Laisse tomber, il est pris

Hier, je vous ai un peu parlé de la réaction typique que l’on a quand un homme nous annonce l’air de rien qu’il est déjà pris et que pour nous, c’est mort. J’ai conclu l’article en disant qu’il ne servait à rien d’insister mais sans dire pourquoi. Et bien voici pourquoi je dis ça, héhé.

Il est monogame fidèle

Donc notre beau Stéphane est en couple avec Grelucha que l’on déteste déjà et on sait que le jeune homme a des valeurs de fidélité et de monogamie. En gros, tant que Grelucha il y a, il n’y a rien à espérer. Mais telle une Pénélope du XXIe siècle, vous vous sentez obligée d’attendre car vous le sentez, Stéphane et Grelucha, ça ne durera pas. Vous avez même des preuves. D’abord, il n’en parle jamais puis tiens, il y a des soirs où il est dispo. D’ailleurs, à bien y réfléchir, ils ont pas l’air de beaucoup se voir. Vous traquez la moindre bribe d’information sur le couple qui occupe vos pensées et les transposez dans un tableau noir qui ne peut signifier qu’une chose : la rupture est proche.

Sauf que l’on a tendance à tordre les faits à l’infini pour leur donner la forme que l’on veut. Ce n’est pas parce que Stéphane ne s’enferme pas dans son couple et continue d’avoir une vie sociale que son couple est en péril. Et s’il ne vous parle pas de sa fiancée, c’est peut-être aussi car il a remarqué que vous en pinciez pour lui et qu’il ne veut pas vous faire de mal. Ou tout simplement qu’il est un garçon discret.

Il est en couple “libre”

Ls guillemets c’est parce que parfois (souvent ?), les hommes qui se disent en couple libre oublient de préciser que leur légitime moitié n’est pas du tout au courant de cet état de fait. Donc il est juste infidèle mais il ne veut pas le dire. Peu importe que Grelucha soit au courant ou pas de toute façon, la conclusion sera certainement la même : vous avez très peu de chance de l’emporter au Paradis. Eliminons d’emblée l’hypothèse d’un vrai couple libre : il ne quittera pas Grelucha pour vous puisqu’il peut vous avoir toutes les deux en toute quiétude.

Parlons plutôt d’un Stéphane infidèle, celui qui vous attendrira en vous parlant de toutes les difficultés qu’il rencontre avec Grelucha, qu’elle est psychorigide, frigide, méchante, impatiente, imbuvable… Bref, c’est une Tatie Danielle de 25 ans et il est tout malheureux. Il peut y avoir la variante Grelucha est cool mais au lit, quel ennui, la pauvre fille…Toute obnubilée par votre crush, vous vous jetez dans son lit avec enthousiasme,pensant que vos prouesses gymnastiques vont totalement conquérir Stéphane qui va larguer Grelucha en deux temps trois mouvements. D’ailleurs, il commence à vous roucouler de doux mots, vous dire que vous êtes merveilleuse et que vous le troublez. Mais. MAIS. Même si Stéphane vit un enfer avec sa légitime, il ne peut pas la quitter parce que tu comprends, c’est la St Valentin, son anniversaire, les vacances qu’ils ont déjà réservés, l’anniversaire de sa mère, Noël, là elle va pas bien pour trois mille raisons…Bref, ça n’en tiendrait qu’à lui, il serait déjà vôtre mais dans la vie, on fait pas toujours ce qu’on veut, tu sais.

Résultat : ça fait mal. Ce qui, dans l’article précédent, n’était qu’une blessure d’ego devient une blessure de coeur et là, c’est bien plus chiant à réparer. Sans parler de cette douce image que vous aurez de vous à base de “j’ai été trop conne, comment ai-je pu croire ce connard ?” Oui, hein, comment ? Mais tu sais, on peut parfois devenir des expertes es abnégation, quand on veut croire en cet amour qu’on désirait depuis longtemps. Enfin, quand je dis “amour”…

Alors je me répète : le Stéphane, s’il est en couple, évite d’y toucher ou sois consciente qu’il y a peu de chance qu’il devienne tien. Si t’es croc de lui, tu vas te faire du mal. Selon des statistiques occultes, seuls 5% des hommes en couple quittent Grelucha pour leur maîtresse. Et si tu es un homme, tu remplaces Stéphane par Stéphanie et ça marche aussi.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions sur “Laisse tomber, il est pris

  1. Il est marrant ton article mais ils sous-estime complètement la réalité du polyamour.
    Effectivement si tu veux posséder Stéphane (ou Stéphanie), tu n’y arriveras pas; mais si Stéphane ne quitte pas Grelucha, ça ne veut pas dire que vous ne pouvez rien partager.

    Alors tout dépend de ce que tu cherches dans une relation…

    1. Alors l’article parle bien de la volonté de faire un homme sien. Sien, sien je veux dire, sans partage. C’est pour ça que j’ai écarté l’histoire de l’homme en réel couple libre en précisant « tu ne l’emporteras pas au Paradis » .°

      Quant à la réalité du polyamour, tu sais que je ne la connais que trop bien…

  2. Je me permets de soulever la situation post-relou où c’est VOUS qui vous retrouvez dans la situation de la nana (pour mon cas) maquée, alors que vous rencontrez un grand-bel-adonis-intelligent, et que c’est à VOUS de balancer discrètement un « l’autre jour avec mon.. euh.. mon .. enfin bref mon mec »
    Et quand vous voyez son regard à lui se décomposer, vous avez envie de lui pincer la joue en lui disant « mais t’inquiète chéri, reste dans les parages, ça va pas durer éternellement cette amourette ». Sauf que vous le faites pas, parce que vous êtes une fille bien (et parce qu’avoir un mec ET un amant à 24 ans, je trouve ça un peu surfait).

    Bref: laisse tomber JE suis prise.

      1. Lire ce blog me permet de me rassurer sur ma « normalité ». Parce que bon, savoir qu’on n’est pas la seule à avoir vécu La Tentation bien qu’en couple avec l’homme-plus-que-parfait, c’est un peu comme savoir que ta voisine de classe a foiré son contrôle de Maths, c’est bête mais ça soulage…
        Et oui, le polyamour, c’est un concept qui me semblait un peu fourre-tout avant que je sois amenée à me demander « b**del de coeur de m***de, tu pourrais pas choisir « ?
        Hâte de lire l’analyse de Nina sur son expérience !

        Ps: Finalement, j’ai fait mon choix, et je ne le regrette pas. 😉

        1. Oh je n’écrirai pas une ligne sur cette histoire, certains polyamoureux sont trop chatouilleux sur le sujet, il paraît inenvisageable qu’on ne partage pas leur avis. J’ai eu envie à un moment de balancer un peu la réalité des faits mais bon, à quoi bon ? Je m’en fiche au fond :p

          Et je trouve que voir qu’on n’est pas les seules à vivre une expérience est toujours très rassurant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *