Le mariage, cette galère !

Le week-end de l’ascension, j’étais de mariage dans le Finistère Nord, terre d’origine de mon grand-père maternel mais aucun rapport puisque j’étais au mariage de Lena. Pour rappel, c’est une copine de plongée et je vous au déjà raconté l ‘EVJF (je bosse un peu mon référencement en ce moment, faites pas attention). Le mariage des autres étant toujours une bonne occasion de savoir où on en est sur le sujet, je me suis dit : tiens, voilà un bon sujet pour une petite saga de l’été genre « le mariage, qu’elle galère ! ».

Avant de poursuivre, une précision : je ne suis pas très chaude à l’idée de me marier, moi, mais je suis toujours sincèrement heureuse quand les autres se marient car c’est leur choix. Ceci étant dit, ceci n’est pas un pamphlet anti mariage mais « la chronique du pire », on dira, une vision cyniquement tendre de ce qu’il est convenu d’appeler « le plus beau jour de notre vie ». Parce que peut-être que le mariage, c’est comme la plongée : au début, tu te dis qu’il faut être particulièrement con pour (s’)investir dans un sport consistant à enfiler une combi en Néoprène qui te compresse et t’irrite le bout des doigts, te trimballer 20 kg de matos, sauter dans une eau à 13• mais une fois sous l’eau, tu oublies tout, tu es juste bien.

Alors cet été, ne manquez pas tous les mercredis « la galère du mariage » sur les vingtenaires. Com !

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions sur “Le mariage, cette galère !

  1. Au moins, tu n’essaies pas d’empêcher les autres de se marrier. Personnellement, je suis pour le marriage, et je le vois comme le destin d’un couple réussi, mais malheureusement, les nouvelles tendances disent autre chose: ils encouragent les homosexuels à se marrier (je m’en fous complètement) mais de l’autre côté, il encourage le principe de « f**kfriend » pour détruire complètement l’idée du couple.

    1. Oh ben les choix matrimoniaux des gens ne me regarde pas, je suis pas contre le mariage des autres. Après, je crois pas qu’on dénigre à ce point le mariage, c’est juste le snobisme de quelques uns.

      1. Peut être c’est comme vous le dites, mais c’est on voit les media c’est quelque chose comme: d’un côté « Ouuuii, les homosexuels doivent être autorisés à se marier, c’est injuste de les traiter comme des gens différents, etc. etc. » et de l’autre « Le mariage? Noon, c’est un truc des anciens ciècles, maintenant nous avons une vision plus claire sur la notion de couple, etc. etc. ».
        Et oui, c’est le jeux des media, des media qui ont convaincu les gens qu’un élément essentiel dans la société humaine et même sacré comme le mariage peut être touché et modifié (threesome, clubs des swingers).
        J’espère qu’il nous restera de l’espace pour avoir une vie « traditionnelle ».

        1. Bah, quand je vois le nombre d’émissions/reportages sur le mariage, ça marche encore bien (et je te parle même pas de tous les mariages dans mon entourage), il reste le côté « le plus beau jour de votre vie ». Après, le problème avec les médias, c’est qu’il n’existe pas de juste milieu avec eux : on passe d’un mariage limite tradi-coincé-mariée vierge à partouzes et orgies… Je pense que c’est à chacun de choisir sa voie. Perso, le mariage ne me parle pas non pas parc que c’est dépassé, juste que ça ne m’intéresse pas en soi, je n’ai pas envie d’y investir du temps et de l’argent que je préfère consacrer à autre chose.

        2. Peut-être surtout que dans une vie il y a de l’espace pour plusieurs vies… Rien n’empêche d’être le/la spécialiste du fuck-friending à un moment, un adepte du threesome, et de finir par un mariage traditionnel. Et inversement.

          1. Je pense que Tarek fait plus référence à cet espèce de nouveau libertinage médiatique où l’on a du mal à faire coïncider vie de couple et sexe trash (alors que effectivement, ça peut très bien fonctionner de pair et Dieu merci d’ailleurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *