qui reprochent la meme chose aux mecs et c’était pour l’instant ma conclusion.

    A croire que nous (mecs) désirons des femmes appréciant le sexe et pourtant nous ne saurions pas vivre avec elles.
    Faudrait que j’en parle à une psy 😉 Ca doit être super connu comme syndrome.

    Maintenant de toi à moi, je préfèrerai vivre avec une nana demandeuse, qu’avec une nana réfractaire.. Finalement il va te falloir te montrer un peu moins sexuée 😉 Dommage….

  35. Mic dit :

    Je comprends ta volonté d’être toi même et c’est très louable. Maintenant le monde étant tellement mal fait que j’ai un peu peur que tu souffres avant de trouver ta perle rare….
    Enfin au moins, tu prends ton pied et c’est qqchose de génial. Fais juste attention à toi, stp…. et s’il pouvait y avoir plus de femmes comme toi, cela faciliterait la vie…. Faites l’amour pas la guerre….

  36. Mic dit :

    Et j’avoue qu’il serait vraiment dommage que le femmes deviennent toute frigide 😉 Allez continue et surtout propage la bonne parole…. Convains un maximum de nanas que c’est génial 😉

    Et si ce n’est pas trop indiscret, tu fais quoi dans la vie ?

  37. Mic dit :

    Ah… Les informaticiens sont souvent percus ainsi par les non initiés 😉 Je fus ainsi et j’ai pu en sortir. Maintenant j’adore revenir à mes origines et faire un peu d’info sur mon temps libre 😉

  38. Mic dit :

    Hmmm… Donc plutot dans les relations humaines…. Auto-didacte ou il existe des formations pour devenir Gestionnaire de communauté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *