Partir ou rester ?

Au fur et à mesure que le chômage s’allonge, on commence par se poser la question de sa localisation géographique. Suis-je au bon endroit ? La France étant un pays peu décentralisé, vivre à Paris / Ile de France paraît un choix stratégique. Mais pour autant, ce n’est pas là que tout se passe.


Au départ de mes recherches, je me limitais à l’Ile de France tout en louchant vers Midi Pyrénées, mon pays. Je me limitais bêtement, devrais-je dire. Ensuite, j’ai commencé à ouvrir mes recherches. Est-il si grave de partir dans une autre région si j’y trouve du boulot ? Je ne le souhaitais pas forcément mais après tout, j’ai bien quitté Toulouse pour Paris, je sais que je peux le faire. Même s’il est vrai que dans mon métier, la place to be reste définitivement Paris, surtout si on veut une vraie évolution professionnelle. Ceci étant dit, des carrières sont tout à fait possibles dans de grandes villes comme Lyon, Marseille, Lille… et pourquoi pas Toulouse, aussi. Et de belles carrières.

Pourtant, j’ai toujours pensé que l’adresse marquée en haut à gauche du CV, la mienne, pouvait être un facteur positif ou négatif pour un entretien. En gros, si j’étais retournée à Toulouse et que j’envoyais une candidature à Paris, est-ce que les 700 et quelques kilomètres qui me séparent du recruteur ne sont pas un handicap en soi ? Techniquement non. Ca pourrait même être un avantage si je montre que je suis prête à faire un aller-retour juste pour un entretien, motivée la fille. En contrepartie, l’avantage d’être sur place, c’est qu’on peut prendre un rendez-vous le jour pour le lendemain, c’est drôlement plus pratique.

Pour un CDI, le choix n’est guère compliqué mais quid d’un CDD ? A l’époque où je fréquentais Guillaume 2 (qui vivait en Bretagne), il m’envoyait parfois des annonces pour des CDD à Nantes ou dans son coin. Louables attentions mais je ne voyais pas bien comment gérer le truc. Par exemple, un CDD de 3 mois, ok, mais je fais quoi de mon logement parisien ? Je le garde en louant un meublé sur Nantes en attendant, laissant mes parents payer le loyer de l’appart parisien ? Dans mon cas, ça n’aurait pas vraiment changé de ma période de chômage mais le jeu en vaut-il la chandelle ? Sur le coup, je m’étais vraiment posé la question vu qu’un CDD, c’est toujours ça de pris (et une ligne en plus dans le CV) mais n’est-ce pas beaucoup de tracas pour rien ? Je ne connais personne à Nantes, il va falloir que je trouve un appartement en urgence que je ne garderai que 3 mois, un meublé… A l’arrivée, ce
CDD ne risque-t-il pas de me coûter plus qu’il ne va me rapporter ?


Si j’avais connu quelqu’un dans la ville, le questionnement aurait été plus simple. 3 mois est certes une longue période pour une cohabitation mais au vu de ma situation, je pense que peu de personnes refuseraient de me tendre la main, je l’espère tout du moins.

Et si nous avons des attaches affectives dans la ville où nous vivons, que nous sommes en couple ? Il est facile de partir quand rien ne nous retient mais autrement ? L’amour à distance, ça ne marche que dans les livres et encore, la plupart du temps, même pas. Doit-on réellement faire passer le travail avant le reste ? Là, impossible de répondre de façon générale, chacun ses priorités et puis, ça dépend des corps de métier. Dans le journalisme, les choses se passent essentiellement à Paris, rester sur la capitale paraît être une bonne idée. Mais il y a des métiers où la mobilité n’est pas un choix mais un devoir. L’enseignement par exemple.Une fois votre CAPES en poche, vous partez là où on vous dit d’aller, Lucie s’est
ainsi retrouvée deux ans à l’académie de Guadeloupe. Au vu de l’actualité du moment, nous sommes ravis de savoir qu’elle n’y est plus. Avait-elle le choix ? Non.


De façon générale, j’ai quand même tendance à croire que la mobilité reste une bonne chose. Ca montre qu’on est prêt à quitter notre région pour du boulot. Quant à l’expatriation, nous verrons ça une autre fois.

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 réflexions sur “Partir ou rester ?

  1. typiquement vintenaire cette analyse…plus tu avances en age, et moins tu es mobile (par definition), donc je te laisses apprecier le dilemne qui ne fait qu’augmenter avec les rides…quand a faire carriere, ça reste un choix personnel tellement dépendant de variables difficiles a maîtriser, même si on se le repete tous les matin en se rasant…l’amour a distance, jouable mais dur dur…il faut se voir hyper régulierement sans que s’installe une lassitude, c’est alors l’ivresse sans le sordide du quotidien : à conseiller apres quarante ans ,pour des questions de patience et de libido plus facile a maîtriser ! Que la vie etait simple avant : on etudiait, travaillait, flirtait, sortait, se mariait, accouchait et mourait dans un périmetre de 10-20 kms max : c’etait quand même plus simple pour les généalogistes en herbe. tandis que maintenant, laché dans le grand cosmos, on risque l’impact avec une particule quelconque a tout moment !

  2. tu peux aussi avoir d’autres impératifs. je dois être opéré pour qu’on m’enlève des broches ds le tibia et comme c’est un ami de mes parents le chirurgien je suis un peu bloqué en France… Oui je sais bien qu’avec les low cost être en europe n’est plus un pb. Mais peut-être est-ce aussi la facilité quie me fait rester… Après tout qd t proprio d’un appart c’est déjà un truc qui incite à rester (même si je pourrais le sous louer à des jeunes en apprentissage ds mon école…)
    En fait, je crois que c’est dans la tête tout ça. je rêve d’aller m’établir à Vancouver mais je ne fais rien pour… VELLEITAIRE le Lucas, c’est nuuuuuul.

    Allez ma nina, je te laisse avec une ouverture politique et une phrase de Simoncini, le patron de Meetic qui dit un truc très vrai :
    « Rester en France quand on a de l’argent, c’est comme militer à gauche »

  3. Au risque de parraitre lourd Nina, si à 29 ans tu n’es toujours pas en couple, c’est de ta faute… A force de chercher l’homme dans les moindres recoins, tu ne vois pas celui qui est devant toi… Mais tu as une excuse, il est vrai que tu es myope…

  4. Moi juste après mes études je cherchais absolument partout en France, le principal étant de trouver un taf…

    Mais il est vrai que ‘jai eu beaucoup plus d’entretiens sur Paris quand je fus moi-même sur la RP…

    Maintenant j’ai un peu recherché en province quand je me suis retrouvée au chômage, mais dans des villes précises…

    Perso le truc qui me retient et qui peut paraitre con : je sais que je retrouverai jamais un appart au prix que je paie actuellement si je dois partir puis revenir sur Paris…y’a aussi le fait que j’ai énormément changé de villes ces dernières années et que j’ai un peu envie de me poser…

  5. A l’époque où j’étais encore en Bretagne, et cherchais du boulot à Paris, je me suis demandée si l’adresse ne posait effectivement pas problème. Lors de l’entretien, la distance a été une façon de tester ma motivation: « vous pouvez démarrer lundi? » (on était un vendredi, je me retapais 5 heures de TGV le soir pour rentrer en Bretagne) j’ai dit oui, que c’était faisable, et on m’a laissé 15 jours avant de démarrer.
    Et j’ai hâte de lire la semaine prochaine, ma bougeotte est titillée!

  6. Alors que moi honnêtement je me verrai bien quitter Paris! 🙂

    Si je trouvais un super taf ailleurs…à Lille ou à l’étranger…

    Sinon rien à voir avec la choucroute mais pour Lucas, un blog que j’aime beaucoup, que je lis depuis à peu près aussi longtemps que celui-ci d’une fille qui s’est expat à Vancouver (et c’est pas tous les jours facile visiblement! :)) : http://hellostephanie.over-blog.com/

  7. Bon j’ai pas lu les autres commentaires, je devrais sans doute vu ce qu’il s’est passé la dernière fois.
    Mais bon…

    Y’a une phrase qui me cucurbitacée ( j’avais envie de le dire…)

    Concernant les relations à distance, j’ai envie de te dire…Que c’est faux. Pareil pour le Mr qui déconseille avant 40 ans.

    J’ai vécu mes relations à distances, j’ai pas l’intention de dévoiler ma vie privée ici Mais,
    Je peux vous donner mon analyse.

    Avant tout la distance est le 1er critere si vous voulez trouver quelqu’un qui vous correspond, la France est grande, et se limiter à chercher un mec qui est à 5km maxi de chez soi, se résume à limiter ce qu’il est.

    Je m’explique, vous pouvez parfaitement tomber en banlieue sur un mec charmant, intelligent, riche, tralala…
    Mais, celui avec qui vous vous entendrez le mieux, celui avec qui vous ne tombez jamais en panne d’un truc à dire, celui qui alimente constamment la discussion, celui qui partage vos passions, etc..

    Ben y’a de fortes chances pour que ce gars là, il habite pas à 5, ni à 10, mais plutôt 700 bornes de chez vous.

    ça fait loin pour partager une belle histoire, c’est sur.

    Maintenant un autre élément rentre en compte,
    La fragilité des sentiments.

    D’après mes expériences, je suis sur d’une chose, si les liens qui vous unissent, sont suffisamment fort, distance ou non, vous vous démerderez pour vous en sortir sans briser le vase de mémé. ( sans rupture. )

    L’intensité des sentiments, c’est la que je voudrais appuyer, c’est facile de dire qu’on aime, c’est déjà plus difficile de le montrer, voire de le prouver.

    Et par distance, on à malheureusement que ça à notre disposition, des preuves à donner.

    La parole est l’écume de l’eau, l’action est une goutte d’or.

    à vous de (sa)voir si vous vous aimez suffisamment pour passer outre cette distance.

    Il est toujours plus facile de charger cette dernière de tout les maux, le moindre petit problème, et hop, c’est de sa faute.

    Avec un peu de recul, on s’aperçoit relativement rapidement qu’elle n’est responsable de pas grand chose au final.

    Si aujourd’hui, vous avez eu une relation à distance, et que vous êtes séparé de cette personne;
    C’est probablement que vous avez merdé quelque part.

    Après y’a toujours des petites exceptions qui confirment la règles, le genre d’exception qui fait que malgré tout ce que vous pouvez donner, rien ne se passe, vous perdez le  » contrôle  » de choses, et vous finissez seul, le regard vide, le cœur lourd, la surprise envahit le moindre muscle de votre corps, et vous êtes là, devant votre écran, d’ordinateur, ou de portable, avec des mots, des mots qui annoncent, une fin, mais une fin de quoi ? Puisqu’au final, officiellement, rien n’a vraiment commencé un jour…

    Alors s’il vous plait, ne vous limitez pas aux distances, si quelqu’un vous plait et qu’il habite à Jérusalem, Bah foncez bordel de merde, vivez, profiter, en  » filtrant  » vous passez probablement à coté des plus belles choses que vous ne pourriez jamais obtenir, et ce, même le jour de votre mort.

    Les relations à distance ne sont pas toutes vouées à l’échec, l’être humain en revanche, lui, peut aisément tout faire foirer en peu de temps.

    La patience et la tolérance, voilà deux petites qualités peut être bien nécessaire à l’heure actuelle.
    ———————————–

    Pour ce qui est de la France et ses possibilités d’évolutions. Je l’ai oublié depuis belle lurette, quand tu sais que conduire un camion en Australie ça peut te rapporter jusqu’à 5000$ par mois, et qu’on te trouve un boulot en fonction de tes compétences et non de tes diplômes, le choix est vite fait.

    Seul point positif de la France, son niveau d’éducation comparé aux autres.
    Si vous avez un BEP ici, vous êtes un ingénieur aux états unis.

    oui, c’est bien le seul, qui osera me dire que nous avons un excellent système de couverture sociale ?
    Hein ? Ouais il est peut être excellent, en revanche c’est à cause de lui qu’on est tous dans la merde actuellement

    C’est bien beau de construire quelque chose en sachant qu’on ne pourra jamais assumer la suite des choses plus tard.

    Ensuite il est curieux de constater que les pays en monarchie se démerdent mieux que les pays en démocratie, à croire que les gens ont vraiment besoin d’une tête pour les guider, et éviter que d’eux même, ils se dirigent vers le chaos.

     » égalité  »
    Ce mot me fera toujours doucement sourire.
    Dire que certains croient encore qu’elle existe, et veulent bâtir un empire basé sur ce principe.
    Utopie quand tu nous tiens…

    Zorlym.
    (tiens à prévenir :
    1°) qu’il ne s’est pas relu
    2°) qu’il à fait plein de faute le vilain, fessez le!
    3°) que…oh et puis merde.)

  8. Ma chere nina, vu que je commence a appreciez ces papotages au saut du lit, je te tutoirais presque n’etait mon education à l’ancienne, c’est bien beau de dire que ceux qui restent dan sleur trou n’ont pas ou peu d’ambition, ce n’est pas pour autant qu’ils sont inferieurs…c’est un choix de vie different…clair que le TAF commande le lieu de vie desormais mais on a le choix d’accepter ou pas, quitte a se remettre en question : l’ambition de rester dans sa campagne peut demander aussi du courage. Sinon, amasser du fric, une belle baraque etc pour se voir piquer la moitié par sa femme qui demande le divorce passée 40 ans relativise tout de suite la fameuse ambition. sinon, je parie que tu pars sur Londre s sem prochaine…?? attention, les impots augmentent la bas…et beurk la bouffe. j’ai bon ??

  9. Ben en fait, à l’époque où je cherchais, je m’étais demandée si j’allais pas mettre une adresse à Paris sur mes CV, parc’à force de recevoir « vous n’avez pas le profil recherché » (alors que si, je tiens à le dire) à longueur de journée, je commençais à me poser des questions. Bon, finalement, j’ai trouvé, mais je me suis toujours demandé si ça n’aurait pas été plus facile en mettant une adresse plus locale.

  10. etant interpellé par Zorlym, je ne suis pas d’accord avec lui, sauf sur le fait que statistiquement il a raison. Mais entamer une relation a 700 kms de distance, sauf si on est conducteur de TGV, est voué a l’echec si on tient vraiement a du concret…100 kms est jouable, pas bon pour le CO2 mais vivable…et je voulais juste dire que l’experience des années ou des relations fait qu’on est plus patient avec le temps et prêt a des concessions même kilometriques, il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour…et tant pis si c’est pas Londres, nina, j’attendrais ton prochain billet pour connaitre la destination : c’etait juste par curiosité…parce que ça me semblait le plus evident pour s’expatrier (langue, eurotunnel…) c’est tout…Bonus : je vais mettre des videos marrantes dont une sur le recrutement special de certaines boites…ça peut t’interesser (ben oui, je fais ma pub !!!) bye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *