Le Français à l’étranger est-il un gros con?

Par Jane

Quand je manque d’inspiration (c’est à dire « quand je n’ai pas écrit depuis 6 mois et que ça commence à faire tâche un peu quand même ») je vais me promener sur d’autres blogs, et je tente de pomper honteusement un sujet. Comme je viens de l’avouer, mon IP va être bannie de la moitié de la blogosphère, mais on s’en fout, je tiens mon sujet, le ciel peut me tomber sur l’écran, ce n’est pas grave.

J’ai d’abord penser au tuning, vous faire un bel article illustré sur la manière de coller des néons sous une Twingo. Et je me suis dit que finalement, non. Trop masculin.

Puis je me suis dit que j’allais vous expliquer comment faire un masque pour le visage à l’aide de ce qui traîne dans votre frigo, mais finalement non. Trop féminin.

Alors je me suis dit que j’allais aborder un sujet mixte, les vacances. Avec ça, tout le monde va se sentir concerné. Sauf ceux qui n’en ont pas, je sais…

PinkLady a parlé del’ado étranger en vacances, ce charmant troll urbain qui se croit tout permis, et surtout te traiter de tous les noms en pensant que tu ne comprends pas. J’aime quand c’est en anglais et que je me fais traiter de femme enceinte (par exemple et totalement au hasard hein, pas du tout parce que je suis rancunière) Sans déconner, le Français n’est pas connu pour briller dans les langues étrangère, mais quand même, les Anglais pensent vraiment qu’on ne les comprend pas??

Je vais de mon côté vous parler du Français en vacances, parce que finalement, on n’est pas mieux que les autres. C’est navrant mais c’est ainsi.

Le Français en vacances se dit qu’il est plus intelligent que les autres (ces étrangers) et qu’il se doit de le faire remarquer à son entourage, dans sa langue maternelle. Comme les étrangers sont forcément de gros nazes, il s’en fout, ils ne comprennent pas. Sauf quand… dans la masse étrangère ambiante, se trouve, au hasard, une Française égarée. Qui habite en zone étrangère, vit avec des
étrangers, et parle étranger tous les jours. Ca, c’est pas d’bol pour nos Français. Mais ça donne des observations très intéressantes.

– Le Français est discret

Dans le bus, le métro où dans la rue, tu le repères très vite, c’est celui qui parle le plus fort. Il s’en fout, personne ne le comprend. Et ça permet de le localiser plus rapidement. Surtout après une longue période en zone étrangère, le radar à France est bien enclenché.

– Le Français est classe

« Ptain, t’as vu la jupe? Non mais comment on peut sortir habillée comme ça? Et mate moi les chaussures, je rêve! » La France, c’est la mode, donc ailleurs, on peut tout critiquer, c’est normal, être français donne immédiatement un statut de fashion analyzer et puis c’est tout.

– Le Français n’a peur de rien

Vu que personne ne comprend, de toute façon, il peut se lâcher. Jusqu’au jour où il tombera sur quelqu’un qui le comprendra. Il reviendra alors de vacances en expliquant que quand même, ces étrangers, ils sont parfois d’un vulgaire…

J’ai ainsi le souvenir impérissable d’une virée shopping de Noël qui a tourné au cauchemar. Parce que deux greluches françaises semblaient faire le même parcours que moi, à 2 minutes d’intervalle. Et que dans chaque magasin, alors que je m’énervais de plus en plus en ne trouvant rien (la marmelade, c’est un peu trop cliché comme cadeau pour toute la famille) je me farcissais leurs commentaires sur… absolument tout. Sauf moi. Parce que le Français à l’étranger semble néanmoins parfois reconnaître les siens, on appelle ça l’instinct de survie. Et cette autre fois, à l’autre bout de la planète, où je découvrais atterrée qu’un vol de dindes francophones avait élu domicile à la table voisine en terrasse. Et parlait tellement fort qu’elles n’ont à aucun moment percuté que
la table à côté était également francophone, notre conversation ne couvrant pas la leur.

Finalement, vous savez quoi? A l’étranger, nous sommes tous des plaies

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 réflexions au sujet de « Le Français à l’étranger est-il un gros con? »

  1. l'autre dit :

    des préjugés
    encore et encore des préjugés
    ne voir que le movais coté des français,pour te sentir supérieur,
    prendre ton cas pour une généralité est bien ta spécialité,
    petite parigo Arrogante sans aucun avenir….
    beaucoup de français sont discret à l’étranger et se plient aux
    coutumes locales…foure toi bien tes préjugés dans ton q…
    encore une preuve:j’aime pas le foot…ça n’est autre qu’une preuve de + que tu te base uniquement sur des préjugés boostés
    par ton égo démesuré créé par le manque d’amour qui te hante,
    n’oublis jamais:la mort est ta meilleur ami 🙂
    vas te pendre sans plus attendre 🙂
    little slug….

  2. Jane, c’est la double combo classique : a) je suis en vacances donc light sur les conventions sociales de rigueur et b) en plus, je m’en fous, je connais personne et personne ne me comprend, hihi, ahah. Conclusion : en vacances à l’étranger, je deviens un gros malotru, même pas honte. Faudra juste qu’on rappelle que le français, ça peut s’apprendre à l’étranger, si, si.

    Nina : paroxysme, intrinsèque, médiocrité… NOn mais viens pas t’étonner qu’il te comprenne pas ce monsieur. T’as vraiment du troll de compétition. Mais je te le laisse, heiiiiiiiiiiiin !

  3. Interessant article, car il est vrai que le francais est parfois mal percu par les etrangers, surtout quand il debarque plantant son drapeau et ses critiques a chaque coin de rue (ou de restaurant). Je vis aux US depuis quelques temps deja et j’ai croisé pas mal d’americains qui pensaient que j’etais comme « les frenchies », malpolis et detestant l’amerique. Tous les jours, c’est un petit defi auquel je me lance d’en faire changer 1 d’avis…et ca marche !! …ou pas !! on est tous humains, mais les « francais plus que les autres » ^^ hehe

  4. Quand j’étais un ado en vacances à l’étranger (comment que je colle au sujet moi) j’étais comme ça. J’avoue.
    Mais les frenchies était so sexy, qu’on pouvait se le permettre.

  5. Jane dit :

    Juste pour dire (avant de lire les insultes) que le « ceci est le titre », c’étaity juste pour le mail, histoire que tu localises mon titre dans le reste du tas. Mais j’aime beaucoup très chère Nina quand tu blondis au soleil!

  6. Hum…heu… lalala… (je suis nulle!!)

    Sinon, les touristes sont une plaie où qu’ils soient parce qu’ils sont en vacances, qu’ils connaissent personne alors les autochtones, ils s’en foutent…

  7. Jane dit :

    Bon, le troll, je le prends pour moi, vu que c’est sur mon article (et là, je sens presque de la flatterie, moi aussi j’ai un troll)

    Alors monsieur, t’es gentil, t’apprends à lire. Les Français à l’étranger, j’en ai fait partie, et j’en referai partie d’ici peu. Et je suis sûre que moi aussi j’ai été la cible de plaisanteries. mais ceci est un blog, un article qui ne se prend pas au sérieux, on n’a pas dit que devait faire de l’étude sociologique étayée (crois moi qu’il y aurait moins de lecteurs si c’était le cas)

    Parisienne arrogante? J’ai juste envie de dire mwarf, mais c’est bien essayé quand même.

    Pour le foot, vois pas le rapport, j’en parle pas…

    Alors pour les préjugés boostés par bla bla bla, juste envie de dire que cette situation je l’ai vécue (et que t’étais pas là) donc voilà, hein, merci.

    Pour la conclusion pathétique, c’est même pas étonnant, généralement les gens qui n’acceptent pas un autre système de pensée que le leur suggèrent à l’auteur de mettre fin à ses jours. Et après c’est moi qui me sens supérieur… ben passes plus!

    Pour les autres (parce qu’il n’y a quand même pas que le troll dans la vie, ne lui donnons pas plus d’importantce qu’il n’en mérite) dans certains pays, ils aiment bien les Frenchies. Si si. Même qu’ils trouvent l’accent cute et qu’ils posent plein de questions (et te disent où ils sont allés en Europe) Et de toute façon, la réputation de romantisme (hum hum) de la France nous précède, que du bon!

  8. En fait, le troll, c’est celui qui m’a reproché de faire un amagalm (sans e et même que quand tu lui fais remarquer, il refait la faute exprès) entre les boulognes boys et les supporters du PSG. En même temps, faut le faire exprès pour être encore fan du PSG aujourd’hui. C’est ce qu’on appelle du masochisme! 😉

    Sinon, j’espère que tu seras sur MSN ce soir, j’ai besoin de toi pour une réunion au sommet rapport à des trucs et des bidules, je t’expliquerai.

  9. Cool ici aussi vous avez vos petits trolls …

    Faut bien s’en occuper 😀

    Bon sinon pour les gens à l’étranger « tout le monde fait la même chose 😀 »

  10. Je suis fan du troll 🙂 Il est trop mignon 😀 On pourrait en faire un élevage non ? On les accouplerait entre eux, on leur ferait faire caca, on les laverait… Je veux un troll moi aussi :'(

  11. ah oui, je suis en australie, et les français sont connus pour parler fort, rigoler comme des gros baufs, et parler anglais comme des bites… Bwarf, j’peux pas nier.
    Mais notre accent est super cute, paris c’est romantique, reblablabla.
    Donc voilà, ya du bon et du mauvais chez tout le monde, et on n’est pas spécialement meilleurs que d’autres!
    Et puis bon, tout le monde se base sur des clichés… Perso ici, on m’a demandé environ 5000 fois si j’avais mangé des escargots et des cuisses de grenouille (genre j’en mange à chaque repas, même au petit dèj…).
    Et puis MERDE faut détendre son string là.
    Enfin bon, comme on dit, tu peux faire croire que t’es con lorsque t’es intelligent, l’inverse ne marche pas… Le troll est un exemple de plus.
    Et bobby, j’étais morte de rire en lisant ton com… Moi aussi j’en veux un!!!

  12. noel dit :

    putain…mais les québequois qui croyez qu’il y a encore un roir en france : restez dans votre bouse à écouter céline dion et garou et allez crever!!!! bande de nazes : vous nous aimez pas : on vous aime pas non plus!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *