La philosophie de la brouette

Aujourd’hui, je vous fais part de mes réflexions ! C’est l’été et tout le monde a les hormones en ébullition ou presque. Alors, je vais vous parler de sexe. Cet article m’a été inspiré d’une part par un article d’un connard sur son blog et par le commentaire que m’a laissé « Sunshine » sur mon autopsychanalyse.

Saint Pénis, priez pour nous
Pour faire simple, Connard expliquait dans son article qu’on avait tendance à trop sacraliser le sexe. Oh, mon ami, comme tu as raison ! Le sexe fait partie de la vie comme la nourriture,la boisson, le sport… Chacun sa drogue. Je pense qu’on peut me qualifier d’épicurienne. Certes, je suis toujours entre deux régimes mais j’apprécie un bon plat… Certes, j’essaie de diminuer ma consommation
de cigarette mais avouez qu’avec un café, c’est délicieux (les fumeurs me comprendront)… Et puis merde, à la fin ! Nous n’avons qu’une vie…Et quand bien même nous en aurions plusieurs, autant les vivre à fond. Il y avait une blague qui disait :
« Docteur ! Je fume pas, je bois pas, je mange léger et sans cholestérol, je ne pratique pas le sexe. Vais-je vivre vieux ?
– Je ne sais pas mais, en tout cas, le temps va vous paraître long ! »


Pourquoi sacralise-t-on à ce point le sexe ? Résumons-nous : si je mange à me rendre malade, personne ne me dira rien. Si je bois à me rendre malade, ça fera rire les gens (sauf les personnes qui se retrouvent avec leur voiture ou leurs toilettes redécorées, ils se reconnaîtront). Si je fume comme une malade, certains me diront que ce serait bien que j’arrête mais sinon… Si je fais des heures et des heures de sport, tout le monde applaudira. Mais si j’ai une vie sexuelle épanouie, voilà que je suis une salope, une pauvre conne « qui mérite son malheur » (dixit Sunshine). Allons donc ? Pourquoi c’est mal de s’adonner au plaisir sexuel quand les autres sont permis ? Bon, évidemment, tous les excès sont mauvais mais, franchement, si je me sens en phase avec un garçon, pourquoi je n’en profiterais pas ? C’est une activité comme une autre… Comme je disais à Connard en commentaire de son article : que je rencontre un gars pour aller boire un verre avec lui, dîner au restaurant ou même transpirer ensemble au cours d’un jogging, c’est normal. Mais que je fasse l’amour avec lui : SEIGNEUR, QUELLE HORREUR !!! Pourtant, si nous résumons la situation : nous sommes des animaux comme les autres. Notre vie se résume à des fonctions de base : manger, dormir, se reproduire. Evidemment, comme nous sommes évolués (paraît-il), nous intellectualisons tout. On relie tout au traumatisme de notre enfance : bouffe, tabac, sexe, c’est à cause de ce que nous avons vécu quand nous étions des embryons…Et bien, c’est triste ! Pourquoi ne peut-on pas admettre que l’on fait les choses parce que ça nous plaît ?

Bien sûr, on me répondra que certains ont une sexualité déviante due à un traumatisme… Bon, personnellement, je trouve que « sexualité déviante » peut être attribué à n’importe quoi : les intégristes vous diront qu’une levrette, c’est déjà de la perversion… Pour ma part, la sexualité devient déviante quand les deux partis ne sont pas d’accord sur le déroulement des événements… Après, si ça amuse les deux partenaires de se ligoter ou de s’enduire le corps de nutella, où est le problème ? Personnellement, je pense avoir une sexualité tout à fait normale et je ne passe pas ma vie à vanter mes exploits. D’ailleurs, comme disait Connard, le sexe n’a rien d’exceptionnel : imaginez le nombre de couples en train de copuler pendant que je vous écris ! Tu as raison Connard : hier soir, j’ai brouetté ? Et alors, comme si  j’étais la seule ! Mais voilà, comme nous sommes des êtres compliqués et cérébralement dérangés, nous condamnons ce qui est naturel. Oui, le sexe, ça sert d’abord à procréer mais nous sommes la seule espèce à savoir ce qu’est le plaisir, autant en profiter ! Nous le devons à tous ces animaux qui ne copulent que pour se reproduire sans savoir ce qu’est un orgasme (sauf le cochon, il paraît qu’il a des orgasmes de 20 minutes…le salaud !). Je le dois à mon chat (c’est une femelle mais si j’avais dit « chatte », tout le monde aurait compris de travers) qui ne verra jamais le pénis d’un M. Chat parce que je ne veux pas qu’elle me fasse des chatons. De plus, c’est douloureux, le sexe, pour une chatte : le monsieur a des espèces d’épines qui sortent de son pénis pour bien s’accrocher et être sûr de ne pas être délogé par un autre mâle une fois entré… Je sais, c’est dégoûtant et totalement hors de propos. Mais vous pouvez admirer les circonvolutions de ma pensée…

Fille qui baise = salope ?
Oh, le vilain cliché ! Et pourtant, c’est toujours la même chose. Dans le commentaire que Sunshine a laissé, quelque chose m’a interpellé : il/elle a dit : « les filles comme toi m’écoeurent ». Pas les gens comme toi, non, « les filles » comme toi. Est-ce que je dois en déduire qu’il est normal pour un mec de copuler avec frénésie avec tout ce qui bouge mais que, pour ma part, je devrais me contenter d’un seul amant pour la vie ?


Je cite ici ma copine Océane qui est pleine de sagesse :
« En sortant très tard le soir, j’ai souvent constaté qu’il fallait rappeler au gens qu’on était plus au 15éme siècle…Ce n’est pas parce que tu es en jupe que tu es une salope….
Mais le fond du problème est le suivant :
– t’es pas maquillée et habillée normal : on va en déduire que tu es soit une pucelle, soit une frustrée, soit une pauvre fille…
– Tu te maquille un peu et tu garde un jeans avec ton sac greffé sous le bras : tu es in. Tu es l’étudiante parfaite….
– Tu te maquille et tu t’habilles, parce que tu es une femme et que tu es bien dans ta peau, tu es une salope, et je ne parle pas de longueur de jupe ou de hauteur de talons…
– Et si tu renvoies paître les gens, tu es frigide…
On s’est même faites agresser un jour parce qu’on avait des lunettes de soleil. Il paraît qu’on se la pétait trop!!! »


Et oui, c’est toujours la même problématique : les hommes qui multiplient les conquêtes sont des Don Juan (limite des héros modernes), les femmes qui en font autant sont des salopes ou des nymphomanes. J’illustre mes propos par un exemple cinématographique : James Bond. Ce monsieur couche à tour de bras, c’est impressionnant le nombre de demoiselles consentantes qui sont passées dans son lit et ce type est un héros. Toujours chez James Bond, il y a deux types de femmes : celles qui couchent sans résistance et qui sont de vraies gourmandes au lit et les prudes et chastes qui mettent un peu de temps avant de céder. Et bien, la première est la vilaine méchante, la seconde la douce gentille. Et c’est pareil dans la plupart des films (surtout hollywoodiens) : plus la
femme assume sa sexualité, plus c’est une garce qui veut détruire la Terre ou quelque chose dans ce goût-là. Alors, me voici du haut de mes 25 ans avec une sexualité tout à fait normale mais assumée : je n’attend pas qu’un homme sauve ma vie trois ou quatre fois avant de lui accorder mes faveurs. Je ne m’impose même pas un délai minimal. La semaine dernière, j’ai passé la nuit chez un charmant garçon dont je parlerai plus tard, nous discutions allongés sur son lit après s’être explorés mutuellement et nous parlions de ce fameux délai. Il m’expliqua qu’il trouvait idiot qu’on se retienne deux mois car coucher avant deux mois de relation n’est pas correct…Je lui répondis que je consommais à partir du moment où j’en avais envie. Je trouve stupide qu’on se retienne et qu’on fasse deux frustrés juste parce qu’on s’est fixé des règles…Surtout que ces règles sont fixées généralement pendant une période de célibat.


Lors de ma folle journée avec Nicolin et les fans de son blog, nous avions abordé le sujet, Agnès et lui affirmaient que le sexe le premier soir détruit tout espoir d’une relation suivie. Je ne suis absolument pas d’accord. J’ai passé quatre ans et demi avec un gars qui visitait mon intimité même pas deux heures après notre premier baiser. Le sexe fait partie du couple, de toute façon, pourquoi retarder ce moment ô combien agréable ? Parce que, dans ce cas on devrait tout planifier : premier rendez-vous, on se touche avec les yeux puis la fois suivante, on se prend la main. Quinze jours plus tard, arrive le premier baiser (je vous laisse le soin de choisir si la langue est invitée à participer dès ce premier échange salivaire) puis un mois plus tard, on peut ENFIN partager la même couche. Ridicule ? Oui, totalement. Que les hommes forniquent dès le premier soir, c’est normal… Et moi, j’y ai pas droit ? Tu vois, Sunshine, les filles comme moi t’écoeurent peut-être mais sache que je suis la seule gardienne de ma vertu, je n’ai pas besoin de toi. Rassure-toi, je ne me donne pas à n’importe qui, je ne coucherai jamais avec un homme qui ne m’attire pas juste pour le plaisir d’avoir une brouette. J’ai
besoin d’une alchimie avec mon partenaire (comme tout le monde), je ne me donne pas à n’importe qui. Après, si le désir est là des deux côtés, pourquoi se priver ? Pour plaire sans doute à des gens comme toi, Sunshine mais qu’est-ce que je m’en fous de te plaire ! On ne se connaît pas et, en plus, je te trouve assez hypocrite car je t’ai vu(e) l’autre jour sur le
blog de Nicolin qui, lui, parle baise sans complexe…Ah mais oui, suis-je bête, lui, c’est un homme, c’est normal… Moi, je suis une femme, je devrais me cloîtrer dans un couvent en attendant le jour de ma noce.

Je fais que ce que je veux, na !
La philosophie de la brouette est simple à saisir : c’est le faire quand on en a envie sans se poser des questions de morale à trois francs six sous. Rien ne nous oblige à coucher le premier soir, rien ne nous oblige à ne pas le faire. La société nous dicte déjà tellement de choses, nos comportements au travail, dans les lieux publics, nos vêtements… (oui, certes, certains se la jouent rebelles mais j’ai jamais vu personne tout nu dans le métro : la société nous impose de nous couvrir !). Ne peut-on pas se débarrasser de tous ces codes dans notre intimité ? Je n’ai pas envie de m’imposer des règles débiles du genre : rien avant le troisième rendez-vous ou le deuxième mois ou je ne sais quoi. Vous avez envie de faire l’amour la tête dans le frigo, attaché à votre étagère (rrrrrr, étagère ! Ceci est une private joke), la tête en bas et les pieds en l’air ? Et bien faites, peu importe ce que vous dira le/la frustré(e) de service. Ce n’est pas bien ? Mais qui a décidé de ce qui était bien ou pas ? A partir du moment où les deux partenaires sont d’accord, allons-y gaiement. Pensez que je suis une salope, une garce, une nymphomane ou je ne sais quoi d’autre… N’empêche que, moi, je suis épanouie et je vous emmerde bien bas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

51 réflexions sur “La philosophie de la brouette

  1. Je m’auto-commente (quelle pitié).
    Quand je disais : je dois forniquer pour mon chat… Ben, la pauv’ choute est en chaleur, c’est ignoble, elle se frotte à tout ce qu’elle croise (elle a violé le sac de Clara), elle râle, gémit… Faut bien que je la venge à ma manière!! :p

  2. Au fait, K, merci bcp pour le petit article sur mon blog, ça me touche trop!! Je vais plus oser te rencontrer, moi, tu as l’air de faire une telle montagne de ma personne…;)

  3. Eh bien ça fait TRES plaisir de lire ce genre de choses. Je dois dire que tout cela me semble personnellement complètement évident, mais je ne sais que trop bien le genre de reflexion qu’une fille peut s’attirer en se comportant librement. Le pire c’est que ces reflexions sont souvent faites par d’autres filles… Une seule chose sur laquelle je suis pas d’accord, c’est quand tu dis « nous sommes la seule espèce à savoir ce qu’est le plaisir »… c’est un peu présomptueux, non? Ne faisons pas subir aux animaux, en matière de préjugés, ce que les hommes font subir aux femmes…
    Sur ce bises, et bises à nike et reno demain si tu les vois.

  4. L’homme n’a pas evolue depuis l’age des cavernes… c’est deprimant…

    Un jour peut-etre…

    M’enfin, certains se debrouillent tout de meme mieux que d’autres 😉

    Marion, epanouie aussi.

  5. Il fallait que ce soit dit 🙂 Mais bon heureusement que la terre est aussi peuplée de mâles qui aprécient les femmes à la sexualité épanouie… Quant à la durée de vie des couples qui s’explorent le premier soir, avec mon dernier en date, nous venons de fêter nos 6 ans de vie commune et nos 4 ans de mariage ;p Comme quoi, les stats à la con, ben ça reste des stats à la con…

  6. Ca m’étonne pas M. PetitPois, les dauphins sont des animaux très évolués, ils paraîent qu’ils ont même une espèce de prénom… J’adoooore les dauphins!!!
    Kystouille, merci pour ton dessin! 🙂
    Merci pour vos commentaires, ça me fait plaisir, surtout les filles!! 😉

  7. Comme tu as raison, crevette!! Exemple : un homme qui fume le cigare, c’est normal. Une femme qui fume le cigare est soit une allumeuse qui veut envoyer un message subliminal ou une lesbienne.
    De toute façon, dès qu’une fille a un comportement un peu « masculin », on la voit forcément comme lesbienne.
    Ben moi, je fume, je bois, je parle sexe de façon crue et pourtant, suis bel et bien hétéro… Et des fois, je mets même des cravates!! :O

  8. Ma moumour, que je suis heureux de lire cet article, pour plusieurs raisons:
    1/ Dieu sait que je suis d’accord avec toi, j’ai l’impression d’être plus féministe que les femme par moment!
    2/ Toutes ces répliques que tu m’as piqué me flattent (mais pense au copyrate pour l’étagère, les pieds en haut, etc.)
    3/ Je suis fier de toi, c moi qui t formée, qui t révélée à ton toi cochonne loooooool je suis ta muse, ton mentor, bref je suis ton moumour! ET JE SUIS TELLEMENT FIER DE TOI!

    Bisous d’amour.

    ps les gens vous lui faites trop de compliements elle va finir par penser qu’elle é géniale, c dangereux ça!

  9. Moumour…
    Je vois pas où il est le copyright avec les pieds en bas, c pas de toi, ça…Par contre la tête dans le frigo, c’est le fruit de nos délires passés!
    C vrai, tu es mon mentor sexuel… Et puis même aujourd’hui, tu réponds à mes questions cochonnes…
    Les filles, ayez un meilleur ami PD!!
    Et continuez à me vénérer, merci.

  10. Je viens de lire ton blog, K., sont où tes admiratrices?? 😉 C’est pas toi qui dit que tu veux du sexe pour te venger de tes voisins bruyants??;)
    Arf, ces hommes, ils allument, ils allument et dès que le feu prend, ils parent en courant!! 😀

  11. Je viens de voir ton message!! :p En même temps, Place d’It’, je n’aurais jamais pu y être en 10 mn et tu le sais très bien, je t’ai dit où j’habitais… 😉

  12. File-moi un vrai rencard et je viendrai!! Suis trop curieuse de te découvrir en vrai (et je suis sûre que la curiosité est réciproque).
    Et arrête de me chauffer un peu, tu ne sais pas à quoi tu t’exposes!! 😀

  13. Je vais te confier un truc : Je suis quelqu’un d’assez joueur…
    Et là, ça m’amuse pas mal 😉
    (Euh… tu veux un autre rencard dans 10 minutes place d’it’ ? lol)

  14. Aaaaaaah, tu as la trouille!!
    Et c’est tjrs pas possible pour la Place d’It, surtout que je me déplace en métro et à cette heure-ci, c’est mort! :p
    Et bien, jouons, ça fait exploser mes commentaires, hihi!! 😉

  15. Oui, d’ailleurs si tu répondais dans les com’ ça serait quand meme mieux… Mais ça doit etre trop compliqué pour toi.

    Peur ? Peur de ? Je comprends pas là… Ah ! De me prendre un coup de sein ? Rien à craindre, du haut de ton 1.50m du ne peux rien faire 😉

    Nina : Trop compliqué pour moi??? Pffffff, regarde un peu et admire!! :p Vois-tu, je suis une Blonde équipée d’un cerveau.

    D’abord, je fais 10 cm de + que ce que tu me dis et puis la taille ne veut rien dire: mon chat est minuscule mais elle est trèèèèèèès dangereuse, elle grignote les pieds si t’es pas sage… Non, tu as peur de mon charisme naturel! 😉

    Sinon, j’ai doublé le nombre de visiteurs uniques depuis hier, ça doit être grâce à toi donc un immense merci!! 🙂

  16. Moi aussi, pouet, moi aussi… Une sorte de droit de réponse, en quelques sortes… Mais je crois qu’il/elle ne reviendra pas sur ce site, je suis tellement écoeurante…

  17. moi je pense qu’il/elle continue de venir lire pour s’instruire et vivre une vive sexuelle par procuration! Freud le disait très bien « pas de sexe et tu deviens psychopate!!!! » voilà c dit bisous les gens

  18. bin jle crois po ya une fill sur cette terre ki me ressemble (mm si je suis du genre a avoir besoin detre amoureuse pour coucher…ceci dis avant de rencontrer mon homme je tombait amoureuse comme on tombe d’ une chaise cf très belle chanson de bénabar: je suis de celles)
    dc voila jvé dire un truc con mais g un peu l’ impression ke ce blog est le mien j’ adore ta façon d’ écrire comme celle de gauthier ki me rapelle l’ époque ou je cotoyait le millieu gay régulièrement…
    sinon moi g 20 ans et je suis venue sur tn blog via le blog de mr petit pois… voilà je serais ravie ke tu me réponde pour me faire part du très bocoup mieuxdu best of de ce blog géniallement très bon…
    bisous.une blonde ki vous veux du bien…

    Nina: Coucou Barbie! Oui, je sais qui tu es, j’ai lu tes comm’ chez Mr.PetitPois, effectivement (faut que je le mette dans mes liens, à ce propos! :)). Avant, j’étais comme toi, je tombais amoureuse tous les 2 jours…En fait, "avant", c’était jusqu’à il y a un mois… En ce moment, je ne tombe plus amoureuse mais, me connaissant, cet état ne va pas durer. Un jour, mon horoscope m’a dit: "vous êtes amoureuses de l’amour" et c’est un peu l’idée. J’aime être amoureuse, peu importe l’objet de mon amour.

    Je suis ravie que mon blog te plaise! Tous ces compliments, ça va me filer la grosse tête!! :p Bisous à toi, blondinette! 😉

  19. Heu… y’a vraiment rien d’exceptionnel dans cet article.

    On dirait juste que vous tentez d’assumer quelque chose que vous n’assumiez pas avant, ou qu’il vous semble dur de tenir. Un peu comme chez K (mais je retrouve plus son article pour lui répondre… lost in a blog… la honte ^^’) qui nous parle d’un coup de sexe à désacraliser, etc. alors que ça fait depuis un SACRE bail qu’il l’est en général.

    Parler cul de manière naturelle, vous ne le faites pas. Vous insistez autant dessus et de manière la plus appuyée et maladroite possible que cela se voit que ce n’est pas naturelle.

    Ce n’est pas une critique, c’est juste ce que j’ai remarqué. On trouve la même chose dans les discours de tous ceux changeant leurs moeurs ou désirant se donner un genre en adoptant quelque chose "haut en couleur" : de la nouvelle religion à la mode à la nouvelle sexualité "assumée". Comme des grands.

    Cela me fait penser à un discours un peu Bobo sur les bords, une espèce d’ôde à une énième libéralisation sexuelle qui présente en apparence encore plus de gène par rapport à la chose.

    Ne serait-ce que le fait de vous justifier alors que vous pourriez agir sans cela est légèrement louche.

    Je connais des filles qui aimeraient, elles, si elles avaient plus d’argent, se donner un style rouge-à-lèvres-talons-etc. également. Ne croyez pas que beaucoup se réduisent au style "étudiante" pour faire bien. Beaucoup n’ont juste pas le pognon. (Etonnant, non ?)

    Bref, de tout le bien qu’on me disait de cet article, je n’en retiens pas grand’ chose. J’ai déjà entendu ce discours 100 fois.

    Personnellement, je suis libéré, adore le sexe et en est quasiment dépendant. Je n’ai jamais eu à me justifier de mes actes ou tendances, et idem pour ma petite amie ou des amis qui eux aussi adorent cela sans modération.

    On en parle naturellement, sans avoir à se placer par rapport à d’autres individus ayant des moeurs différentes ou par rapport à des jugements d’autrui. (Depuis quand c’est important le regard d’autrui, dans le sexe, hein ?)

    J’irai poster ce message dans le blog de K, aussi…

    Amicalement,
    Carnelov

    Nina: Salut Carnelov! Effectivement, j’ai vu ce message sur le blog de K en 1er mais c’est logique que je réponde ici, je vais essayer d’être brève (ce qui n’est pas dans mon habitude! ;)). Cet article ne se veut pas une justification mais plus une explication de ma philosophie et vie et, honnêtement, une légère provocation. Sur le net, bcp me traitent de nymphomane et autre, ce qui est plutôt drôle quand on me connaît. Tu vois, si j’avais de l’argent, je ne me baladerais pas avec du rouge à lèvres et des talons car, déjà, je ne sais pas marcher avec des chaussures surélevées, mes chevilles me le font chèrement payer. Par contre, je m’achèterais des fringues super originales… Quoi que, j’aurais de la tune, j’aurais des gens qui fabriqueraient les fringues que je conçois dans mon cerveau malade…

    Le truc, c’est que sur le net, notre image est forcément biaisée. Tu me connaîtrais, tu saurais que je parle de sexe sans complexes, sans pour autant exhiber mes exploits, je ne cache rien à personne mais je ne m’en vante pas non plus. Je ne suis pas du genre à tirer la manche de mes amis en faisant: "héhé, j’ai une vie sexuelle!" mais si on me pose la question, je me défile pas. J’assume et sans pb.

    Après, j’avoue que quand j’ai écrit cet article, je me suis demandé si ça ne faisait pas justification, c’est pas facile d’écrire un article de ce genre qui ne s’est jamais prétendu novateur. Les hommescopulent depuis la nuit des temps, c’est pas du haut de mes 25 ans que je vais pondre une théorie totalement novatrice.

    Voilà, je te remercie pour ton long commentaire. J’ai fait une réponse à peu près courte…:p

  20. je pense ke bocoup de gens confondent une nympho ac un coeur d’ artichaut…sans vivre le big love il est fréquent qu’ une vingtenaire aussi intelligente soit elle pense éprouver de l’ amour pour un garçon envers lekel elle n’ éprouve ke de l’ affection ( et bien sur du désir) ou parfois juste de la reconnaissance ( cas d filles complexées comme je l’ ai été) envers ce superman ki veux bien s’intéresser à leur corps disgacieux…
    c très difficile de faire la part d chose entre l’amour et ces sentiments troubles et c pkoi bcp de filles passant pour d filles façiles sont en fait certaines ouiouioui d’ etre love de ce julio rencontré il y a une heure au bongo club et ki en plus joue du violon depuis 12 ans ^_^
    du coup elles s’ offrent corps et…corps a ce bellâtre persuadée ke cette copulation est un véritable acte d’ amûûûûûûr…
    j’ai personellement reproduit ce shéma plusieur fois avant de comprendre kouvrir son coeur n’ est pas la même chose k’ ouvrir les cuisses…
    Parlons maintenant du sacro-saint "plan q": là j’ entends déjà les pudibonds s’écrier; ah, on y arrive , toutes d nymphos!
    messieurs,une fille ki cherche a prendre du plaisir ac un homme ki l’ assume ki joue carte sur table ac lui n’ est pas une nympho.une nympho se sert d’ un homme pour combler un besoin, il n’ est pour elle kun morceau de viande chaude…une fille ki a un plan q, même si elle en a régulièrement, recherche tjs un "partenaire" ce mot renvoie a une notion d’ alliance, de complicité et de communication ds le plan q il y a échange de bons (très bons) procédés, il y a l’ envie de partager un moment avec l’ autre sans passer par la case amour, il y a parfois l’ assouvissement de certains fantasmes innavouables…donc COMMUNICATION.
    or je n’ ai jamais réussi à entretenir un dialogue avec une bite…
    le plan q prends en compte l’ individu pas au point de l’ aimer mais au point de franchir avec lui les tabous…la nymphomane ne cherche ka combler son mank de sexe comme une droguée et se fiche bien de la tendresse…le plan q aussi trash soit il restera tjs empreint de tendresse…
    je finirais en disant ke la plus belle expérience sexuelle reste de FAIR L AMOUR avec kelkun ki vous aime g découvert ça récemment et je vous le souhaite a tous et à toutes…
    bisous.

    Nina : Ce que tu dis, Barbie, c’est ce que je vivais à 20 ans. Coeur d’artichaud (ça n’a pas changé), oh que oui!! Puis effectivement, j’ai rencontré mon chéri et le sexe n’avait rien à voir, nous FAISIONS L’AMOUR, effectivement.

    Franchement, entre Loola et toi, ça me fait plaisir d’entendre des jeunes nanas parler comme vous, quelle maturité, les filles!! :O Comme quoi, à 16 et 20 ans, on est pas forcément une pintade péroxydée qui remonte son string jusqu’au seins en matant la Star Ac’ car il est trooooooop beau ce candidat! :p (je le savais, mais ça fait plaisir que des filles le prouvent tout simplement! ;))

  21. lol je dois t’ avouer kelke chose: je prends parfois encore du nutella au pti dej (pardon mes hanches) ;p
    biz et ptet à lundi sur le blog de notre petit pois préféré…
    la blonde a parlé…

    Moi, je mange pas de nutella…C’est Haagen Dasz qui menace mes hanches!! :p Le nutella, y a pas d’âge pour en manger! Moi, de temps en temps, je m’offre du chocapic alors tu vois! :p

  22. heureusement ke le chocolat existe ds ce monde cruel!

    si les hommes ns faisaient pas autant souffrir ke deviendrait la junk food?

    ceci dit mon homme recouvert de chocolat…hhhmmmmmm
    CHERI! VIENS VOIR UNE SECONDE…

    ps: plan à éviter ac un poilu pask lécher la danette entre les poils ça fait un peu shampooineuse à moquette lol!

    bisous la gourmande ;p

    Nina : Ahahahahahahah!!! Le coup de la Danette dans les poils, beuark!!! Xp

    Vive le chocolat, le Nutella, tu m’as donné envie d’aller en acheter…C malin!! 😉

  23. Barbie je t’m, voilà, je v bidouiller un autel chez moi et allumer des bougies pour te vénérer tous les soirs! tu es de ces blondes que j’admire, ne change pas!
    Moumour tu els trouve où tes fans? Je les aime tous lol
    😉

    Nina : Je les pique sur les autres blogs!! :p Moumour, tu as tellement d’autels pour vénérer tes blondes préférées que ça doit faire secte, chez toi, maintenant…

  24. rhhhhhôôôôôôô c tt mimi!!! bisous à toi

    ps: d autels à mon effigie son en vente sur http://www.perfectblond.fr au prix modique de 10.000000 euros lol

    Nina : Ca, c’est une idée, je vais aussi construire des autels à mon effigie, ça ira plus vite pour me vénérer!! :p

  25. g mieux : journée strings en soldes aux nouvelles galeries !

    moi ça ma permis de pas penser à la distance ki me sépare de mon loulou le tps d’ une aprèm à me préocupper de trouver la ficelle digne de séjourner entre mes divines fesses( l’adjectif est juste là pour faire style…)

    ps: moins marrant quand on cherche d tampax…

    Nina : J’adoooooore m’acheter des sous-vêtements, surtout quand c’est pour une personne en particulier, je me dis : est-ce que ça va lui plaire? Quelle tête va-t-il faire quand il va découvrir ce petit bout de dentelles sur ma personne? 😉 Dommage qu’ils l’enlèvent si vite!! 😀

  26. le best restant de l’ appeler avant pour lui dire d’ une voix enjôleuse: " mon amooooouuurrr? je v achetter d strings cet aprèm keski te plairaît?"

    là le chéri est aux anges car cette demende inclus: qu’ on compte lui montrer nos stings et accessoirement ce qu’ il y a dessous
    2: qu’ on lui fait confiance sur ces goûts indéniables…
    autant dire ke ça fait bambam ds son petit coeur…

    puis le soir, dernière étape: rappeler le cher et tendree et lui faire part de nos trouvailles…so hot!

    biz.

    Nina : Aaaaah non, je ne lui dis jamais, moi, je lui laisse la surprise… En fait, c’est con mais ce que j’adorais avec mon ex c’est au moment de l’effeuillage, quand il découvrait un nouveau dessous, hihihi!! C’est chiant, mes camarades de brouette ne s’extasient jamais sur mes dessous, ils se dépêchent de les enlever pour arriver au but alors que moi, je les choisis toujours avec soin!

  27. j’essaie de diminuer ma consommation de cigarette mais avouez qu’avec un café, c’est délicieux (les fumeurs me comprendront)…

    surtout apres une petite brouette lol

    Nina : Non, je fume pas dans mon lit…Par contre, quand je suis chez un fumeur qui s’en allume une, raaaaaaah, le pied!!!

  28. bin voilà tu casse tout le romantisme de mon msg espèce d’ affreux!
    a genoux marraud!
    lol biz kan même hihihi…

    Nina : c’est romantique, une clope partagée après l’amour, les volutes de nos deux fumées qui se mêlent comme pour célébrer l’étreinte de nos deux corps qui vient de s’achever… Oui, ok, je raconte n’importe quoi.

  29. je c pas moi je fume pas alors de la fameuse cigarette après l’ amour je ne connaît ke le côté koff kofff, la fumée ki pique les yeux et la gorge… pour une non fumeuse ya plus romantique lol ;p
    bizzzzz

    Nina : Ben, comme je fume ni chez moi, ni chez les non-fumeurs, la cigarette post-coït n’est possible qu’avec un partenaire fumeur, chez lui, donc j’enfume personne…:p

  30. et modest aves ça amis mâles de la capitales vous passez à côté de kelke chose!

    bizoo la jalouse possessive lol!

    une blonde ki te veux du bien…

    Nina : Tout le monde ne passe pas à côté! 😉

  31. Ouuulaaa, attention, Nina et les autres : arrêtez surtout pas de mettre des strings parce qu’on dit rien !!! surtout pas !!! Si on dit rien, c’est pas parce qu’on le voit pas ou qu’on aime pas, c’est juste parce qu’on sait plus parler. Ouuhlaaa !! attention. Oulalala. On plaisante pas avec ces choses là.

    Nina : Ah ben ça me ferait chier de changer tous mes sous-vêtements d’un coup, tiens!! O_o J’ai pas les moyens. Mais je connais un lecteur, ici, qui adore les culottes… 😉

  32. "le temps va vous paraître long" : tu as parlé à mon toubib? 🙂 Et le secret profesionnel alors! 🙂

    "Pourquoi sacralise-t-on à ce point le sexe ?" : c’est une très bonne question. En même temps, tu arrives à imaginer un monde totalement libertin? du genre :
    "le voisin sonnant à la porte > oui, bonjour, je viens voir votre femme!"
    "le marie > oh, bonjour chère voisin, elle est dans la chambre, elle vous attends"
    Je ne suis pas sûr que ce soit aussi une bonne chose.

    "j’ai une vie sexuelle épanouie, voilà que je suis une salope" : oui, mais seulement aux yeux des personnes qui sont jaloux de ton épanouisement. 🙂 Comment çà ils sont nombreux! Oh les coquins. 🙂

    "nutella" : miam. 🙂

    "pour se reproduire sans savoir ce qu’est un orgasme" : c’est pas sûr, cela reste à démonter selon moi. L’orgasme est peut être lui aussi un ‘héritage’ de nos amis les bêtes. 🙂

    "De plus, c’est douloureux" : j’aimerai bien savoir qui c’est l’idiot qui a démontrer çà. 🙂 Des gênes de chat à l’origine du SM? 🙂

    "il/elle" : je penche plutôt pour un elle, j’imagine mal un il, te faire une tirade pareille. 🙂

    "qu’on se retienne deux mois" : il est possible que se retenir ‘un peu’ permet de se connaitre un peu mieux, afin de réduire les risques de ‘plantage’ comme avec le "Louis".

    "Et moi, j’y ai pas droit ?" : si.

    "j’ai jamais vu personne tout nu dans le métro" : si mais il n’a pas pu ouvrir son impaire à cause du fric qui était dans ton dos. 🙂

    Nina : Je n’envisage pas un monde entièrement libertin. Mais par exemple, une partie de foot, tu fais ça avec des gens que tu apprécies et ça ne fait de mal à personne (sauf mauvais taclage…). Mais le sexe, Seigneur Dieu, quelle histoire!! O_o

    Effectivement, je crois que les gens (surtout les filles) qui traitent les nanas de "salope" sont frustrées et aigries. Pour moi, une salope, c’est une nana qui chauffe volontairement les personnes et ne va pas au bout de son geste (en gros, je me frotte, je me frotte, je me casse) ou une fille qui se sert de son sexe à des fins cachées… Enfin, ça serait à développer, tout ça.

    Pour les chattes, ça fait vraiment mal, la copulation, c’est pour ça qu’elles hurlent comme ça.

    Sunshine, s’il est celui auquel je pense, est un "IL"

  33. bravo pr ton coup de gueule , je suis encore d’accord ac toi.Moi on m’a fait une reputation d salope parce que j’aime parler de sexe,g eu pas mal d ‘experiences sexuelle, et je suis assez extravertie sur le sujet
    mais je vis pr moi pas pr les autres , tiens faudra que j fasse un pti article sur le sexe moi aussi 😉 v mettre le lien de ton blog sur le mien

    Nina : Merci Hélène pour le lien! La description que tu fais de toi me correspond pas mal aussi. Maintenant, mes amis me connaissent et savent que je suis une fille saine à vie sexuelle relativement épanouie/ Et il n’y a que leur avis qui compte, au fond…

  34. "nutella … chocapic" : comme si c’était uniquement pour les enfants, et puis quoi encore. 🙂

    Nina : Oui et puis grâce à Nutella, je ne cesse d’augmenter ma collection de verre (ainsi que mes capitons mais c’est moins drôle, là)

  35. c pour ts ceux qui aime profiter d bonnes choses de la vie mon loulou ;p !

    biz ami admirateur de la grande nina!

    Nina : La grande Nina… Non mais arrête Barbie, je vais devenir totalement insupportable, ahah!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *