Adolescence, âge ingrat

Vous lisez mon article et, intelligents comme vous l’êtes, vous vous dites : « ah, enfiiiiiiin l’article sur ses ados qu’elle nous promet depuis X temps ». Et ben non ! En fait, ce ne sont pas de mes ados (putain, j’ai la fibre maternelle qui pousse quand je dis ça) mais des ados MTV. C’est-à-dire que je vais vous parler de Next et Dismissed, deux émissions de téléréalité de la chaîne musicale américaine.


machine.jpg

En général, les émissions de télé réalité américaines me rassurent. Pourquoi ? Parce que j’ai l’impression qu’il y a toujours plus con ailleurs. Ce qui est totalement hypocrite puisque quand leurs shows de télé réalité arrivent en France, on se rend compte qu’on n’est pas mieux du tout mais laissez moi rêver que les Français sont des gens plus intelligents que l’Américain d’en bas. Donc quel est le but commun de Next ou Dismissed ? Des ados qui se rencontrent et à la fin, on obtient un couple ou pas. Dans Dismissed, un ado a rendez-vous avec deux prétendants, choisi selon ses préférences sexuelles. Oui parce qu’à MTV, ils sont super open, ils montrent aussi des ados homos mais bon, les garçons sont tellement folles qu’on a l’impression que c’est une blague et les filles tellement bonnasses qu’on a l’impression de regarder un film porno, la scène de cul en moins. Donc dismissed, l’ado a deux prétendants, ils passent la journée à trois, chacun des deux candidats a droit à un « temps mort » qu’il donne à l’autre pour rester 20 mn en tête à tête avec celui que l’on doit séduire. A la fin des deux temps morts, le candidat doit choisir lequel il veut garder. En général, le suspense est assez limité : celui qui a accepté de mélanger sa langue est pris, l’autre dégage. Sauf qu’en fait, le seul truc marrant dans Dissmissed, c’est quand les 3 sont ensemble et que les deux prétendants s’envoient des vannes pour discréditer l’autre.

 

Ensuite, Next. Dans un bus, 5 prétendant(e)s rencontrent à tour de rôle un ado qui les vire s’il n’est pas séduit d’un merveilleux « Next ! ». Chaque minute passée avec le ou la convoité(e) rapporte un dollar. Donc les très moches qui se font jeter dès la descente du bus gagnent quand même un dollar. Ce qui est merveilleux, ce sont les petites descriptions des candidats genre « Ashanti, 20 ans, pète quand elle nage à la piscine, est amoureuse de Justin Timberlake et a vomi sur une montagne russe ». Que des trucs essentiels, quoi. Il faut savoir que cette émission est une vraie collection de pétasse pure style genre « je crois que les fringues Jennifer, c’est le top de la classe » et elles se tapent toujours le cul quand elles sortent du bus genre « mon cul, c’est pas du poulet ! ». Quand aux mecs, on dirait que le terme de blaireau ont été inventés pour eux. Bref, Next, c’est du lourd, du décérébré, de la connerie en barre. Et de la pure,
pas de la coupée. Genre Elysha « Elysha, ça commence par un E et je serai pas jetée car y a pas de E dans Next… Heu… ». Alors dans le bus, ça parle. Les mecs se chambrent, les filles fayotent. Genre « oh mais on est toutes trop canon ». Sauf celle qui sort du bus, elle est pas partie que ça commence « tu crois qu’elle a une chance ? » « ouais, s’il aime les gros culs ». Quand un éliminé revient les mecs font des gros « ooooooooohohohoh ! » et les filles des « hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii » et le perdant explique ce qu’il s’est passé en cassant celui ou celle qu’ils devaient séduire « elle est moche et elle a un gros cul » ou « il est moche et il pue ». Une fois que le séduit choisit un des candidats, il lui propose la tune ou un deuxième rendez-vous. Et quand le séduit est très très con, c’est jubilatoire que l’autre se casse avec le cash.

 

Après dans Next, celui qu’il faut séduire prépare des activités. Des trucs de débile genre « goûter d’anniversaire pour mes 5 ans ». C’est selon les délires de chacun. Par exemple, une nana cherchait le prince charmant, elle s’est déguisée en princesse et les mecs devaient lui trouver des chaussures, tout ça… Mais le pire, c’est que ça rend méchant. Genre au tout début, celui ou celle qui doit être séduit(e) explique ce qui est rhédibitoire pour lui genre « si la nana doit mettre des avertisseurs comme les camions quand elle recule, ce sera next direct » (y en a un qui a vraiment dit ça) et là, on voit les 5 candidates et, évidemment, y en a une qui dépasse les 70 kg facile (ce qui ne l’empêche pas d’avoir réussi à glisser ses fesses dans une mini jupe en 38, fascinant) donc on attend que les nanas avant elles soit dégagé pour qu’elle passe et qu’elle se prenne un violent « next ! ». Oui, je suis méchante. Quoi que des fois, on se plante. Dans
une session lesbienne, y a une candidate fantastique qui s’appelait Machine. Oui, c’était son nom. Un diadème dans les cheveux, un espèce de cape en renard bizarre de la même couleur que ses cheveux et une robe rouge mais surtout des poils sous les aisselles et sur les jambes (le reste on a pas vu) des santiags aux pieds. Je m’attendais à un Next direct mais finalement, elle est restée deux heures avec la fille et a gagné 120 dollars alors que l’autre s’est pris un râteau.

 

Bref, c’est bête, c’est nul, c’est méchant. Et c’est horrible mais j’adore.

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 réflexions sur “Adolescence, âge ingrat

  1. LOL
    C’est vrai que Next/Dismissed/Room Raiders, c’est vraiment des shows débiles, mais en effet, y a toujours pire. Moi, ce qui m’impressione, c’est les surgery shows comme The Swan ou Extrem Makeover (sur Teva) ou tu prends une fille moche et grosse et tu lui fais faire des tas de trucs de chir, et au final, elle est moins moche. Moi, ce que j’aimerai, c’est le show AFTER, genre 6 mois apres, montrer qu’elle se fight avec son mari, montrer qu’elle se surkiffe et qu’elle n’a qu’une envie , c’est de se barrer pour faire sa mini star. Montrer le côté vicieux et pervers,et montrer tout le mal que ça fait derrière.

    Perso, moi je regarde plus The Hills ou My Sweet Sixteen qui raconte la vie trop dure des petites filles riches, parce que la bétise humaine, c’est peut etre plus supportable en Chanel. – euh, c’est tres con ce que je viens de dire, mais vu que c’est drole, on garde!!!

  2. moi ce que j’adore dans next c’est les commentaires quand ils présentent les challengers. Ils trouvent des phrases trop ridicules. La dernière fois avec des copines on a esssayé de trouver des phrases dans le même style ben pas facile.

  3. Next!
    Arf toi aussi tu es tombée dans la lie de la lie! Mon dieu ou va ce monde !
    arf en vrai j’essaie d’engueuler mon copain a chaque fois que lui ou son colloc regarde ce truc , g l’impression de voir deux zombies et de sortir avec un debile mental….

  4. eeeh oui c’est ça la télé réalité. c’est parfaitement stupide et dénué d’intérêt (genre le loft), ça véhicule les clichés les plus bas et les plus abjects, c’est gratuitement méchant (genre next), c’est vraisemblablement truqué (genre le jerry springer show), c’est de la poudre aux yeux (genre starc’) mais bon…

    …on ne peut pas nier que les émotions brutes et primaires, le voyeurisme, les paillettes et le silicone ben c’est ce qu’on aime. bref NOUS AIMONS LA TELE REALITE!

    bien sûr ça commence par « je regarde mais c’est du second degré, c’est pour me foutre d’eux, qu’est-ce que c’est con! » et puis l’accoutumance et l’addiction arrive et un jour on se surprend à presser le pas dans la rue pour être rentré à temps pour le début de l’émission 🙂

    demain j’arrète, d’ailleurs la télé réalité j’arrète quand je veux :S

  5. Moi je me rappelle avoir vu quelques emission de next, notament une dans laquelle la fille à séduire obligeait ses prétendants à attraper des porcelets dans un enclos tout boueux, et celle ou une lesbienne demandait à ses prétendantes de s’enroulait dans de la cellophane…bref, de grands moments!
    Dans le même genre aux Etats Unis j’avais vu une emission qui consistait à rendre « super cool » le ou la gros(se) naze du bahut.
    Ce qui est bien avec ces émissions, c’est qu’elles te réconfortent quand tu doutes de ton physique ou de ton intelligence…

  6. Tu as oublié de préciser que dans Next les rencontres homos (ouverture ouverture) finissent toujours par un mélange de langue à l’intérieur du bus. Je me souviens même d’un baiser à 3… pas tout compris le principe.
    Sans parler de la pétasse qui avait organisé comme épreuve un splendide combat de torero habillé en clown… avec un vrai taureau.

  7. Quelle merde cette émission et quelle perte de temps. Dans le meme genre Pekin-express aussi, c’est une honte ce truc, prendre les gens du sud pour un parc d’attraction…

  8. Le meilleur Next, c’est quand la nana a passé la journée dans le bus, le mec est prêt à lui proposer le 2eme rencard… et elle se pisse dessus. Du collector celui-là!

    Moi j’suis fan, c’est débile, c’est méchant, c’est neuneu, mais le greluche test m’a dit qu’aux US j’aurais été pompom girl, donc je ne peux qu’adorer! (grosse déformation quand même, quand je suis allée voir « Next » (avec Nicholas Cage) au ciné, j’ai eu un moment de flottement: « tiens, ils en ont fait un film? »)

  9. j’en était resté à « Date the Mom » ou un truc comme ça, ou les mères rencontraient le ou la candidate qui choisissait d’apres ce que la reum disait, y avait aussi une version gay. Bon y avait jamais de mauvaise surprise non plus, c’était toutes des bombasses.

  10. Rien à voir mais c’est la première fois que j’écoute ton podcast (oui plus pratique de lire quand on est au taf) mais franchement tu as carrément une voix de radio !!! Tu sais très très bien parler, à quand Nina animatrice radio sur Le Mouv ? 🙂

  11. pour rebondir sur nina animatrice radio, moi je l’imagine plutôt dans les émissions pour ados des années 90, genre « le doc » sur fun radio…répondre à des interrogations métaphysiques des jeunes de 14 ans avant de lancer le dernier unplugged de nirvana qui déchire tout! 😀 😀 😀 (ça c’est vraiment un truc de vingtenaire)

  12. Moi je suis très amatrice de la télé réalité américaine parce qu’ils vont vraiment loin, c’est du grand show…Limite monde parallèle.
    Et Next c’est surréaliste la majorité du temps.

    Dans un autre registre j’adorais The real World qui avait vraiment de beau moment, sans ridicule cette fois, dans la colocation. C’était filmé sur six mois, pas en continu, mis en scène…C’était vraiment plus proche du reportage.

  13. Je suis pas trop fan de ce genre de trucs. Même les trucs softs, du genre Le Bachelor » je supporte pas, mais alors là, on atteind le climax de la connerie humaine. C’est à desespérer !!

  14. Ah oui ! Next, je regarde souvent les week-ends sur Europe 2.C’est ckclair qu’on se dit : « pauvre monde ! » en regardant cela : en général, les castings sont spéciaux : niveau phyique, ils ont des atouts, mais niveau intellectuel, c’est très middle class américaine, avec plus de la moitié des filles qui vont dire que leur activité préférée, c’est s’éclater en boîte de nuit. Quand les rapports humains rentrent dans le champ de la consommation et du zapping, ça devient inquiétant.
    Cela dit, notre attention est quand même captée par une curiosité, entretenue par le rythme rapide de l’émission, la différenciation des candidats toujours possible, et puis finalement cette lancinante question : « qu’est-ce qui fait qu’une personne plaît à une autre personne ? »

    Au fait, Machine elle a gagné ? Je ne donnais pas cher de ses chances aussi, mais elle n’a pas fait de faute dans sa conversation, contrairement aux autres filles, et la fille à séduire, voulant se la jouer intelectuelle (et politique), ne se sentait pas de la virer sur une simple question physique. Mais ma télé a coupé avant le dénouement ?
    Elle a gagné ou pas, Machine ?

  15. Ok Merci. C’est bien ce que j’avais compris de tona rticle, mais je demandais confirmation, 110 minutes c’est un bon temps pour Next. Bref, comme tu le dis, c’était la suprise. Justement, le non prévisible : le succés et l’ingratitude de Machine (que certains prévisionnistes auraient vu renvoyer amère au bout de 1 minute)

    Sinon, c’est vrai qu’en général (disons une fois sur deux), on peut faire des prévisions sans trop se tromper, tellement les motifs de choix sont superficiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *