Fille désespérée cherche homme sur blog (et aussi 2nd degré)

Par Emma et Nina 


           Presque un an d’aventure bloguesque, il s’en est passé, des choses. Mais le
trait le plus récurent et le plus fatigant, c’est cette propension que certains lecteurs ont à nous prendre pour des pauvres filles désespérées qui écarteront les cuisses devant le premier mâle consentant.

 

            Dans la vie amoureuse, il y a différentes périodes : celles où nous sommes amoureuses et celles où nous le sommes pas, celles où on vit super bien notre célibat et celles où on se pose a question : pourquoi je suis seule ? C’est humain, après tout. Mais pourtant, certains voient des messages subliminaux dans ces articles, genre : « je suis désespérée, envoie ta candidature pour me sauter ». Et là, je dis stop ! Je n’ai pas crée ce blog pour choper, sinon, j’en aurais fait un blog adulte avec des photos de moi à poil. J’ai crée ce blog pour raconter ma vie et faire part de mes réflexions sur l’amour au sens large du terme et parfois sur la vie en général.

 

            Mais voilà, certains n’ont pas compris. Parce qu’on parle librement de sexe, voilà qu’on nous prend pour des Marie couche-toi là. Suis-je obligée de coucher avec tous les candidats potentiels uniquement parce que j’ose prononcer le mot « fellation » ? Me prenez-vous à ce point pour une obsédée que vous pensez qu’il suffit de faire la queue pour me brouetter ? Pensez-vous que je suis à ce point désespérée pour ne pas regarder qui me besogne courageusement ? Et je vous renvoie l’argument imparable à la figure : si vous êtes prêt à vous taper une pauvre désespérée dont vous ne connaissez même pas le visage, c’est que vous devez avoir quelques problèmes auprès de la gent féminine.

 

            Mais comment peut-on même désirer une fille qui n’est finalement qu’un amas de mot ? Je suis Nina mais pas que, Emma est Emma mais pas que. Nous sommes bien plus complexes que ce que nous laissons paraître ici. Et ce n’est pas parce que nous nous posons des questions sur notre solitude que nous sommes prêtes à rencontrer tous ceux qui nous bavent dessus, sans même savoir à quoi nous ressemblons ni qui nous sommes.

 

            L’amour, ça se commande pas. J’ai essayé de le provoquer pendant deux mois sur Meetic, ça n’a pas fonctionné. L’amour, ça nous tombe dessus par hasard et le chercher en se servant d’un blog me paraît hautement casse-gueule. D’ailleurs, mes brèves expériences à ce sujet m’ont prouvé que j’avais amplement raison. L’amour, ça nous tombe dessus par hasard, pas parce qu’on a répondu à l’appel du premier candidat qui passait. L’amour, c’est une attirance physique et spirituelle. Sur le blog, il ne peut y avoir l’attirance physique, déjà, nous sommes de purs fantasmes mais personne ne sait à quoi nous ressemblons, vous pourriez être déçu. Mais se taper Nina ou Emma juste pour la gloire, ça doit être excitant, je suppose.

 

            Mais arrêtez de croire que vous êtes les seuls à pouvoir nous apporter le bonheur, que vous êtes les seuls à encore vouloir de nous. Je ne suis pas désespérée, loin de là, et je ne coucherai pas avec le premier venu juste pour me rassurer. De toute façon, désolée de vous l’annoncer mais mon cœur vient tout juste d’être subtilisé par un beau brun au sourire ravageur.

 

            A mon tour de remettre les points sur mes ‘I’. Un grand nombre d’entre vous lit mes articles, et j’espère, les apprécie. Ce que j’y raconte est une partie de moi, une partie de mon histoire, une partie de ce que je suis dans ma globalité. Tout ce que je dis ici est vrai, authentique, mais ne prends pas toute la place dans ma vie, et ne constitue pas toute ma vie. Si j’ai choisis de ne jamais parler des choses essentielles à chaud, ou des choses profondément difficiles pour moi, c’est parce que je me protège, et refuse de me livrer toute entière sur ce blog. Je garde une partie de mon univers complexe pour moi seule, c’est mon choix. Donc, évidemment, Emma n’est pas entièrement MOI, ni une caricature de MOI.

 

            C’est pour raison qu’il faut lire mes articles en gardant bien ceci en mémoire. J’écris avec du recul sur ce qui m’est personnel, avec beaucoup de 2nd Degré, et c’est ainsi qu’il faut comprendre mes textes. Lecteur, lis-moi en pensant à la distance que j’ai sur moi-même, et on sera certainement sur la même longueur d’onde.

 

            C’est aussi pour cette raison que j’accepte l’échange autour de mes articles, les critiques constructives, les questions, l’humour. Mais je ne supporte pas les interprétations hâtives, les conclusions de ceux qui se croient plus fins que les autres, les raccourcis absurdes. Je sais bien que c’est un risque que je prends en écrivant ici, mais je me permets de vous le signaler, je ressens le besoin de vous le rappeler.

 

            Donc, je ne suis pas une superficielle nénétte sexy et extravertie qui cherche désespérément un homme. Ne vous méprenez pas sur Emma. Je suis une jeune femme qui travaille tous les jours au contact de la folie, qui a son appart à elle et qui bricole seule dedans, qui s’occupe d’un festival tout au long de l’année, qui est entourée d’amis différents, fidèles et merveilleux, qui adore faire la fête mais aussi s’isoler des jours entiers dans sa tour d’ivoire, qui a aimé, vécu, qui vit encore et se pose des milliers de questions.

 

            Quand je parle du célibat et du Prince Charmant dans mes articles, c’est la
même chose. Je suis bien dans ma vie, je suis une solitaire et plutôt zen comme ça. Bien sûr que je voudrais trouver l’Amour, construire une vie à deux. Bien sûr que je réfléchis sur tout cela, j’ai souffert, j’ai peut-être aussi fait souffrir, j’ai besoin d’aimer et d’être aimée comme tout le monde. Mais le ton que je peux employer lorsque je parle de ceci est mal interprété par certains. Je n’écris pas au 1er Degré. Comment vous l’expliquer autrement, je ne vais pas vous faire une explication de texte en direct ici !

 

            Tout ceci pour faire passer ma colère, commune à celle de Nina. Ne jugez pas Emma
trop vite, sans réfléchir, ne pensez pas connaître tout ce qu’elle est si facilement que ça. J’aime écrire dans ce blog, j’espère que vous appréciez me lire, mais n’oubliez pas qui JE
suis.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

51 réflexions sur “Fille désespérée cherche homme sur blog (et aussi 2nd degré)

  1. Oui ben je peux pas dire grand chose… Moi je vous connais bien, même très bien, mais je comprends votre douleur mes chéries!

    Moi je ne proteste pas contre les hommes qui pensent qu’ils peuvent coucher très facilement avec moi. Je ne m’insurge pas contre les déclarations enflammées que je reçois par centaines tous les jours. J’assume mon rôle de sex-symbol et de fantasme 😉

    (ok j’avoue en fait je n’ai JAMAIS reçu de mails enflammés et aucun lecteur n’a cherché à coucher avec moi, et je suis completement vexé en fait… Vais me petit-suicider!)

  2. Deuz!!!! même si je devrai être en train de réviser! désolée Nina…des pauses s’imposent! Arf …passons.

    Hé bé que dire…perso je n’ai jamais fantasmé sur vous à travers vos articles, je ne vous ai jamais harcelé et j’espère ne pas émettre de jugements hâtifs (même de jugement tout court)

    Ceci dit je conçois qu’il doit être énervant de se voir résumé à un article par jour!!! Heureusement que vous n’êtes pas juste ça !d’ailleurs je ne pense pas que ce blog aurait ce succès si c’était le cas!

    Une chose est sûre continuez de vous protéger, vous n’avez pas à devenir esclave d’une fausse image que certains lecteurs se font de vous! Et puis à 25 (26) ans comment penser que vous êtes désespérées au point de coucher avec le premier venu ?!?

    Sur ce avant de m’égarer totalement je m’en vais retrouver mes livres! 😉

    Bon je ne sais pas si je suis très clair là…les révisions nuisent à la santé…alors j’ai du mal…:(

  3. en parlant d’email… Nina, arrête de m’écrire s’il te plaît. Quand je dis que je veux pas, je veux pas. Je suis marié, merde !

    Thom… se drogue pas, mais c’est ressemblant ! non ?

  4. Salut les filles…
    Bon, et bien je pense que cette mise au point était nécessaire… Effectivement, je ne vous connais pas, mais j’aprécie vos écrits et votre manière de voir les choses, de penser… Bon, attention, cela ne veut en aucun cas signifier que je veuilles ne serait ce que brouetter avec vous hein… j’ai besoin de davantage pour cela… Mais je dois dire que pouvoir vous rencontrer, et je dis cela en parlant de toute la bande, me ferait plaisir… Bien sur, je ne dois pas être le seul, lorsque, comme pour votre blog, il y a plusieurs centaines de lecteurs par jour…
    Loin de moi l’idéede penser être le seul qui pourrait vous apporter le bonheur et l’amour, encore une fois, cette idée ne m’a même pas traversé l’esprit… Je veux bien faire le con, balancer des phrases avec des sous entendus, mais c’est du second degrès. Malheureusement, il doit surement y avoir des mecs qui pensent clairement pouvoir brouetter avec des vingtenaires… Donc, sachez que si gros lourds il y a, j’ai toujours mes bons amis corses et basques… ^^
    Bisous.

  5. Je suis étonnée que vous ayez besoin de faire cette mise au point! Il y en a vraiment qui pense que vous êtes prête à brouetter avec le premier qui vous le demande sur ce blog? La race humaine est parfois bien bizarre….
    En tout cas, j’apprécie de vous lire et je vous souhaite bon courage dans votre combat!

  6. Wouais, c’est vrai d’abord … j’avais laisse un long message de la mort qui tue qui a ete detruit par la base de donnees d’OB … donc ca m’enerve. En fait je suis completement d’accord, ce n’est pas meetic ici, par contre moi je sors avec tous ceux qui le demandent via le net ! lol (je vais voir si ce genre de message attire du monde, bilan demain lol, J’ai la naivete de croire que oui.).
    Bonne journee Nina, ca plane pour toi ?

  7. c’est le propre du blog: tu choisis pas qui te lit! alors forcément y en a un certain pourcentage qui lit tout ça de traviole. Mais je pense pas que ce soit la majorité des « commeurs » (langage skyblog, je suis un mec in moi) réguliers du moins…

    tu en as la preuve avec l’histoire des mots clefs, c’est pas forcément en cherchant nina qu’on tombe sur ton blog! c’est le jeu…

  8. Nina (je ne m’adresse qu’à toi et pas à Emma car je ne connais pas cette jolie frisée), je ne suis vraiment pas d’accord avec toi pour le coup. Enfin, je t’exposerai mon point de vue sur un autre support. Mais alors là, tu ne peux pas écrire ca.

    PS: ce comm est également motivé, pour une grande part, par le souci d’apporter une contradiction, car tout le monde va dans ton sens et ce n’est pas marrant…

  9. Merde, y en a vraiment qui vous envoie des mails sur le thème « salut cocotte, t as l air dans la detresse, si tu veux je te fais une fleur, je te mets un petite cartouche parce que d’après Darwin moi Tarzan toi Jane » ?????

    PUTAIN MAIS C EST TURBOMOCHE !

    Cela dit ca ne m’éttonne pas plus que ça, de temps en temps on voit passer des garennes qui postent un com tristement décalé. Visiblement certains confondent l’icône « vingtenaires » avec l icône « j’attrappe sur Meetic ».

    J’espère d’ailleurs à ce prpos que mon mail « quoi faire à Toulouse » n’a pas été interprété comme une tentative d’intrusion dans votre vie privée. Si tel est le cas j’en suis vraiment confus (et n’hesitez surtout pas à m’en faire part).

  10. Je ne peux pas m’empêcher de faire le rapprochement entre cet article et l’un des nombreux commentaires de l’article « Changement de cycle » (je n’ai pas le courage de vérifier si c’était un commentateur ou une réponse de Nina) qui disait, en gros, que les blogs de « loosers » ont plus de succès que les autres… Et de s’étonner qu’un article très optimiste ait reçu autant de commentaires.

    Il me paraît vrai que, quel que soient le sexe et l’âge, les blogueurs qui font état de leur mal de vivre reçoivent beaucoup de commentaires – en proportion de la fréquentation qui, elle, varie selon l’âge et le sexe. Commentaires qui expriment de la compassion ou balancent des conseils, c’est une image fidèle des conversations mondaines dans tous les milieux sociaux… Par contre, ceux qui exposent leur joie de vivre – et je pense me ranger dans cette catégorie – reçoivent en proportion beaucoup moins de commentaires. Du genre, 1 commentaire pour 300 lecteurs!

    Même chose pour la « dévirtualisation »: il y a plus de monde pour rencontrer des « personnes à problèmes » que des gens heureux. Avec, bien entendu, une préférence des hommes pour les femmes jeunes et célibataires, mais ce n’est pas un scoop… Ce que je veux dire, par contre, en complément de cet article, c’est que toute jeune femme qui parle de sa solitude est vue comme une personne « à problèmes ». Ce n’est rien d’autre que le vieux schéma patriarcal: « Comment, 25, 26, 27 ans et pas encore mariée? » Je crois que s’il n’y avait pas ce schéma sous-jacent les propositions seraient bien moins blessantes. Enfin, je me base sur les commentaires publics, pas sur les échanges privés suscités par les articles.

    Ce matin, un philosophe dont j’ai oublié le nom disait sur France Cul qu’avec la pornographie (+ l’érotisme médiatisé) le sexe est devenu un objet de consommation coyrante mais que ça n’a pas du tout induit plus de frivolité dans la vie sociale; autrement dit, il récuse la théorie de la « décadence morale ». L’érotisme a simplement pris une place qui lui était autrefois refusée dans tous les supports de communication, commerciaux ou culturels. J’en suis à la page 320 de l’excellent roman d’Anna Gavalda, « Ensemble c’est tout » et ma principale question métaphysique est lequel des deux mecs va coucher avec la jeune femme (Camille). (Peut-être les deux?) Voilà une question typiquement machiste mais je serais malhonnête de dire que je ne me la pose pas. Se la poser est excitant, on essaie de déceler tous les indices posées par l’écrivaine qui, elle, connaissait d’avance la réponse. Au-delà du machisme de ma question il y a le fait que s’il n’y a pas une aventure érotique dans un roman de 567 pages je risque d’être vachement déçu. Ce qui renvoie à l’érotisation de la culture. Quand je lis un blog de la catégorie « journaux intimes » sur lequel l’auteur parle de sa vie sociale, familiale, intellectuelle etc. sans jamais rien évoquer de sa sexualité, je m’emmerde à mourir. Je ne veux pas dire que tout le monde devrait se mettre à poil, il y a mille façons plus ou moins distanciées de parler du désir, mais ne jamais en parler me paraît… obscène! A peu près comme s’aperger la peau de parfums synthétiques pour éviter tout message olfactif.

    Donc je salue la qualité de ce blog qui évite de tomber dans le panneau du sexuellement correct. Il reste que Nina, Emma, et toutes les blogueuses et blogueurs (dont je fais partie) qui osent écrire des mots comme « fellation » en donnant quelques détails vrais de leur vie réelle, deviennent aussi des personnages de romans au sujet desquels les lecteurs/voyeurs/adorateurs (et /trices/) se posent des questions indiscrètes, ce qui clashe complètement avec le fait que nous sommes aussi des personnages réels avec tout un pan de notre vie qui n’est pas connu des lecteurs/voyeurs/adorateurs.

    Si quelqu’un écrit « j’ai envie de coucher avec Nina », bien sûr que c’est con sans l’avoir jamais vue. (Bien que, sur cette photo, la p’tite brune fait bien 1 mètre 57, j’ai mesuré 😉 La Nina (ou Emma) qui est interpellée est le personnage de roman, de même que moi je rêve de coucher avec Camille dans le roman de Gavalda… Le problème est que le « roman » de Nina, Emma et les autres, est aussi une parcelle de leur réalité quotidienne.

    Voilà, par dessus votre colère que je trouve en tous points légitime, je me pose plein de questions sur le statut « romanesque » de nos échanges bloguesques. 🙂

    Ce commentaire est long, désolé… Ce soir je le retravaillerai sans doute pour en faire un article.

  11. Mise au point pour le moins surprenante, mais alors, je n’ai aucune chance de chopper ici ? Erf, bon ben à plus alors 😀
    Plus sérieusement, je crois qu’en effet ceux qui considèrent que les rédactrices de ce blog cherchent à chopper ont raté une paire d’épisodes et doivent être eux-mêmes au bord du désespoir pour draguer des nanas qu’ils ne connaissent pas, d’autant que sur le net, on fait croire ce qu’on veut… peut-être qu’Emma et Nina sont une seule et même personne qui dans le vie s’appelle Roger lol
    Personnellement je viens ici car je trouve certrains articles intéressants ou divertissants, et qu’en général on arrive avec les commeurs et les redacteurs des articles à mener des débats intéressants, en fait c’est un peu un moyen d’avoir d’autres avis sur des questions qu’on se pose et d’élargir sa vision du monde.
    Après pour les rencontres, faut pas confondre OB et Meetic 😉

  12. # « …qui me besogne courageusement » : parce qu’il faut du courage pour te besogner Nina ? J’aurai plutôt imaginer du désir, de l’amour…

    # « je ne suis pas une superficielle nénétte sexy et extravertie » : Emma, j’espère que tu n’es pas tout le contraire.

    # Trève de plaisanterie, votre mise au point m’étonne. Qu’après vous avoir lues, certains vous contactent, cherchent à faire plus ample connaissance avec vous, voire vous dragouillent, je peux le comprendre. Que certains vous fassent des propositions sexuelles directes, je peux, avec un petit effort, l’imaginer. Mais, que ça arrive au point que ça vous pousse à écrire un tel article, je suis un peu étonné. Quoiqu’il en soit, j’espère que les malotrus vont lire cet article, qu’ils vont prendre conscience de leur bêtise et, au moins, cesser de vous importuner.

  13. Juste vis-à-vis de la question du physique : je ne serai pas étonné si ceux qui vous écrivent ce genre de mail s’imaginent que vous êtes vraiment telle que dans votre bannière/revue de presse, c’est à dire une belle brochette de filles ultra-sexy. Ce qui ne veut pas dire que vous ne l’êtes pas, hein ? Juste que certains doivent vous imaginer comme ça (je dis ça parceque je me suis posé la question quelques temps quand même).
    Sinon, pas besoin de faire un blog de photo à poil pour avoir envie de chopper, et inversement, ceux qui font des blogs à poils ne doivent pas être forcément à la recherche de quelqu’un.
    Pour finir, ça ne métonne pas que vous receviez des messages comme ça : je suis sûr que certains mecs en manque d’amour et de tunes considérent que les blogs sont une sorte de Meetic gratos. A ceux-là, je leur conseillerai d’aller sur des sites de cul et d’assumer.

    PS : je vous découvre depuis quelques semaines, et j’apprécie beaucoup votre ton, surtout celui de Nina, dont j’ai eu plus souvent l’occasion de lire la prose. Bravo, et bonne continuation.

  14. Coucou à toutes les deux, mise au point utile et nécessaire pour ceux qui n’auraient pas compris qu’un post par jour ne peut pas résumer une vie faite de 24 heures par jour, et que quelques mots mis sur internet ne peuvent remplacer ceux qui nous hantent au cours de toute notre vie.
    D’un autre côté, celà fait partie des aléas d’internet, on ne choisit pas qui vient se repaître sur nos espaces persos, et comme partout, il ne peut y avoir que des gens intelligents qui comprennent que ce blog a choisi d’afficher une couleur particulière originale, drôle, enlevée, et littéraire (et oui), mais que ceux qui écrivent ne sont pas QUE ça.
    C’est la dure loi du métier.
    En tout cas bonne continuation pour ce blog qui est un de mes rendez-vous virtuels quotidiens.
    Merci pour tout celà.

  15. salut!! et bien je sais pas ce qui a bien pu déclencher cette rafale de reproches fait à certains de vos lecteurs. Je me suis presque senti agressé (lol) du fait que je pourrais me tromper sur votre compte, sur votre personnalité, vos amis… votre vie koi. Parce que c’est vrai, franchement, la plupart des lecteurs ne vous « connaît » que par le biais de ce blog. je ne pense pas que ce soit vraiment possible de connaître une personne par le simple fait de le lire régulièrement. Et bien que je ne pense pas que vous soyez des « marie-couche toi la », je pourrais tres bien avoir des point de vus erronés sur vous justement parce que je vous connais pas. Il faut l’accepter, vous publiez sur internet des articles vous concernant. Franchement, vous vous doutiez pas que certains lecteurs-homme sont un peu moins fins que d autres ?pourtant ils sont visibles partout …lol, dans la rue, en boite, dans un bar, un centre commercial, une bibliothèque…nan jdéconne. Je suis un mec et pourtant, j arrive a les détecter alors vous les filles vous devriez savoir une bonne fois pour toute que ca existe.
    bonne journée les filles.

  16. Salut ma Nina!

    Si tu as choisi de créer ce blog c’est pour partager un bout de ta vie , et la vie de tes amis, avec des milleirs de gens que tu connais pas forcément!
    Mais il faut aussi se dire que même tu as bo crier et mettre les point sur les I, chacun est libre de penser ce qu »‘il veut, tu pourras jamais les empécher de penser que t’es une bombe sexuelle prête à l’emploi!
    Si toi tu es prête à dire au grand jour  » fellation », les autres sont aussi libres de penser et même aller jusqu’à te faire des propositions pour des plans cul!
    Mais tu as aussi le droit de te révolter et crier contre les personnes concernées! Mais de rentrer sur ton blog et de lire un article adressé à tous les lecteurs… à un moment je me suis sentis vraiment pas bien, agressée: moi g rien fé, je suis pas lesbienne, j’ai qq1 ds ma vie, j’ai jamais fantasmé sur toi ( sauf ptet sur ta façon de rédiger tes articles: j’adorrais avoir le même style:p)
    Sinon je pense que se prendre la tête avec ce genre de chose ça fait perdre énormément de temps et d’énergie: tu as un boulot, un nouveau chéri;) tu nous a nous les fidèles lecteurs qui t’aime sans demander rien en retour !

    Elle est pas belle la vie!

    je te fé plein de biso!

  17. abh oui mais si tout était rose comme un fond d’écran on serait tous dépressifs, mais c’est sur que quand on construit son petit monde rose et virtuel, son petit jardin a l’anglaise, on a pas forcément envie d’y retrouver des traces de pneu…çà met de mauvaise humeur…

  18. J’ai du mal à excuser ce genre de comportement mais j’arrive à les comprendre.

    Pour moi, Emma, Nina, Gauthier ou encore Tatiana sont des personnages de fiction, dont les « aventures » me tiennent en allaine. Mais je sais que derrière ces personnages ce trouve des personnes réelle (Pas comme Astérix ou Obélix). De plus, ces personnes sont également les auteurs des textes que je lis avec beaucoup d’intérêt.

    Les lecteurs sont donc « fans » de vous, c’est quelque chose d’indéniable. Et pour être franc, en temps que « fan », j’ai un énorme désir de vous rencontrer et peut être de partager vos « aventures » sans plus. Je ne considère pas ça non plus comme un dû. Je suis également fan d’artistes et j’ai les même ambition (boire des vodkas).

    Il y a donc une certaine dualité dans vos personnages, il y a l’auteur et le personnage de fiction. J’arrive donc à comprendre les fans qui fantasment sur vous car ils n’arrivent pas à faire la part des choses, et s’approprient leur héros/héroïnes. Mais ses personnes-là oublient que derrière le pseudo Nina ou Emma, se cachent des personnes bien réelles que l’on ne peut et que l’on ne doit pas s’approprier. Ils sont donc inexcusables, car ils n’ont plus les pieds sur terre.

    J’espère toujours pouvoir vibrer au rythme du blog sans faire le gros lourd et de garder les pieds sur terre.

    Nonène, fan des vingtenaires

  19. Cet article s’applique exactement a moi et a mon blog.certain(e) me prennent pr une obsédés,une salope , d’autre pensent que je me tape un mec par soir !alors que pas du tout !et tjs ces clichés ,une fille qui parle de sexe librement et qui à des aventures c’est une marie couche toi là alors qu’un mec c’est normal…

  20. Bah, toujours les memes pleureuses… c’est fatigant à la fin.
    Vos articles sont très sympas et bien écrits, meme, ce qui ne gâte rien.
    Mais bon, vous me faites penser à ces stars du grand écran qui prennent l’oseille et la célébrité et qui viennent ensuite geindre qu’il ne leur est plus loisible de se balader librement dans la rue ou d’etre considérées avant tout comme des « hommes » (ou « femmes ») plutot que comme des « images ».

    Mais mes puces, quand on raconte ses histoires de cul (intéressantes, par ailleurs ! et je renouvelle là mes félicitations), faut pas v’nir s’offusquer que les gens se les approprient et vous renvoient l’image (réductrice !!! mais c’est là votre choix !) que vous donnez de vous.

    Alors, hop, on se remotive, on sèche ses larmes, et on oublie les connards qui vous trainent dans la boue par les cheveux (quoi que ca devrait pas totalement vous déplaire…, non ?… si si, je sais, vous etes en train de visualiser la scène et d’y prendre gout).

    Un (tout jeune) trentenaire

  21. ouch je sais pas ce qui a pu vous faire en arriver là mais il a du en falloir! Il coupe un peu le souffle cet article…
    Je suis assez d’accord avec Hind… et vous n’avez pas non plus que des obsédés sur ce blog!

    J’avais l’impression que depuis le temps vous aviez réussi à bien faire passer la différence entre votre vie et ce que l’on prend plaisir à lire nous lecteurs qui avons aussi la nôtre…

    En même temps l’experience blog quand ça prend une ampleur comme celle ci (il y a du monde qui vous lit ici..!) ça doit pas être évident à gérer…parce que c’est vrai après tout, ces anecdotes nous donnent l’impression de vous connaître, alors que ça n’est effectivement pas le cas…mais j’en reviens au début de mon comm, d’ici à en arriver à un coup de gueule pareil…dommage!

    PS: quoiqu’il en soit je maintiens mon envie d’hier soir pour un prochain article croustillant sur « un beau brun au sourire ravageur » (petit a petit on glane quand même des indices ^^)
    non mais!

    perso ce qui me fait plaisir ce sont plutôt tes idées sur la vie en général, le point de vue que tu en as et ta prose très prenante!
    (cool ça me rassure sur ma sexualité si doute il y avait ^^ et je peux donc solennellement te faire un aveu: je ne te draguerais ni brouetterais jamais c promis!)

  22. Je n’ai pas lu tout les coms (honte sur moi) mais ça ne m’étonne pas qu’il y ait ce genre de réaction. Le jugement sur les comportements féminins est loin d’etre facile à accepter. On dit honte aux filles qui couche le premier soir, mais pour qu’elle couche le premier soir il faut bien un mec qui couche le premier soir (où alors presque toutes les filles sont lesbiennes ce qui expliquerait mon taux de non choppe…). Or ce mec est considéré comme un don Juan (copyright Tryo)
    Bref on voit que même si certains comportements ont de plus en plus souvent lieu, qu’ils ne dérangent pas consciemment, inconsciemment ils dérangent encore. Moi le premier, je sens que ce type de comportement me dérange alors que c’est totalement con et irrationnel, après tout on est libre de faire ce qu’on veut avec notre corps, qu’on soit garçon, fille ou schtroumpf.

  23. Bien dit les filles! Ce n’est pas parce que vous nous parlez de vous que vous êtes nos amies et nos amantes, ça me parait logique!

    Et c’est vrai qu’une personne qui fantasme juste sur des mots a un petit (ou gros) problème…

    Mais peut on dire que c’est « la rançon du succès »? Non je ne le pense pas! Des malades, y’en a partout, que ce soit sur la toile ou dans le réel…

    Et aux messieurs qui perdent la raison, je leur dirai qu’internet foisonne de sites de rencontres qui correspondront à leurs attentes, alors passez votre chemin!

  24. « Je suppose que, toi aussi, tu as tes fans acharnés genre : « Mel, je sens que t’es trop belle même si je sais pas à quoi tu ressembles, je t’aime, on va boire un café? » » : Oh que oui ! lol Ca va des demandes de photos, c’est le plus courant, aux envois de fleurs virtuelles, aux demandes de rencontres … parfois meme de bloggueurs tres connus qui font des jolis dessins (hum hum). Je n’ai jamais accepte et si ca ne vient pas de moi j’ai du mal. Je ne fais pas un blog pour cela 😉
    Pour l’instant les stats sont bonnes … lol

  25. Je pense qu’on touche ici en partie à un problème d’idéalisation du féminin. On rencontre ce phénomène chez des individus plutôt jeunes, encore naïfs et qui, ne connaissant une fille que d’une manière extrêmement fractionnelle (soit par le physique, soit par les mots), idéalisent le reste des aspects de la personnalité de ladite demoiselle et en font une obsession. Des « souffrances du Jeune Werther » virtuelles en quelque sorte. J’en ai moi même été victime dans la vraie vie, mais je viens d’être guéri par le site FrenchTouchSeduction découvert grâce à ce blog.

    Quant à moi, à part pour suggérer à Nina de réparer le bug des comm sous Firefox et pour lire des histoires de cul, je visite ce blog uniquement pour me rappeler que la vie des bobos gauchistes ethnomasochistes dépravés que vous semblez être n’est pas celle que je désire vivre.

  26. Ce qui me sidère, c’est que nina elle ait réussi à tomber amoureuse de moi alors que je ne l’ai ni dragué, ni rencontré.
    Bon apparement je la fais rire, ça doit e^tre ça….

    Ah, on me fait signe dans l’oreillette que je ne serais pas le seul brun au sourire ravageur de france.

    Va falloir que j’élimine encore la compétition….

  27. Bien que lecteur récent des épopées vingtenaires, je me permets d’apporter ma pierre à l’édifice, quoique trentenaire (début ou fin de trentaine, à vous de voir…).
    J’ai également, quoique mâle, eu une période où je ne pouvais pas passer une journée sans rédiger une , deux, trois… voire plus pages où il s’agissait plus de verbaliser ce qui se passait dans la tête, le coeur, les c… du vingtenaire de l’époque. Mais ce n’était à destination que d’une poignée de personnes, suivant le sujet, voire d’une seule, pour des textes très personnels.
    Donc, le succès (notoriété?) que vous avez est dû à la qualité des textes (un joli style, de l’humour, pas une faute d’orthographe -en fait, si, une-, ce qui est très agréable), mais aussi au phénomène blog qui fait que vous avez ‘équivalent d’un Olympia à lire vos aventures chaque jour…
    Ca amène son lot de détraqués, de vieux ou de jeunes en manque, mais aussi, et heureusement de gens subtils ou complices qui procèdent plus par des clins d’oeil (« se petit-suicider » me montre que Gauthier aime les Nuls!) que par des approches de dinosaures.
    Mais surtout, surtout, gardez votre énergie et vos lignes d’écriture pour la majorité de ceux qui aiment vous lire sans éprouver le besoin de vous importuner 😉
    Le sage dit « Ceci n’est pas un arbre » (ou un cheval ou un arrosoir, je ne sais plus) en montrant l’IMAGE d’un arbre. Eh ben, ce blog, c’est pareil, ce n’est qu’une facette de vous, je suis d’accord, mais pas la totale réalité de la vraie vie réelle du monde vrai.
    J’espère avoir le temps de revenir vous écrire, c’est plus long que de lire vite fait, et avec plaisir, tous vos articles.
    Amicalement,
    Nino

    PS en forme de jeu: est-ce que les lettres du prénom de Nina additionnées (A=1, B=2 etc) feraient 36 comme je le pense ?

  28. Je pense que emma (aue je ne connais pas encore) à bien résumé le problème… une multitude de gens pensent que parce qu’une fille dit sur son blog j’en ai marre je suis célibataire elle à forcementenvie de se faire sauter (pardonnez moi l’expression) ben la réponse est des fois oui, des fois non. C’est con dis comme ça mais pas un seul d’entre nous n’accepterait de brouetter avec une personne physiquemeznt déplaisante… Ben les vingtenaire c’est pareil… Et en plus là ou je les rejoind, c’est que faire de son blog un moyen de drague je trouve ça bof bof bof… Bon ok pas pour mel hein 😉 mais ça c’est parcequ’elle est niçoise… Je pense que beaucoup de gens qui lisent se bloguent ont trop abusés des films de roberto malone. Et les gens la vie c’est pas un film de cul. Et même si une fille veut à travers son t blog combler un besoin physique c’est pas en laissant un com du genre « boudiou si tu viens chez moi je te fais la levrette… » que ça risque de marché… Des fois (en fait souvent) il faut savori lire entre les lignes…

    BAO les gens………..

  29. Pas d’accord. Si tu racontes ton coeur et ton cul sur le web, tu t’exposes forcément à l’amalgame et c’est d’autant plus vrai que le web est anonyme. Ensuite entre le coeur et le cul, je te laisse deviner ce que 2/3 des lecteurs viennent chercher ici (ca n’engage que moi)

  30. Je pense que ce genre de comportement très masculin revient à peu de chose près à faire ce que font certains chasseurs. On envoie une rafale de balles dans le bosquet et après on regarde s’il y en a une dans le tas qui a atteint la palombe.
    La c’est pareil : on envoie 35 mails, « on sait jamais, un quiproquo, un malentendu », comme disait Jean Claude.

  31. Non, je ne m’expose pas à l’amalgame car je ne fais pas ça par provocation mais plus par partage.

    =>Ce n’est pas parce que tes intentions sont louables que tu ne t’exposes pas aux amalgames

    Si les gens s’arrêtent à ça, c’est qu’ils n’ont rien compris et c’est le pourquoi de ce coup de gueule. De toute façon, on en revient toujours au même point : tu es une fille, tu parles de cul, je veux te sauter. Je devrais avoir le droit et la liberté de raconter ma vie sans recevoir des dizaines d’invitation MSN de parfaits inconnus (je trouve ça super impoli, en plus) ou des propositions indécentes.

    =>Tout le monde n’a pas la même éducation que toi, ni la même maturité. La liberté de raconter ta vie ne te donne pas le droit de supprimer celle de tes lecteurs de te répondre, le meilleur comme le pire.

    Quand on le dit que vous prenez trop les choses au 1er degré…

    => Tu peux pas interdire les site aux cons, la preuve 🙂 Ciao

  32. Si je peux me permettre de répondre à Yann… Qui dit que si on s’exhibe dans un blog, il faut assumer car c’est de la provoc, je dirais ceci: où as tu vu que Nina ou Emma s’exhibaient dans ce blog ? les connais tu suffisament pour dire que ce ne sont qu’elles et entièrement elles dans ces articles ? Que nenni, et comme Nina le dit, tous ceux qui lisent le blog et la connaissent peuvent dire que Nina n’est pas l’auteur… et idem pour Emma… Et puis, je préfère cent fois lire un blog comme celui ci plutôt qu’un skyblog avec les photos et les légendes: »alors là, c’est mon pote, je l’adore trop »…

  33. malheureusement mesdamoiselles je penses que tous vos lecteurs n’ont pas la maturité ou l’envie de lire votre blog pour ce qu’il est. Il nesont là que voir le reflet de leur propre envie et quoique vous fassiez il n’y verront que ce qu’ils veulent voir. Ils ne vous reste à ne plus vous souciz d’eux et de profiter des gens qui ne sont là que pour partager un bon moment avec vous. « Emma je t’aime » ^___^

  34. Vous baisez pas avec les lecteurs? Ptin l’arnaque, ça fait des mois que je lit, je me force et tout, je poste des coms, et là vous me dites que ça sert à rien ?!
    Je vais porter plainte! Je vous conseille de prendre un avocat au plus vite (un fruit fera l’affaire).

  35. Merci d’abord, Emma et Nina, de vos réponses aux comm, rapides et pointues ! Qu’est ce que ça doit vous manger comme temps, d’avoir toujours un oeil sur ce site. Ensuite, surtout ne le fermez pas à cause de qq énergumènes, c’est comme un responsable d’asso qui a parfois envie de tout plaquer pour quelques pénibles, mais quand il relativise, ça va mieux…
    Mais finalement, c’est comme d’être abordé(e) en boîte, ce que vous décrivez: le lourd ne voit qu’un aperçu de la demoiselle, et encore, sous un certain éclairage (« un certain angle » dirait la journaliste :)). Simplement, il y a un peu beaucoup de monde sur la piste!

    Je suis assez reconnaissant à Nina de m’avoir fait découvrir Etyl, rien que pour ça, ça vaut les potron-minet devant l’écran à regarder les différentes facettes de ce joli diamant de blog ! Pour le 36, puis-je te décrire ma théorie sur mail privé ?
    Bon, Emma, je pensais bien à Magritte, mais je n’étais pas sûr et ne voulais pas me gameller. Après tout, Picasso aurait pu intituler Guernica « Ceci n’est pas un cheval »…
    Amicalement,

    PS: pour Emma, LA faute est dans ton dernier texte, troisième paragraphe: une ballade avec deux L est une chanson, avec un L c’est une promenade 🙂

  36. Je voulais juste ajouter que j’aime bien votre écriture à deux mains (heu…ou quatre??? comme vous voulez ;p). Il faudrait penser à renouveller l’expérience si vous en avez l’occas’. En tout cas ne changez rien, c’est un plaisir pour les yeux et les zygomatiques! Et pis heureusement, je pense que vos lecteurs ne sont pas tous des pervers en manque de sexe qui fantasmes sur vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *