L’été dissolu de Nina B.

Pouuuuuuuce ! Bon, ok, voilà, on est le 30 juillet et j’ai atteint mes limites. C’est ça la vingt-neuvaine, on se croit plus fort que les autres et à un moment, on se rend compte qu’on n’a plus 20 ans et que dormir, c’est aussi une bonne idée.




Cette année, l’été est plutôt beau (enfin, je trouve), il n’est pas rare de sortir du boulot sous un beau soleil et d’avoir envie de lézarder en terrasse avec un(e) ami(e) en sirotant un petit cocktail. Voire deux. A jeun. Autant dire qu’après ça, je ris très fort et pas forcément à propos, ce qui ne dérange pas forcément la personne en face, pour peu qu’elle soit un homme bien décidé à finir la soirée vers des horizons… plus horizontaux, justement. Ca tombe bien, moi aussi (sinon, je reste au coca).



Oui, cet été, je renoue un peu avec mes anciens démons, c’est sex, alcool et rock n’roll. J’ai du rhum dans le sang, des courbatures aux cuisses, des cernes sous les yeux qui se confondent à merveille avec mon smoky eye… Bref, j’ai plus vraiment fière mine et y a des soirs où je ne rêve que de mon lit mais mon agenda se remplit aussi vite que mon compte en banque ne se vide (oui, c’est pas gratuit tout ça). Et comme j’ai rendez-vous avec des gens que j’apprécie (quand même), je ne peux pas dire non. Mes soirées sont prises, mes déjeuners aussi, vais-je devoir rencarder au petit-déjeuner ? Non, impossible, je dois dormir, dormir… Au moins un peu. Car quand mes nuits ne sont pas faites de cocktails, j’ai des conversations jusqu’au bout de la nuit ou presque avec des hommes sur MSN. Au secours, je veux dormir !



Pourtant, de façon déraisonnée, j’ai l’impression que c’est un peu mon dernier été de fête et de débauche. Peut-être que je me trompe mais force est de constater qu’après un mois et demi de ce régime, je ne tiens plus du tout et que je ne peux non plus abuser car je travaille. Oui, je ne crois pas que mon boss apprécierait de me voir arriver vers midi, les lunettes de soleil solidement vissées sur le nez (« mais j’ai une conjonctivite, je dois les garder ! »), la voix pâteuse, le doigt faiblard (gênant pour taper à l’ordinateur), les yeux prêts à se fermer à la première occasion. Non, je ne suis pas payée à ça, non. Je suis payée pour produire du contenu, gérer ma partie des recos, ne pas trop me moquer des agences qui parlent tellement leur langage que je ne suis pas sûre de comprendre. En fait, la question que je me pose est si les communiquants ont un train d’avance au niveau du langage ou s’ils sont plus dans la catégorie bien connue de nos années collège/lycée des ringards qui essaient de parler cool en utilisant des mots soit disant hype mais que seuls eux comprennent.




Bref, est-ce ce foutu chiffre 29 qui me pousse à me dire que je dois profiter de toutes ces folies maintenant car l’an prochain, ce sera trop tard ? Pourquoi j’ai la sensation que je dois profiter à fond maintenant ? Expérimenter, rire, m’amuser, rentrer tard et peu dormir. La vie ne s’arrête pourtant pas à 30 ans surtout que je n’ai pas de projets importants pour ma trentaine. Pas de changement de boulot en vue (et pas l’envie de bouger non plus), de déménagements (non, là, j’ai pris mon quota pour les prochaines années aussi). Un homme ? Ca se programme pas et je doute d’apprécier la vie avec un pantouflard, de toute façon. Un enfant ? Ahahahah, soyons sérieux trente secondes.


Finalement, je crois que j’ai limite hâte d’avoir trente ans, de passer cette barrière symbolique qui me fait raisonner à l’envers, qui me fait précipiter, courir après le temps pour faire tout ce qui me tente avant 30 ans histoire de ne pas avoir de regrets. Pourtant, la vie ne s’arrête pas là. Enfin, j’espère pas.


En attendant, je vais me mettre un peu au vert chez mes parents. Dor-mir. A mon retour, j’aurai encore quelques petites débauches en attente et à la rentrée, quand la nuit tombera à la sortie des bureaux, je referai mon associale. Profitons avant l’hiver !

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 réflexions au sujet de « L’été dissolu de Nina B. »

  1. lapoulefaitmeuh dit :

    Es ce que ça veut dire que je vais enfiiiin pouvoir boire un verre en compagnie de la Divine Nina??????

    moi j’y crois en tout cas…

    :p

  2. madinlove dit :

    Faudra bien qu’on se rencarde au petit dèj sinon nos agendas ne s’accorderont jamais :p
    on va te trouver un grand projet pour tes 30 ans ^^

  3. Louis dit :

    Et bien quel programme !!! Allons cela permettra d’oublier le monsieur du métro. Et puis ne dit-on pas il faut que jeunesse se passe avant que ne se fâne ?

  4. Louis dit :

    « Ma vie fantasmée ?? Mais je ne raconte rien de ma vie… Ridicule. Quitte à taper, tape au moins juste (non, là, j’en demande trop,je sais) »

    Amusant alors tout est faux rien n’est vrai ou tout est vrai et rien n’est faux. Vous vous y retrouvez dans tout ça ? Et en plus il y a des « stats » pour être au top des Blogs ? c’est fascinant tout ça. Et puis des conversations fascinantes avec vos amis et tous les clients des bars/restaurants (voir lèche ma chatte). Vous savez c’est très agressif de parler sexe en public, tout autant que de se faire tripoter. Enfin rien n’empêche de demander un respect que l’on ne donne pas. Et puis si c’est bon pour les « stats »!!! D’aiileurs je crois qu’il faut des gros mots pour être référencé « bite et cul » c’est pas mal dit-on. Vous voyez je vous aide pour les « stats ».

  5. Louis dit :

    Perrette sur sa tête ayant un Pot au lait
    Bien posé sur un coussinet,
    Prétendait arriver sans encombre à la ville.
    Légère et court vêtue elle allait à grands pas ;
    Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
    Cotillon simple, et souliers plats.
    Notre laitière ainsi troussée
    Comptait déjà dans sa pensée
    Tout le prix de son lait, en employait l’argent,
    Achetait un cent d’oeufs, faisait triple couvée ;
    La chose allait à bien par son soin diligent.
    Il m’est, disait-elle, facile,
    D’élever des poulets autour de ma maison :
    Le Renard sera bien habile,
    S’il ne m’en laisse assez pour avoir un cochon.
    Le porc à s’engraisser coûtera peu de son ;
    Il était quand je l’eus de grosseur raisonnable :
    J’aurai le revendant de l’argent bel et bon.
    Et qui m’empêchera de mettre en notre étable,
    Vu le prix dont il est, une vache et son veau,
    Que je verrai sauter au milieu du troupeau ?
    Perrette là-dessus saute aussi, transportée.
    Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée ;
    La dame de ces biens, quittant d’un oeil marri
    Sa fortune ainsi répandue,
    Va s’excuser à son mari
    En grand danger d’être battue.
    Le récit en farce en fut fait ;
    On l’appela le Pot au lait.

    Quel esprit ne bat la campagne ?
    Qui ne fait châteaux en Espagne ?
    Picrochole, Pyrrhus, la Laitière, enfin tous,
    Autant les sages que les fous ?
    Chacun songe en veillant, il n’est rien de plus doux :
    Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes :
    Tout le bien du monde est à nous,
    Tous les honneurs, toutes les femmes.
    Quand je suis seul, je fais au plus brave un défi ;
    Je m’écarte, je vais détrôner le Sophi ;
    On m’élit roi, mon peuple m’aime ;
    Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant :
    Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même ;
    Je suis gros Jean comme devant

  6. louis dit :

    bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbb

  7. heureusement qu’après la trentaine tout ne s’arrrête pas….heureusement..il n’y a pas d’âge…
    et au fait…ils sont graves…ceux qui te laisse des comm…
    trop lol…

  8. J’ai seulement 20 ans et pourtant je vis chaque jour comme si c’était le dernier. Par conséquent je picole trop, je fume trop, je sors trop et je dors (et comate) alors que je pourrais faire des choses carrément plus constructives!! « La jeunesse n’a pas d’âge » comme disait Pablo P.

  9. E. dit :

    S’il y a un IP de jour et un IP de soir c’est un peu effrayant car ça peut laisser penser qu’il s’agit de quelqu’un qui travaille et qui a donc dépassé 14 ans…

  10. Hello Nina,

    vous avez effectivement gagné un admirateur qui fout la trouille. C’en est tellement caricatural qu’on pourrait croire que vous payez quelqu’un pour mettre de l’animation sur le blog?

    Vous semblez sensible à l’idée d’avoir bientôt 30 ans. Je parierai volontiers que ce sujet devrait revenir chez vous de façon récurrente.

    Certes, vous êtes libre, joyeuse, avec un job qui vous plait, un appart qui vous convient et accessoirement vous semblez parvenir à plaire… ce qui ne gâche rien.

    Pourtant… le ton léger (ah les carapaces…) que vous utilisez laisse croire que tout n’est pas si léger que cela… Vous n’avez vraiment pas envie d’avoir des enfants? Vous n’avez vraiment pas envie de vous caser alors que vous approchez la fin de votre légitimité sur ce site (au sens comptable en tous les cas)? Rassurez-moi, si vous abordez tout ça (le mari, l’appart, le gosse- tiercé gagnant dans l’ordre…), c’est que quelque part, vous ne dites pas non…. non plus? La vie ne s’arrête pas pour ça! On continue de s’amuser, de rire, de sortir, d’avoir une vie sociale (à l’extérieur) et moins sociale (devant l’ordinateur). Bon, la répartition du temps est un peu différente…

    Néanmoins, je vous envie cette apparente insouciance qui revient à affirmer (histoires vraies ou non, on s’en moque un peu) que vous allez continuer de cueillir votre jeunesse. J’ai eu ma fille ainée à 30 ans et je viens de passer le cap fatidique des 40. Elle et sa sœur sont de vraies princesses. J’ai des copines dans le même cas, elles ont le job, l’appart, l’enfant et pour certaines se sont débarrassées du mari (ou le contraire..). Bon… pour la plupart, elles semblent préoccupées par l’idée de plaire de nouveau et de se caser en conciliant l’enfant (voire plusieurs) et le nouveau venu.
    J’ai d’autres copines, célibataires ou divorcées (plutôt) à 35-40 ans… L’horloge bio les travaille…

    Sérieusement, vous vous imaginez où à 39 ans? Toujours à chater jusqu’à plus d’heures sur MSN? A sortir, danser, boire des verres sympas et voir des amis? A continuer de séduire?

    C’est sympa de vous relire de temps en temps.

  11. Delphine dit :

    Salut Nina, première fois que je viens sur ce blog, et j’aime beaucoup !
    Juste un truc à te dire, tu cours après tout avant d’avoir 30 ans mais sais-tu que la trentaine est le meilleur âge pour une femme, l’épanouissement total et complet dans tous les sens du terme !!! alors profite à fond, mais t’inquiète pas tu pourras continuer encore après avec encore plus de succès !!!

  12. Omar dit :

    Je savais que j’aurai pas du lire cet article, après un truc du genre « j’ai des courbatures aux cuisses » je peux plus dormir moi ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *