Courrier des cœurs : réponse à Coach

Cette semaine, Coach nous a posé la question suivante : « Je suis avec ma copine depuis 4 ans et demi et voici mon dilemme.
Quand j’étais étudiant j’avais des rêves, des ambitions, notamment de m’expatrier, ou du moins de partir à l’étranger, tenter l’expérience, l’aventure..L’année dernière nous sommes partis en chine en vacances, c’était bien, génial, mais pour des vacances.
J’ai alors compris qu’elle ne pourrait ‘quasi » jamais accepter de partir avec moi vivre qq années la bas. depuis je ronge mon frein, j’ai enfoui ce désir, mais aujourd’hui c’est trop dur, mon envie de tenter l’aventure est trop forte… Que dois je faire ? Dois je oublier cette ambition ?
 
J’aime ma copine de tout mon coeur et de toute mon âme mais j’ai besoin aussi de m’épanouir. Le dilemme se corse d’autant plus que nous attendons un enfant bientôt. Que faire ? Comment lui dire ?
 
Merci d’avance
 »



La cellule love and sex s’est réunie pour répondre à cette question complexe et voici ce que l’on pense.

Enzo : Avec un enfant, ce sera encore plus dur. L’idéal serait de le faire maintenant. Si tu renies tes envies profondes, tu craqueras à un
moment donné, que ce soit pour la crise de la trentaine ou celle de la quarantaine ! Plutôt que de tabler directement quelques années, penses peut-être plutôt à quelques périodes de six mois renouvelables.

Lucas : Déjà si tu es avec elle depuis 4 ans et qu’elle est enceinte, faut-il encore parler de copine ? Ta compagne serait plus adéquat…
C’est toujours le même pb. Hable con ella ! Parle avec elle ! Evoque avec elle les bons cotés de l’expatriation, l’aventure, la découverte… Et surtout le gamin ne doit pas être un frein… Demande lui clairement ce qui la gêne et si elle n’a pas d’arguments donne lui quelques jours pour qu’elle réfléchisse, puis parlez en entre quat’z’yeux… Plus facile à dire qu’à faire.

Summer : C’est dur comme question! A ta place je me demanderais ce qui est le plus épanouissant pour moi: être là bas sans elle et
accessoirement sans mon gosse si elle ne veut vraiment pas partir ou rester ici et ne jamais tenter l’aventure. Ensuite oui, comme le dit Lucas une discussion s’impose, c’est aussi une décision à prendre à 2.

Jane : Sans enfant en jeu, j’aurais clairement dit « Fonce et tente l’aventure, histoire de ne pas avoir de regrets dans quelques années ». Parce que malheureusement, il se peut que lors d’une dispute, le sujet soit remis sur le tapis, et généralement, ça tape là où ça fait mal.
Mais avec un enfant en construction… Ce n’est plus uniquement vous deux, mais vous trois maintenant, et décider de partir en prenant le risque qu’elle ne suive pas (si elle n’était déjà pas motivée avant, je doute qu’enceinte elle le soit plus) n’affecte pas seulement vous deux…
Une solution miracle? Il n’y en a pas, à part éventuellement mettre vraiment le sujet à plat, et tenter de lui vendre ton projet. Après tout, mondialisation oblige, c’est toujours bien pour un enfant de découvrir plusieurs cultures (si tu as besoin d’aide et de conseils en chantage affectif, mes tarifs sont très intéressants et les résultats quasi garantis!)

Tatiana : Je ne peux qu’adhérer aux réponses précédentes. Que me reste-t-il à dire ? Je rajouterais que ça te fera du bien d’en parler avec elle car sinon effectivement ta frustration risque de ressortir de la mauvaise manière à un moment ou à un autre. Aussi, apparemment vous vous aimez beaucoup donc je me dis qu’il y a des chances qu’elle comprenne ton envie d’expatriation. Peut-être pourrez-vous trouver un compromis : choisir le pays ensemble et réduire la durée.

Nina : Bon, je pars du principe que quand tu dis « un bébé bientôt », ça veut dire qu’il est déjà en route. Je me demande si tu as
l’opportunité de partir ou si tu veux juste partir à l’aventure parce que la deuxième possibilité me paraît un peu difficile avec un bébé. Je sais que certaines familles partent à l’aventure mais pas avec un tout petit bébé, il faut attendre qu’il grandisse un peu. Pour ma part, j’aurais tendance à dire que l’arrivée d’un enfant va être un grand bouleversement dans votre vie et je crois qu’une expatriation maintenant va être très difficile. Maintenant, je pense que tu ne dois pas renoncer à ton projet pour toujours car cette frustration risque de ressortir un jour et ça ne ressort jamais au bon moment. Mon conseil serait d’attendre que l’enfant ait deux ou trois ans, histoire d’arriver là bas en début de sa scolarité. En attendant, ça laisse du temps pour préparer le terrain. Je pense que si le départ est bien préparé, il sera moins effrayant pour tout le monde.

Et voilà ! Si toi aussi, derrière ton petit écran (ou plus grand, j’ai pas les stats sur votre matériel), tu as besoin de nos lumières, de nos avis, si tu es pris d’une envie irrépressible de voir ton nom écrit en grosses lettres bleues sur ce blog, n’hésite plus, pose ta question en comm, par mail (nina.bartoldi(a)gmail.com) ou même passe par mon facebook, mon twitter, envoie-moi des signaux de fumée… Et nous te répondrons.

PS : La question de cette semaine étant délicate, si tu as choisi la voie de l’expatriation, je pense que Coach sera ravi d’avoir ton avis.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 réflexions sur “Courrier des cœurs : réponse à Coach

  1. Merci à vous tous et à Nina de m’avoir publier cette semaine. Oui lorsque je dis que nous attendons un enfant, il est prévu pour février 2009… Merci pour vos conseils et avis, le temps de la réflexion est arrivé !!!

  2. Si ta copine te connaît vraiment, elle sait ton désir que tu nous décrit. Est-ce raisonnable de ne pas dévoiler une très grande envie avec la personne que l’on apprécie le plus ?

  3. Oué…c’est particulier tout ça…maintenant qu’un enfant est en route je pense qu’il faut mettre un peu le projet en sommeil…

    Pourquoi pas dans quelques années? Un autre truc aussi : avez-vous déjà eu une conversation de fond sur un départ ça n’est pas précisé dans l’article. Si ça se trouve peut-être qu’elle serait pas contre partir mais pas forcément en Chine…perso je sais que c’st pas un pays qui m’attirerait même si je reconnais qu’il y a pleins de trucs à y voir mais voilà perso ça me dirait rien…

    Ensuite qu’en est-il de votre situation professionnelle? Si elle a un super job et qu’à l’étranger elle fera femme d’expat entretenue ça peut moyennement l’enthousiasmer aussi…

  4. Hey Coach, j’ai pas pu participer à la Cellule Love & Sex cette semaine, mais je vais quand même, du haut de mes 20 ans, m’autoriser à donner mon ptit avis sur la question (à remettre dans son contexte hein après ^^) : si tu le réalise pas maintenant tout de suite, ce désir, est-ce vraiment « trop tard », ensuite ? Je connais des gens qui voyagent alors qu’ils sont âgés, ou bien qui découvrent la joie d’être parents « tardivement »… Il n’y a pas de « trop tard », à mon avis. Il y a juste un temps pour chaque chose, et il ne faut pas voir ça comme quelque chose de perdu si tu n’accomplis pas ce voyage « pendant qu’il en est encore temps ».
    Une amoureuse et un bébé, c’est vraiment un beau voyage, ça aussi (je me sentais obligé de sortir une phrase niaise, désolé, mais une partie de moi est profondément sincère :D) !

  5. Moi, je dirais qu’il vaudrait peut-être mieux d’attendre un peu que l’enfant a peut-être 1, 2 ou 3 ans etvoir la durée de l’expatriation ?

    Mais si vous n’arrvez pas à vous mettre d’accord, une séparation me semble encore le mieux car si tu as vraiment envie et elle pas du tout tu vas en suffrir car tu auras du mal à oublier ton ambition et tu vas regretter.

    Mais, est ce que tu as déjà vecu à l’étranger longtemps (1 ou 2 ans) ? Cela est assez différent des vacances… Si non, tu t’aperçois peut-être vite que ce n’est finalement pas ton truc… Et dans ce cas, ça serait dommage de casser ton couple à cause de cette envie…

    Il ya aussi la possibilité des se faire envoyer la bas par une entreprise française. Ca faciliterait les choses et aussi un éventuel retour par rapport à une expatriation tout seul sans lien avec une entreprise française..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *