De l’art de faire chier : le spoiler

La semaine dernière, les Internets se sont agités car un épisode de Game of Throne les a laissé en plein désarroi. Je n’en dirai pas plus car… ben j’en sais rien en fait. J’en suis qu’au volume 2 de l’intégrale et n’ai jamais lu la série, je me fais spoiler en permanence. Même pas la bande annonce d’OCS quand j’aperçois un certain personnage sur un bateau alors que dans le livre, là où j’en suis, ce certain personnage est encore en train de le chercher. Ou quand je cherche quel personnage joue Natalie Dormer (la Ann Boleyn de The Tudors) et que si le nom de son personnage ne me disait rien, c’est parce qu’il n’était pas encore intervenu là où j’en étais dans ma lecture. Mais y a tellement 150 personnages, aussi…

Game+of+Thrones

Bon, bref, l’épisode se termina sur un événement incroyable qui laissa les spectateurs pantois. Enfin ceux devant leur écran à ce moment là. Les absents ayant toujours tort, voici donc que ces spectateurs facétieux décident de balancer l’incroyable rebondissement à leurs camarades absents de leur petit écran. Salaud ? Oui. Et grâce à mes gentils contacts Internet qui voulaient pas spoiler mais qui postaient un gif signifiant qu’en lisant le livre, on savait ce qui allait se passer et qu’en fait, les simples spectateurs se faisaient balader ou la page Facebook de Glamour (ou Cosmo) postant la photo d’un personnage “qu’avez-vous pensé de l’épisode de Game of throne d’hier soir ?” avant de changer la photo 10 mn après suite à des commentaires disant “mettre une photo de ce personnage pour dire ça, trop lol”. Ok, donc j’ai tout compris à l’histoire, allez crever. Déjà que j’ai un peu de mal à le lire…

Game-of-Thrones

Au delà du simple Game of Throne, je suis incroyablement fascinée par ce besoin de faire chier les autres, de se la jouer plus malin, de tout faire pour attirer désespérément l’attention. Comme il est, semble-t-il, plus difficile d’attirer l’attention en faisant un truc cool ou altruiste, faisons le connard. Ahahah, quel kiff de voir les gens râler face à notre petitesse, ahahah. C’est ainsi que récemment, j’ai découvert le visage de la fameuse “mother” de How I met your mother alors que moi, j’en suis même pas au mariage de Barney…

how-i-met-your-mother

Pourtant, je ne vois pas de quoi se vanter. Tu étais devant ta télé hier soir ? Tu n’as tellement pas de vie que tu passes non seulement tes soirées à regarder des séries mais le lendemain à essayer de gâcher le plaisir de ceux qui ont eu une vie la veille ? Ca puerait pas un peu la frustration de no life, ça ? Non parce que si je n’en suis qu’au livre 2 de l’intégrale (j’ai acheté le 1 juste après Noël, j’avance pas des masses, j’avoue) et que j’ai toujours pas vu un seul épisode c’est que :
– je lis aussi d’autres bouquins (à venir : la suite de Glacé de Bernard Minier)
– je sors parfois et je rentre trop tard pour lire beaucoup
– j’écris (pas assez à tout dire)
Bref j’ai une vie hors des séries télés.

Series-tv

Internet a aussi cette capacité à gâcher le plaisir. La semaine dernière, ça devenait littéralement chiant entre “ceux qui ont lu le livre et qui savent”, “ceux qui ont regardé l’épisode et qui ne diront rien mais que putain ils sont dégoûtés”, “ceux qui “mais putain vos gueules, laissez moi regarder en paix!”… Et pourquoi vous la fermez juste pas ? Bien que les derniers, je comprends carrément qu’ils râlent. Oui, c’est bon, on a compris vos allusions lourdingues “ceux qui ont lu”, retournez à vos bouquins et foutez la paix aux autres. Oui, on sait que vous êtes dégoûté ceux qui ont vu l’épisode mais est-ce que ça a vraiment un intérêt de l’exprimer ? L’avantage quand on a 5 ans de retard sur toutes les séries comme moi, c’est que quand je m’exprime sur la fin d’une série, tout le monde l’a déjà vue… Comme ça, je ne nuis à personne. Quoi qu’en fin de compte, la seule série qui m’a vraiment fait poster un commentaire quasi à chaud sur sa fin est Six Feet under et l’incroyable finish qui m’a déprimée pendant 15 jours…

six-fee-under-final-scene

Il était doux, le tout où pour savoir la suite d’une série US, fallait aller la lire dans un magazine. Volontairement je veux dire…

Et puis pour déprimer tous ensemble, je vous colle le final de Six Feet Under.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 réflexions au sujet de « De l’art de faire chier : le spoiler »

  1. Jon's dit :

    Oh, t’as failli me spoiler la fin de six feet under. Effectivement, j’ai 7-8 ans de retard, mais bon, je fais les choses de manière progressive. Sinon, d’accord avec toi, y a des personnes qui ne semblent regarder des séries que pour avoir le bonheur (certainement intense) de spoiler leur entourage, et pas que…

    • Nina dit :

      Que la vie de ces gens doit être triste, je ne saisis VRAIMENT pas comment on peut éprouver du plaisir à ça. Mais bon, comme toi, je suis très en retard, je me fais souvent spoiler par accident…Je crois que je vais quitter les Internets 😀

  2. Spoiler, c’est mal, mais en même temps, ce fameux S3E9 est justement beaucoup comparé au final de Six Feet Under… pour l’effet produit sur les téléspectateurs (personnellement, je n’ai mis que 3 jours à m’en remettre ce coup-ci)

    • Nina dit :

      Ah ça n’enlève rien au rebondissement, hein (même si perso, GoT me passionne vraiment pas plus que ça et que dans le livre, pas mal de choses me paraissent un peu évidentes). En fait, je parle de GoT mais j’aurais pu écrire le même ya 3 semaines sur la mother de HIMYM… Surtout que moi, j’ai découvert le visage de la demoiselle car certains de mes contacts avaient commenté le post d’un mec balançant le spoiler en profil ouvert. Pour te situer à quel point le mec était dans la recherche d’attention…

  3. Matt dit :

    La popularisation d’aSoIaF par la série GoT (attention j’use des acronymes par flemme plus que par prétention, et le fait que cette explication soit plus longue que de taper les titres entièrement ne m’effleure l’esprit que tardivement) permet au lecteur de partager certaines émotions, j’enfonce une porte ouverte…Cette émotion est souvent une comparaison critique, et bien souvent au détriment de la série, mais c’est le lot de toute adaptation. Tout ça engendre le buzz que tu décris entre newbies et fans de longues dates. Et donc tout le monde cherche à exprimer quelque chose. Et s’il y a 10 ans on aurait mis ça dans un blog, avec alerte aux spoilers (ou pas), aujourd’hui on communique dans l’instant en quelques caractères, en pensant que chacun est libre de ne pas lire. Bon moi, je ne comprends pas qu’on live tweet un événement qu’on suit avec attention, voire passion, mais je dois être un vieux con!

    Aujourd’hui, j’en viens à éviter toute info sur une série quand je sais que je vais être spoilé,et ça va jusqu’à couper twitter ou facebook le temps de rattraper mon retard, ou ne pas « liker sur fb » une série (ou la retirer de mon newsfeed).

    Cela dit, ayant découvert la saga par la saison 1 de la série avant de lire les livres, j’aurais peu apprécié d’avoir eu connaissance de l’événement majeur de la dite saison avant de le prendre de plein fouet, je compatis donc!

    • Nina dit :

      Ben en fait, avec toute cette connerie de gif de « ceux qui savent », j’ai remis en place toutes les pièces du puzzle alors que si j’ai bien remis les livres dans l’ordre, cet événement va se passer à la fin de la 3e intégrale, je termine la 2e. A un moment, je vois pas super l’intérêt de diffuser ce genre de messages (et Dieu sait que j’en ai vu passer). Tu as lu le livre dont tu sais ? Ben super, tant mieux pour toi. Je vois pas pourquoi tu viens pourrir le suspense de ceux qui ne l’ont pas fait (et vont pas se taper pas loin de 3000 pages en une semaine pour être à égalité). Maintenant, GoT, la série me fait un peu peur j’avoue mais je ne veux pas la voir tant que j’aurai pas fini les livres, ne serait-ce que pour garder mon imagination intacte tant que faire se peut.

      En fait, ce qui me dépasse, c’est ce plaisir de faire chier, tout simplement. Ca m’a cependant permis de me désabonner de certains contacts qui souffrent d’un besoin d’attention limite maladif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *