Mon cher fœtus en cuivre

Ou : là, de suite, je regrette mon stérilet.

Il y a 2 mois, ma mère qui vit aussi sereinement l’idée d’être grand-mère que moi d’être mère me proposa d’aller chez le gynéco poser un stérilet. Mais super maman, allons y! Donc opération gyneco. Et voilà comment nos destinées ont été liées. Désormais, tu es mon fœtus en cuivre.

DIU.gif

Quelle idée de te nommer comme ça mais un fond, regarde : tu niches peinard dans mon utérus qui, je suis sûre, est très confortable et surtout, grace à toi, je découvre la joie des symptômes de grossesse. Sans la période où les hormones me font une peau et des cheveux sublimes et à la fin, au bout de 3 ans, pas de bébé, tu finis à la poubelle.

poubelle-de-tri.jpg

Mais sinon, je suis bonne : nausées matinales, vertiges, grosse fatigue, irritabilité, hypersensibilité qui me fait pleurer pour rien, mal au dos et au bas des reins. J’ai même la modification des goûts alimentaires, je mange des tomates crues maintenant dis donc. A dire vrai, tu ne serais pas là et j’aurais eu un rapport sans capote (ou capote percée) depuis que tu as été posé, j’aurais fait un petit pipi sur un clearblue. Mais bon, là, si je suis enceinte, je m’appellerai Jésus parce que bon…

jesus_speedoptiseoweb.jpg

Et puis je sais que je ne suis pas enceinte puisque j’ai mes règles. Depuis une semaine. Une semaine entière ! En fait quand on m’avait dit que j’aurais des règles plus abondantes, j’avais pas compris que ça s’étalait dans le temps. Et comme j’ai mes règles tous les 23 jours grace à toi, j’ai la sensation de les avoir en permanence et je te promets que c’est pas une sensation que j’aime. Le seul avantage de cette histoire, c’est que j’ai AUSSI la libido d’une femme enceinte, tout n’est pas perdu… 

libido-enceinte.png

Alors tu vois, foetus, je t’en veux quand même un peu. D’abord parce que ça fait une semaine que je suis très irritable, que je me donne envie de pleurer pour rien, que je suis plus molle qu’une guimauve abandonnée en plein soleil et je me demande pourquoi, oh oui, pourquoi, tu me fais ça. Si je t’ai implanté en moi (enfin, je, c’est le gynéco mais tu comprends l’idée), c’est PRECISEMENT pour éviter ce genre de désagrément. En plus, je sais pas si tu sais mais je suis un peu en période d’essai et la version zombie neurasthénique de ma personne n’est pas vraiment l’aspect le plus valorisant que je souhaite présenter.Alors écoute moi Gudrun (oui, je te personnalise à mort et comme tu me fais souffrir, je te file un prénom ridicule car, ah, c’est moi la chef !), tu vas te calmer maintenant. Parce que non, je vais pas retourner en pleurant chez le gynéco pour qu’il te fasse sortir de là. Tu y es, tu y restes. Tu n’imagines pas le nombre de personnes qui aimeraient être à ta place (phrase étrange…) alors tu t’installes peinard et tu te fais oublier. 

vagina.jpg

Y a des moments, j’en viendrais presque à penser que la méthode Ogino a tout de même quelques avantages. Evidemment l’inconvénient majeur, c’est que ça ne marche pas. Groumpf

bebe-crie.jpg

PS : Je remercie au passage Galliane qui m’a rassurée mercredi quant à mon état, ça peut mettre jusqu’à trois mois avant que mon corps s’adapte au stérilet et mes symptômes sont on ne peut plus normaux. D’ailleurs, si on tape stérilet et symptômes grossesse sur google, on peut constater que ça arrive tout le temps. Ouf ! Et pour celles qui s’intéressent à la question, j’ai un DIU en cuivre, pas d’hormones donc. Ma furie hormonale n’est donc due qu’à mon seul corps.

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 réflexions au sujet de « Mon cher fœtus en cuivre »

  1. Voilà une solution qui me tente bien le stérilet, pratiquement parlant j’entends. Parce que le fait de savoir qu’il y a un truc EN PERMANENCE dans mon vagin… Je sais pas, mais je ne me fais pas à l’idée!

  2. Eurydice dit :

    Bravo ! J’adore ! Exactement ça !!!! LOL

    Suis également enceinte de manière cuivrée depuis 2 mois…c’est plus la mer…c’est l’océan rouge ! 😉

    Au plaisir de te lire à nouveau,
    Bonne continuation

  3. Bonjour Bonjour !
    je viens de découvrir ton blog et j’aime beaucoup !
    A propos du stérilet en cuivre, j’en ai eu un pendant 1 an, et j’avais jamais fait le rapprochement entre ça et une grossesse, niveau symptômes… c’est tout à fait ça, en fait !
    Moi j’ai fini par capituler. Depuis je suis abstinente (uh uh uh mouah ah ah !!! 😉 ).
    Plus sérieusement, j’ai deux amies qui s’y sont, elles, super bien adaptées… alors serre les dents, et courage ! (ça reste quand même un des moyens de contraception les plus naturels… j’aime bien cette idée).

  4. Bon, je confirme ce que tout le monde dit : ça va passer. Il faut bien 3 mois pour que ton corps vire les hormones artificielles. Donc l’état de folie est aussi passager puisqu’il est le fruit d’un duel « hormones à toi » vs. « hormones pas à toi ». Pour le moment, profite de tes crises de larmes, ça nettoie.

    En revanche, la libido, elle reste !

  5. Ah, moi je pensais que tu étais passée directement de la pilule au DIU de cuivre… C’est ce que j’ai fait, et la bataille des hormones a été particulièrement intéressante à observer… Je pensais que tous tes symptomes venaient de là. Mais bon, je renouvelle mes encouragements : tiens bon, tout finit par se mettre en place !

  6. Mel dit :

    Idem !! j ai abandonné ciao stérilet au cuivre! Accouchement.. pose après 2 mois et 7 mois de galère! Hémorragie… fatigue… moral dans les chaussettes… maux de ventre, reins… la guimauve au soleil est le terme parfait ! Je m appelais le légume, la plante verte alors que j étais une personne très active! Prise de sang OK vs mon état KO
    Retrait et je suis repassée à l’anneau !
    Plus jamais et je ne le conseille même pas à une ennemie!

    • Ah du coup, je l’ai gardé et aujourd’hui, ça va bien. Je l’ai même changé (je suis arrivée au bout des 5 ans), comme une lettre à la Poste. Après, je pense que chacun doit trouver le moyen de contraception qui lui convient, je sais que le stérilet ne va pas à tout le monde (notamment par rapport aux règles abondantes). Je suis très transparente sur les premiers mois difficiles, par contre,ne serait-ce que parce que j’aurais bien aimé le savoir pour ne pas trop paniquer quand j’ai affronté mes premières règles très douloureuses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *