Cette incroyable boule de bonheur

19 mars 2012. Comme tous les lundis, ma soeur me prend à la sortie du boulot pour qu’on aille jouer les Britney ou les Adele à la chorale. « Ça va ? Me demande-t-elle.
– Ouais, ouais, super et toi ?
– Ouais, j’étais en week-end chez les parents. D’ailleurs, j’ai décidé de lire de nouveaux trucs. Tiens, regarde dans la boîte à gants ! »


Je m’exécute et vois un magazine à la couverture rouge et une première syllabe : « Ma. » Premier réflexe : penser qu’il s’agit de Management et vouloir répondre « ah moi aussi, je suis abonnée ! » mais je regarde mieux et la deuxième syllabe apparaît : »…Man. » Oh mon Dieu ! « Tu… Tu es enceinte ??? » « Oui ». À partir de là, ce fut larmes et ultrasons. Et dans mon corps, une boule, une véritable boule de bonheur qui se gonfle et éclate, inondant mes tripes d’une douce euphorie. Orgasme du cœur. Je suis TELLEMENT heureuse, l’ai-je déjà été autant ? Ma sœur, ce petit bébé que je baignais dans ma prime jeunesse, cette adorable bambine à la bouille et aux yeux ronds et sa petite coupe champignon, ce petit bout là va donner la vie. Je vais repleurer un coup.

Petite anecdote : le 20 février, je me rends chez une voyante en compagnie d’Anaïs, Anna et Isa brune. Au milieu de pas mal de conneries (je ne savais pas à l’époque mais y a un sujet sur lequel elle s’est violemment vautrée), soudain, elle me parle de ma sœur et s’écrit : elle est enceinte ! Déjà, j’avais eu ma petite boule de bonheur à ce moment-là mais j’étais vite retombée, me rappelant que la dame était voyante et non la gynécologue de ma sœur. Résultat : ma sœur est tombée enceinte le 24 février… Bien vu. Dommage que t’aies pas vu d’autres trucs un peu importants et assez immédiats parce que bon, tu m’as dit sur j’allais rencontrer l’Amouuuur et peut-être même avec un mec qui bosse dans la restauration (?? C’est pas du tout un univers qui me parle) et pour le moment, peau d’zob… Enfin non, justement. Mais je m’égare.


Du coup, je traquais ma sœur. J’avais bien entendu raconté cette folle histoire de voyante à ma mère, avec interdiction d’en parler à ma sœur qui n’aime pas les marabouteries en tout genre. La semaine précédant la fameuse révélation, elle m’avait glissé « non mais les règles arrivent, je suis de mauvais poil ! ». Du coup, le lendemain, coup de fil à ma maman « Bon, Alice doit avoir ses règles depuis mardi, tu surveilles ce week-end hein ! » Ok, ça fait psychopathe dis comme ça mais pendant mes vacances en Thaïlande, j’avais rencontré une maman qui avait eu du mal à tomber enceinte et vivait très mal l’inquisition des autres « alooooors, t’es enceinte ? ». Du coup, je préférais guetter les signes que de demander directement, histoire de pas mettre la pression à ma pauvre sœur.

Et voilà, je vais officiellement être tatie. Après le marasme 2011, rien ne peut me rendre plus heureuse. Maintenant, il va falloir attendre un mois et demi avant de connaître le sexe puis c’est parti pour la phase cousette et tricot pour que mon futur neveu ou la future nièce soit le plus beau ou la plus belle. J’ai de grands projets pour cet enfant, faudra juste que j’en touche deux mots à ma sœur (si tu me lis sœurette, je voudrais bien l’inscrire aux bébés nageurs et l’y amener, dis ouiiiiii !). Je suis euphorico-hystérique, j’ai le sourire éclatant dès qu’on en parle, je pousse des hiiiii! à tort et à travers, j’attrape tous les bébés qu’on me tend histoire d’être bien prête à bichonner ce futur petit bout.

Tatie M-5.5. J’ai haaaaaate !

(en tant que tatie en devenir, je me réserve le droit d’abuser des voyelles).

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 réflexions au sujet de « Cette incroyable boule de bonheur »

  1. LN dit :

    Héhé, comme je te comprends, quand mon frère m’a annoncé qu’il allait être papa… C’était juste tellement génial (et 5 ans après, je suis toujours aussi gâteuse avec mon neveux, irrécupérable ^^)

    Félicitations aux heureux parents ! 🙂

  2. Anne dit :

    Non mais attends? carrément l’emmener TOI aux bébés nageurs??? c’est un truc pour parents ça, c’est relationnel…tu serais pas un poil intrusive par hasard????

    • Nina dit :

      C’est bien d’être aussi prompte aux jugements de valeur… De 1, j’ai clairement parlé d’accord de ma sœur. De 2, prendre un peu de recul ne fait jamais de mal. De 3, je suis une aquatique, pas ma soeur mais je ne compte pas me substituer à elle. Les bébés nageurs sont très bons pour la motricité de l’enfant mais sa décision lui revient. De 4, sociabiliser un enfant est une bonne chose, tu devrais essayer. De 5, la politesse est la moindre des choses, j’ai pas besoin d’être psychanalysée par des Anne.onyme. Bien cordialement

      • moi dit :

        Petit j’avais une Tata qui n’emmenait à la piscine le dimanche matin, une vraie peau de vache.
        Elle me laissait dans le petit bain avec interdiction d’aller ou je n’avais pas les épaules dans l’eau. Le contrat, tu sais nager = nous n’allons plus à la piscine. J’en ai bu de l’eau. Et un jour je lui dis : je sais nager.
        Et Hop dans le grand bain , enfin elle me jette dans le grand bain et elle crie : maintenant tu vas a l’autre bout. J’ai encore bu de l’eau.
        Avec le recul, je l’aime toujours autant ma tata même si elle a un sale caractère, elle a un bon fond et elle m’a bien aidé.

        Je donne mon avis: un enfant n’appartient pas a ses parents, ils en ont simplement la charge. Un enfant s’appartient dés qu’il respire. C’est le temps et l’amour que les autres lui donnent qui permet qu’il se construise. Et puis nous sommes des animaux grégaires.

  3. E. dit :

    Ah tiens le comm de moi me fait penser que j’ai permis la rencontre de mon oncle et ma tante et que si j’ai ma cousine adorée, c’est aussi grâce à moi! 😀
    Ma tante m’avait emmené à la piscine, mon oncle est maître-nageur…et voilà! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *