Livré avec indignation

Avant, je lisais  les journaux et débattait de l’actu avec mes amis. Aujourd’hui, plus produit : je travaille sur des forums et là, je lis les
considérations politiques des uns et des autres, de tous bords et milieux, toutes opinions politiques et c’est enrichissant… ou fatigant. Quoi qu’il en soit, le Français (mais sans doute pas que) a une capacité d’indignation assez épatante. Surtout quand les médias poussent à ça.

Récemment la France s’est émue et indignée : les JO vont avoir lieu à Pékin, quel scandale, ce pays ne respecte pas les droits de l’homme, c’est ignoble. Bon, alors, déjà, j’ai une question : pourquoi personne ne s’est indigné y a 6 ans ? J’ai l’impression que soudain, les gens atterrissent : de quo-a ?? C’est la Chine qui organise les JO d’été ? Mais c’est un scandale ! Bravo, je pense qu’on a là la palme de la réactivité. Félicitations. Bon, il y a des gens qui n’ont pas attendu que la cause devienne médiatique donc populaire, je me souviens que mon cousin avait une bannière contre ces JO sur son site dès le début des années 2000, quelques autres aussi. Mais quand même, j’ai un peu l’impression qu’il y a eu un gros atterrissage depuis 3 ou 4 mois et ça me fait lever les yeux au ciel. On mélange joyeusement tout : et les droits de l’homme, les gens exploités, le Tibet. D’ailleurs, il faut l’indépendance du Tibet et le dalaï lama, il est trop cool. Comme disait Jean-Luc Mélenchon : « les gens ne se rendent pas compte que l’indépendance du Tibet est réclamée par des
prêtres extrémistes. Vous voudriez être gouvernés par eux ? ». Alors soyons bien clairs : je ne remets pas en cause ce qu’il se passe en Chine en matière de non respect des droits de l’homme et compagnie. Ce qui me désespère, c’est que les gens attendent que les journaux parlent d’un sujet pour, soudain, s’indigner, sans forcément chercher plus loin que les infos qu’on leur donne. Ceci étant dit, je pense qu’on a été « victime » du même procédé en Chine avec leur Jeanne d’Arc = prostituée et « free corsica »

Je parle de cet exemple là car c’est le plus récent mais c’est pas vraiment nouveau. Souvenez vous, le tsunami. Quand le drame s’est déroulé, les dons ont été particulièrement massifs, l’émotion très vive. Jusque là, tout va bien. Mais une fois l’événement dé médiatisé, plus personne ne s’est préoccupé des pays dévastés par le tsunami. On a parfois quelques reportages sur le sujet mais si on faisait un appel au don aujourd’hui, ça ne donnerait pas grand-chose, à moins d’une grande soirée avec les stars, celles où on appelle à notre générosité.

Je suis toujours assez admirative de cette capacité à s’indigner sur commande. D’un côté, c’est rassurant, ça veut dire que les gens ne sont pas encore assez blasés pour réagir sur certains sujets. Mais de l’autre, j’ai de plus en plus la sensation de moutons qui vont là où les caméras tournent. La Chine a eu les JO vers 2000 ou 2001, ça n’a pas choqué les foules. De même, c’est pas vraiment nouveau les violations des droits de l’homme. Sans doute que le fait que la Chine fasse partie du G20 et qu’on signe des accords commerciaux avec eux a calmé les envies de dénoncer ce genre de choses, on préférait parler des progrès de la Chine et de son développement économique. Peu importe, à la limite. Mais ce qui me plaît moins, ce sont ces mobilisations qui ne sont que ponctuelles et superficielles. Par exemple, le SIDA : à une époque, on avait droit à de nombreuses campagnes sur le sujet, de la prévention en veux-tu, en voilà. Puis les campagnes se sont un peu espacées, les gens ont compris que la trithérapie était un vaccin qui guérit du SIDA et du coup, ça n’a pas raté : recrudescence du nombre de contaminés et des maladies vénériennes en général.

Alors que faire ? On peut accuser les médias de tous les maux mais arrive aussi un moment où les médias ne peuvent pas être responsables de nous, de nos opinions, de nos comportements. Quand les campagnes sont trop récurrentes, on se plaint du battage. C’est bon, on le sait, arrêtez de nous materner. Mais dès que la prévention se relâche, les gens aussi. Le sida, c’est pour les autres, on va se passer de capotes. Et la chaude-pisse, hein ? On n’en meurt pas mais c’est pas très agréable, à ce que j’ai cru comprendre. Peut-être
qu’il faudrait éduquer les gens à voir au-delà de leur écran de télé et à faire fonctionner leur neurone plutôt qu’on leur donne les préconisations d’une vie saine.

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 réflexions sur “Livré avec indignation

  1. Question à Lucas (dézolé de squatter les coms pour ça mes il faudrait un mail des rédacteurs ce serait pratique).
    Je passe Esc Reims à l’oral début juin. J’ai jamais passé d’oral d’école de commerce de ma vie. Est-ce que t’aurais des conseils ?

  2. Moi ton article m’intéresse parce que j’ai eu une prise de bec avec la copine de mon père y’a pas longtemps un peu sur le sujet.

    Elle m’envoie un mail pour me dire qu’elle m’a acheté le tee-shirt avec les menottes-anneaux de RSF…ah…moi ça m’emmerde parce que je sais que je le mettrai pas et j’aime pas trop l’argent dépensé inutilement (encore plus si des gens le dépensent pour moi ça me gène). Si elle avait fait un don ou acheter le livre de photos qu’ils sortent tous les ans ça m’aurait arrangé car j’aime la photo mais là…

    Bref…donc suite à cela on a eu un petit échange où je lui disais que je trouvais que tout cela était hypocrite à mon sens car d’autres peuples souffrent et depuis plus longtemps et n’ont pas le droit à cette attention voir même pas réellement le droit à la reconnaissance de leur souffrance (je n’en dirai pas plus ici je veux pas faire partir les comms en sucette).

    En gros je lui disais que je n’étais pas forcément insensible à la cause tibétaine (bien que comme le souligne ton article, il me faudrait plus d’infos même si certaines choses sont évidemment intolérables) mais que moi j’ai une cause qui me tient aux tripes depuis plus de 10 ans maintenant, j’allais pas d’un seul coup me découvrir bouddhiste (en tant qu’athée ça me ferait mal au c**) et militante pour le Tibet juste pour faire comme tout le monde…

    Sinon pour les causes qui disparaissent vite dès qu’elles sont démédiatisées comme tu dis, j’ajouterai aussi un autre élément : avant on ne savait pas forcément ce qui se passait ailleurs, c’était loin…maintenant les états se sont enrichis, il y a des médias partout, on sait ce qu’il se passe, on sait qu’on peut faire quelque chose…

    Cependant les catastrophes s’enchainent à un tel rythme et nous en sommes tellement informés que forcément il est compliqué de faire un suivi si je puis me permettre cette terminologie…
    Maintenant que les gens soient choqués sur le coup je trouve ça plutôt sain…parce que à force tu as tendance à être immunisée.

    Je parlais avec une copine une fois des attentats en Irak, elle me disait qu’il y en avait tellement que ça ne lui faisait plus rien, elle ne faisait plus attention et franchement j’ai du mal à la blâmer, moi qui suis une droguée de l’info, je peux même pas dire où a eu lieu le dernier…Falloujah je crois mais j’en jurerai pas…

    Voilà je pense que j’ai fait un pavé désolé…

  3. Il me semble me souvenir que les médias s’étaient tout de même sérieusement penchés sur le problème des droits de l’homme dans le pays lors de l’attribution des JO à la Chine. Mais les optimistes se disaient que justement, le fait d’obtenir les jeux allait forcer la Chine à faire des efforts dans le domaine. Je crois que si le sujet revient si fort sur le devant de la scène, c’est que les exactions commises contre les Tibétains ont lieu à quelques semaines de l’ouverture seulement.

  4. Est-ce que la Chine n’est elle pas un peu mise au pied du mur par un Occident craintif de voir ce nouveau géant émerger face à lui ? Le problème tibétain est-il plus grave que celui du Darfour (dont on entend pas tellement parler, finalement) ?

  5. j’aurais tendance à penser comme Bobby, l’olympisme à bon dos, on sait très bien qu’aujourd’hui les considérations commerciales, « développons un marché pour nos sponsors » prennent le pas sur les situations politiques. Peu importe le nombre de bloggers, journalistes, opposants emprisonnés, tant qu’on ouvre un Macdo au coin de chaque rue ou qu’on construit un Walmart (bon j’ai pris que des exemples américains mais, j’aurai pu dire Carrefour). Bref RSF a bien compris l’impact que les Jeux vont avoir et, c’est de bonne guerre, ils mettent le paquet.

  6. C’est marrant que tu cites le Darfour, qui est une vraie tragédie, et une zone où on tue plus qu’au Tibet, c’est vrai, Bobby, car les premiers appels de boycott des jeux Olympiques de Pékin, c’était pour cette cause… On en avait entre autres parlé aux présidentielles…
    Quel esu le rapport avec la Chine ?
    Eh bien, alors qu’on pressait l’ONU de faire quelque chose, la Chine membre du Conseil de Sécurité de l’ONU, et en grande collaboration commerciale avec le Soudan, s’était opposé à toute intervention, au nom de questions de souveraineté nationale…
    Et, c’est vrai que je ne suis pas sûr que la diplomatie à la chinoise : business is business, chaque pays est libre de gérer comme il l’entend ses problèmes intérieurs, c’est mal de faire de l’ingérence soit meilleure que la diplomatie à interventionniste à l’américaine (A noter que la politique extérieure des USA a constamment oscillé entre isolationnisme et interventionnisme)
    Sinon, tout à fait d’accord sur le fond de l’article : l’indignation à la (télé)commande…
    Je trouve que cela serait une bonne idée qu’il y ait une émission de télé hebdomadaire, qui fasse un bilan d’une heure de ce qui faisait les gros titres la même semaine un an plus tôt… On se rendrait bien compte de la façon dont un sujet chasse l’autre… Et, aussi que nos journaux télévisés font trop de place aux faits divers, sans doute…

  7. Les gens font ce qu’ils peuvent pour s’informer. Le probleme est de trouver un media permettant d’avoir acces a une information objective, et surtout une information exhaustive. C’est purement impossible. Impossible d’etre partout a chaque seconde. Les medias choisissent donc l’information diffusee.
    Qu’est-ce qui prouve que tel ou tel media ou journal est plus objectif qu’un autre en moyenne ? Impossible pour nous, les receveurs de l’info, d’aller verifier a la source que l’information n’a pas ete travestie.
    Pour moi c’est marrant d’essayer de rester un minimum informee sur ce qui se passe dans mon pays (j’habite en Australie). Je lis lemonde.fr, regarde parfois la retransmission du journal de 20h france 2 (pathetique soi dit en passant) et les guignols. A chacun son mix pour connaitre l’actualite.
    Mais sans les medias, comment savoir ce qui se passe a l’autre bout du monde ? En Chine ou ailleurs ?
    Vous y allez au Zimbabwe vous, pour constater que les locaux qui n’ont pas revote pour Mugabe se font tabasses ? C’est pourtant scandaleux, et on n’en parle pas chez Pujadas…

  8. Nina : j’entends bien que soutenir RSf et la cause tibétaine c’est pas la même, c’est juste que là j’illustrais avec une expérience perso et donc forcément assez précise…mais c’est vrai que je te rejoins quand tu dis que c’est de bonne guerre pour eux, c’est même leur job, s’ils avaient fait ça y’a 2 ans forcément ça aurait eu moins d’impact…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *