Etre VIP ou être une erreur de casting

La semaine dernière, je suis allée à une soirée de la hype qui déchire, on dira. Je vous fais le résumé : je reçois une invitation pour l’inauguration d’un bar à oxygène au Bleu comme bleu qui était jusque là un salon de coiffure, salon de thé et salon de pâtes. Comme c’est avenue Hoche, autant vous dire que si j’avais pas été invitée, j’aurais pas pensé à y aller. L’attachée de presse a l’air sympa en tout cas, alors je prends mes fidèles acolytes, PinkLady et Vicky et on y va. Pour lire le résumé de Lady, c’est et les photos . Pour Vicky, elle l’a pas encore écrit la coquine !

DSC00128.JPG

On arrive à 19h30 (pour 19h30, première erreur stratégique), trempées jusqu’aux os. On se présente et on sent déjà que ça va pas être simple « nous sommes des bloggeuses, nous avons été contactées par Gabrielle.

– Heu qui ? Vous avez votre carton ?
– Non, j’ai pas pensé à l’imprimer »

Ok, là, j’ai losé sur le coup, j’avoue. Mais en général, dans les soirées bloggeurs, on se pointe et c’est tout. Donc là, on passe quand même, on arrive aux vestiaires poser nos affaires (trempées), Gabrielle nous présente Lola Séguéla (oui, la fille de) qui tient le lieu et nous voilà invitées à faire un tour. Première étape, le bar. « Pardon, mesdemoiselles mais c’est une soirée privée, ce soir ». Mais ils nous cherchent ou quoi ? On a dû passer déjà je sais pas combien de personne, si on est arrivées jusque là, c’est pas par hasard.
« Oui, je sais, nous sommes des bloggeuses invitées par Gabrielle.

– Gabrielle, qui ?
– Gabrielle l’attachée de presse… »

Apparemment, il y avait beaucoup d’attachées de presse dans l’histoire. C’est pas grave, la dame nous lâche, on peut aller se promener.

Bon, évidemment, le tour est assez rapide et on décide de tester le bar à oxygène, le tout sous la caméra de M6. On est stars ou on ne l’est pas ! Bon, au bout de 30 secondes, j’ai déjà un peu la tête qui tourne, je suis plus habituée à l’air pur. Je dois expliquer à la dame de la télé que j’ai testé Extase comme oxygène car il y en a plusieurs. Heureusement que j’ai gardé fantasme pour après la vidéo, j’aimerais que quelqu’un quelque part ne me prenne pas pour une dépravée. D’ailleurs, c’est amusant de voir le vol de pintades qui suit le champ de la caméra en permanence. On s’en est pris un juste sous le nez, d’ailleurs. On continue à tourner virer, on croise des gens qu’on connaît (en l’occurrence, deux, Mry et Babillages) puis enfin, on a le droit d’aller se chercher une bouteille de champagne. Oui, une bouteille mais des baby, rêvez pas non plus. Alors, là, petit cours de physique : quand on plonge une paille dans une mini bouteille de champagne, ça mousse et ça déborde. Ce qui peut occasionner plein de jeux de mots très rigolos mais avoir du champagne plein la main (oui, tu le sens là le jeu de mots à deux balles), c’est pas hyper glamour. Et boire du champagne à la paille non plus, si tu veux mon avis.

On part à squatter un des salons de coiffure, on est peinardes pour discuter, on est juste dérangées par Monsieur Gadget, un monsieur qui a des lunettes en forme de cœur et une espèce d’oreillette genre blue tooth qui clignote et qui cherche apparemment des journalistes pour parler de son futur site. Ah, y a Bernard Montiel qui traîne aussi dans les parages, il m’a semblé petit mais je me souviens plus très bien. Oui parce qu’oxygène et champagne à jeun, ça me fait un peu perdre mes souvenirs.

La bouteille finie, on décide d’aller manger parce qu’on est toutes les 3 pompettes, on retourne au vestiaire où une grande gigue d’un mètre 80 minimum et de 35 kilos au max d’une soixantaine d’années jette son manteau en vison (ou plutôt en renard je dirais mais vu que j’y connais rien, je dis n’importe quoi) au vestiaire avant d’aller discuter avec des gens. La pauvre fille du vestiaire était toute étonnée « heu mais elle prend pas son billet la dame ? ». Et ben ouais, on a la manteau de fourrure attitude ou on l’a pas, c’est comme ça. En attendant, on a enfin réussi à ne pas se faire dépasser de partout pour récupérer nos manteaux pas en fourrure.

Bilan : je crois que nous étions une demi douzaine de bloggeurs là dedans dont deux à avoir eu officiellement une invitation, à ma connaissance, à savoir Mry et moi. Alors autant, Mry, il est dans la catégorie influenceurs et tout, autant moi, je n’ai pas compris ce que je faisais là. Je ne suis pas dans la blogosphère féminine ni dans la blogosphère de luxe, je pense que peu de mes lecteurs seraient prêts à payer 90 euros un brushing (c’est le prix du salon de coiffure, j’ai pas eu les autres mais ça m’étonnerait que ce soit donné), je ne me considère pas vraiment comme une influenceuse non plus. Alors je ne sais pas. J’ai juste l’impression d’avoir été une erreur monumentale de casting pour le coup. D’ailleurs, l’accueil qu’on nous a réservé semble le confirmer même si en partant, la dame qui devait être shootée à l’oxygène a été vachement sympa « au revoir les bloggeuses, hihi ! ». Après, est-ce que je conseillerais
d’aller fréquenter cet endroit ? Ben oui, si vous avez les moyens, c’est très sympa. D’ailleurs, moi, je me ferais bien des shoot d’oxygène, des fois. Mais je crois qu’en l’espèce, je corresponds pas vraiment à la clientèle type.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 réflexions sur “Etre VIP ou être une erreur de casting

  1. Faut assumer, Nina. Tu commences à toucher du doigt la célébrité.
    Prochaine étape? Être payée pour venir à ce genre de soirée!!!
    (en plus, on sent bien que ce type de soirée est rempli de gens que tu adooooooores)
    😉

  2. Justement Nina, c’est ça la vraie classe et la vraie influence : on t’invite alors que TOI tu ne penses même pas devoir l’être…

    En tout cas ça avait l’air plutôt fun comme soirée, je ne savais pas que l’oxygène avait tant d’effet, faudra que j’essaye…

    Au fait, je t’ai tagué (désolé) donc si tu as le temps et pour mieux te connaitre avant que tu deviennnes une vraie VIP intouchable : http://unhommecommelesautres.over-blog.com/article-16524440.html

    A bientôt !

  3. Euh… J’ai pas compris de qui elle est la femme Lola truc. Ca veut dire que je suis pas hype et que je risque pas d’être invitée dans ce genre de choses ?
    Sinon en Espagne ils ont inventé le ballon d’oxygène. Tu le payes 3€ et t’as ton ballon plein d’oxygène, t’as plus qu’à avaler. Comme un gobelet en plastique en somme.
    Et enfin, dernière question pour ma culture : y a vraiment une différence entre les oxygènes proposés ? Ou c’est juste pour faire semblant ?

  4. Ca me donne envie de te faire un article sur un phénomène qui a été brillamment décrit par Boris Vian dans une de ses chansons… Oui oui, je te laisse deviner, je suis joueur ! 😉 (et hop un p’tit smiley pour énerver Nina, un !)

  5. En fait, l’attachée de presse n’a du lire que ton nombre de visiteurs et pas ce que tu écris et la manière dont tu vois ce genre de choses.
    En même temps, ils s’en foutent, tu as parlé de ce bar et c’est ce qu’ils voulaient.
    Reste une bloggeuse naturelle et pas achetée, ça te va si bien 😉

    tiens je décréterai bien une journée sans blogueur influent moi, juste pour voir si ils font une crise d’apoplexie sur leurs stats !

  6. Pour répondre rapidement à quelques questions (je répondrai en détail plus tard, vous noterez que j’ai répondu à tous les comms de la semaine dernière, heiiiiiiiiin! 🙂

    So Long -> Lola est la femme de Jacques. Et les orxygènes sont mélangés à des huiles essentielles donc ça sent pas pareil ! 😉 Mais j’ai pas testé assez longtemps pour voir une différence.

    Cristal -> Ce sont des mini embouts que tu places sous ton nez et tu respires ce qui sort. Pour le prix, aucune idée, ce n’était écrit nulle part, ni là bas, ni sur le dossier de presse.

    Titi – Je susi pas sûre d’avoir donné envie d’y aller, là! 😉

  7. Moi, j’ai beaucoup aimé boire du champagne dans le fauteuil hypra moelleux du coiffeur, je me serais bien fait faire un shampoing au passsage, mmmmmmmm.

    N’empêche que y a un concept à prendre, là, le salon de coiffure qui t’offre une coupe de champagne.

    (tu affoles mon compteur avec tes liens, j’ai peur!)

  8. Je voudrais bien connaître les effets exacts du machin à oxygène sur le cerveau ?
    Ca a un effet euphorisant quand tu respires ce truc ?
    Passque si c’est le cas je vais y aller.
    Comme je suis gentille et que je t’aime beaucoup, je ne relève pas le coup de la grande gigue d’1m80…
    Je vais pleurer dans mon coin va…

  9. Dire que Betty n’est qu’une p’tite débutante…
    Betty a « sablé », en compagnie de deux de ses « amis », le champagne virtuellement… La route est longue mais ne vaut-il mieux pas rester « discrète » ? Quoique, Betty se lance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *