La télé nous prend-elle pour des cons ?

Il y a des jours où je suis émerveillée par la télé française, en particulier les émissions genre télé réalité mais pas comme la Star Ac (déjà que…) mais ces espèces d’émissions documentaires avec de vrais gens dedans comme « on a échangé nos mamans » ou je ne sais plus quoi d’autre. Facile à faire, pas cher, tout bénef’ pour la chaîne.

 
L’autre soir, je regarde distraitement la fameuse « on a échangé nos mamans », une émission qui me fascine, ou presque. Ce n’est pas l’émission en elle-même, c’est le
concept. Comment on peut décemment accepter de se prêter au jeu ? Comment peut-on accepter de faire subir à ces gamins (souvent petits) ce traumatisme ? Je me souviens d’une femme qui pleurait toutes les larmes de son corps car elle abandonnait son bébé. Oui, il faut savoir que dans cette émission, on aime les femmes qui pleurent. Mais là, désolée, je vais pas être triste pour elle, je n’ai jamais entendu dire que les gens participaient de force à cette émission. Donc je me demande ce qui pousse les gens à faire ce genre de truc, d’autant qu’on sait très bien que les deux familles seront montrées du doigts : parents trop laxistes contre parents trop autoritaires, toujours ! Il y a plus ou moins les gentils et les méchants. A la limite, je veux bien croire que ces familles veulent montrer leur façon de vivre et devenir un modèle du genre mais je crois surtout que c’est la seule volonté de passer à la télé. Vous noterez que j’ai pas d’enfants mais je crois que je ne voudrais absolument pas les foutre devant une caméra. Non mais ils doivent être un peu traumatisés, quand même…

Ceci étant, je me demande dans quelle mesure tout ça n’est pas complètement bidon. Dans l’émission que j’ai vue, deux familles sur les quatre (sur deux épisodes) n’avaient pas la télévision. Et là, je tique : mais comment ils peuvent participer à une émission de télévision qu’ils ne regardent pas ? En connaissent-ils même l’existence ? Y avait par exemple un couple avec dix enfants très vieille France (mais alors vieille, même Jeanne Calmant n’a pas connu) : mais comment ces gens ont-ils pu avoir vent d’une telle émission ? Arrêtez de vous foutre de nous, là, c’est trop gros. Et puis, le schéma est toujours le même : les nouvelle mamans ne s’entendent pas avec le conjoint de leur remplaçante, elles passent leur temps à dire : « je ne comprends pas comment ils peuvent vivre comme ça ! » mais elles adorent les enfants qui, en général, le leur rend bien. Enfin, les petits, les ados, ils sont plus cons. En général, les enfants des « méchants » adhèrent aux principes de vie de la gentille maman mais l’inverse n’est pas vrai. Et puis les mamans, elles pleurent, elles pleurent, tout le temps. Et qu’est-ce qu’on aime les montrer ses larmes de crocodile, on les passe même au ralenti, au cas où le spectateur n’aurait pas compris. Déjà, là, oui, la télé nous prend pour des cons. Sur cette émission, j’avais vu un arrêt sur image avec un participant qui expliquait que le montage ne montrait que les conflits, les engueulades, les personnes sont caricaturées au possible. Exemple : la scène importante de l’émission, c’est quand les mamans arrivent dans la maison vide et découvrent leur nouvel univers. Mais comment on peut laisser une inconnue pénétrer notre univers comme ça ? Ça me dépasse. Et même, pour la bonne femme qui se retrouve dans une maison inconnue toute seule, c’est d’un glauque… Donc l’équipe tourne et pousse la maman à commenter la décoration et le « manuel de vie », un petit texte présentant la vie quotidienne de la famille, soigneusement rédigée par l’équipe qui souligne bien les différences de vie. Genre la maman athée lit le manuel de vie : « nous faisons la prière tous les soirs avant le repas, c’est impératif. » Et là, forcément : « Non mais c’est quoi cette famille ? ». Et si la nouvelle maman peut dire que l’autre famille a une déco de merde, c’est génial, c’est vendeur, c’est top. Tout ça est trop gros pour être vrai.

Autre émission qui m’a interpellée, un truc tout nouveau appelée « les bonnes manières ». Alors, là, c’est le défilé des clichés ! En gros, on prend des nanas totalement vulgaires pour en faire des demoiselles de la haute société. Les trois quarts sont blondes décolorées, elles se maquillent à la truelle et disent « putain, ta race comme je le kiffe trop » toutes les trois minutes. Evidemment, elles sont coiffeuses, vendeuses ou secrétaires et mâchent du chewing gum, ce qui donne : « Oh putain, gniak gniak, comme elle me prend trop la tête, gniak gniak. Ça me saoule, gniak, gniak, putain ta mère ! ». Et puis ces pauvres filles sont moches. C’est pas charitable de dire ça, je sais, mais c’est vraiment le prototype de nanas que je trouve pitoyable, qui croient qu’un haut pailleté moule-bourrelet et des bottes rend sexy. Aucune classe, aucun charme. Mais que de rimmel ! Je suis sûre qu’elles perdent trois kilos au démaquillage. Et puis alors les deux coiffeuses ont une coupe de cheveux, aïe ! Moi, ma coiffeuse, elle est classe, j’adore sa façon de s’habiller (dans le style cop copine) elle a une coupe parfaite… orange mais ça lui va bien. Là, nos deux coiffeuses ont des cheveux épouvantables, fourchus, coupés à la tronçonneuses avec des racines très visibles. Je veux pas dire mais si une fille m’accueille comme ça dans un salon, je pars en courant. Enfin, quand je vois ça, je me dis que je suis contente de pas être coiffeuse, je pense que je l’aurais mal pris…

Et alors on y va dans les clichés : la fille de Marseille qui rêve de se marier et de faire des enfants, la lesbienne de Montauban, la nana du 9-3, la merdeuse parisienne qui allume tout ce qui bouge, même la plante verte, la beurette de Barbès qui fout la merde. Oui parce que la sauvageonne est forcément colorée, c’est M6… Et là, je me dis : non mais ils se foutent de nous ! Prenons le cas de Céline, la tellement garçon manquée qu’on dirait vraiment un mec, elle n’a même pas de seins. Ceci étant, dommage que ce soit pas un mec, il aurait été bien mignon. Cette demoiselle est l’une des plus sympathiques du lot, essentiellement parce qu’elle ne parle pas, ce qui lui évite de dire « putain sa race » tous les deux mots. Ceci étant, qu’est-ce qu’elle fout là ? La gagnante de l’émission doit participer à un super bal genre le bal des débutantes… Notre amie masculine n’a jamais mis une robe de sa vie, j’ai du mal à croire qu’une telle personne ait envie de participer à cette émission. Des 8 candidates, y en a qu’une qui me paraît vraiment jolie et peu vulgaire, mais elle ne parle pas beaucoup non plus.

Côté « aristocratie », que dire ? Les profs ont tous un balai dans le cul et puent la naphtaline. Y a une dame qui les invite à un cocktail dans un château voisin, c’est vraiment la vieille aristo cliché, qui ouvre la bouche en rond quand elle est choquée, qui ne cesse de reprendre les candidates gentiment. Alors, il faudra qu’on m’explique, au passage, pourquoi il ne faut pas dire « bonne journée » avant de couper court à une conversation téléphonique. Moi, quand on me le dit pas, je trouve ça impoli. Mais le mieux, ce sont les aristos invités au cocktail de la vieille, des hommes libidineux qui sont « princes de Russie » comme moi, je suis duchesse de Pologne et qui ne sont là que pour se sauter les candidates. D’ailleurs, celles-ci se feront traiter de « filles faciles » par les profs car elles ont fait la bise à nos princes libidineux. Pourtant, aucune coucherie n’a été signalée dans le jardin de la vieille.

Toutes ces émissions me font l’effet d’un « trop ». Trop gros, trop caricatural, c’est pas possible. Bien sûr, une vendeuse de fringues vulgaire à Barbès, ça existe. Evidemment, une famille très vieille France, ça existe aussi. Mais tous ces clichés collés les uns sur les autres dans une même émission, ça me fait douter. Alors je scrute, je cherche la faille. Le travail de montage est nickel, le tout porté par la BO de Requiem for a dream (non mais quel gâchis). Déjà, à l’époque, il avait été démontré que des acteurs participaient à « C’est mon choix ». Non, sans blague ? Je me serais pas doutée, tiens ! Idem pour l’émission de déballage sur une chaîne du câble (RTL9, je crois), des Belges qui récitent bêtement leur texte : « quoi-tu-m’as-trompé ? » « Oui-je-t’ai-trompé. » « Que-je-suis-malheureux, je-ne-pensais-pas-que-tu-me-ferais-ça » « Oui-mais-tu-as-une-petite-bite ». C’est tellement mal fait que c’est même pas drôle.

La télé nous prend-elle pour des cons ? Oui ou alors je ne suis pas en phase avec les gens qui ne ratent aucun numéro de cette émission, en tirant des leçons pour leur vie. La seule leçon que je retiens, moi, c’est que je n’exposerai jamais mes gamins comme ça. Enfin, ces émissions marchent, c’est donc que les gens y croient… A moins que ce soit moi qui suis trop parano.
Rendez-vous sur Hellocoton !

33 réflexions sur “La télé nous prend-elle pour des cons ?

  1. le truc c’est qu’avec des gens un tant soit peu normaux, on ne se moque pas, pire on s’ennuie
    le but étant de se foutre des candidats, il faut forcément aller chercher des champions vaguement caricaturaux

  2. Effectivement c’était des acteurs qui participaient à « C’est mon Choix », j’en avais rencontré une d’ailleurs c’était très amusant…

    Mais ces émissions de téléréalité ne marchent que parce qu’il y a des gens pour les regarder… et pour y participer: finalement c’est un peu le prolongement des jeux du cirque quand on voit le plaisir à la limite du sadisme que certains spectateurs tirent au visionnage de cette TV poubelle, mais au contraire des jeux antiques, personne n’oblige les participants à déballer ainsi leur vie.

    Comme le disait Anaïs Nin (auteur du Labyrinthe du Minotaure pour ceux qui connaissent), nous sommes tous atteints à des degrés divers de cette maladie de la reconnaissance qui nous pousse à vouloir sortir d’un anonymat qui nous effraie.
    Je dirais juste que certains sont plus atteints que d’autres, et que de se rendre ridicule par son jeu outrancier ou risquer de se voir critiquer par les spectateurs pour leur seule allure ne leur fait pas peur.

    C’est le miroir aux alouettes mais on n’existe souvent que par l’oeil de l’autre, et même si je suis complètement d’accord avec toi Nina, disons nous que ceux qui participent à ces émissions sont finalement plus à plaindre qu’à blâmer. 😉

    signé: Yann « En vérité, en vérité je te le dis » (Lol)

    PS: J’aime beaucoup c’que vous faîîîîtes (non sérieux j’aime beaucoup les Vingtenaires)

  3. « Comment on peut décemment accepter de se prêter au jeu ? » : le fric? Il serai interessant de connaitre la somme payé par la chaine pour leurs « talents d’acteurs ».

    « La télé nous prend-elle pour des cons ? » : oui, çà ce n’est plus à démontrer.

    Ton paragraphe « les bonnes manières » est peu « dur » je trouve.

    Pas très locace ce soir, trop mal au crane, désolé.

  4. sympas pour les « coiffeuses, vendeuses ou secrétaires ». Ca se trouve dans le tas, y’a des jeunes mamans seules avec deux gamins, qui se battent depuis des années, sans cursus et avec presque rien. Enfin bref …

  5. Attention, ne nous méprenons pas. Nina ne critique pas pour elles-mêmes les coiffeuses, vendeuses et secrétaires en général. Ce qu’elle dit, c’est que la télévision tente de nous faire croire que d’elles-mêmes, elles ont choisi volontairement de participer à une telle émission.

    Soit comme le relève Stef, c’est uniquement pour le fric (majorité des cas), soit pour le besoin de reconnaissance quelque soit l’image que donne ensuite la personne d’elle, soit ce sont des acteurs et actrices.

    Faites comme moi, ne regardez plus la télévision pour regarder la télévision. Je ne regarde que des films et des séries que j’ai choisi de voir et je m’en porte pas plus mal.

    Une petite anectode pour enfoncer le clou et montrer qu’il n’y a pas que la télé qui se fout de la gueule de monde. Une des mes connaissances m’a dit il y a six mois que pendant plusieurs années, elle participait aux émissions de libre antenne des radios jeunes. Là, c’est pareil qu’à la télévision. On vous fait croire que ce sont de vrais auditeurs qui appellent pour parler de leurs problèmes. C’est totalement faux. En fait, ce sont les animateurs qui décident des thèmes des émissions (juste là rien d’anormal) mais ce sont eux aussi qui appellent leurs auditeurs habituels qui viennent dire à la radio les trucs qu’ils souhaitent. Et ainsi, vous vous retrouvez avec la même personne qui passe tous les deux soirs racontés tout et son contraire en se faisant passer à chaque fois pour une personne différente.

    Le truc marrant, c’est que l’animateur a dit à ma connaissance de faire attention parce qu’elle utilisait toujours les mêmes expressions : « mais si je te jure, c’est la vérité » ou alors « c’est véridique » et qu’elle finirait par se faire griller.

    Qu’est ce qu’elle a eu en échange de tout cela, juste deux ou trois invites gratuites à des concerts ou des galas sponsorisés par ces radios.

    En conclusion, vive le NET !

  6. Nina, je te retourne la question. Prends-tu tous les gens qui regarde ces émissions pour des crétins?
    C’est un divertissement, point. Prend le donc pour ce que c’est. C’est drôle, pas très sérieux avec une vague morale à la fin, comme une bonne comédie. La mention « ceci est un divertissement, pas la retranscription de la réalité » doit manquer. C’est choquant parce que ce ne sont pas des acteurs payés? Oui en effet, quoique parfois c’est le cas apparement. Les cons sont les gens qui, en voyant les personnes en vrai, les prennent pour ce qu’ils ont cru voir à la télé. Il faut arriver à discerner la personne dans la vie de celle qui passe à la télé. La personne joue son propre rôle mais le montage et les situations provoquées suffisent à la tranformer en acteur (de mon point de vue).

  7. Pour les coiffeuses, un truc tout bête, mais il faut y penser avant : tu vas dans un salon, il y a 2 coiffeuses, une mal coifée, l’autre bien : comme il y a de grandes chances pour qu’elles se soient coiffées entre elles, mieux vaut se faire couper les cheveux par la plus mal coiffée…

    En résumé, ces émissions seraient truquées ? Possible, et comme tu dis, ça s’est déjà passé. Mais à mon avis, c’est pas non plus forcément très compliqué de trouver des « cassoss » et ensuite de les filmer sur une semaine pour ne retenir que les 25 minutes les plus explosives… après tout c’est la même méthode que dans « strip tease », et elle a fait ses preuves…

  8. C’est clair q’M6 nous pond de réchauffé en faisant passer pour du neuf.

    C’est marrant à regarder 5 minutes, mais une fois passer ce temps, les « ta races » et autres, c’est insupportable !
    La preuve : rien que la bande annonce de l’émission m’a suffit …

    Sinon, z’avez remaqué, c’est toujours le « même sens » qui est utilisé : on prend des pauvres gens qui n’ont rien demandé, des gens dits de la france d’en bas, et on les colle dans un milieu dans lequel ils n’ont rien à faire et dont ils ne connaissent pas les manières … (sauf pour l’échange des mamans, ou la on a les 2 sens)

    Bref, une fois, ça va. Deux fois, passe encore, mais là, je zappe.

  9. Quand j’ai vu l’emission sur les bonnes manieres, je me suis fait les memes reflexions que toi, c’est « stereotypes story ». C’est vraiment nul, les jeunes ne representent pas la jeunesse, les aristocrates vivent dans un monde qui n’existe plus et se montrent tout aussi ridicules. Heureusement qu’il y a Pekin Express sur M6, cette emission m’eclate.

  10. ben j’ai trouvé LA solution : ne pas avoir de télé comme ça on est tranquille et on garde ses neurones actifs pour autre chose.
    ça fait un an que je n’ai plus la télé et je m’en porte que mieux.
    Mais vous allez me dire : « mais qu’est-ce que tu fais le soir???? »
    ben je fais de la musique, je lis, je cuisine quand j’invite des gens, je suis invité chez les gens que j’invite, je vais à l’entrainement du sport co que je pratique, je vais boire un coup à bar du coin et pi encore un peu de musique tiens.
    Bon y a des fois où je m’emmerde littéralement mais au moins je ne m’abrutis pas….

  11. Demain c’est le début de me second semestre!!!!

    Tout le monde s’en fou? ça n’a rien à voir avec l’article? Ben alors je vais dire que je m’en fou de la télé-réalité, et j’aime pas on a échanger nos mamans, mais je le regarde des fois, par contre je m’éclate devant « c’est du propre » ça me rappelle certains appartements que j’ai eu le bonheur de fouler… (moi, maniaque? Nan…)

    Bisous.

  12. Exceptionnel. Fabuleux. Magnifique. Tellement vrai. Je viens de passer cinq minutes à sourire à la lecture de cet article. Merci pour le bon moment et pour cette critique au vitriol. Il ne manque plus que de faire un MP3 de l’auteur du texte récitant sa critique. Rien que pour avoir le son. Mais c’est vrai que là, on tombe dans le blog oral qui n’est pas le but du site.

  13. Nico de Breizh > La tele est source de connerie, certes, mais elle est aussi source de culture. C’est incroyable le nombre d’emissions ou de reportages qui nous apportent beaucoup d’informations. Personnelement, j’adore « Riposte » sur France 5.

  14. Mel> je suis d’accord certaines chaines ou plutot certaines émissions en valent la peine.
    Mais je me souviens avoir comaté un nombre incalculable de fois devant ma télé à rien faire alors qu’il n’y avait rien d’intéressant dans cette p***** de télé.
    si jamais je reprends une télé ça ne sera que pour regarder des films, france 5, arte, et quelques chaines de documentaires.
    Mais même sur france 5 y a de la merde des fois (très rarement certes)

  15. France 5 mon amour, il y a plein d’émissions que j’adore:
    Arret sur image
    C dans l’air
    carte postal gourmande
    coté maison
    les carnets de la creation

  16. « Il y a quelques temps, des gens militaient pour apprendre aux jeunes à « lire » la télé, je suis tout à fait pour. Et vive « arrêt sur images »!! » < Tout à fait d'accord avec toi, et je rajouterais, idem pour le fonctionnement de la publicité. « Sinon, z’avez remaqué, c’est toujours le « même sens » qui est utilisé : on prend des pauvres gens qui n’ont rien demandé, des gens dits de la france d’en bas, et on les colle dans un milieu dans lequel ils n’ont rien à faire et dont ils ne connaissent pas les manières … »
    Souvent oui, mais j’ai entendu parler d’une émission en Grande-bretagne où un homme politique se retrouvait à la place de la mère de famille et devait gérer un budget pour la semaine (limité le budget). Dès les premiers jours, il claque tout et se demande comment font les gens pour vivre avec si peu d’argent…

    « ben j’ai trouvé LA solution : ne pas avoir de télé comme ça on est tranquille et on garde ses neurones actifs pour autre chose. » < Je trouve que c'est ridicule, autant que ce qui suit; moi aussi j'ai LA solution, pas lire de livre pour être sur de pas tomber sur un mauvais bouquin, rencontrer personne pour être sur de pas décu, etc. Il suffit d'être raisonnable, d'apprendre à se contrôler. (hors sujet: putain le zapping!)

  17. Nina : « Le secret, c’est de ne pas faire que ça. Je suis totalement incapable de ne faire que ça, en fait, sauf si je regarde la télé pour ma sieste… »

    Moi, c’est pareil, j’ai toujours un truc sous la main à regarder ou à griffonner sauf si ce que je regarde m’intéresse vraiment. Alors là, faut pas me déranger et je ne réponds même pas au téléphone sauf urgentissime urgence.

    « je me souviens, y a quelques années, on écoutait une émission de ce genre avec Guillaume sur Europe 2, … Guillaume voulait pas l’admettre »

    « y a que mon directeur de master pour croire que la télé n’a aucune influence sur les téléspectateurs « 

    Guillaume est comme ton directeur de master, il a été bien gentil sur ce coup-là.

    « Tu sais, je suppose que qelques blogs sont du vent intégral, aussi… Et y a eu pas mal de canulars sur le net. »

    C’est sûr que ça pipote pas mal sur le Net. Et puis, encore une fois, le besoin de reconnaissance fait parfois dire n’importe quoi.

  18. Pour l’émission de déballage belge. Il est précisé au générique de fin que c’est joué apr des acteurs à partir de faits réels. Ceci afin d’éviter de montrer les personnes à qui c’est réellement arrivé…

    Mon émission à la C mon choix préférée reste le jerry Springer show (c’est ironique je précise). L’autre jour j’ai vu 2 soeurs de 150 kilos chaque. L’une avouait à l’autre j’ai couché avec ton mari et je vais continuer… J’imagine trop le mec :/ et surtout le combat de baleines qui a du en découler sur le plateau….

    Sinon, ca fait un moment que j’ai décroché de ses pseudos docu réalité car c’est vraiment trop énorme la palme revenant aux nanas nettoyant des apparts qui sont « sales » moi j’aurais dit à nettoyer au lance flammes…

  19. Ce qui me fait marrer dans tous ces com, c’est que tout le monde semble être d’accord que ces émissions sont « merdique » et plus ou moins truqué, mais tout le monde les regardent quand même. Comme si à défaut de trouver mieux sur les autres chaines, on regardait çà. Alors que si tout le monde boycote, l’audimat chute, fin de l’émission en question.

    Plus on avance dans le temps, plus on se rends compte qu’il est difficile d’éteindre la TV, le pire serait de gober tout ce que l’on voit, pour arriver à un genre de « running man ».

    Virgule > « Moi je regarde même plus pour me tenir au courant » : mais on ne peut même plus ne pas se tenir au courant, même si on le souhaite. Je n’ai plus de TV depuis bientôt 2 ans, je ne lis aucun journaux, je ne cherche pas à m’informer par le net, et je sais quand même ce que c’est « Pékin Express ». Un groupe de personne, qui doivent arriver à Pékin par leurs propres moyens avec 1€ par jour.

    Nico > « je n’ai plus la télé et je m’en porte que mieux » : d’accord avec toi, je n’en suis pas mort non plus. 🙂

    Mel > « incroyable le nombre d’emissions ou de reportages » : moi ce qui m’inquiète, c’est surtout le nombre croissant d’émission « merdique » justement aux dépends ce de genre d’émission intéressante.

    Nina > « T’as intérêt d’acheter une télé, sinon je viens te faire bouffer ton meuble » : on peut y mettre des livres, une chaine HiFi, des CD, de la déco, … 😉
    Je ne sais pas combien de temp vous avez mis à le monter, mais vu la simplicité du meuble, plus de trois heures, c’était trop. ;P

  20. Redescends sur terre, Nina. Il y a belle lurette que la TV nous prend pour des cons. Ce que nous sommes, sans doute, pris dans notre globalité. Mais je te rejoins sur une chose : sans doute sommes nous de plus en plus cons, parce que la TV est de plus en plus conne. CQFD.
    Bisous.

  21. Salut Nina…

    Je n’ai pas la télé car j’ai pas mal de gamins, arf… Cela ne m’empèche pas de savoir, par le net, par les discussions, lors de repas famillaiux ou chez des amis, ce qui s’y passe.

    Et, pourquoi pas, de m’inscrire par le net à une émission de télé réalité !

    Il n’y a donc pas d’impossibilité…

    Pour le nivellement par le bas de la télé, c’est normal.

    La télé en NB s’adressait à une catégorie de population relativement aisée (Koike, rappatrié d’algérie, nous sommes revenus ouvrier, avec une main devant, une main derrière et la télé est passé bien avant de pouvoir espérer acheter une maison, mais comparons 5000Fr, 750 Euros la téloche couleur en 75, a comparer avec le prix des voitures et maisons) ou aimant la technologie… CAD ouvert un peu intellectuellement.

    Il en ressort des emissions cultes qui font encore référence aujourd’hui.

    La téloche de maintenant, c’est un premier prix à 100 euros, 4 ou 5 téloches par foyer, allumées très souvent (voire les paraboles dans les quartiers « difficiles ») et des ménagères de moins de 50 ans à gaver de publicité pour leur pouvoir d’achat.

    L’équation donne le résultat navrant, mais réaliste, du niveau moyen de réflexion du télespectateur moyen.

    Il est intéressant de travailler dans des usines ou des « réserves » de grandes surfaces pour cotoyer le « français moyen » et comprendre à qui s’adresse, en priorité les télés et les hommes politiques…

    Voilà… L’éditeur est toujours pourri, j’espère ne pas avoir fait trop de fotes et de contre sens, par manque de lecture globale… Bonne bourre les gamins…

  22. bon, quand j’etais en France, j’avais lu un article expliquant que dans ces emissions, participent des gens, des « vrais » et que le choix a ete fait en sorte que, chacun des telespectateurs se retrouvent dans ces personnages…

  23. Tiens, étrange… je suis persuadé d’avoir lu et commenté cet article, mais pourtant y’a rien de moi ici… bon, eh bien je recommence, je vais supposer que Over-blog l’a mangé !!

    Ah non ça y est, je me souviens ! Je voulais le faire, mais pas eut le temps ! Pfff, job de merde… quand je rentre et que j’ai le temps de lire tes articles, je suis trop crevé pour le faire ! Et moi, je préfère être en pleine forme pour lire tes articles… pour mieux les apprécier.

    Donc…

    Ce genre d’émission, en fait, continuera toujours d’exister. Pourquoi ? A cause des différentes réaction qu’il entraine :
    – Ceux qui aiment. Rien à ajouter lol
    – Ceux qui aiment pas, et qui regardent pour pouvoir critiquer. Eux, c’est les pires : ils regardent chaque émission, mais uniquement avec un regard pleins de préjugés et qui refusera catégoriquement de voir du bien quand il y en a. Le genre de personne qui loupera des pépites, comme tu en parles dans un autre article (je crois que c’est un anachronysme, d’ailleurs lol), comme l’émission sur les recherche de maison et/ou appartement que j’ai enregistré, pas encore regardé, mais qui m’a l’air prometteur.
    – Et finalement, y’a les types qui aiment pas ou qui s’en foutent, et qui regardent pas… jusqu’à ce qu’il se marie (ou en tout cas se maque) et que chérie veut regarder l’émission et donc il va pas lui dire « vas-y tu saoules avec tes émissions d’attardés ! » et donc il regarde lui aussi.

    Finalement, y’a que les gens comme moi qui regardent pas (ou peu, pour être plus réaliste) ce genre d’émission : ceux qui n’en ont pas le temps !

    Thom…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *