Mets ta crème, fillette

[Aujourd’hui, je lance une nouvelle rubrique « lettres à mon ancien moi », idée piquée à Vicky mais elle m’a dit que je pouvais]

Chère moi d’avant,

J’ai des tas de choses à te dire, je ne sais pas par où commencer. Tu sais, aujourd’hui, à 29 ans, je me rends compte que si j’avais fait quelques trucs un peu avant, ma vie serait peut-être un chouia mieux. Oh, ne panique pas, je ne suis pas une pauvre chose désespérée, loin s’en faut. Je te parlerai de plein de choses plus tard mais commençons par la base, veux-tu. Je vais te parler hygiène et soin du corps.


Donc  là, tu as 13 ou 14 ans et t’es un peu le vilain petit canard, cet âge particulièrement ingrat ou tout ne pousse pas en même temps sur ton visage et ton corps. Oui, rassure-toi, un ado, c’est moche, toi comme les autres mais on ne s’en rend compte qu’avec le recul. Non parce que là, tu kiffes…  Pardon, craques (le verbe kiffer n’existait pas en 93-94, selon mes souvenirs) sur des mecs à la voix muante et à la moustache de poils de cul poussant ridiculeusement sous leur nez.  Bientôt, tu vas adorer les voir arriver en classe avec un immense hansaplast leur barrant la joue se la jouer mâle viril « je me suis coupé en me rasant ». Je te jure, c’est excellent.



Bref, donc tu as 13 ou 14 ans et une connaissance limitée de ton corps puisqu’il te faudra attendre un cours de bio où le professeur nous expliquera qu’à la puberté, le corps change pour remarquer que, ah ben oui, tu as une taille et des hanches. Les seins, tu le savais déjà.  Mais justement parce que ton corps change, tu vas arrêter de le laisser en jachère comme tu le fais. Non, je ne parle pas épilation, à la limite, ça, on s’en fout pour le moment (il sera toujours temps de souffrir ma fille). Je te parle de soin du corps, vraiment.


Pose toi devant la glace et regarde. Tu les vois ces vilaines zébrures rouges qui apparaissent sur ton ventre, tes hanches et tes seins ? Alors c’est ce qu’on appelle communément des vergetures, c’est la peau qui se craquèle car trop tendue vu que tu passes du corps d’une enfant à celui d’une femme. No panic, c’est normal.  Et là, que se,passe-t-il ? Maman, toujours bien intentionnée (ta mère est toujours bien intentionnée, note ça dans ton crâne, merci), t’offre une crème anti vergetures. Et toi, évidemment, tu trouves ça trop chiant, trop contraignant et tu n’en mets pas. Sache que 15 ans plus tard, je t’en veux et beaucoup. D’abord, fillette, apprends que se tartiner de crèmes est l’une des joies quotidiennes de la femme. Si tu savais tout ce que tu allais te tartiner dans quelques années… Difficile de croire que toi et moi soyons la même personne.  Mais voilà, tu as raté ça et maintenant, moi, j’ai des cicatrices. Oh, elles ne se voient pas trop, ok, vu que je suis un peu blanche comme un cul. Oui apprends que vers 17 ans, tu vas perdre ta capacité à bronzer, c’est comme ça. Mais tu vas devenir plus bonnasse et tu auras des cheveux superbes, ça compense. D’ailleurs, tes cheveux, t’es mignonne mais tu les coiffes et tu les laves un peu plus régulièrement, merci.



Tant qu’on est à parler d’hygiène, tu as des boutons, ma fille. Normal, tu es ado et en plus, tu n’en a pas tant que ça. C’est vrai mais ce n’est pas une raison pour ne rien faire. Alors tu vas me prendre ce flacon d’eau précieuse et t’en servir. Oui, je sais, en 93-94, l’eau précieuse puait, tu la détestais. Je me souviens de cette odeur, ça sentait la vieille fille vierge (ma mère m’expliquait que les vieilles vierges, genre les nonnes, avaient une odeur particulière. On en apprend tous les jours). Bonne nouvelle, dans 15 ans, ça ne sentira plus rien et tu en mettras tous les jours avec bonheur. Oui, je t’ai dit que tu allais passer beaucoup de temps dans ta salle de bain plus tard même si là, ça te semble un peu improbable vu que tu te contentes du minimum vital (et tu te prives de bien de sources de plaisir, ma petiote, si tu savais. Rien de sexuel, là dedans, t’as 13 ans et tu ne conçois pas qu’un garçon puisse mettre son zizi dans toi et c’est très bien comme ça). Mais bon, je sais, ça pue mais on s’en fout. Déjà, tu as la chance de ne plus avoir d’appareil dentaire contrairement à tes camarades, une belle peau te fera le plus grand bien.



La prochaine fois, je t’apprendrai l’importance de faire du sport. Si ! Parce que figure toi que dans 15 ans, tu te découvriras sportive. Incroyable, non ?

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 réflexions sur “Mets ta crème, fillette

  1. Merci Nina ça m’a fait sourire et ton article est tellement vrai…
    Ahlàlà il y a dix ans de cela pour moi en me disant que j’avais bien le temps de m’occuper de moi…et voilà le temps a filé et je prends beaucoup plus de soin de moi aujourd’hui en m’apercevant que finalement on « vieillit »peut-être plus vite qu’on ne le pense…cela va faire un an que je suis au bio concernant mes soins cosmétiques(avant j’y étais hein mais pas au « nature »)…et bizarrement je vais me remettre au sport aussi à la rentrée lol^^

  2. Ah oui j’oubliais…sachant que le sport je détestais ça au collège-lycée…et que je passais plus mon temps à papoter avec mes amies…maintenant j’irai pas me plaindre sije me sens un peu rouillée xD

  3. Cela fait qq temps déjà que j’ai découvert ce blog et que je me régale à chaque billet ! Après la lecture de celui-ci, je me suis dit qu’il fallait, simplement, que j’adresse un grand bravo et un grand merci pour cette bonne humeur que me donne ce blog chaque jour ! C’est devenu pour moi un rendez-vous incontournable, qui me rend léger, léger … tant que ça continuera, ce sera good ! Longue vie à ce blog !
    ;o)

  4. Mais c’est pas croyable, c’est comme si ce qu’il y a dans ma tête s’était imprimé sur l’écran… Qu’est-ce que je ne donnerais pas pour pouvoir m’envoyer cette lettre dans les années 90… L’époque où l’orthodontie avait conquis les foules mais pas encore inventé les bagues en plastique discret (j’ai personnellement échappé à l’acné mais pas au sourire « mâchoire d’acier »)… Je vous découvre et je vous aime beaucoup les vingtenaires!

  5. ouais… je trouve qu’on facilite trop la vie à ces petits jeunes. C’est un peu dans les affres de l’adolescence qu’on se construit finalement… Ou alors je suis juste jalouse 🙂 Enfin, au moins notre génération aura échappé à la tecktonik et au jean slim porté au milieu des fesses. On a eu chaud!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *