Talk shows vs blogs

S’il y a un genre télévisuel que je ne regarde pas, ce sont les talk show à la Delarue, Evelyne Thomas et limite Courbet (siiiiiii, les gens y vont aussi pour raconter leur vie).
Je regarde pas parce que ça m’ennuie et que je trouve ça racoleur. Et alors que je regardais la bande annonce de l’émission de Delarue de 14h sur la 2 (là, j’ai pas le titre et j’ai la flemme de chercher), je soupirais : « mais que les gens sont exhibs quand même ». Sauf que je suis pas un peu en train de faire la même chose ?

Peut-on dire que les talk shows et blogs (de type journaux intimes, je précise), même combat ? Après tout, je suis l’invitée idéale pour des tas d’émissions : « j’aime le sexe et je le cache pas », « je tricote et les nœuds de ma pelote m’énervent » (vous le sentez le vécu, là, vous le sentez ?), « j’ai la lose avec mon proprio et mes anciens employeurs », « je fais des rêves érotiques avec des acteurs et j’ai un peu honte, quand même », « je parle à mon chat »… Bon, bref, voilà. Tous les jours ou presque, je vous raconte ma vie comme d’autres le font à la télé. Bon, évidemment, moi, je donne ni mon nom ni ma tronche mais bon, est-ce que je vaux mieux que les bonnes femmes qui témoignent avec perruque et lunettes, avec la voix trafiquée ? Et bé je crois pas !

 

Ces derniers temps, la grande mode, c’est de recruter des blogueurs pour, justement, aller témoigner chez Delarue, ça montre bien que c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Honnêtement, moi, j’irai pas. Parce que j’ai pas envie de passer à la télé pour raconter mes histoires, même avec perruque et lunettes. Parce que mon blog n’a qu’une audience réduite d’un peu plus d’un millier de lecteurs et que même si en ce moment elle augmente, elle n’atteindra jamais les millions d’une émission lambda de talk show. Parce que franchement, avec les lunettes et la perruque, je suis pas sûre que personne ne me reconnaisse. Et j’ai pas envie d’être classée comme « celle qui… » par la boulangère, la pâtissière (et ses délicieux éclairs à la framboise, un vrai pousse au crime), le nouveau caissier plutôt miam miam de la supérette d’à côté (bordel, maintenant, va falloir que je me pomponne pour aller faire les courses et laisser tomber le fromage et les Kinders). Déjà que dans mon immeuble, je suis classée comme la « propriétaire du chat qui pleure » alors qu’elle pleure pas, elle appelle au cas où ce serait moi qui rentre. Ou alors comme la connasse qui brouette bruyamment au milieu de la nuit, ce qui m’a valu une vilaine vengeance, le réveil des voisins à fond pendant une heure le lendemain matin à 8h30 (alors que je ne l’avais JAMAIS entendu et que je ne l’ai plus jamais entendu…). Bref, l’exhibition, ok, mais juste avec des mots tapés sur un blog, c’est plus sûr.

 

Au-delà de ça, je me pose des questions sur les motivations des uns et des autres. Exhibition ? Oui et non. Je serais réellement exhib, ça fait longtemps que j’aurais mis des
photos de ma personne, que j’aurais balancé mon vrai nom, que je sois « adulée » en tant que moi et pas en tant que Nina et tout ça. Là, au moins, j’ai l’impression de garder le
contrôle. Par ailleurs, c’est moi qui mène le jeu, ici, y a pas de montage donc je ne risque pas de me faire avoir par un montage transformant honteusement mon histoire. Ensuite, il y a sans doute une question de notoriété. Bon, là, c’est clair que si je veux devenir « célèbre », j’ai intérêt à passer à la télé parce que si on place mon millier de lecteur en parallèle avec
les je sais pas combien de millions de blogueurs francophones, je suis super ridicule. D’un autre côté, je courrais juste après la notoriété, j’aurais postulé à Loft Story ou la Nouvelle
Star ! Après, c’est vrai que si notre témoignage peut aider, ça nous donne une bonne opinion de nous même. Enfin, ce qui me plaît le plus, moi, c’est que dès que j’ai une théorie (à la con ou pas), je vous la livre et les gens disent s’ils sont d’accord ou pas. J’essaie pas forcément de convaincre que ma façon de vivre ou de voir les choses sont les meilleures quoi qu’il advienne (bon, des fois, si, je le fais), je les explique, juste. Ca m’économise le psy et quand je relirai tout ça dans quelques années, ça me fera rire.

Maintenant, question corollaire : les blogs sont-ils lus par les spectateurs des talk shows ? Bon, là, j’en sais rien. Bon, c’est quand même pas le média, je vous demande quotidiennement de lire ma prose pendant 5 mn alors que la télé, on avale les émissions sans faire d’efforts particuliers. Alors moi qui suis liseuse de blogs et qui n’aime pas les talk shows, comment explique-je cela ? Heuuuuuuuuuu… Ben, ce que j’aime dans les blogs, ce sont des petits instants de vie, des tournures de phrases qui me font sourire, voire franchement rire, l’interaction avec l’auteur de ces quelques lignes. Je crois que peu de blogueurs se prennent réellement au sérieux. Et ceux qui le font m’ennuient généralement vite… Ah ben comme les mecs dans les talk show ! 
 

Bon, fin d’article sans rapport mais je fais un peu de pub. En octobre, je suis allée voir un one man show, « Sainte Nicole » très étrange mais pas mal du tout ! Oui, c’est un one MAN show, c’est un monsieur qui joue, me suis pas plantée.  C’est un peu comme Lady Brind Zingue, ça tourne plus autour de personnages avec une histoire qui se déroule tout du long que des spectacles à « vannes » mais si vous adorez le cynisme et les chroniques sociales acides, surtout le manquez pas ! Même que si vous cliquez , vous aurez une petite vidéo !

Rendez-vous sur Hellocoton !

13 réflexions sur “Talk shows vs blogs

  1. je crois pas que ca est quelque chose a voir, comme tu dis j’adore mon anonymat et surtout 1 seule personne de mon entourage est au courant comme ca ca me laisse une liberté sur le contenu , je peux trucider mon colocataire sur mon blog, il le saura pas et ca ne changera pas notre « relation » au niveau ambiance et moi ca me defoule. Les talk-show c’est comme tu dis le coté voyeur exhib’ . Je dis pas que j’en regarde jamais mais je suis toujours decus quand meme par le coté « psychatriquement totalement barré » des gens qui temoignent ….c’est vraiment le principe de « regardez moi, aimez moi! » c’est fondementalement pathetique. Je dis pas que certains blogs c’est pas ca mais tu le maitrises le blog , pas une emission TV!

  2. Une grosse différence entre un blog et un talk show, c’est que dans le premier, celle/celui qui racone sa vie contrôle la façon dont il la raconte, et surtout *ce* qu’il raconte. Dans un talk show, la personne raconte sa petite histoire en 1minute chrono pour finir assaillée de questions indiscrètes par le présentateur.

  3. Désolé pour le réveil ma grande, ça ne t’était pas destiné.

    J’aime plutôt bien tes parties de jambon bruyantes, à force de te croiser dans l’escalier et de t’entendre grimper aux rideaux, ça me met dans tous mes états, …

  4. La journaliste que tu es a bien dû entendre parler de différentes théories de la communication qui apportent une réponse assez claire à ta question « talk shows et blogs : même combat ? ». En effet, dans le cas du blog, l’émetteur du message et le média qui le relaie se confondent car ils dépendent d’une seule et même personne. Dans le talk show, l’émetteur du message n’a pas d’emprise sur le média (tv ou radio) qui répercute ses propos.
    La nature du message est elle aussi différente. Essentiellement écrit dans un blog, il devient orale et visuel dans un talk show. Une sacrée différence !
    Quant à savoir si les récepteurs — le public — des talk shows et des blogs sont les mêmes, j’ai peur qu’il faille se résoudre à répondre par oui, non et parfois… Et là je sens que je viens de faire avancer le débat (ça n’avance à rien, c’est déjà mieux que si ça n’avançait pas du tout !).

  5. Je ne sais pas si les blogs sont lus par les spectateurs de talk shows en tout cas ils sont lus par les organisateurs de talk shows c’est une évidence pour moi! y’a une époque où j’aimais bien m’abrutir devant ca se discute en rentrant du boulot et ben a chaque fois meme sentiment de deja vu enfin lu plutot du coup je ne regarde plus la TV je lis des blogs he he! quant à ta notoriété chère Nina tu oublie vite ton dedoublement de personnalité pour beaucoup de tes lecteurs! et je précise lecteurs!! on se comprend! 😉

  6. Zut , toi aussi tu en es venue a penser que dans le fond , le blog est une psychotérapie qui aurait l’avantage de ne rien couter ?

    Fais chier , je pensais etre le seul a avoir fait cette découverte , et postuler pour le Nobel .

    Le Petit Nico 🙂

  7. Donc il suffit que je balance par-ci par-là dans quelques forums que je suis un puceau névrotique qui vit encore chez sa mère pour passer chez Delarue? C’est génial, à moi la notoriété facile! 🙂

  8. Pour ce qui est de la nana bruyante. Hé hé, je me rappelle d’un voisin qui donnait des coups de balais dans les murs. C’etait tres drôle, et on y allait de plus belle, du coup.

  9. Attention, crise… mon commentaire a pas passé… ça n’arrive que lorsque j’ai ecrit quelque chose de bien et que j’ai oublié mon traditionnel ctrl+c avant de cliquer sur valider… Bref, je suis en forme, je RECOMMENCE…

    Je ne commente pas tout ce que je lis, et heureusement, sinon il y aurait danger d’usure, de mon clavier, et de tes nerfs chère Nina… Mais cet article là, faut que j’y réagisse un minimum…

    Blogguer, c’est se dévoiler, au moins un peu. Mais il en va de même pour tout travail d’écriture. Je suis de ceux qui prétendent que même une pige de 500 signes sur un fait divers exprime un petit bout de son auteur…
    Lire un blog demande un effort au lecteur, une énergie de réaction, de regard sur soi provoqué par les articles, du moins en général.
    La télé par contre nous glisse un paquet de trucs tout mélangés et tout cuit dans la bouche. Non seulement il n’est pratiquement plus possible de trier et de choisir, mais en plus, ces trucs ont bientot tous le meme gout.
    En plus, comme ça a déjà été dit, sur un blog on a un certain controle, que la télé enlève autant au témoin qu’au lecteur.
    Pour en revenir à l’exhibitionisme, je me refuse à traiter un auteur ainsi. Comme dans toute forme d’expression, heureusement qu’on se dévoile un minimum. Le blog, c’est une sorte de retour de l’expression écrite. Et ce n’est pas parce que les moyens d’édition se sont simplifiés et démocratisés et que certains en font n’importe quoi que l’on doit dénigrer ceux qui pratiquent avec un minimum de sérieux.
    En plus, le blog c’est un échange et une interaction que permet internet, comparé aux livres et aux journaux.
    Moi qui fanfic la moindre, je pense que cette communication avec les lecteurs me manquera le jour où je publierai un livre, ce qui va bien finir par arriver… et même avec un site derrière, ca sera pas pareil.
    Voila, c’était ma pierre matinale à l’édifice. Et pour répondre à la question sur les telespectateurs et les lecteurs, je pense que oui, les téléspectateurs abrutis par la télé lisent des blogs, si ils savent encore lire et si ils prennent la peine de faire l’effort… mais comme c’est des consomateurs, tu n’en verra trace que dans tes stats et jamais dans tes commentaires. Par contre, il reste des téléspectateurs critiques, sisi j’te jure, et ceux là, ya aucun doute, ils participent volontiers aux blogs, debattent, laissent des commentaires réfléchis… du moins je crois…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *