Bonne période/mauvaise période

J’aime bien avoir des théories sur la vie. Quand je m’ennuie, je réfléchis et je bâtis des théories, ça m’occupe. J’ai donc tout un système de pensée sur les bonnes et mauvaises périodes et leur enchaînement. Le tout n’ayant aucun rapport avec le cycle menstruel, je vous rassure.
 
La théorie
J’ai remarqué que, dans ma vie, les bonnes nouvelles arrivent par lot, tout comme les mauvaises nouvelles, d’ailleurs. Il y a des moments dans la vie où tout ce que je touche se transforme en or, j’ai l’impression d’avoir des ailes. Et d’autres où tout se métamorphose en chardon, le gros boulet que j’ai au pied me tire bien vers le bas.
 
En général, les nouvelles, bonnes ou mauvaises, vont par trois. Actuellement, je suis en train de passer de la mauvaise à la bonne, petit bilan de ma vie qui va mieux.
 
Mauvaise période
Je crois que ma mauvaise période a débuté par mon dernier stage, pourri au possible. Pour résumer, je « bossais » dans un sous-sol, je devais me trimballer mon ordinateur portable dans les couloirs tentaculaires du métro… Trois-quarts d’heure, voire une heure, avec une sacoche passablement lourde sur l’épaule, j’ai connu des moments plus sympa. Tout ça pour rien, en plus, je n’en foutais pas une, je séchais un jour sur deux. En même temps, j’étais censée travailler sur la culture dans les collectivités locales… En réalité, le monsieur avait besoin de moi pour tenir son site perso à jour. Bref, une pure catastrophe, deux mois de perdus. J’étais censée rendre un article début octobre sur le droit et l’e-administration, je ne l’ai pas fait et je ne le ferai pas. Oui, ce n’est pas sérieux mais, en même temps, qui m’a vendu un stage fictif ?
 
Là où j’ai eu la peur de ma vie par rapport à ce stage. La semaine dernière, je déjeune avec Clara, on fait la queue pour prendre nos plats chinois. Et là, elle me fait : « Tiens, tu sais qui m’a appelée ?
– M. Machin, notre directeur de master.
– Oui ! Il m’appelait car il voulait le numéro du journal où j’ai fait mon stage. Tu sais quoi ? La remise des diplômes c’est vendredi prochain ! Alors, je lui ai dit : ça veut dire que j’ai mon diplôme ? Il m’a dit que oui, sauf si le journal me casse mais bon… Tout le monde l’a sauf une personne qui a un problème avec son stage. »
Panique à bord ! Ils ont appelé mon dernier stage, le mec m’a descendue, je suis finie ! Me voilà partie à dramatiser, je vois tout en noir, c’est fini, la fin du monde, quel drame ! Clara me rassure mais je suis folle d’inquiétude. Je rentre chez moi et trouve sur Zoé sur MSN, je lui raconte mon désarroi mais elle me rassure : « mais non, quelqu’un a appelé pour toi, ce matin, ton tuteur de stage a fait plein d’éloge sur ton travail ! »
 
Ouf, fin du psychodrame. Enfin, non, pas tout à fait ! Je croise une copine de master sur MSN, je lui demande si elle a eu des nouvelles de Clara dans la journée et, là, elle me fait : « Non mais j’ai reçu un mail de M. Machin, la remise des diplômes, c’est vendredi ! ». Et moi, je n’ai rien eu, la panique ! Mais elle me rassure : c’était une réponse à un mail privé. D’accord mais dans ma tête se joue le dernier film à l’affiche : « Nina s’est plantée comme une buse à son master ! »
 
Parallèlement, en amour, ça commence comme dans un film… Ça finit comme dans une série télé : l’acteur s’est barré entre les deux saisons, on le fait disparaître comme on peut… Les jours passent, je n’ai pas de nouvelles et je pleure pour la première fois depuis que je vis sur Paris. Plus rien ne va, j’ai pas de boulot, je traîne en pyjama toute la journée, mon mec a disparu de ma vie sans que j’ai pu comprendre pourquoi… C’est la lose.
 
Bonne période
Dans mon malheur, j’ai la chance d’avoir Gauthier près de moi, il me sort, ça me change les idées. Mardi, je vais à une réunion à Bastille… Sauf qu’elle a été annulée et que personne n’a pensé à me prévenir. Donc après avoir avalé un coca à 4 euros 50, je file chez Gauthier pour une soirée anthologique : on a maté le DVD de Samantha ! (pour ceux qui ne connaissent pas, ce sera mon article de dimanche). Alors qu’on rigole comme des bossus, texto de mon amie de master qui m’informe : j’ai mon diplôme. J’AI MON DIPLOME ! Et là, la pression des derniers jours disparaît et une seule question m’obsède : j’ai quoi comme mention ? Oui, ça peut paraître prétentieux mais je sais ce que je vaux.
 
Du coup, je suis plus confiante sur mon avenir professionnel. Concernant ma vie sentimentale…  Le hasard fait bien les choses, j’en parlerai dans un autre article… Mais là aussi, la vie me sourit !
 
Prochaine étape : trouver du boulot ! Comme je suis dans ma bonne période, ça ne va pas tarder. D’ailleurs, lecteur, si tu es rédacteur en chef à la recherche d’une journaliste besogneuse quand on lui ment pas sur sa mission, écris-moi à nina.bartoldi@hotmail.fr . Je sais, c’est culotté, mais je suis dans une bonne période, j’ose !
Rendez-vous sur Hellocoton !

19 réflexions sur “Bonne période/mauvaise période

  1. Le pire de tout, c’est quand tout va parfaitement bien pendant trop longtemps (les bonnes nouvelles vont par 75 chez moi plutôt), et qu’on se met d’un coup à déprimouiller, sans aucune raison. On n’arrive pas à départager si on est dans une bonne ou une mauvaise période, vu que le mauvais côté ne vient que de vosu et pas des évènements…
    Allez demain je gratterai un ticket millionnaire et je laisserai le destin me dire dans quelle période je suis…

    Nina : Quand tout va trop bien, je commence à serrer les fesses en me disant que la mauvaise nouvelle va tomber… Mais l’inverse est vrai : quand tout va mal, j’attends la bonne nouvelle qui va réenclencher la bonne période!

  2. Au risque d’etre un peu chiant, je vais etre un brin critique…

    mais comme il est tot, collegue chercheuse (à l’ANPE), je te souhaite bon courrage pour ta journee et t’embrasse…

    Donc, deux petites choses (j’essaie de structurer)

    Tout d’abord, ton article ne nous fais pas part d’une theorie, mais d’un constat. Je me trompe peut etre mais pour moi une theorie c’est quelque chose qu’on construit, qu’on comprend, qu’on analyse… c’est pas une succession de fait?

    Ensuite, je ne parlerais pas de periode bonne ou mauvaise en lisant tes illustrations.
    La mauvaise periode: c’est une periode ou tout va mal. Là tu parles du train train quotidien parisien. 3/4 d’heure c plutot de la chance sur paris non? en tout cas c un temps oyen de transport…
    Puis apres tu nous dis que flipper c’est une mauvaise periode. Au contraire! ca aurait ete mauvais s’il t’avait saqué, mais la tu treapais.

    La bonne periode: c’est juste une bonne soiree.

    Ma facon de voir:
    j’ai pas eu le temps de reflechir au pkoi des periode plus ou moins bonnes. Mais je dirais que c’est une question d’inertie, de facon de voir, et aussi de date.
    Inertie: parce que loi de murphy (style scientifique le mec)
    Facon de voir les choses: Si tu a le moral dans les chaussettes, t’as pas la peche, et chaque obstacle te semble un peu plus dur a gravir… donc tu as l’impression que le sort s’acharne alors que si tu etais en periode d’enthousiasme, ces difficultes seraient gerees en deux coups de cuillere a pot (ex: Cooooool!! j’ai fini ce stage merdique… j’espere qu’il m’a pas descendu l’autre couillon. Appel a Zoé: Yeeeeeeeeeeeeees!!! suis diplomée!!!! C’est la meme histoire mais sans s’appitoyer).
    Les dates: je sais pas si t’as remarqué, mais bcp de personnes sont en mauvaise periode en septembre… tier provisionnel, fin des vacances, retour du temps de chiotte, fin des etudes, periode de chomage, recherche d’appartement… Y a des periodes de l’année ou ce n’est pas toi qui choisit… ce sont des caps… rassure toi c tous les ans!
    (au final c assez pertinent pour un truc improvisé.. suis content! Bonne periode??)

    Concernant la notion de PERIODE: c’est un peu comme faire la difference entre versatile, lunatique et cyclotimique…. le versatile change d’humeur comme de chemise, le lunatique est un jour noir un jour blanc, et le cyclotimique mue a chaque lune… ca peut etre une echelle de temps vallable. Et bien pour moi, une PERIODE, c’est quand meme qqc d’assez long. Donc c’est au minimum deux ou trois jours. Là t’arrives a enchainer une mauvaise et une bonne periode dans la meme journee… tu dramatises un peu tout quand meme!!!

    Voila voila… j’ai l’impression d’avoir ete un peu incisif malgré mon grand sourire du matin. Bizarre. Il n’y a rien de mechant dans mon post… je suis juste pas d’accord.

    Bon, je repasserai dans la journee misstinguette.

    Tatouille – du haut debat (pas mal celle la… bonne periode jeu de mots a la con!!)

    Nina : Non, en fait, c’est quand même une théorie car quand tout va mal, je me raccroche à ça : ça va forcément aller mieux.

    Ensuite, mon stage était très pénible, non pas à cause des 3/4 d’h de transport qui étaient un peu la goutte d’eau qui faisait déborder le vase mais surtout aucune motivation, aucune perspective… Normalement un stage, ça te permet de te faire un carnet d’adresse. Là, il m’a permis de ne pas bronzer pendant deux mois, de ne pas me lever le matin tant ça m’emmerdait… Bref, ça m’a tirée vers le bas.

    Ma bonne période n’a pas commencé grâce à une bonne soirée mais surtout grâce à la nouvelle de mon diplôme!

    Après, j’ai eu des périodes bien plus noires dans ma vie où les catastrophes se sont enchaînées (accidents, décès…) mais je n’ai pas envie de développer ces parties-là et aussi des périodes bcp plus positives. Là, je sens que je viens de repasser du côté positif.

    Sinon, ton commentaire n’étais pas incisif, c’est le principe du blog : tu as le droit de dire que tu n’es pas d’accord, ce n’est pas une dictature, ici! 😉

  3. Bien le bonjour!
    Moi je débarque tout juste sur OB et ton site est l’un des premiers que j’ai visité et mis en lien: TROP MARRANT 😀
    C’est tout à fait le style que j’aime: aérien et psychologique à la fois. Chaque fois que j’y entre, je me dis: "Sont-ce bien les photos des vingtenaires en question que je vois là?" Si c’est le cas: très bonne idée. Et en parlant d’idées, tu en a à revendre: Exemple: DO YOU BROUETTE? Un conseil: vas-y lance toi! Vu s’que tu nous offre de ta personne ici, je ne doute pas que tu puisses facilement faire entendre ta voix, que ce soit pour trouver un job ou créer des fringues.
    Moi étudiante toulousaine en psychologie, je te dis merci pour ton peps, tout simplement. A très vite!!!

    Nina : Merci beaucoup Mikeline! 🙂 Je suis très touchée par ton comm! 🙂 J’espère en effet que je vais pouvoir trouver un boulot rapidement. Créer des fringues, c’est plus un délire mais on va voir ce que ça donne. Je vais déjà réfléchir à une présentation, je vous soumettrai quand j’aurai trouvé! 🙂 Mais je ne suis pas graphiste alors bon…

  4. "qui m’a vendu un stage fictif ?" : Ton stage était bien réel, un burau, un portable, des articles, un patron, (un salaire?), en quoi le trouve tu fictif?

    Nina : Pas de salaire, un bureau dans un sous-sol où je devais amener MON ordinateur, un article écrit en deux mois n’ayant aucun rapport avec la culture, j’ai "travaillé" chez moi la moitié du stage. Donc, voilà, pendant deux mois, j’ai surtout travaillé sur mon blog.

    "Nina s’est plantée comme une buse à son master" : tout çà pour un stage?! Il y a des notes, des appréciations des profs, un rapport de stage, une soutenance de stage, non? Le seul jugement de ton maitre de stage ne suffit quand même pas à planter un master, si?

    Nina : A priori non mais j’ai paniqué sur le coup. Comme m’a dit mon cher correspondant virtuel, mon tuteur de stage m’aurait descendue, l’IEP m’aurait appelée pour avoir ma version des faits.

    "ça commence comme dans un film" : c’est à dire?

    Nina : idéalement bien.

    "le DVD de Samantha" : c’est le type déguisser en blonde?

    Nina : Ouiiiiiiii!

    tatouille > " Là t’arrives a enchainer une mauvaise et une bonne periode dans la meme journee" : je ne l’ai pas compris comme çà.
    "tu dramatises un peu tout quand meme" : elle fait exprès, elle "amplifie" un peu afin de faire réagir les lecteurs. 😉

    Nina : La mauvaise période a duré plus d’une journée mais la nouvelle a démarré avec l’annonce de mon diplôme.

    samoht > c’est quoi le rapport entre les spams et le post? je suis un peu perdu là.

    Nina : Aucun, j’ai viré le comm, ça avait foutu la mise en page en l’air.

  5. Tu serais pas du genre à flipper (pas le dauphin) un peu vite Nina?

    Bon je comprends que tu puisses avoir peur de louper ton année, mais vu que tu es consciente de ta valeur ("Oui, ça peut paraître prétentieux mais je sais ce que je vaux.") ; Fallait pas trop t’inquiéter!

    Sinon, je suis assez d’accord avec ta théorie des bonnes et mauvaises périodes! Mais malgré ça, je peux pas te proposer de boulot 😉 Désolé !!

    Nina : Si, pour le coup, j’ai flippé pour rien mais nous ne sommes que 12 dans ma promo donc 3 qui refont une autre année, ils restaient donc 9 élèves et je vois pas lequel a eu un problème de stage, c’est pour ça que j’ai pensé qu’il s’agissait de moi. Apparemment non, je saurai demain de qui il s’agissait puisque la remise des diplomes, c’est ce soir mais j’y vais pas.

    Pour le boulot, j’attends encore, il n’y a que 7 comms, pour le moment! 😉

  6. Nina , tu es loin de connaitre toute l’etendu de mes possiblités .
    Le soucis c que travailler sur la region sud ( marseille ) c’est peut etre pas ce que tu preferes.

    Nina : Bon, quand j’aurai fait mes photos d’identité, je te l’envoie! 😉

  7. "le DVD de Samantha" : tu l’as aimé? 🙂

    Nina : Je l’ai regardé à nouveau le lendemain et j’ai toujours autant ri! 😉

    "nous ne sommes que 12 dans ma promo" : Comment çà se fait qu’il n’y est QUE 12 personnes?

    Nina : Ben, à la fac, ils ont préféré privilégier la qualité à la quantité… Cette année, ils en ont pris 15 plus les 3 redoublants, ça fait 18. (trop forte en maths)

    "c’est ce soir mais j’y vais pas" : pourquoi?

    Nina : Parce que je vais pas redescendre à Toulouse pour une remise de diplômes, surtout quand on me prévient 2 jours à l’avance. De tout façon, c’était nul à chier, elles étaient 2 de la promo et on leur a même pas donné leur diplôme (oui, j’ai pas compris le but de la soirée, du coup!)

  8. encore un point commun Nina…moi aussi j’aime bien trouver des théories…d’ailleurs je suis impatient d’en trouver une concernant la relation que je vis en ce moment…je pense que ça viendra avec le temps…il faut un peu de recul…

    Nina : C’est difficile de trouver une théorie sur ce que l’on vit. Comme tu le dis, il est nécessaire d’avoir du recul.

  9. Ca fait toujours bizzare de lire un truc écrit par quelqu’un d’autre alors qu’on pense la même chose. Un peu comme quand on a cette impression de déjà vu.
    En tout cas, cette théorie colle avec ce que je vis aussi. Je ne crois pas du tout au destin mais c’est marrant de constater que la réussite attire la réussite, idem pour la loose !! En même temps c’est flippant parce quand il vous rrive une tuile vous apréhendez d’en avoir d’autres. En conclusion nous sommes les propres responsables de ces enchainment d’événements, bons ou mauvais. C’est parfois inconscient mais c’est impossible que ce soit une coïncidence!

    Nina : Ca me fait plaisir ce que tu me dis, Jul.

    Je crois aussi que la confiance en soi, ça fait beaucoup. Quand tout va bien, tu te sens dans une logique de réussite et tu oses plus. Bon, par contre, il y a parfois une succession d’événements indépendants de notre volonté (décès, accidents) qui me font penser qu’il y a effectivement des bonnes et des mauvaises périodes et, comme tu dis, ça ne peut être un hasard.

  10. Coucou !

    Avant tout, je suis consterné d’apprendre que tu as, semble-t-il, beaucoup pleuré pendant cette période noire de ta vie. Je t’enverrai bien un bisou, mais tu sembles en être sorti, il serait donc inutile…

    Tu as eut ton diplôme ? Bravo alors ! C’est quoi la suit de ton programme ?

    4,5€ un verre de coca ? T’as eut une bouteille d’1L à ce prix, j’espère^^ j’hallucine ! Devant les chuttes du Niagara, le pepsi ne coutait que 3,5 dollard canadien (environ 2,2€) !! La bière, c’était 7$C par contre (environ 5€)…

    Samantha, j’ai presque jamais regardé. La gueule de Samatha m’insupporte, j’y peux rien ! Mais bon, tu sembles t’être tellement marrer que j’ai envie d’y jeter un oeil à l’occasion… mais bon, je préfèrais le principe d’Un Gars Une Fille…

    Tu donnes ton adresse hotmail ici ? Mais alors… je ne suis plus un privilégier, c’est fini ? lol

    Tu dis que ce stage de merde t’as permis de plus bosser sur ton blog. bah tu sais quoi ? C’est pas moins qui vais m’en plaindre^^ T’as brouetté un peu quand même, pendant cette sombre période ?

    Mikeline : Non, les photos que tu vois en haut ne sont pas celles des Vingtenaires. Il s’agit de photos de femmes choisies pour illustrer les fausses couvertures à l’image des Vingtenaires, créées par euh… je sais plus qui lol Bah, Nina va vite préciser ça, dans sa belle plume verte, juste sous mon commentaire lol Nina, c’est à toi !

    Amicalement,

    Thom…

    Nina : Non, je n’ai pas beaucoup pleuré, quelques larmes durant une poignée de minutes, même pas de sanglots mais ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé. Suite du programme : trouver du boulot, gagner des sous, me faire un nom !

    Mon adresse hotmail est dispo partout sur ce site! Mais toi, tu as mon vrai nom, tout le monde n’a pas ce privilège! 😉 J’ai brouetté avec Renaud pendant ce foutu stage mais aussi avec Reno, Laurent et Raphael (la vache!).

    C’est Matt qui a fait les couvertures.

     

  11. jolie idee de blog… c’est du "biba" interactif!

    Nina : Non, il manque les recettes, quand même! 😉 Je connais pas Biba, remarque, alors je ne sais pas trop quel est leur lectorat! 🙂 Mais l’essentiel, c’est que notre blog te plaise! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *