Les femmes sont que des connasses à préférer les connards

En août 2005, j’avais écrit un article « les femmes préfèrent les connards » qui reste une référence puisque je reçois de temps en temps des commentaires de mecs aigris qui me traitent un peu de tous les noms à ce sujet. La palme revint à un commentateur qui disait, en somme « je sors pas, rien ne m’intéresse, j’ai un taf de merde et vous n’êtes que des connasses de ne pas vous intéresser à moi ». Bah, tiens, j’ai que ça à faire de ma vie d’aller sonner à toutes les portes pour aller draguer des no lifes…

 undefined

Le problème des hommes est, grosso merdo, le même que celui des femmes, à savoir « mais pourquoi il/elle chope tout ce qui bouge alors qu’objectivement, je suis mieux ? Faut-il vraiment être un connard/une connasse pour séduire ? Ca me désespère ! ». Alors rassure-toi, c’est pas ça du tout. Mais en matière de séduction comme en tout, faut savoir se vendre et c’est tout. Dans le travail, par exemple, s’il y a une promotion à filer, à qui la donnera-t-on ? A celui qui fait son boulot dans son coin ou à celui qui fait son boulot et sait faire remarquer qu’il le fait ? Dans un supermarché, tu achèteras plus facilement le produit en tête de gondole ou celui planqué tout en haut des étagères ? Bah moi, du haut de mon mètre 57, le dernier niveau des étagères, je le vois même pas. Oui, ma métaphore est pourrie mais tu vois l’idée.

Souvent, ceux qui ne séduisent pas se définissent comme des personnes « gentilles ». C’est fou comme un adjectif à la base laudatif est limite devenu une insulte aujourd’hui. « Machin ? Ouais, il est gentil ! ». Sous entendu j’apprécie sa compagnie mais sans plus. Voire même machin, il est un peu limité du QI… Oui, être gentil, aujourd’hui, c’est pas une qualité et c’est tout. Mais est-ce réellement ma faute ou celle de n’importe quelle fille ? Hé non, mon gars (ou ma fille, ça marche dans les deux sens). Crois-moi, quand on cumule les échecs, c’est bien que quelque part, on est en cause.

Les femmes ne préfèrent pas forcément les connards, en fait. Ce qu’aiment les femmes, ce sont les hommes affirmés. Tu vois, moi, j’ai une vie à mener, la mienne. Il est donc hors de question que je doive en plus porter mon mec à bout de bras car il se laisse tranquillement porter par le mouvement et si on lui fout pas des pieds au cul, il ne bouge pas. En général, le mec « gentil » est à peu près aussi actif et volubile qu’une plante verte. Passer la soirée avec un mec « gentil » consiste en un long monologue de ma part ponctué de quelques « ouais, je suis d’accord » de sa part. Mais ça fait rêver qui, ça ? J’aime bien avoir raison mais j’ai envie que la personne face à moi me donne aussi quelque chose. Je ne parle pas de Culture avec un grand C mais j’aime partager ma soirée avec quelqu’un qui a des passions même et surtout si ce ne sont pas les mêmes que les miennes. Honnêtement, tout est potentiellement
passionnant si la personne est motivée par ce qu’elle raconte. Par exemple, Gabriel a réussi à m’intéresser à la soudure quand il m’en a parlé alors qu’à priori, c’est un sujet qui me passe à des kilomètres au dessus de la tête. Il m’a un peu expliqué les différents types de soudure et j’ai écouté avec attention. Il n’est pas difficile d’avoir du charme, de la présence, à condition d’y mettre un peu du sien. Ca ne sert à rien d’appliquer des techniques de drague à la mord moi le nœud genre « la drague systématique et infaillible » parce que franchement, un mec qui me sort un plan drague éculé, c’est aussi rébarbatif qu’un mec sans personnalité. Etre naturel, ben ouais, c’est le secret même si c’est méga naze comme conseil vu qu’on le dit tout le temps.

Mais c’est tellement vrai, au fond. Les mecs qui m’intéressent, c’est finalement pas forcément les plus beaux ou les plus grandes gueules mais ceux avec qui je peux passer quelques heures à discuter sans voir le temps passer et qui me fait quand même comprendre que y a une ouverture. Donc la carte de « je suis ton pote », c’est vraiment pas à faire. Bref, les« mais aucune fille ne s’intéresse à moi parce que je suis gentil », je veux bien mais faudrait voir à pas me le reprocher non plus, il n’en tient qu’à nous de se sortir un peu les doigts du cul. Et ça marche aussi pour les filles. Si on ne fait rien du tout, faut pas s’étonner que l’objet de notre affection ne fasse aucun pas vers nous. Sans sauter dessus, indiquer son intérêt et se montrer sous son meilleur jour, ma foi, c’est quand même pas si compliqué.

38 réflexions sur “Les femmes sont que des connasses à préférer les connards

  1. Une bonne base pour aider les mecs à comprendre comment plaire 🙂

    Je suis d’accord avec le fait qu’on s’en fout des passions de la personne (enfin quoi que la soudure je sais pas si j’aurais pu m’y interesser… bon je me tais) tant qu’elle est passionée, passionante, et qu’elle partage sa passion…

    Oui parce que j’ai passé une après midi avec une réalisatrice dernièrement… à part me citer tous les films qu’elle avait vu et que je ne connaissais pas (en 2007 je suis peu sorti au ciné j’avoue) pas grand chose à dire… j’ai pas retenu un seul titre, elle m’a pas donné envie d’en voir quelques uns en particulier… bref la passion qui sert à rien à part à se faire mousser…

  2. « En général, le mec « gentil » est à peu près aussi actif et volubile qu’une plante verte. »: mais c’est odieux comme affirmation! Les bras m’en tombent et que la gentillesse soit ramenée aussi bas est inquiétant. Rappel de la définition: « Qui a une certaine grâce, un certain agrément délicat, qui est aimable ». C’est si grave?

    1. vous avez tellement raison etre gentil c est devenu ne pas etre capable de raisonné selon elle…C’est un vrai monde de merde dans lequelle nous vivons et honnetement le c’etait mieu avant j’y crois de plus en plus

      1. Etre gentil ne doit pas être une qualité mais une normalité. Le souci du « nice guy » qui chouinent que les femmes ne veulent pas d’eux, c’est d’abord qu’ils manquent totalement de sincérité mais surtout de personnalité.

  3. Les mecs qui se revendiquent d’être si gentils présentent pourtant une agressivité à l’égard des êtres humains en général et des femmes en particulier. Je n’appelle pas ça de la gentillesse ! Et puis il ne faut pas non plus confondre gentillesse et lâcheté ou encore gentillesse et manque de caractère…
    De toute façon, les gens qui accusent les autres, la faute à pas-de-chance ou le destin, j’ai un peu de mal en général. Ne pas avoir de bol, ça arrive, mais ce n’est pas en se lamentant qu’on y change quelque chose, faut un peu se bouger les fesses aussi –> quel scoop!
    Des bises pour toi Nina 🙂

  4. Dure de repondre quand on est du mauvais coté de l’injustice. Personellement je suis le gros con arrogant queutard et sure de lui qui tire toujours la miss la plus demandée en soirée, pourtant j’ai pas ma gueule en premiere arme. Les femmes preferent les connards, cette phrase est terriblement vrai, c’est pourquoi je ne me sens pas vraiment flatté de ce que je raconte meme si je sais qu’ici « connard » fait reference a une facon d’etre plus qu’a un reel intelect.

    Le cerveau est de loin la plus sensible des zones erogenes, faut savoir jouer avec et crois moi, c’est encore plus dure a stimuler qu’un clitoris quand on a 15 ans.

  5. UNhomme -> Oui, le truc, en fait, c’est pas tant d’êtr passionné qu de savoir partager sa passion.

    Dominique -> Les guillemets, ce n’est pas pour rien, je ne vois pas ce que j’aurais pu mettre en plus pour modérer mes propos. Surtout que tu sors la phrase de son contexte qui est précisément de dire que cet adjectif a perdu son sens premier.

    Chipo -> Oh yeah, tout pareil ! SOuvent, les garçons qui se définissent comme gentils en sont limite à me gifler parce que je préfère les « connards ». Parce que tu comprends, je fais pas l’effort d’aller vers eux, tout ça. Bah tiens! 😉 Bisous

    Bastien -> Ma foi, je dirais que tu as tout compris!! (je réponds à ton mail ASAP, j’ai un retard de courrier assez hallucinant)

  6. La soudure ? waow respect. je croyais avoit atteint le summum entre la planche à voile et les private jokes de l’industrie pétrochimique…
    Je suis d’accord sur le fait qu’il ne faut pas attendre que Mr ou Mme Perfect se pointe chez toi (mais si Mr Perfect insiste, merci de me contacter je te file mon adresse, mon digicode, la clé est sous le paillasson de la voisine).

    Par contre, c’est normal que les personnes à vie sociale réduite ralent contre ces conseils, vu que pour se décélibatairiser, il faut d’abord aller vers les autres. Et aller vers les autres tout seul, c’est pas facile. Bref, un cercle vicieux…

    Mais à quoi servent donc les associations culturelles, les clubs de poterie, de scabble… ? ben oui, mais c’est un premier pas vers le monde qui t’entoure. Et les mamies qu’on y trouve ont des enfants, des petits enfants… smile et tu verras.

    je charrie ptet un peu, mais il faut se donner les moyens de ses ambitions quand meme… c’est pas méchant !

  7. C’est pas méchant, Cristal, c’est juste totalement réaliste? Comme j’ai toujours dit, un homme (ou une femme), ça se trouve pas par accident en regardant sous son lit le soir. Pour la soudure, je crois que j’avais posé la question, en fait, car il me parlait d’une voiture qu’il retapait! :p

  8. Pour une fois je ne vais pas faire dans le théorique, mais dans l’empirique.
    Il était une fois une jeune fille charmante et drôle, douce et aimante qui tombe amoureuse d’un gentil. Le gentil en question tout le monde le dit qu’il est gentil, il est même un peu timide. Bref, le gentil dans toute sa splendeur.
    Et puis le gentil, une fois séduite la douce et tendre jouvencelle… se comporte en pur connard. Elevant l’art du connard à une dimension telle que s’en était inimaginable. Finissant par larguer la demoiselle comme une grosse merde.
    Une fois son méfait accompli. Le gentil est redevenu gentil aux yeux de tout le monde. Avec une tête de gentil, un comportement de gentil, et un style de gentil.
    Comme quoi, y a aussi des filles qui attirent le connard, et y en a même qui révèle le connard qui sommeille. Même quand elle cherche le gentil.
    Depuis la jeune fille fuit tous les gentils, les hait et les conspue.

  9. tout ça demande beaucoup de réflexion sur la façon dontles autres nous perçoivent, personnellement j’ai passé le cap, enfin je crois, et je me fous un peu de la première impression. Gentil ou connard? Question de point de vue sans doute, ou ça dépend des jours, voire l’un n’empèche pas l’autre comme le dit SoLong. Bref je me doute que ton article se veut une vue d’ensemble et que bien sur il y a des exceptions, mais on peut très bien être passioné et passionnant sans que ça se voit trop. Oui ça n’a que peu d’intêret pour l’autre personne, sans doute!

  10. Il arrive assez fréquemment que le soit-disant « gentil » refuse de se remettre en question, comme tu le dis. Et qu’il pense que le problème ne vient pas de lui, mais des autres. Alors que lui, merde, il comprend les filles. Il les aime beaucoup 🙂
    Cas d’école : c’est l’histoire d’un type, 35 ans passés. Vit dans le même immeuble que maman. Aucune expérience sexuelle. Pas repoussant, pourtant. Et voilà-t-y pas qu’il en pince pour une collègue belle, drôle, intelligente !
    1er acte : Envoi de fleurs anonymes. Puis…rien. Il garde le silence, se terre. Ce qui ne l’empêche pas de tenter de draguer collègues et personnes de l’extérieur avec qui il est en contact au boulot (ne serait-il pas en train de se comporter comme un connard…).
    2e acte : la demoiselle apprend au bout d’un an environ qu’il est l’auteur de l’envoi, et lui apprend qu’elle l’apprend. Il décide donc de jouer son va-tout : deux oursons en peluche, dont l’un sur lequel il coud un coeur en satin. La mission : demander à la demoiselle de choisir un des deux, si elle choisit celui avec le coeur, c’est sûr, c’est dans la poche !
    3e acte : Rateau intergalactique. Surprenant, non ?
    Moralité : Les serpillières cucul la praline qui assument pas, c’est pas très sexy.

    Dans le genre cas d’école, celui de So Long est pas mal non plus 🙂

  11. Gwoui, ton gars, il est pas gentil, il est psychopathe!! 😀 Y en a qui se compliquent vraiment la vie pour rien, quand même. Moi, le bouquet anonyme, au bout d’un an, je l’ai oublié depuis longtemps. Si tu joues la carte de l’admirateur anonyme, faut pas le faire durer sinon l’autre se lasse.

    Des fois, je me dis que certains font exprès de tout rater, par peur de pas être à la hauteur.

  12. La peur de ne pas être à la hauteur, c’est peut-être là que se situe le problème. Tu ne tentes rien, tu n’as rien (un peu logique) et en cadeau bonus, tu peux râler, injurier, conspuer (au choix, on peut même cumuler) ceux qui ont au moins tenté, se sont parfois ramassé, mais ont trouvé. La grosse solution de facilité en bref!

  13. Je rejoins So Long: en lisant son commentaire, jme demande même si on est pas tombée sur le même…
    Et au fait, en tout cas en ce qui me concerne, je crois avoir trouvé le problème: ce que j’ai pris, et que bcp d’autres ont pris pour de la gentillesse chez ce z^dka^kzefâkf de connard là, eh bah au fait ce n’était qu’une forme déguisée de loose perverse.
    Je m’explique. Il y a des gens, pour que les autres les aiment, eh bah ils vont jusqu’à prostituer leur âme, leur corps, leur temps et leur santé pour ça. Ce sont des gens trèèès serviables (« tu veux que j’aille te chercher un café? » « le dernier al pacino? je l’ai acheté, je te l’amène demain si tu veux » « tu as trop de boulot, jvais le faire à ta place, ça me dérange pas jtassure ») qui sont toujours d’accord avec toi, qui ont tjrs des tonnes de compliments sur tes vêtements, ton odeur, tes idées, ton travail et ta mère, et qui, parce qu’ils se pensent des merdes (voire qu’ils sont des enveloppes vides de toute consistance spirituelle et réflexive), bah vont vouloir se faire aimer en étant utile et en disant à l’autre ce qu’il veut entendre.
    Mais ça n’en fait pas qqun de gentil pour autant, parce que, une fois que la personne en question l’intéresse plus, il n’a aucun scrupule à la traiter comme une sous merde.

    Les vrais gentils, ils existent, je le clame haut et fort, et ils ne sont pas mous. Souvent ils sont un peu plus timide, je le concède, mais justement, plus on prend le temps et on fait l’effort d’aller voir ce qui se cache derrière, plus on en est récompensés. Alors peut-être que aujourd’hui, avec notre génération internet/facebook j’ai 15478 amis en 3 jours youhou ça peut paraître contraignant, mais les gens les plus intéressants, dans ce que j’ai pu en expérimenter en tout cas, le sont rarement au premier abord. C’est comme les oignons. y’a des couches. faut éplucher.
    Sauf que le gentil, il fait pas pleurer.

    Et pour en revenir au thème filles aimer connards…
    J’ai beau être une fervente défenseuse de la cause féministe, je dois reconnaître là une flagrante faiblesse de notre sexe…
    Bien souvent, je le confesse, dans notre prime jeunesse et nos élans hormonaux fougueux, même si on a un Mark Darcy beau honnête juste sensible sincère gentil attentionné en face de nous, on va avoir qd même légèrement tendance à loucher vers le Daniel cleaver d’a côté, le fameux connard irrésistible qui défie toutes les lois de logique relationnelle mais que c’est plus fort que nous, ça s’explique pas, il nous mets les petites fourmis le long de la nuque. bbrrr….
    Mais , néanmoins cependant nonobstant la conjoncture, je persiste à croire que au final, même si on passe toutes par un stade connard, le connard meurt tjrs à la fin, et il suffit d’un peu de raison et de jugeotte pour que notre petit coeur naïf commence enfin à regarder dans la bonne direction.
    y’a pas de mystères, quelque part, l’amour, c’est comme tout, ça s’apprend. (je vois là une horde de romantiques en rut me montrer du doigt en faisant bouhhhh c’est pas vraiiiiii , amour=pur sentiment paquerettes coeur boum boum qd harry rencontre sally roméo et juliette poésie cerisiers en fleurs!)

  14. L’abreviation « ASAP » ne doit pas faire partie de mon vocabulaire (je parle pas le djeuns moi) car je ne la comprend pas plus qu’un cours de cantonnais.

    Ceci dit te presses pas, c’est pas une affaire d’Etat.

  15. Ah oui, et les mecs avec qui tu passes du bon temps, qui sont pas moches, mais avec qui finalement il ne se passe jamais rien (de plus) ?? Où on les classe ?? Ont-ils le droit de se plaindre ?

  16. Bah désolé mam’selle une fois n’est pas coutume je trouve le propos peu simpliste. Les gentils vs les pas gentils, les célibs doivent se sortir les doigts du cul, la passion plutôt que la drague… mouaiiis.

    Sinon j’aime beaucoup le coup de la soudure, ça me rappelle un dialogue, en gros « je m’en fous de ce que tu dis, c’est la façon dont tu le dis qui m’intéresse ».

  17. Certains hommes sortent avec des femmes, leur dérobent froidement leur savoir tout en jouant de la main chaude… mais selon, les situations, non au déplaisir de certaines femmes.

    Respect je dis pour certains H, qui au hasard de la vie, sont des joueurs de poker et non d’échec !

    Ils tentent le tout pour le tout mais à leur défaveur certaines fois et notre JEU à nous les femmes… le dévoilons-nous complètement ?

    Certaines femmes, à la manière d’un chacal, suivent un « gentil » tigre affamé, en échec total, d’aussi loin que possible, parce qu’elles n’ont « rien d’autre » à se mettre sous la dent…

    Ces « gentils » alors, ne comprenant pas… se trouvent en tête de gondole comme des illettrés à qui l’on eût demandé de certifier l’exactitude de la théorie d’Einstein sur la relativité & passent leur temps à essayer de déchiffrer ce « vocabulaire » dans le dictionnaire des « gentils célibataires endurcis », des « ratés », des « ringards » et j’en passe… la liste pourrait être plus que regrettable pour ces Hommes en perdition dans le monde de la séduction !

    UN fait incontestable, à mon avis et qui n’engage que moi :
    Tenter de rassembler ses esprits en tenant des propos prétendument enflammés à une jolie femme qu’on ne reverra jamais, constitue une expérience que les hommes préfèrent oublier s’ils se font systématiquement « éjecter ».

    Soit ils sont « gentils voire simplets » ou trop « patauds » soit ce sont « des connards » si trop entreprenants à notre goût.

    Alors que faire, au vue de vos commentaires, pas grand-chose… Balle au centre !

    Les relations entre Homme et Femme doivent être un espace de liberté (de parole, de sentiment, de différence, de sexe), de tolérance totale quoi !

    POUR MA PART, les H et les F qui évitent LE RISQUE, oui ils existent, MAIS ils passent alors leur vie dans une SALLE D’ATTENTE !

  18. Fante -> J’ai pas non plus le temps et la place de rentrer dans les détails, sinon, je fais des articles de 10 pages et ça va saouler tout le monde. Par contre, il n’y a pas de gentils vs pas gentil, je dis juste qu’au lieu de se lamenter sur son sort de mec qui conclue pas, faut voir ce qui cloche. Par contre, j’aime beaucoup la citation de fin ! 🙂

    Caroline -> En bref, je répondrai en détail plus tard, j’adore ta dernière phrase, va falloir que je la replace car c’est vraiment ça.

  19. Et si on créait une école pour ces mecs qui arborent le panneau « je peux être ton ami? » en espérant que peut-être, à terme, on passera au stade amoureux?
    On se ferait des c… en or, pour sûr!

  20. Salut Nina les vingtenaires et les autres… Je vis outre atlantique et j’adore vous lire… Sa rechauffe mes loongue soirré canadienne…lol… Donc pour mettre mon grain de sel je crois que tout le secret de la seduction resident dans… Le cheval… Les femmes veulent se sentir en securité dans leur moment de faiblesse et en controle dans leur moment fort…un peu comme si elle faisait du cheval quoi… Rien a voir avec le mythe elles aiment les connards… par ce que ce qui les interressent a mon humble avis cest justement cette attitude virile rebelle de letalon sauvage qui reveille en elles l’envie de transformer cette bete sauvage en animal domestique… Cest en fait cette quete d’apprivoisement graver en chaque femme qui les predispause au connard quelle esperent apprivoiser un jour inconsciement ce bonheur d’enfin dire aux autre je l’ai rencontre bad boy et j’ai fais resortir l’homme au coeur d’or cacher au fond de lui… C’est ca qui se cache en fait dans le subconscient feminin… A suivre

  21. Lol Desoler ecrire depuis un cell est tres accrobatique… Donc pour conclure en temps que ex-gentil je tien a precisez que quand je dis apprivoiser c’est du genre qu’elle influence mais qui garde une certaine independance et qui ne se transforme pas en caniche domestique mais juste en etre semi conquis… Ce qui se revelent bcp plus interressant… la preuvent depuis que jai arreter de faire le gentil et laisser ma vrai nature s’exprimer je n’ai jamais ete aussi heureux… J’ai une veine de cocu doublé dun petit charme qui font de moi un bon seducteur quand je me lance… Le tout etant de savoir fixée ses limites et de ne pas basculer dans la connerie profonde… Au grand deplaisir de ma blonde je seduit des que je peu, Ce qui la met dans une situation complexe vu que je lui reste hautement fidele je precise toujour a ses dames que je suis pris et que je ne fais que passer, Comme quoi entre les gentils ennuyeux ou les connard brise coeur il existe aussi de gentil connard equilibre…

  22. C’est très vrai : Je viens de me faire larguer et donc comme toujours il faut une fameuse dose d’humour pour trouver ça drôle. Du coup, j’ai pris l’habitude de relire le récit de mes ex relations pour « relativisé ». Il y a quelque jours j’étais morte de rire face une de ces lectures où je disais avoir dragué un de mes ex en lui parlant de la différence entre le lapin de garène et le lapin nain…:-) Un autre m’avait séduite en me parlant du petit Jésus qui avait oublié de mettre le chauffage…Comme j’étais triste et qu’il parlait de moi, ça m’a touché tout particulièrement…Aaah!! Les hommes!!

  23. Merci pour voter article très clair et franc.
    En ce qui me concerne, cela m’a permis de confirmer les choses.

    Être directe et sincère est surement la meilleure solution pour faire comprendre les choses ; Plutôt que de tourner autour du pot et espérer que l’autre comprenne tout le fond de la pensée.

    Ou de faire mine pendant plusieurs années d’être ami pour cracher dans le dos tout son venin.
    Je sort juste d’une amitiés de ce genre ou après avoir été sur de mes doutes sur la confiance qu’elle me portait et sa sincérités ; Il aura fallut la pousser à bout pour savoir la vérité.. Que malgré ses merci et ses j’ai passée une bonne soirée; ces paroles n’étaient jamais sincères.

    Quoiqu’après tant d’années, j’ai pu apprendre qu’elle crachait sur presque tout ces amis. Es ce habituelle?

    Enfin, juste une conclusion par rapport à ce hors sujet ; Mesdames et messieurs, ne faites jamais rien de ce genre si vous n’y prenez vous même aucun plaisir. Vous ne rendrez service à personne. Et cela risque de se finir assez douloureusement pour tout le monde.

    Il es clair que la définition actuel de : « tu es gentil  » correspond dans la plupart des cas à la description faite ici.

    Pour le reste, c’est ce qui s’appelle de la sélection naturelle ; On évolue ou on disparait 🙂

    Signé
    Un « gentil » connards de la pire espèce.

  24. J’ai 21 ans, je suis célibataire et fier de l’être. Lorsque j’étais adolescent j’étais plus fragile et je réclamais un minimum de gratitude pour la sympathie dont je faisais preuve. En fait je me suis rendu compte que les filles avaient toujours une bonne raison de me rejeter, même si je n’avais commis aucune maladresse ni aucune erreur envers elles. Ce n’est pas forcément une raison qui me concerne directement, mais j’ai l’impression que ma maturité les impressionne facilement. C’est un fait, je n’attire que celles qui ne sont pas claires, qui n’ont rien de sincère et qui sont trop superficielles pour accepter ne serait-ce qu’une relation amicale de ma part, et les rares qui m’approchent sont celles qui ne me plaisent pas. En effet, je ne suis pas très sociable parce que quand je sors dans la rue, je remarque que les filles de ma génération ont toutes un peu le même langage et la même mentalité, bourrées de stéréotypes sur les hommes et sur la vie, et évidemment il n’y a plus ma place pour l’intelligence et la culture. Elles s’attachent à des choses totalement dénuées d’intérêt pour moi et ont parfois un caractère limite insultant. Je commence à me dire que l’on arrive dans une époque où la société devient superficielle et féministe, où les hommes doivent remplir des critères impossibles pour obtenir un minimum de respect. Actuellement je suis dans une classe où je suis l’un des deux garçons sur les seize personnes. Les filles s’adressent entre elles mais laissent les garçons de côté, et ils passent toujours en dernier dans toutes les activités. À moins bien sûr que le garçon s’abaisse aux filles, c’est-à-dire qu’il devienne bavard, expressif, émotif, sentimental et sensible… Seulement je ne suis pas comme cela et je refuse de changer mon caractère et de faire semblant de diminuer ma maturité…

    Bref, un constat qui semble définitif.

  25. ben moi je suis un faux gentil, je suis un chômeur mais j’essaye de sortir habillé correctement, le look ça compte, pas de jogging ni de basquettes avec pull rose recouvert de pub. Un cuire, un pantalon potable ou un jean sans trou, une chemise, des chaussures assorties à la ceinture, pas de chaussettes blanches, je me tiens droit je me rase le crâne pour avoir l’air plus con, et ça marche quand même!
    Ça fait même pas macho, mais elles s’approchent comme des mouches vers …. un pot de miel!

    Je suis obligé de faire la gueule et je me force à ne pas sourire mais il y a toujours une désespérée quelque part qui tente sa chance.
    Alors au bout d’un moment elle s’aperçoit que je suis moins crâneur qu’il n’y parait, et commence à me trouver gentil, et là…
    C’est foutu!

    Alors quand je sens qu’elle est attirée, je lui fais une remarque désobligeante ou je ne répond pas à ses appels, si bien que je me grille au près d’elle volontairement et elle fini par me traiter de mec méchant et elle coupe les ponts!

    Ouf sauvé!

    La morale de cette histoire c’est qu’il vaut mieux passée pour un connard que pour un gentil ou un méchant.

    De toutes façons je ne suis qu’un chômeur, alors autant quelle fassent sa vie avec un vrai mec bien, plutôt que de perdre son temps avec un loser.

    Allez comprendre, plus la marmite est moins près du feu et plus ça chauffe moins fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *