Souvenirs, souvenirs…

Avant hier soir, je suis sortie avec Anne, nous sommes allées au restaurant (pénible, on n’avait pas le temps de terminer notre assiette que la serveuse était déjà venue nous demander quatre fois si on avait fini) puis dans un bar dans notre chère ville natale où nous ne vivons plus (mais il y a toujours nos parents, d’où notre présence là-bas). A chaque fois que nous sommes dans cette ville, de vieux souvenirs remontent. Il faut savoir que je connais Anne depuis toujours ou à peu près. Nos mères étaient ensemble à l’école et nous étions ensemble dès la petite maternelle. En gros, je ne me souviens pas d’une période de ma vie où je ne connaissais pas Anne.

Bien évidemment, notre jeu préféré est d’évoquer nos souvenirs communs : « et tu te souviens de lui ? Et tu te souviens de ce qu’on avait fait quand… ». Pourtant, nous n’avons pas été souvent en classe, ensemble : en maternelle puis CP, 4ème et 3ème. Nous n’étions même pas dans le même lycée. Je crois que cette amitié a survécu jusqu’ici car, justement, nous devions faire des efforts pour nous voir et nous en avons pris l’habitude. En plus, je ne sais comment, nous ne sommes jamais tombées amoureuses du même garçon. Il paraît que nous nous sommes disputées, une fois, mais je ne m’en souviens pas…Bref, on se suit depuis petites, par moments inséparables, d’autres où l’on est plus éloignées mais toujours en contact, pour notre plus grand bonheur.

Nous voici donc au café vendredi soir, toutes deux dans une forme olympique, on raconte des conneries. A un moment, je lui parle d’un projet d’article que j’ai sur le baiser et c’est parti : « Tu te souviens quand on était en centre aéré et que t’avais piqué le OK podium de ta sœur qui expliquait comment embrasser ? » Quels souvenirs ! En fait, à 11 ans, nous étions donc en vacances en centre aéré, nous avions sympathisé avec une autre fille, qui s’appelait également Anne, et qui était franchement compliquée. Cette demoiselle était tombée amoureuse d’un garçon et voulait sortir avec lui. Mais était-ce réciproque ? Mon amie Anne m’a rappelé vendredi comment on avait déterminé que, effectivement, il voulait bien partager une soupe de langue : le coup des trois regards. En effet, si un garçon nous regarde 3 fois en cinq minutes, ça veut dire qu’il y a moyen de moyenner. 14 ans plus tard (oui, quand Anne m’a dit ça dans le bar, ça m’a fait super mal !), je me dis qu’un mec qui me regarde QUE trois fois en cinq minutes n’en a strictement rien à battre de moi.

Bref, notre ami lui fait les trois regards. Il faut savoir que dans ce centre aéré, nous partions toujours un jour ou deux en camping, occasion rêvée pour partager les premiers émois amoureux. Le garçon apprend donc (je ne sais plus comment, j’avoue) que notre amie Anne veut sortir avec lui et il accepte. Le soir venu, notre amie Anne doit se faufiler hors de la tente et rejoindre son cher et tendre derrière nos tentes pour un moment d’exaltation… Mais la demoiselle se dégonfle. Elle essaiera de récupérer le monsieur tout le reste du séjour mais chat échaudé craint l’eau froide. C’est donc au cours de cet été là que nous nous sommes posées la question du « comment fait-on un bisou avec la langue ? », sous-entendu : « mais c’est pas un peu dégoûtant ? » Et la miss était allée enquêter dans le OK Podium de sa sœur, elle m’avait expliqué…Et j’avoue aujourd’hui que je n’avais rien compris à ce qu’elle me disait.

Nous avons aussi parlé de nos connaissances passées, des réunions de classe avec les parents hystériques de certains élèves. Nous avons aussi parlé d’une fille qui a dû avoir les oreilles sifflantes pour le reste du week-end. Cette demoiselle, que nous appellerons Johanne était avec nous depuis la maternelle, également, j’ai souvent partagé sa classe, du fait notamment que nous avions pris allemand en première langue. Au début, elle faisait vieille coincée. A la fin, nymphomane perpétuellement en chaleur. La dernière fois que je l’ai vue, elle voulait me casser la figure suite à une dispute et, honnêtement, j’étais ravie d’être débarrassée d’elle. Vous imaginez donc comme nous avons été charmantes envers cette demoiselle. Morceaux choisis :

« Berk, tu te souviens comme elle embrassait X ou Y ? Une vraie machine à laver, elle avait la tête qui tournait et tout, berk ! »

« Berk, tu te souviens qu’elle s’épilait pas sous les bras et qu’elle était toujours en débardeur, berk ! »

Peut-être écrirai-je un article entier sur elle, un jour. Peut-être que non, je ne sais pas si ça en vaut la peine. Finalement, je me rends compte que j’ai fréquenté beaucoup de demoiselles perturbées…Ce doit être pour ça que j’aime autant les hommes.

Ce qui est bien, avec Anne, c’est que nous avons grandi ensemble. Petites, nous parlions dessins animés puis les garçons sont entrés dans nos vies. Plus tard, nous avons découvert le sexe et ses joies (mais aussi ses peines) et nous avons pu parler de tout ça sans gêne. Elle connaît mes amis, je connais les siens, elle connaît ma famille, je connais la sienne… Nous avons vécu tant de choses ensemble qu’à chaque fois que nous nous retrouvons, vous pouvez être sûrs qu’une de nos phrases débutera par : « tu te souviens quand… ». Et ce que j’apprécie dans une conversation, ce sont les bons souvenirs communs…et aussi de jouer les médisantes !

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 réflexions au sujet de « Souvenirs, souvenirs… »

  1. ah les premiers baisers… ça vaut pas les premières branlettes 😡

    J’aime bien aussi les "tu te souviens quand" Avoir un(e) ami(e) qui traverse le temps avec toi est une chance, de pouvoir partager tous les souvenirs du début à la fin, de connaître quelqu’un aussi bien qu’il te connaît, sans être le miroir de l’autre, de le voir et le comprendre en un clin d’oeil. C’est plaisant et rassurant.

    Nina : Je me souviens pas qu’on ait partagé nos premières branlettes!! O_o Oui, avec Anne, on se connaît tellement qu’on multiplie les private jokes…Et des fois, on doit être chiantes avec nos "et tu te souviens?"

  2. Anne dit :

    Oh la la!! je ris et je pleure d’émotions en lisant ton article, c’est super bien écrit, tu es géniale!!! Pour le prénom Johanne, sachant de qui tu parles, on aurait pu l’appeler "cassandra" ça fait star de film X non? lol

    Nina : Cassandra, ça aurait été parfait, je suis trop nulle!! O_o Je suis contente que l’article te plaise! Je mets le tien en ligne ce soir! 🙂

  3. super bien écrit! J’en ai apprécié la lecture
    amitié
    lionel

    Nina : Merci Lionel! Tu vois, l’amitié me tient autant (plus?) à coeur que l’amour! 🙂 L’amitié, c’est une forme d’amour, au fond.

  4. barbie turik dit :

    c vrai ke c beau ca change un peu d désastres sentimentaux…

    suis d’accord ac toi avoir une amie de tjs c précieux…

    snif…bisous.

    Nina : Oui mais j’espère que bientôt, mes amours seront heureuses!! 😉 Et celles d’Anne aussi, bien évidemment! :p En même temps, ce qu’on est chiant quand on est heureux! 😀

  5. le must: évoquer tes vieux désastres sentimentaux avec une vieille amie.. parce que tu ne pourras en rire avec personne d’autre! "tu te souviens en 3ème, quand l’amour de ma vie m’a envoyé un rateau…" le truc qui te donnes encore la larme à l’oeil quand tu l’évoques 10 ans après, mon Dieu comme j’étais jeune et naïve à l’époque!

    Nina : Tu nous espionnais dans le café ou quoi??? 😉 Oui, on adore parler de nos amours passées, dire : "tu te souviens comme il m’a rendue triste celui-là? Quel connard!!" Le pire : les bo goss du collège qu’on croise dix ans après… et qui ont autant de charme qu’une viande oubliée au soleil…

  6. stef dit :

    c’est surtout très difficile de garder une amitié si longtemps. Le temps fait bien des ravages en général avec ce type de relation. Tu as de la chance, fais tout ce qu’il faut pour préserver cette relation. 🙂

    Nina : C’est clair!! Mais je pense que c’est parce que, finalement, on se voyait assez peu (pas ou peu en classe ensemble) donc on n’avait pas le temps de se prendre la tête! 🙂

  7. Moi g pas d’amis comme ça… maintenant j’en veux à mes parents pour les déménagements de mon enfance… (comment ça je suis tellement chiant que personne ne pourrait me supporter toute une vie? mais siiiiiiiiii je ne suis qu’amour!)

    Nina : Ben, tu nous as nous, c’est encore mieux!

  8. C’est vrai ce que dis K. tu racontes les histoires comme les enfants 😉 L’amitié, c’est pour moi un paysage, si tu veux, on vient et on partage, l’amitié,
    c’est pas un feu de bois, ce n’est pas une tape dans le dos! ça c’est ce qu’on peut lire dans le Ok Podium de ce mois-ci ^___^ larmes de nostalgies quand tu nous tiens. ce qui est chiant, c’est de revoir des gens qui ont fait leur scolarité avec toi, et qui te demandent comme un refrain: "et toi, tu fais quoi maintenant?"

    moi? j’ai grandi et je vais me venger…
    d(-_-)b NAPSTER from Hell’s Kitchen (Sleepers)

    Nina : Je lis plus OK podium, je sais pas ce qu’ils racontent…Enfin, de toute façon, dans OK podium, c’est tjrs les mêmes sujets, surtout dans le courrier des lecteurs : comment on embrasse? Je suis amoureuse de mon prof, comment faire?

    Moi, depuis l’école, je suis devenue belle et sensuelle, ahahah!! 😉 Mais je suis restée pitite…;)

  9. stef dit :

    "Moi g pas d’amis comme ça… maintenant j’en veux à mes parents pour les déménagements" : j’ai pas d’amis comme çà non plus et je n’ai jamais déménager, comme quoi cela ne veut pas dire grand chose. Je suis née de cette ville, grandit, été à l’école jusqu’à l’IUT (enfin la première année) dans cette. Fais quelques années en dehors de cette ville (4 ans = études + service militaire), mes plus belles années d’ailleur. 🙂 Et aujourd’hui je travail dans cette même ville. Tu me croiras si tu veux mais je ne connais absolument plus personne. A part mes collègues de bureau, que j’ai connu avec mon travail, qui doit représenter une 15zaine de personnes si on compte leurs femmes et enfants respectif. Malgrès mon côté solitaire j’avais pas mal de copains et de connaissances, mais le temps à fait qu’on c’est tous perdu de vue et grandis de notre côté. C’est un peu dommage et triste mais c’est comme çà. C’est pour çà que je suis surpris à chaque fois que je vois un petit groupe d’amis, qui c’est connu pendant les études, continuer à fonctionner et se voir après une fois les études terminé pour chacun.
    Comme dit Nina "tu nous as nous, c’est encore mieux" et c’est vrai, mes meilleurs connaissances, je les ai connus pendant mes années d’études après le BAC, pendant ma vie d’étudiant. Personnelement je trouve que les personnes sont bien plus sympa plus cool et tout et tout pendant leurs vies d’étudiants (c’est à dire après le bac) qu’avant le bac. Comme si tout le monde était en compétition et stressé pour avoir ce diplome, et ensuite, une fois obtenue, tout le monde voulait se lacher, relacher la pression, ce qui facilite de bon rapport.

    Nina : Dans ma ville natale, où j’ai vécu jusqu’à 18 ans, je ne connais plus personne, sauf Anne, mais nous n’y sommes que rarement. Y avait Johanne, aussi, mais vu qu’elle veut me péter la gueule, je m’abstiens d’aller la voir! 😀 Sinon, c’est tout, ils sont tous partis.

    J’ai plus d’amis de fac que de lycée, certes, mais pas tant que ça… Je me suis fachée avec pas mal de monde mais ceux qui restent sont les meilleurs! Actuellement, ce sont ceux qui me correspondent le + puisque je n’ai pas encore fini mes études (presque), faudra voir dans 5 ans où nous en sommes.

  10. Anne dit :

    "Moi g pas d’amis comme ça": ET NOUS ALORS??
    "je suis tellement chiant que personne ne pourrait me supporter toute une vie" : CA FAIT DEJA 5 ANS QUE JE SUPPORTE, et tu nous en as fait voir des vertes et des pas mûres! on est toujours là! le pire est derrière nous (j’espère!)

    Nina : Ouais, nous, on pue le pâté!! 🙁 7 ans que je le supporte le Gauthier, 7 ANS!! Et vi, on a eu des bons et des mauvais moments, pire qu’un couple! Mais bon, je l’aime quand même, je n’ai plus de secrets pour lui (et vice-versa, je pense)

  11. stef dit :

    "CA FAIT DEJA 5 ANS QUE JE SUPPORTE" : Lui dit pas çà Anne, tu vas le pousser à trouver de nouvelle connerie pour tester tes limites. 🙂

    Nina : Mouais, je vois pas trop ce qu’il pourrait nous faire de "pire"! 😉 Si, essayer de nous piquer nos mecs (on n’en a pas mais si on en avait), ahahah!! Mais je sais qu’il ne le fera jamais, ça.

  12. Anne dit :

    Nina: "faudra voir dans 5 ans où nous en sommes" …’on s’était donné rendez-vous dans dix ans, même jour, même heure, même port, on verra quand on aura 30 ans’…je vous épargne la suite. lol

    Nina : Oui, épargne-nous!! :'(

  13. barbie turik dit :

    nina>moi suis chiante? :'(

    Nina : Nooooon! Mais tu vois, le jour où je serai maquée et que tout ira bien, plus personne ne viendra lire mon blog parce qu’on s’en fout du bonheur des autres, au fond! 😉

  14. barbie turik dit :

    bin ok je parle plus de mon mec beau,sexy,intelligent,pianniste,bronzé,sensuel,tendre;romantique,attentionné,câlin alors…
    jveux garder mes amis moi! :'(

    Nina : Voilà, parle plutôt de tes soucis. Même un ongle cassé fera l’affaire!! :p

  15. stef dit :

    "m’arriver DEUX fois" : développes un peu ‘chérie’, tu sembles faire allusion à qq chose mais je ne vois pas quoi. 🙂

    "on s’en fout du bonheur des autres, au fond" : pas vrai, je suis un autre blog où tout semble aller à la perfection. Et çà me donne un peu de baume au coeur de savoir qu’une histoire peut fonctionner aussi bien. 🙂

    Nina : Je t’en foutrais des chéries, dis donc!! 😉 Moi, j’aime pas les blogs des gens heureux, j’aime les blogs de célibataires à la recherche de l’amour, ‘achement plus drôle!! :p

  16. barbie turik dit :

    merci stef toi t mon chouchou ta droit a un autre bisou sur la fesse… 🙂

    Nina : Ce blog va être classé en "adulte", si ça continue! :p

  17. barbie turik dit :

    il est pas très jaloux en effet il me fait confiance…ptin jsuis énervée là il ma envoyé un sms et g pas pu le lire il c pas affiché!!! depuis 15 jours ke je l’attendais…

    Nina : Technologie de m… Ca marche jamais, de toute façon!!!

  18. stef dit :

    Barbie >
    "en effet il me fait confiance" : c’est très rare comme qualité çà.
    "depuis 15 jours ke je l’attendais" : quoi, tu ne l’as pas vu depuis 15 jours?!

    Nina : C’est bien de se faire confiance, c’est une marque d’amour, je trouve.

  19. barbie turik dit :

    bin nan il é en espagne mais ca fait plus d’un mois ke jlé pas vu au total il est de grenoble moi de rennes on c rencontré en vac.

    Nina : Dur, dur, quand même, les relations à distance, mais si ça marche, c’est encore mieux

  20. stef dit :

    "j’aime les blogs de célibataires" : je savais bien que j’avais oublié faire un truc. 🙂
    "Ce blog va être classé en "adulte" : c’est vrai que çà devient limite. ;p
    "qu’il y avait comme une odeur" : GGGRRR. 🙂
    "Technologie de m… Ca marche jamais" : tu as pensé à lire la notice? 🙂

    Nina : Oui, j’aime bien les blogs de célibataire mais pas pour les draguer!! :p Sinon, la technologie, je sais m’en servir mais ça ne marche jamais!! O_o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *