Le retour

Par Lucas

Salut à tous !

Je voudrais commencer cet article par des excuses envers tous les djeunes cool qui ont participé à la Vingtenaire Academy. En effet, je n’ai pas vraiment eu le temps d’écrire des choses sur le site des Vingtenaires avant le nouvel an pour cause de « cours intenses »avec une grosse charge de travail (si,si, en école de commerce on peut bosser boucou boucou, je vous promets : c’est même un acte de quasi rébellion!). En ce qui concerne la période qui suit le nouvel an j’ai une bonne excuse. Pas d’accès Internet ni de quoi écrire jusqu’à la mi fevrier…

Pour résumer…

J’ai passé mon réveillon chez une amie à Molitor à Paname. On avait fait les choses en grand : open champagne pour la soirée. J’avais même ramené un grand cru classé de Reims! Donc une soirée tres sympa. As usual puisqu’on remet le couvert là bas depuis 3 ans dejà.
Sur le coup de 2h00, je refuse de ramener une copine parce que je me sens un peu bourré. Je pars alors comater « un peu » sur le lit où tout le monde avait déposé manteaux et sacs… Vers les 6h00 je décomate… Ouais je sais, je profite trop de la vie, je suis trop un teuffeur de ouf… Bouh Lucas, tu sors!!!!

Vers 6h40 je pars de chez la copine. J’en profite une fois dans ma caisse pour faire un alcootest. Negatif. Du coup je démarre et je m’arrête devant le feu rouge qui est à coté du lycée La Fontaine
C’est mon dernier souvenir…

2 minutes plus tard, devant Roland Garros je percute à 100 km/h un arbre (la trace y est encore)
Merci le Samu, appelé par un temoin, d’arriver en 5 minutes.
Merci le Samu de s’échiner une heure à me désincarcérer.
Merci mon moteur d’avoir choisi de rentrer dans l’habitacle coté passager et non de mon coté…

S’en suivent 12 heures sur le billard à l’Hosto Georges Pompidou.Sic.

Puis un coma artificiel de 7 jours… Je vous raconte pas l’angoisse de mes parents…

Et puis on me réveille…C’est là que ça devient fendard.

Je commence à enchaîner famille et infirmières en anglais, voire en italien. Ouais paye ton coté international… Paye tes séjours à Vancouver et Milan!!
J’enchaîne avec des énormités. Du genre quand on me demande où je suis je réponds, sûr de moi : « A DesMoines,Iowa, USA. »
Sachant que je n’ai jamais mis les pieds à Des Moines !!

Dans le même genre, je saoule tout le monde en disant qu’un de mes potes est dans le placard en face de ma chambre et que j’ai vu sa gueule à travers la vitre de la porte dudit placard. Bien sûr à part ma grand mère personne n’est allé vérifier…
En ce moment ma soeur me fait un best of des conneries que j’ai pu proférer ! Je vous tiens au courant…

Bilan de tout ça : une jambe cassée en 4 avec le genou incrusté ds le tableau de bord, transpercé par le tibia (oui je suis trash) un bras cassé et des problèmes sur la mémoire à court terme : genre on me donne 3 mots et 5 minutes plus tard je m’en rappelle de 2 seulement.. C’est sur que passer de 100 à 0 sur un mètre c’est pas cool pour la tête…
Mais j’en viens au sujet principal de mon article.

Debut février j’ai été transféré ds un hosto spécialisé en banlieue ouest.
Et là c’est du trash.
Certains patients sont là depuis 1 an. Certains sont des légumes. D’autres mettent 30s à répondre à une question. D’autres ont perdu l’usage de la parole et annoncent des choses pour être compris. D’autres « parlent » par clin d’oeil…
Glauque..

A les voir, tous les jours je me dis que j’ai eu de la chance et que j’ai le devoir de sortir au plus vite pour donner la place à qui en a plus besoin…Du coup je me defonce en kiné tous les jours pour passer au plus vite dans un système d’hosto de jour où je vais venir 3 jours par semaine pour des exercices de kiné, d’ergo, etc…

Alors si vous avez une suggestion à me faire, des conseils à me donner pour apprécier la vie à 100%, sur des choses que je pourrais effectuer à la sortie, je suis preneur !!! Pas un truc sentencieux du genre « Lucas, roule moins vite! » Je parle de comportement avec les copains, la famille, tout ça : d’avenir !
Merci à tous
Et encore desolé pour les candidats de la Vingtac. Je ne garantis pas de pouvoir faire d’autre contributions rapidement parce que cet ordi est à un coloc de chambre qui part dans 10 jours… Mais dans un mois…

Lucas

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 réflexions au sujet de « Le retour »

  1. Lut Lucas!! Ben des conseils… à part vivre ce que tu as envie de vivre sans t’obliger à faire ce qu’on attend de toi.. je ne vois pas trop…
    Ma soeur a eu le même genre de chose que toi, sauf qu’elle ce fut le 21 décembre, une plaque de verglas, et une vertebre explosé, une autre felée, de jolies cicatrices. Du point de vue de la famille, ce fut mon côté, c’est pour cela que je peux en parler. Ce que je veux retenir de tout cela, c’est qu’on a tout de même des medecins et infirmiers et aide soignants hyper-compétents… Bon, nous avons passé tout de même la nuit de noêl avec un aide soignant totalement débile, mais bon, c’est comme partout…

    Dis? tu n’as pas fait des déclarations d’amour à tout le monde toi? Non parce que ma Soeur, elle, elle aimait le monde entier pendant les jours qui ont suivi la sortie du bloc… Elle n’a jamais dit je t’aime autant de sa vie… le truc frustrant, c’est qu’elle ne s’en souvient plus maintenant… Ca fait plaisir je vous jure!:s
    Bon rétablissement! et savoure la vie, mais ça, je n’ai pas besoin de te le dire! :o)

  2. « Lucas, roule moins vite! »… ça c’est fait…

    Bon, euh je te trouve quand même gonflé de t’excuser parce que tu as eu un accident ! Ce serais moi, je me plaindrai tout le temps et je ferais chier tout le monde avec « oh, comme je suis malheureuse » et « pauvre de moi » et bla bla bla !

  3. Super contente de te lire et de te voir plus grinçant que jamais! ça prouve qu’il y a pas trop de lésions cérébrales après tout! la mémoire? un détail, ça va revenir, l’essentiel est là! Si tu t’étais mis à écrire façon bisounours, là, je me serais inquiétée.
    Cises

  4. tatiana dit :

    dans le genre je fais les choses en grand : Lucas !
    et ben, dur l’accident. Bon apparemment tu est sur la bonne voie pour t’en remettre. Et tu bosses dur.
    pour ta sortie, ben c’est plus toi qui doit savoir ce que tu peux faire pour profiter de ta vie car nous a vrai dire on sait pas trop ce que tu aime… A mon avis tu vas apprécier chaque instant et être beaucoup plus implusif sur certaines choses.

  5. Premier article que je vois écrit de ta part (oui ça fait que quelques semaines que je passe) et c’est du lourd !!
    Déjà je te dis aussi « bon rétablissement », ça a dû être une phase difficile, surtout se réveiller du coma et être dans une espèce de bulle ..

    Je suis déjà allée à l’hôpital : une porte coupe-feu en plein sur le visage, 2 points de suture à côté de l’oeil droit, j’avais 6 ans !
    A 7 ans, en prenant ma douche, je me suis brûlée le bras (droit aussi, décidemment), bandage pendant 1 mois avec peau qui pelait .. Je suis gore aussi lol Puis j’en passe .. jusqu’au 1er janvier 2005 où j’ai faillit avoir un accident de voiture, j’ai vu défiler ma vie en qq secondes (ça c’est vrai!) ..
    Bref tout ça pour dire que tu dois reprendre confiance en toi, réapprendre à vie car malgré tous les problèmes, c’est merveilleux d’être sur Terre (en vie!). Profites de ta famille, invites tes amis, vas au cinéma .. Vis ta vie comme si tu allais mourir demain =)

  6. Lo dit :

    Courge, tu vas t’en sortir! c’est dans ces moments là qu’on se rend compte qu’on peut tous mourir du jour au lendemain… et que c’est important de dire aux gens qu’on aime qu’ils sont importants (j’ai failli perdre mes parents et mes deux soeurs dans un accident de voiture donc bon..)

  7. wow pitain… Je peux difficilement parler d’expérience mais je pense que dans ces cas là on se rend compte de ce que tous ceux qui tiennent à nous peuvent ressentir et, si on ne le fait pas pour nous, on se promet d’essayer de ne pas leur faire revivre ça (même si bien sur on n’y peut pas forcément grand chose parfois). Bon courage à toi et ça fait sourire de voir que vous commencez à voir avec humour tout ça.

  8. Mes voisins auraient préféré que je me fasse nonne, Franssoit! 😉

    Bon, à mon tour. Bon, quand j’ai su que tu avais eu cet accident, j’ai eu peur de perdre le Lucas que je connaissais, un peu fou, très incisif… Bref, un gars qui me faisait mourir de rire. Chacun réagit à sa manière à une telle épreuve et j’avais aucune idée de la façon dont tu le ferais. Depuis quelques jours, je reçois des mails, je discute un peu avec toi. Bon, suis rassurée, c’est bien notre Lucas national.

    Par contre, t’as ramené une sale habitude de Desmoines : tu es désormais fâché avec les accents, tu n’en avais mis quasiment aucun… Ces Américains, alors!! 😮

    Bon, pour profiter de la vie, je te suggère une virée à Montmartre as soon as possible avec Lil et moi, pour se rappeler le bon vieux temps. Et enregistrer de nouveaux titres des ugly brothers parce que les deux qe t’as, je les connais par coeur à force de les écouter!! 😉

    Bisouuuuuuuuuuuuus!

  9. On ne se connait pas, mais je comprends ce que tu traverse. J’ai quelques amis qui ont eu de graves accidents (moto et voiture), qu’on a du rafistoler, réparer, aussi bien le corps que l’esprit…

    J’ai moi même eu un accident du genre, on m’a refait une martie du visage, et je remercie aussi le moteur de ma voiture qui est venu s’échoué sur mon siège passager (vide dieu merci).

    Tout ce que je peux te dire c’est que tu n’oublieras jamais, et que ça te permettra de voir ta vie différamment. Des fois il faut forler la mort pour comprendre certaines choses.

    Tu auras envie de vivre à fond et fais le. Le seul truc important, et même si tu penses ne pas en avoir besoin maintenant, il faut voir un psy, parce qu’il ne faut surtout pas laisser traîner les choses!

    Voilà, j’arrête mon long commentaire ici, bon rétablissement 😉

  10. J’ai pas de conseils a donner, les voitures c’est vraiment le truc qui me fout les boules ayant également eu dans mon entourage des personnes qui ont vécu de graves accidents. Je voulais juste te dire que je suis contente de te relire et t’encourager à persévérer dans tes efforts même si j’imagine que ce n’est pas toujours facile. Alors courage!!

  11. nelwynn dit :

    Très impressionée par ton ironie qui n’a pas disparue…….j’aime pas faire le coup du « moi aussi j’ai vécu.. » mais je me rappelle que j’ai une fois frôlé la mort en face d’un break de une tonne de plus que moi (vive la conduite à la toullousaine et le mépris affiché face aux reux rouges)…tout ce que je sais c’est que des fois quand j’y repense et que je suis down ça contribue à me remonter de plusieur cran.

    nel
    ps: personne n’a une pensée pour le pauvre arbre? lol après tout lui aussi est marqué à vie (et les leur sont souvent plus longue que les notres).

  12. La conduite à la Toulousaine, m’en parle pas Nelwynn, le nombre de fois où j’ai failli m’emplafonner à cause de ça. A Toulouse, ils ne connaissent ni les feux, ni les clignos, ni les rétros.

  13. en tout cas bon courage pour ta rééducation, je sais que c’est dur et fatiguant sur des moiset des mois, pour y etre passer moi-même avec un accident de la route moins grave que le tiens quand meme.
    Bon courage.
    Pour le conseil, bah, une fois remis sur pied,un séjour touristique a DesMoines , iowa, usa…me parait interessant, histoire de boucler la boucle…et de faire un pied de nez a cette facheuse histoire…
    bisou de bon retablissement!

  14. Gaor dit :

    Se planter dans un arbre la nuit de la St Sylvestre… Quel manque flagrant d’originalité !
    Première chose à faire une fois rétabli : être moins conformiste.

    Essaie de profiter de cette grosse frayeur pour toi et surtout ta famille pour faire quelque chose de bien de ton bref passage sur Terre. On ne te demande pas de changer le monde, juste d’être un type un peu meilleur que les autres.
    Courage.

  15. J. dit :

    Salut Lucas,

    Bon, un accident de moto (sans coma, mais bien hardcore qd même), m’a cloué au lit pdt un long moment il y a qq années.
    J’ai eu le temps de cogiter et au bout d’un moment j’avais plus rien sur quoi cogiter.
    Puis un jour je me suis dit que j’avais eu d ela chance de rester en vie et que par conséquent quelle aurait été la chose que j’aurai aimé dire à mes proches si je les avais vu une dernière fois : ce fut merci…
    Ce mot d’un seul coup s’appliquait à tous mes proches, bien sûr. Mais plus encore, au fil des jours, ce mot a commencé à s’appliquer à d’autres personnes…
    Fais en l’expérience, si le coeur t’en dit

    Porte toi bien.

  16. Pas sure que tu puisse lire ce com avant longtemps on dirait mais c’est pas grave. Je me disais ah bah c’est bien beau ça le ptit Lucas il fait un super départ et après plus rien. Un peu gonflé celui là.
    Comme quoi faut pas toujours se fier à ce qui parait le plus évident (mon cours de management qui refait surface)
    Dans c’est cas là c’est toujours important de dire au gens ce qu’on pense d’eux, la place qu’ils occupent dans nos vies, ce qu’ils nous apportent.
    Un très bon rétablissement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *