C’est le point « valeurs judéo chrétiennes »

Le point Boutin ?

L’autre jour, je devisais gaiment avec Zananine à propos de diverses choses, notamment de certains choix de vie que l’on critique d’un péremptoire « tu es victime des valeurs (ou de la norme) judéo chrétienne », ce à quoi, elle me répond « non, mais pfff, c’est limite un point Godwin ». Ah oui… Écrivons donc un article sur le sujet.


Qu’est-ce qu’on met derrière les valeurs, la norme ou la morale judéo-chrétienne ? C’est assez flou comme concept en fin de compte mais globalement, on y retrouve mariage, fidélité, monogamie et reproduction pour l’essentiel. Tu veux te marier ? Tu es victime de ton éducation judeo-chrétienne. Tu restes fidèle à ta moitié ? Pffff, pète un coup et dis merde aux valeurs judeo-chrétiennes ! Tu es monogame… Quelle tristesse, c’est encore un coup de… La morale judeo-chrétienne bien sur ! Dit autrement : »tu es tellement soumis que tu fais ce que la société te dicte sans réfléchir alors que moi, je suis au-dessus de ça. D’ailleurs, hop, je t’arrose de ma condescendance gratos ». En gros, selon la dichotomie « valeurs judeo-chrétiennes », t’as d’un côté les êtres libres et de l’autres ceux qui suivent le chemin que la société leur impose.


Quelle manque incroyable d’ouverture d’esprit ! Surtout de la part de ceux qui se prétendent libres de tous ces carcans. Mais pourquoi ces choix là seraient forcément des normes imposées par la société et pas de réelles envies ? J’ai déjà parlé de Loxy qui m’expliquait vouloir se marier « et pas par convention », comme s’il me paraissait inenvisageable qu’elle puisse juste en avoir envie. Le mariage ne me parle pas de façon personnelle, c’est pas pour autant que ceux qui ont envie de franchir le pas ont tort.


Et que dire de la fidélité et de la monogamie ? Pareil, il parait que c’est convenu, que l’être humain n’est pas fait pour ne copuler qu’avec un seul partenaire. Ah oui ? Ça a été prouvé ça ? Là, encore, chacun son histoire et ses inclinaisons naturelles. J’ai testé l’amour libre et bien, moi, je suis pas faite pour ça. Trop compliqué pour moi, trop d’hypocrisie. À la fin, j’avais pas envie de coucher avec des mecs mais avec mon mec, le seul dont j’avais envie. Pourtant, toutes les portes étaient ouvertes mais le problème, c’est que quand je suis bien avec un mec, je n’ai juste pas envie d’aller voir ailleurs. Ce n’est pas une question de norme puisque dans cette relation, la norme était justement de coucher avec d’autres personnes…

On pourrait étendre l’exemple aux enfants, ça marche aussi. Sauf qu’arrive un moment, faudrait intégrer que nul n’a tort ou raison. Ce qui me convient à moi ne convient pas nécessairement à mon voisin mais ça ne signifie pas forcément que j’ai raison, que je suis plus intelligente que lui car moi, je suis pas perclue par les schémas imposés par cette foutue culture judeo-chrétienne. Qui a aussi des préceptes pas mal à base de « tu tueras point, tu ne voleras point », par exemple hein. Quand je vois que ma soeur, mariée et enceinte ou Anne, mariée et jeune maman sont heureuses, comment puis-je même envisager qu’elles ont juste fait ce que la société attendaient d’elles ? Non, elles ont juste choisi la voie qui leur convenait.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 réflexions sur “C’est le point « valeurs judéo chrétiennes »

  1. Bon c’est vrai que le « par envie et pas par convention » me concerne, mais à la base je l’avais sorti pour… tu sais.

    Disons que ce qui me gène le plus, c’est la méconnaissance totale des dites valeurs judéo-chrétiennes. J’ai eu une éducation catholique, en institution catholique, avec cathé obligatoire et fouletitude de « leçons de morale ». Et après avoir passé plus de 15 ans dans ce milieu, je me suis aperçu qu’on confond souvent les « valeurs » et l’aspect « morale ».

    Les valeurs judéo-chrétienne sérieusement c’est quoi ? La liberté et le respect du libre arbitre, la responsabilité (assume tes choix, sinon repens-toi), la vérité, l’altruisme et l’amour de son prochain. Les valeurs judéo-chrétiennes sont des valeurs de partage et de communion, Dieu est amour, Dieu est miséricordieux. Alors franchement, mon éducation judéo-chrétienne elle me pousse plutôt à envoyer se faire foutre ceux qui m’imposent un quelconque dogme.

    Par contre, la morale judéo-chrétienne, c’est plus pernicieux parce que c’est l’instrumentalisation de la foi pour imposer un modèle sociétale / patriarcale. Ce n’est pas comme ça que j’ai été élevée. Et ce n’est pas le sens de l’Eglise… en dehors de quelques fanatiques dont font malheureusement partie la majeure partie des ecclésiastes (mais pas tous).

    En ce qui me concerne, j’ai vécu ce tournant, le passage des valeurs à la morale à mon entrée au lycée. Toujours la même institution mais nettement plus intégriste parce que sélective, je suppose. Ce n’est qu’à ce moment – probablement le pire dans la vie d’un adolescent – qu’effectivement, on m’a dit de ne pas forniquer, de me marier, me reproduire, être soumise au père/mari… tout en étant intelligente sinon le mari je lui servirai à rien (oui, en tant que bonne épouse, je dois être un soutien, une oreille et une parole pour l’homme, alors si j’ai le QI d’une huître ça va pas être possible, sauf à ce qu’il ait le QI d’une moule).

    Bref. Là, j’ai fait une réaction épidermique. Je refusais le conformisme judéo-chrétien. C’est sale. C’est moche. Mais ça vaut aussi pour tous ceux qui prônent l’anti-conformisme comme des moutons. J’ai fait une réaction aussi. Depuis j’ai fait mon choix, les valeurs me conviennent, je m’y retrouve et ça me guide (parfois). Le schéma en revanche…

  2. C’est surtout devenue une expression péjorative qui comme le dit justement Loxy n’est pas souvent liée à une connaissance pointue du sujet.

    Il y a le contre-point qui va avec. A l’inverse de suivre, ne pas suivre ne veut pas dire qu’on le fait « parce qu’on a peur », « par esprit de contradiction » ou « pour faire rebelle ».

    P.S.: Loxy, après avoir ri de bon coeur, j’ai eu comme un doute : le paragraphe sur les valeurs judéo-chrétiennes est ironique ou pas ?

      1. Le respect du libre arbitre comme exciser un enfant (pour la partie judéo) plutôt que lui laisser le choix une fois adulte ?
        Où est la valeur de responsabilité quand pour toute action (viol, meutre, etc) peut être « effacée » par un repentir ?
        Dieu est amour, Dieu est miséricordieux ? On a pas du lire les mêmes textes saints… Dieu ressemblerait plutôt à un pervers narcissique (chantage affectif, etc) si on lit ce que l’on raconte sur lui dans les textes de référence ^^
        C’est trop long pour expliciter tout et puis c’est toujours mieux un débat en live mais voilà pourquoi j’ai pris ça ironiquement au début. Désolé.

  3. Le pardon de Dieu n’est pas celui des hommes 😉

    Je ne suis le chantre d’aucun parti, j’ai bien précisé que nul n’a tort ou raison en matière de choix de vie. Si une personne fait un choix par pur conformisme ou anti conformisme, je trouverai ça un peu creux et triste mais au fond, pourquoi pas, c’est sa vie.

    Votre débat illustre bien le fait que le « judeo-chrétien veut tout dire et rien dire puisque vous ne vous arrêtez pas du tout sur les mêmes choses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *