De la nécessité (ou non) de ne pas coucher le premier soir

En feuilletant mon magazine féminin d’un œil morne, commençant à glisser vers une agréable sieste, je découvris la phrase suivante : « si vous voulez que votre relation dure, ne couchez pas le premier soir ». Pourquoi donc ? Cette phrase mérite réflexion et j’ai cherché à comprendre en quoi c’était mal de s’adonner au plaisir physique dès le premier soir.

Flash back : 2 février 2000. Après une semaine à essayer de se trouver un moment tranquille, je ramène ce jeune homme chez moi. Au bout de 10 minutes, nos langues font connaissances et c’est parti pour une séance de pelotage qui s’est terminé en coït endiablé. On a partagé le même chemin pendant 4 ans et demi… Victoire, elle, a frôlé le mariage avec un gars avec qui elle avait brouetté le premier soir. Suite à mon article sur la philosophie de la brouette, une lectrice, Ellys, a confirmé que ce genre de principes ne voulait rien dire puisque, je la cite : «Quant à la durée de vie des couples qui s’explorent le premier soir, avec mon dernier en date, nous venons de fêter nos 6 ans de vie commune et nos 4 ans de mariage ;p Comme quoi, les stats à la con, ben ça reste des stats à la con… » Merci Ellys !


Je peux diviser mes amis en deux grands groupes : ceux qui ont des principes en matière de sexe et ceux qui n’en ont pas. Je fais partie de la deuxième catégorie mais ça ne veut pas dire que je suis prête à tout en matière de sexe. Juste que je ne m’impose aucun délai. Je me souviens d’une conversation hallucinante avec Anne, il y a quelque temps. Elle sortait avec un Allemand, Tobias (on en reparlera) et au bout de quelques jours, les voilà partis à réviser leur anatomie. Pas le premier soir, hein ! Alors qu’Anne évoquait le sujet, elle se plaignait qu’à peine la brouette terminée, il se précipitait sous la douche car il devait ensuite sortie à son cours de capoera où je ne sais où (j’ai une mauvaise opinion du monsieur, ça doit se sentir…). Nina-le-sens-pratique répondit aussitôt : « Ben, va sous la douche avec lui, ce sera ça de gagné ! »
et là, sa réponse me sidéra : « Mais non, ça va pas, c’est trop tôt pour qu’on prenne une douche ensemble ! ». A partir du moment a visité la partie la plus intime de ma personne, je pense que je peux prendre une douche avec lui. De la même façon, il était hors de question de pratiquer la fellation avant une certaine période…Ah ? Suite à la rupture avec mon ex, j’ai vécu (subi ?) une longue période d’abstinence, entamée avant la rupture, d’ailleurs. Un jour, je discutais avec Lucie qui était à peu près dans la même situation que moi : après une longue relation, nous voici célibataires. Et là, nous nous sommes posées de grandes questions existentielles : qu’est-il convenable de faire, ou non, la première fois avec un monsieur ? En effet, au bout d’un certain temps avec un partenaire, on ne se pose plus aucune question, on agit, on sait ce qu’il aime ou pas, il sait ce que nous aimons ou pas… En fait, la question se posait surtout par rapport à la fellation : est-il convenable de s’y adonner dès le premier soir ou pas ? A présent que j’ai retrouvé une vie sexuelle, j’ai compris qu’il était tout à fait convenable et fortement apprécié de s’adonner à cette douce caresse (si on en a envie, évidemment, faudrait voir à pas se forcer, non plus). Mais la première fois, quand doit-elle intervenir ? Je discutais l’autre soir avec Clara au téléphone, alors que la fièvre commençait à faire son œuvre sur ma personne, et elle se réjouissait de
l’avancement du dossier « Arnaud ». Mais là, elle me servit une sentence terrible : « Cette fois, Nina, tu ne fais rien le premier soir ! » Je lui demandai le pourquoi d’une telle attitude et elle me répondit : « mais pour te faire désirer, faut pas leur céder de suite
 » Et mon désir à moi ? Comme je lui disais que je n’avais pas l’intention de freiner les ardeurs de monsieur si elles se manifestaient, elle fit la moue puis décréta : « oui, remarque, vous êtes déjà sortis deux fois ensemble ». D’où ma question : quand doit-on considérer que c’est le premier soir ?

Doit-on compter à partir du premier baiser ou de la première fois où nos regards se sont croisés ? Personnellement, je ne suis plus une adolescente et quand je me retrouve seule avec un homme qui joue aux amygdales avec sa langue tandis que ses mains m’explorent, j’ai du mal à arrêter le pelotage pour dire : « Ah non, pas le premier soir, chéri ! ». J’ai lu dans un (mauvais) magazine féminin que les relations amoureuses étaient extrêmement codées aux Etats-Unis : pas de baiser lors du premier rendez-vous. Pour vous situer le niveau de ce magazine, il nous conseille de chanter du Céline Dion si on veut draguer un Québécois… Non mais tous les Québécois n’aiment pas Céline Dion et Garou (heureusement) ! Pour en revenir aux Américains, je me souviens d’un épisode d’Ally McBeal où la demoiselle paniquait comme une adolescente car elle allait à son troisième rendez-vous avec un monsieur : « celui où on s’embrasse ». Je trouve cette extrême codification bien navrante : si on en a envie avant, on y va, on se pose pas de questions, et puis c’est tout.
Concernant la coucherie le premier soir, je ne cherche pas à plaider ma cause mais la conversation avec Clara m’a fait réfléchir (malgré ou grâce à ma fièvre) : on ne parle que du désir masculin mais jamais du désir féminin. En gros, les magazines voudraient nous faire croire que nous « cédons » aux demandes des hommes car, pour notre part, le sexe nous déplaît et qu’on vivrait très bien sans. En résumé : si je ne couche pas le premier soir, c’est uniquement pour emmerder monsieur, je n’en avais pas envie de toute façon. Quelle erreur ! J’ai une théorie qui dit que la plupart des
journalistes officiant dans les magazines féminins sont de vilaines frustrées qui veulent ruiner notre vie sexuelle car elles n’en ont pas/plus. Quand un homme me touche, ça me donne envie d’aller plus loin, je ne vois pas pourquoi je me briderais juste pour suivre des principes qui ne sont pas les miens. Certain(e)s me répondront que céder trop tôt peut être une erreur stratégique : comment savoir si un homme est avec moi pour mes fesses ou pour mon intelligence ? Et bien, si j’attends quinze jours avant de céder, la problématique sera la même : il aura tiré son coup, il reviendra si c’est bien, partira si ça lui plaît pas. Sauf qu’on s’attache plus au bout de 15 jours qu’au bout d’une soirée, ça fait plus mal…Autant être fixée de suite.


Pour en revenir aux gâteries « à ne pas faire la première fois », là, encore, l’effet miroir fonctionne : je ne lui fais pas de fellation ? Il ne se fendra pas d’un cunni. Ce n’est pas une question de donnant/donnant (la plupart des filles aiment fellationner, la plupart des hommes aiment cunnilinguer), c’est juste que si on se la joue frigide, le monsieur n’osera pas se lâcher. Toujours se brider pour suivre une morale imposée, quel ennui !


Rendez-vous sur Hellocoton !

40 réflexions sur “De la nécessité (ou non) de ne pas coucher le premier soir

  1. Dans votre recueil d’expressions, n’auriez-vous pas une jolie formule poétique pour remplacer dans mon langage cunni / cunnilinguer ?

    Nina : Non, j’ai pas d’expression mais ça s’invente. T’as qu’à prendre la gourmandise laponne ou la lappe (ou langue) vésuvienne, je sais pas… C’est ça qui est fort, c’est que le secret denos expressions, c’est prendre un mot et lui accoler un adjectif géographique… Pour la fellation, y a la cheminée luxembourgeoise, par exemple!!! XD

  2. Moi,je me suis toujours demandé pourquoi certaines filles attendaient jusqu’au soir pour coucher…

    Nina : Ben, parce qu’en général, le premier rendez-vous a lieu le soir mais il m’est déjà arrivé de coucher le 1er après-midi ou au 1er apéro!! 😉

  3. Matt: euh tu as manger de la tarte o poils pour le cunni par exemple, mais c loin d’être poétique, de toute façon je ne suis aps poétique don cje laisse le soin à Nina de te répondre si toutefois sa fièvre ne la tue pas!
    Fred: je suis d’accord avec toi, le sexe en pleine journée c bien aussi! Mais je pense que Nina ici prend juste l’expression pour ce qu’elle est "coucher de suite", sans forcement donner un horaire précis lol
    Nina: our ce qui est de la fellation tu connais mon point de vu, qui est aussi celui de Mister Big "Sucer n’est pas tromper" à partir de là toutes les hypothéses se valident facilement…
    bisous.

    Nina : Je trouve ça ignoble, la "tarte au poil", ça doit être une expression trouvée par un homo ou un macho qui n’est jamais descendu à la cave!! :p Je DETESTE cette expression surtout que c’est surtout les filles qui mangent du poil, en général…

    Effectivement, le "1er soir" est une métaphore pour tout de suite.

    Pour moi, fellationner, c’est tromper vu que c’est en général le prélude ou la conclusion d’un coït…

  4. Encore une fois Nina tout à fait d’accord avec toi. Le truc, c’est que "coucher le premier soir" et "avoir une relation longue" pour moi ça a jamais marché ensemble pour une autre raison : tout simplement parce que coucher le premier soir avec un mec qui te plait, sans que t’en sois amoureuse, c’est très facile. Mais coucher tout de suite avec un mec qui te touche vraiment, qui sans que tu le saches déjà vraiment t’as fait ou va te faire tomber amoureuse, c’est impossible, tout simplement parce que tu perds tous tes moyens, t’es beaucoup trop timide, et la brouette serait peut-être catastrophique en plus!! 😉 . Bizzarement c’est plus facile de se lâcher avec un mec que t’aimes bien mais sans plus, qu’avec un mec dont t’es vraiment accro, non (au début en tout cas)? Enfin, je veux pas généraliser, mais c’est peut-être une explication du "coucher ou pas le premier soir". Et là ça n’a rien à voi avec la morale, mais avec le sentiment amoureux qui peut te faire devenir débile… à tout faire foirer si l’autre est pas dans le même état que toi!

    Nina : J’adooooore ta première phrase!!! 😀 Je comprends ce que tu veux dire : actuellement, quand je pense à Arnaud qui est censé être mon futur mec, j’ai du mal à imaginer une brouette endiablée mais bon… Comme j’expliquais dans l’article, je me fie pas aux stats ni rien, je fais ce dont j’ai envie et on verra. Ma dernière expérience en la matière m’a prouvé que coucher de suite n’était pas nuisible pour la suite de la relation…

  5. Tout à fait d’accord avec toi , Nina pour le dernier point de ton billet. Oui , j’aime cunnilinguer et pê même plus que me faire fellationner (ça vient sûrement du fait que j’aime donner du plaisir ce qui m’en procure aussi.. bon bref).
    Je pense donc faire partie des gens qui ont "des principes en matière de sexe" bien que je ne sois pas contre une petite (ou une mega) brouette dès le premier soir. Mais pour moi ça induira inconsciemment que la relation qui s’en suivra (si relation il y a) sera courte ou pas sérieuse (voire les 2, mon capitaine). Là dessus je rejoins un peu le point de vue de LL. Je pense que non seulement "l’abrutissement amoureux" y est pour qqch mais les expériences passées de chacun rentrent également en compte. Pour ma part : une fois il s’est écoulé 2min30 entre notre premier baiser et notre première brouette et ça n’a duré que 5 jours (5 premiers soirs et 5 brouettes en somme).
    Toujours est-il qu’il suivre ses instincts et ses envies pour ce genre de choses qu’il y ait cunni ou fellation ou pas pendant les préliminaires.
    Nico, président du comité de promotion des commentaires super longs.

    Moi je dis ça, je dis rien. Quand je vois ce que je vois, que je sais ce que je sais. Je me permets de penser ce que je pense.

    Nina : Moi, j’aime les commentaires longs!! 😉 C’est comme les préliminaires (ahah!!) !! Bon, comme je disais au commentaire précédant, mon expérience m’a prouvé que la brouette dès la 1ère heure n’était pas forcément nuisible… Je crois pas que l’avenir d’un couple dépende du délai entre le 1er baiser et la 1ère brouette mais si un mec veut attendre, je vais pas le violer, je respecte.

  6. coucher ou ne pas coucher le premier soir : that is the question.

    Maintenant avec la maturité ( snif, snif bientôt trentenaire ), je retournes aux sources et prends parti que pour une relation sérieuse, on ne couche pas dès le premier soir !!

    Mais, qui nous oblige de n’avoir que des relations sérieuses ? les relations d’un soir, c’est bon pour le moral, c’est moins lourd à digérer que le chocolat … A condition, messieurs, que vous sachiez mettre les formes, et que vous évitiez la panne ….( surtout que vous évitiez la panne …. ).

    Nina : Coucou, toi!! 🙂

    J’ai 2 ans de moins que toi, c’est put-être ce qui fait que je crois encore qu’une brouette du 1er soir ne gâche rien!! :p En tout cas, les brouettes, non seulement c’est meilleur que le chocolat mais c bon pour la ligne alors que le pot de Nutella que j’ai acheté hier… hum!hum!

  7. en fait, c’est pas compliqué comme question.. chacun fait ce qu’il veut..
    pour ma part je suis tout à fait d’accord avec toi, mais en meme temps.. c’est dur de ne pas l’etre.
    enfin bon, vais écouter d’la musique en attendant celle qui voudra bien le premier soir.
    pas assez d’exprience en la matiere 😉

    Nina : Chacun fait ce qu’il veut, en effet! 🙂 Mais vois-tu, tout le monde n’est pas d’acc’ avec moi, je connais des gens (surtout des filles) qui refusent de coucher le 1er soir pour pas passer pour des Marie-couche-toi-là. Perso, j’aime bien la brouette, pourquoi mentir le 1er soir en me faisant passer pour celle que je ne suis pas? C’est comme si au resto, je me contentais d’une salade pour pas passer pour une gourmande alors que la glace pleine de chantilly et de chocolat fondu me fait trop envie! :p

  8. ouais.. c’est vrais.. il faut pas cacher sa gourmandise..
    y a t’il des mecs qui te prene pour une "Marie-couche-toi-là" ou sont ils tous d’accord avec toi?..
    en meme temps il peu profité sans pour autant etre d’accord.. non?..

    Nina : Je sais pas si des mecs m’ont prise pour une "marie-couche-toi-là" mais ces mecs-là ne m’intéressent pas. Du moment qu’ils ne me font pas le plan : je viens-je baise-je me casse. Je pense que la plupart pensent comme moi, on prend du bon temps et voilà. Ca n’empêche pas de rester amis, après! 😉

  9. g longtemps été du genre à penser comme toi le sexe est un moyen d’avoir du plaisir comme un autre seulement je suis tombée sur d mecs pour ki coucher était un moyen de juger de l’avenir d’ une relation…
    en gros: t chaude, jte garde!

    bocoup de mecs sont près à se prosterner devant une fille bonne au lit g même u 1 ex ke j’ avais royallement envoyé chier ki ma rappelé kk mois après pour une soirée hot (je reprends c mots).

    il y a hélas trop de mecs ki jugent les qualités d’ une fille en fonction de son " quotient sexuel" c en voulant les éviter ke g cesser de coucher le premier soir car g le malheur de faire partie d coeurs d’ artichaut ki tombent amoureuses en 2 min et se désappent en 3… or se rendre compte kentre 2 coïts le julio (hé oui tjs lui ;p) vous considère comme une parfaite inconnue ça vous remue sérieusement le palpitant…

    dc c pour préserver mn petit coeur d déceptions ke g arrété de me comporter de la sorte… ceci dit encore une fois ts les hommes ne st pas comme ça et si vs avez une carapace suffisante pour supporter de vs faire jetter après je n’ ai kun mot à dire: enjoy!

    ps: ça n’ a rien a voir mais g laissé un commentaire à gauthier sur sa fiche identité j’ aimerais bien une réponse…
    bizoo a vous!

    Nina : L’avantage c’est que plus tu t’approches de la trentaine, plus ils cherchent la mère de leurs enfants!! 😉 Bah, je préfère être déçue de suite que de le faire patienter et me prendre une grande claque quelques temps après car je m’attache vite. Enfin, c’est juste un article réflexion, ça fait plaisir que les gens donnent leur avis! 🙂

    GAUTHIER, LA DEMOISELLE TE DEMANDE DE REPONDRE!!

  10. Haaaaaa la grande question : coucher ou pas le premier soir …
    ca me change des blogs enfantin (3 a la suite pffff)
    et bien voici mon avis !
    NE JAMAIS CE DIRE NON PAS AUJOURDHUI ON VERRA DEMAIN !!!

    CARPE DIEM noudidiou !!!

    si le man te plait fonce directe, on s en fou des quand dira t on… la vie est trop courte faut foncer tete baissée ! tu auras le temps de la relever quand tu seras trop agée pour faire toutes ces conneries (que j adore d ailleurs)
    😉

    Nina : On est d’accord, PACO! 😉  Les qu’en dira-t-on, je m’en suis toujours tapée. Tu vois, à la fac, alors que j’étais depuis 2 ans avec mon mec, des sales langues de p*** n’arrêtaient pas de baver dans notre dos à dire que nous étions ensemble que pour le cul. A 25 ans, ce que disent les autres me touche plus, surtout qu’en général, ces gens-là ne sont pas mes amis, alors… Et puis je me vois mal casser l’ambiance en disant au milieu: "ah non, pas le premier soir, chéri!"

  11. Allez Nina un commentaire de la maman trentenaire celib 😉 (merci pour tes commentaires Nina ils sont tres touchants 🙂
    Alors les filles ! revez pas (ou rassurez vous) les hommes ne cherchent jamais la future mère de leurs enfants ! mouhahaha 😀
    Moi j’ai choisi de séparer nettement les relations sexuelles (version Meetic "salut tu baises ?20h00 chez moi ok " ) et le sentiment amoureux où je suis en realité d’une timidité et d’une niaiserie à faire palir les plus vaillants …

    Nina : Aaaaaaaaah, mon Agnès préférée!! Nous avions déjà parlé de ce sujet en privé. Tu sais, je suis super timide aussi avec les mecs qui me plaisent vraiment beaucoup, tu pourras le constater quand je publierai (enfin) la suite et la fin de mon histoire avec Julien (merveilleux vent en perspective! :p)

  12. La je suis d’accord… L’amour est un besoin.. Moi je couche avec mon copain un majeur ça a gonflé mes parents car il était majeure et moi non. Est ce que moi je m’occupe de leurs brouettes? NOn alors comme ça ça c’est bien arrengé! Merci pour cet article fulgurant!
    Jepense que faire l’amour le premier soir et avoir une relation stable par la suite c’est possible! bisous

    Nina : Amandine, je suis totalement incapable de même penser aux brouettes de mes parents alors m’en occuper! 😀 Tu sais, les parents ont tjrs du mal avec la sexualité de leurs enfants. A 19 ans, j’ai eu une relation avec un mec de 32, mes parents m’ont laissé faire mais ils ont eu du mal à le vivre, sur le coup. Après, du moment que tu n’as pas 12 ans et lui 40, je pense qu’il n’y a pas de problème! 🙂 De toute façon, la majorité sexuelle est à 15 ans.

  13. Bon dieu, il y a des mineures qui visitent ce blog ! J’alerte immédiatement les services sanitaires d’IdF, l’aide sociale à l’enfance, et le CSA. Nan, pour le CSA, je déconne.

    Nina : C pas ma faute!!! :'( Puis il est soft, ce blog, il est pas interdit aux moins de 18 ans! :p

  14. Alors là ça me parle sans doute parce que je suis moi même sur le point de pratiquer une brouette endiablée avec une charmant jeune homme lors de notre premier rendez vous…si maman savait ça…
    Mais j’avoue que je suis tout à fait du même point de vue que toi aujourd’hui, quand jétais plus jeune j’avais des principes à la pelle en matière d’amour et surtout de sexe mais maintenant ( je ne peux pas résister à un mauvais jeu de mot ) je m’assois dessus, je crois que le truc c’est que depuis j’ai découvert le désir le vrai celui qui vous réchauffe méchamment les entrailles et ça on ne peut pas lutter avec cette brulure là sauf peut être si on s’appelle mère Thérésa…

    Nina : C’est tout à fait ça! 🙂 C’est trop bon pour retarder le moment X, sauf si on est sadique! :p

    Si ma maman était au courant de mes brouettes, elle m"aurait enfermée au couvent depuis longtemps! 😉

  15. c po forcément une kestion de sadisme bella vs avez la chance de pas vs attacher d le premier soir c un don du ciel certaines filles refusent de coucher pour d raisons de sauvegarde de leur fragile petit palpitant…

    c pas pr autant kel st sadik ou frigide (mon dieu je suis mm tt sauf frigide!!!) mais juste hypersensible et en manque affectif plus qu’ en manque de kama-sutra…

    après… c un choix soit on résiste et la on s’en veux pendant trois ans de pas s’etre tappée le julio (ça te rappelle kkn? ;p).
    soit on cède à la tentation et ds le k ou on tombe sur un affreux on s’enfile un pot de nutella en culpabilisant d’ avoir été aussi naïve…

    a choisir entre la peste ou le choléra…

    ps: il arrive aussi ke l’ on rencontre un mec bien sous tous rapports ki vs aime pour de vrai et ki se fiche royallement de la couleur de votre string du moment kil est avc vous…
    ce mec t’ attend kelke part mais tu ne le trouvera ke kan tu te mettra à sa hauteur: tant ke tu te persuadera ke tu ne mérite ke le premier crétin venu tu ne sortira kavec le premier crétin venu…
    ceci dit en lisant ton autopsychanalyse g vu ke tu étais bel et bien sortie de ce cycle de dévalorisation systématique.

    maintenant tu te mets devant ta glace et tu répète après moi: je suis nina, la parisienne la plus drôle et fraîche du net, j’ arrive à m’attirer en kelke jours l’ amitié de personnes toutes plus différentes les unes ke les autres je suis une femme conquérante des années 2000 et si tant de gens m’ apprécient c ke je suis vraiment une femme barbara gould!!!

    bisous.

    Nina : En fait, j’ai tendance à idéaliser un mec dont plus je tarde à l’avoir, plus je l’idéalise, plus je tombe de haut… De toute façon, je suis pas naïve, je sais que se donner, c’est courir un risque mais je préfère le prendre assez tôt plutôt que de croire que ce mec est l’homme de ma vie est voir après qu’il ne restait avec moi que pour me sauter…

  16. J’ai couché avec ma copine actuel des le premier soir ou on est sortie ensemble. Et mtn je vie avec elle et je suis fiancé.

    Pq une fille se priverai de coucher avec un mec si elle est attiré par lui?!

    Nina : Exactement, Pierre! Pourquoi? Parce-que-c’est-pas-bien?? Mais à mon âge, je suis suffisamment grande pour savoir ce qui est bien ou pas! 😉 Bon, c’est quand que vous vous mariez, au fait?

  17. pask il ya une chance sur deux pour ke ça soit un affreux et ke la demoiselle n’a ptet pas la force de supporter de se faire jetter comme une chaussette après s’être offerte au julio…

    ceci dit les mecs comme toi existe et c tant mieux ça ns donne un peu d’espoir d’entendre de belles histoires comme ça!!!
    enfin ça n’est ke mon humble avis de blonde…
    bonne chance à ton couple et bisous.

    Nina : Comme je disais, je me donne en connaissance de cause, je me fais pas d’idées…Je suis pas du genre à parler mariage après le premier coït, on voit ensuite ce qu’il se passe…

  18. Coucher ou pas coucher ???

    Bon je pense que les commentaires parlent d’eux meme, cependant il reste un point à elucider :
    Le premier soir : Chez lui ou chez toi ?

    Bises Nina ( c’est le deuxieme je fait la bise : cf mail ).

    Fred

    Nina : Ca dépend, Fred, je suis pas sectaire : chez moi…sauf s’il est allergique aux chats!! 😀 C’est souvent chez moi, maintenant que tu poses la question… Apparemment, les mcs préfèrent car je suis censée être en terrain connu…Puis ils se font bouffer les pieds par mon chat et ils regrettent! XD

  19. ne te vexe pas si je dis ça mais tu as un comportement assez masculin finalement la miss!!

    remarque c peut être un moyen d’être épanouie ds le monde qui nous entoure…

    bizz

    Nina : Un mec m’a dit une fois que j’avais un comportement d’homo… O_o Moumour, je crois que tu me déteins dessus!! 😀

  20. Oh Divine Nina, Grande Déesse du désir et du sexe, dis moi où puis je trouver des femmes ayant cette philosophie si libératrice? 🙂 Je crois que j’en ai grandement besoin. 🙂

    Nina : Mais partout cher Stef, partout! Le tout, c’est de pas leur rentrer dedans en faisant : "Hé, tu baises?" parce que ça, ça marchera pas! 😀

  21. ah stef ! pt etre que ca marche que pour les vingtenaires et pas les trentenaires :p

    Nina : Ca dépend! Comme dirait Gauthier, tant qu’on cherche pas le père de nos enfants, on se prend pas la tête. Les trentenaires, tu as plusieurs catégories : les mariées fidèles, les mariées infidèles (donc libérées), celles qui cherchent le père de leurs enfants et celles qui vivent sans se prendre la tête. Donc pas de généralité! 😉

  22. hihi n’essaie pas de t’ ouvrir les veines avec ta lime à ongle un jour de désespoir c tt ce ke je te demande!

    ps: ou en est tu avec monsieur nichon lol?

    Nina : Il me répond pas!!! :'( C’est pas grave, un M. Nichon de perdu, 10 de retrouvé!! 😀

  23. "Nina : Maaaaaaaaais non!! :)" : toi, tu connais pas le bonhomme. 🙂 N’importe quel curé, doit avoir, ou a une, une vie sexuel plus épanoui que la mienne. 🙂

    Nina : Ben, je sais pas, effectivement… Et, oui, les curés ont du mal avec le voeu de chasteté!! 😀 Mais tu te démerderais pas comme un manche, aussi?? 😉

  24. Juste un post qui n’a rien à voir avec ce qui se passe ici: Barbie c’est MON expression "s’ouvrir les veines avec une lime à ongle" ya un copyrate, il faut payer des droits et demander l’autorisation avant de t’en servir en société… Voilà, sur ce BISOUS! (quoi je suis chiant? et alors?)

    Nina ; c’est vrai, je suis témoin… Faudra que je la mette dans nos expressions, tiens!!

  25. bof jten veux pas ma caille booooouuuhhhhoooouuuuuuhhhhh mon chéri est en espagne argh!

    poutous a vs.

    Nina : Bisous, Barbie! Ton chéri, il reviendra bronzé, boude pas! 😉

  26. je suis tout a fait d’accord avec tt ce que tu dit.Moi aussi je n’ai pas de principes, je pense que quand en a des envies il faut les assouvir

    Nina : Clair! Je suis trop jeune pour être frustrée. Et puis, merde, j’aime la brouette, ça fait partie de moi et ce serait mentir que de faire croire au jeune homme que je suis prude.

  27. c pour moi le moumour ??

    :/

    Nina : Nan, c’était pour moi… Il n’y a que 3 moumours sur terre : Lucie, une copine andorrane et moi (moi, je suis la première, je suis l’Eve moumouresque)

  28. grand dieu que de modestie ds ce blog lol!
    pfffff mon loulou jvé pas le revoir avt décembre alors son bronzage aura surement migré vers la 6 ème dimension … ah les relations a distances enfin je v pas raconter ma vie …

    bizous a vous…

    Nina : Vous allez communiquer par le net, déjà, non? Les relations à distance, c’est chiant mais au moins, ça permettra de voir où vous en êtes dans votre couple. Si t’as besoin de parler de ça, ya mon adresse mail collée à mon nom, hésite pas! 😉

  29. Ouaah, merci de ce blog.. C’est class de vérifier que tout nos ptits bobos de l’âme sont universellement partagés et qu’à ce titre, tout se relativise…
    Suis aussi trentenaire, maman célibataire, plutôt pas à me plaindre en règle générale si ce n’est de regretter à force de ne pas avoir de relation durable depuis un moment.. J’en étais aussi à me demander (et c’est ce qui m’a conduit à prendre connaissance de votre discussion) si ce n’est pas de mon coté que les choses clochent, it’s mean : est ce parce que je refuse de me fixer des règles en matière de "coucher ou pas dés le premier soir" (ce qui implique que je "cède" très facilement à mes propres désirs) que finalement la relation n’a pas (ou peu) de lendemain… ? Ce qui me pèse, c’est que moi aussi je fais partie de celles au cœur d’artichaut qui y croient en 2 secondes.. du coup je morfle sentimentalement à chaque fois en constatant que je suis encore tombé sur "un affreux"..qui finalement en est rarement un..
    Qu’est ce qui ne va pas chez moi me demande-je du coup !! ? Là où je m’interroge c’est que les profils de mes potentiels amoureux sont assez différents, que je n’ai pas la sensation d’être un mauvais coup (loin de là semblerait-il), j’ai plutôt la côte, et il arrive de +en + souvent que les anciens amants, décevants du coup, deviennent de vrais Amis qui finissent rapidement par regretter de ne pas avoir assuré sentimentalement alors qu’ils en avaient la possibilité (puisque bien sûr, une fois que le dit-affreux a exprimé son souhait de ne pas entrer dans une relation plus sérieuse, je tourne la page avec une facilité qui tient du blindage… et impossible alors de revenir en arrière).. Du coup, mon interrogation devient : est-ce que le pb vient du fait que l’on couche dés le premier soir ou est-ce parce qu’inconsciemment, la sincérité de l’acte amoureux, lorsqu’on associe sentimentalisme et partie-de-jambes en l’air, inquiète le mâle … ? C’est vrai que pour ma part, je ne sais pas (et ne souhaite pas apprendre à) masquer mes émotions, et si je ressens des choses potentielles sur le plan sentimental avec mon partenaire, c’est clair que je vais les exprimer dans ma façon de faire l’amour… d’où sa trouille (courage fuyons ! (- : yen a même un un jour qui m’a dit que « tout cela lui semblait bcp trop passionnel et donc dangereux… ».. Alors que visiblement il avait l’air on ne peut plus épanoui…).. Donc jsuis un peu larguée sur ce plan là.. et jcrois pas que le pb soit de coucher ou pas dés le premier soir (ou journée, ou moment, etc..).. mais quoi faire alors .. ?

    Nina : Je crois que le problème, c’est le type tout court, là ! Je pense écrire un article sur le connard : je pense qu’un type qui veut une nana que pour son cul et qui n’a pas d’autres ouvertures pourra attendre que la demoiselle se décide avant de la sauter et de la jeter. Un mec clean pourra coucher avec une fille le premier soir et rester avec nous. Je ne sais pas où tu rencontres tes partenaires, quel âge ils ont (même si ça ne veut rien dire)… Mais franchement, si on regarde le pourcentage de filles qui sont toujours avec leur premier amour, c’est tellement faible! Donc on est tous tombées sur des connards… ou du moins des mecs qui n’étaient pas compatibles avec nous.

  30. Je saisis mal la différence que tu fais entre le connard et le mec clean. Un mec qui couche un fois et jette est un connard mais un mec clean qui couche 3 ou 4 fois et jette, lui ce n’est pas un connard?

    Nina : Si aussi… Un mec clean, c’est un mec qui sort avec une fille et reste avec elle indépendamment du fait qu’ils fassent l’amour le 1er soir ou pas. Il est vraiment temps que j’écrive un article à ce sujet.

  31. Disons que j’ai l’impression de ne pas "tomber" (ou choisir) que sur des connards, c’est tout.. auquel cas doit y avoir autre chose qui complique les relations au delà du simple aspect coucheries.. et je comprends pas si il s’agit d’une certaine morale masculine qui se défend de s’accrocher à une fille qui lui cède trop vite (si ils en sont encore à voir les choses comme ça) ou si il y a dans le fait de coucher le premier soir quechose qui d’emblée interdit la relation sentimentale.. Mais bon, ça va pas changer la face du monde ..

    Nina : Non, je pense pas que ce soit vraiment un problème pour la suite de la relation de coucher le 1er soir ou pas. Si le mec rompt avec toi pour ça, c’est juste qu’il n’a pas trouvé d’autres prétextes.

  32. Personnelement, j’ai encore du mal à comprendre ta façon de penser Nina, même si cela commence à venir. Je vais me faire l’avocat du diable en disant çà mais je vois un peu les choses comme çà. Si on suppose qu’il ya deux façon d’aimer, à savoir le ‘plan Q’ et ‘Amour’. Qui dit ‘Amour’ dit forcement, du moins j’espère, fidelité. La question est donc la suivante: Comment peut on avoir une confiance aveugle de la fidélité, de son ou sa partenaire, envers nous, si on sait qu’il ou elle à déjà coucher à la première occasion (et qui plus est le soir même) et avec plusieurs personnes différentes?

    A partir de là, je vois mal comment un ‘plan Q’ peut se transformer en ‘Amour’, même si cela doit arriver de temps en temps.

    Et c’est peut être pour çà, que les hommes (ou femmes) ont la trouillent et fuient dès qu’ils se rendent comptent que leurs ‘plan Q’ n’en est plus un. Car ces même personne qui ‘fuient’ n’ont pas suffisament confiance en eux ou leur partennaire pour croire à cette transformation du ‘plan Q’ en ‘Amour’. Ils se disent peut être "si j’ai réusis à la mettre dans mon lit ‘si vite’ elle me fera cocu dans x temps"

    Cet théorie pourrait expliquer pourquoi quand deux personnes qui chercher à se connaitre d’abord puis tombent amoureux l’un l’autre pour enfin coucher, ce genre d’histoire là dure, je pense plus longtemps.

    Nina : Pour moi, y a pas d’amour dans le plan Q. Franchement, ce que je fais avec les autres, ça ne regarde pas mon copain et je fais très bien la différence entre relation amoureuse et relation sexuelle. Pour moi, un plan cul ne peut pas se transformer en amour, je n’ai jamais prétendu le contraire. Après, on peut très bien faire l’amour le premier soir sans que ce soit un plan cul.

    Pour la Xe fois : ma dernière vraie histoire d’amour, on a fait l’amour dès le 1er après-midi, à peu près 3/4 d’h après le premier baiser alors que ça faisait une semaine qu’on se connaissait et ça a duré 4 ans et demi.

  33. "un plan cul ne peut pas se transformer en amour, je n’ai jamais prétendu le contraire" : ce n’est pourtant pas ce que j’avais compris avec ton histoire qui a durée 4 ans.

    " le 1er après-midi, à peu près 3/4 d’h après le premier baiser alors que ça faisait une semaine qu’on se connaissait" : là d’accord, je comprends mieux, tu l’as CONNU un peut AVANT. Pour moi ce n’est pas vraiment coucher le premier soir dans ce cas là.

    Finalement on arrive a se comprendre, en creussant un peu. 🙂

    Nina: Ben, dans ce cas, j’ai jamais couché le 1er soir… La différence essentielle entre un plan cul et un début de relation, c’est qu’un plan cul n’aura pas de suites ou alors purement sexuelles. Je prends pas la peine d’appeler un copain de brouette pour avoir de ses nouvelles alors qu’un namoureux, je passe du temps avec lui, hors galipettes, en réel, au tel…

  34. Mais au bout d’un moment tu commences à connaitre un peu la plupart de tes copains de brouettes. Et il n’y en a pas sur qui tu flaches un peu?

    Nina : Non parce que je sais dès le départ que c’est pas sérieux… Et puis on n’a aucune relation hors brouette, donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *