La télé, c’est moche, vilain, beurk…

Hier, j’ai donc parlé télé, je vais continuer, histoire d’énerver les gens, un peu. Ben oui, maintenant que Lucas est parti, je suppose que je dois prendre le rôle de poil à gratter (de toute façon, quoi que je dise, y a toujours un con qui finit par m’insulter, je suis blasée). Alors je parle télé, cet objet honnis par tous ceux qui veulent faire les intellos.

tele-lavage-cerveau.jpg


Posture de départ : la télé, c’est le mal, c’est l’abêtissement donc crier haut et fort qu’on ne regarde ou qu’on ne possède pas de télé passe déjà pour un intellectualisme. Vois-tu, moi, je suis un peu trop intelligent pour regarder ce genre d’appareil du démon. Et si on ose dire que nous, non seulement on a une télé mais qu’en plus, on la regarde, on perd de suite 10 points dans leur estime. Même si, comme moi, on a encore une télé à tube cathodique. Donc postulat de départ : j’ai pas la télé, je suis une personne intelligente. C’est tellement Glucksmannien comme réflexion. Glucksmannien de André Glucksmann, s’entend.  Pour résumer un postulat de Glucksmann sur le 11 septembre, par exemple, il estime qu’il ne faut surtout pas chercher à comprendre les motivations d’Al Qaïda car les comprendre, c’est commencer à les légitimer. En tirant l’exemple (un peu par les cheveux, certes), c’est un peu pareil avec la télé : je préfère ne pas la regarder de peur de constater que ce n’est pas si merdique que ça.

television-grossir.jpg

Nos intellectualistes anti télé par principe nous expliquent donc qu’ils préfèrent lire le journal ou écouter la radio (il semblerait que la télé empêche tout ça comme lire les magazines féminins empêchent de lire Courrier International). La radio ? Tiens, tiens… Petit cours d’histoire en forme de point Godwin : la radio n’était-elle pas l’outil d’asservissement du peuple préféré d’Hitler ? Mais oui, mais oui… Ca voudrait dire que ce n’est pas un média en particulier qui est le diable mais la capacité des gens à recevoir le message diffusé ? Parce que ça aussi, ça me fait rire « les gens, ils croient tout ce qu’ils voient à la télé ! ». Mais c’est qui, ces gens ? Toi ? Moi ? Les voisins ? Ceux qu’on ne connaît pas du tout mais qu’on sait intellectuellement, socialement et tout ce qu’on veut inférieurs à nous ? Que l’on protège les enfants, cible fragile et impressionnable, de certains programmes du fait que leur intellect est en pleine construction, je comprends. Mais pourquoi les autres, ces gens, ne seraient-ils pas, comme moi, capable de faire la part des choses ? Je veux bien croire que j’ai une intelligence supérieure (un peu de pommade ne fait jamais de mal) mais puis-je sérieusement penser que les gens sont tous plus cons que moi et ne sont pas capables de se faire une opinion par eux-mêmes ?

television_ecrans.jpg

Bien sûr, je suis parfois interpellée par le niveau de certaines émissions, je ne comprends pas pourquoi des tas de gens se précipitent dans des émissions du genre Super Nanny, Confessions Intimes, On a échangés nos mamans ou regardent des Attention à la marche, La roue de la fortune ou Tournez manège. Ceci étant, je fais ma Glucksmann, je ne connais de ces émissions que ce qui passe au zapping puisque je suis au boulot quand ils passent (et en vacances, je ne regarde pas la télé. Pas par intellectualisme mais parce que j’ai pas envie). Ceci étant, la télé est comme n’importe quel média, elle est ce qu’on en fait. Savez-vous qu’il existe des documentaires super biens, très enrichissants et super bien foutus ? Qu’on peut aussi apprendre des choses si on en a envie en regardant la télé ?


apocalypse.jpg


Alors j’entends déjà les commentaires d’ici : toi, tu dis ça alors que tu regardais Secret Story 3, tu te fous du monde. Bon, de un, je ne vois pas en quoi le fait de regarder Secret Story m’empêcherait de regarder aussi des documentaires, par exemple. Ensuite, il est vrai que je suis globalement une mauvaise spectatrice puisque même quand elle est allumée, j’oublie parfois de regarder ce qu’il s’y passe, ce qui fait que je ne comprends pas les intrigues policières ou je réalise au bout de 10 mn que je me suis arrêtée sur la chaîne bande-annonce. Et que dire du soir où j’éteins la télé, je pars dans la salle de bain et je me rends compte que j’ai juste aucune idée de ce que j’étais en train de regarder. Normal, la télé est allumée quand j’écris car elle me déconcentre moins que la musique (j’ai tendance à vite me mettre à chanter).

Et sinon, commencez à affûter vos armes pour descendre Internet en flèche, c’est le futur média du diable (enfin, ça a déjà bien commencé).

Rendez-vous sur Hellocoton !

18 réflexions sur “La télé, c’est moche, vilain, beurk…

  1. la télé c’est moins ce qui se passe dedans que la maniere dont on l’appréhende qui est nocive : le fait de s’ecrouler la vaisselle passée ou le courrier lu, après sa journée de taf bien stressante, pendant 2h voire 3 systématiquement au lieu de prendre un bouquin, ecouter la radio, sortir…c’est ces 5 mns de repos canapé qui te scotchent hypnotisé a parfois n’importe quelle connerie, du jour et de la nuit…Internet n’est pas loin derriere, quand il suffit de sortir le PC du mode veille pour taper une idée sur google par ex…et regarder bêtement et addictivement les blogs…mais bon, un blog bien fait fait réflechir aussi, ou interpelle…celui ci par exemple.(séance pommade!)

  2. je vois que tu parles de Confessions intimes, perso, je m’amuse beaucoup de ce programme qui est d’un racoleur sans nom.

    Parce que, il faut bien l’avouer, les émissions racoleuses, qu’est ce que c’est drôle !!!

  3. D’accord avec toi sur ton analyse sur les postures Gluksmanniennes (j’aime beaucoup ce néologisme que j’adopte) que j’abhorre. Rien de pire que les donneurs de leçons. J’admets parfois regarder confession intime avec une perverse délectation, mais tout en ayant une petite voix au fond de moi qui me rappelle à quel point je participe très indirectement à l’abrutissement total des masses…Pour autant je ne suis pas persuadé que nous sommes tous capables d’avoir cette petite voix en nous. Il faut être réaliste car en effet si cette voix existait en nous tous, il n’y aurait plus personne pour accepter de se faire filmer et de passer dans ce genre d’émissions. C’est là qu’est tout le problème.

  4. Le danger de la télévision, c’est pas de la regarder, c’est de croire ce qui s’y dit. De ce côté les fameux « gens » sont probablement moins crédules qu’on voudrait nous le faire croire.

    En revanche, il n’est pas interdit de garder un regard critique sur le contenu des programmes télé sans verser dans la caricature. Un mec comme Dupontel fait ça pas mal par exemple.

    Pour la critique d’internet, la télé s’en charge déjà :).

  5. Il y a aussi des gens qui savent critiquer la télé, (c à d: ce qu’on nous propose sur les chaines principales aux heures de grande écoute) sans en conclure que les gens qui la regarde sont tous des cons. On a tous des moments de « passivité » où on se laisse porter là où la zappette nous conduit. Mais par contre quand il me prend vraiment l’envie de regarder la télé et que je vérifie les programmes là, j’ai tendance à vite abandonner et effectivement internet est de plus en plus un substitut. Pas par snobisme, mais juste parce qu’au moment « m » choisi il n’y a rien qui me convienne, et que j’ai d’autres options. Tant mieux pour toi si tu as encore cette curiosité télévisuelle.

  6. Bon vu que j’aurai pu écrire cet article, je suis totalement d’accord…surtout que je déteste ce snobisme anti-gens, anti-masse, cette rebellion pathétique qui consiste à dire blanc JUSTE parce que les gens disent noir! 🙂

    Et je confirme regarder des trucs à la con (et grâce à ma box, de nouveaux horizons se sont ouverts à moi : Top Design, Top Coiffure, Cauchemar en cuisine et j’avoue je regarde même « qui sera la plus sexy? ») n’empêche pas de regarder des documentaires (perso j’adore les docs d’Arte et de la 5 sur les civilisations anciennes, les momies tout ça…), les infos etc…

    Ah oui et je ne peux absolument pas blairer glucksmann, en particulier car nous avons des opinions très divergentes sur des sujets de géopolitique…mais qui aime glucksmann au fait(à part bhl)?

  7. J’avoue j’ai critiqué une fois mais ça parlait pas que de télé, ça parlait de secret story !! Et puis le principale raison raison pour laquelle je regarde pas la télé, c’est parce que je suis toujours collé à mon pc alors bon je v pas m en vanter non plus hahaha

  8. et puis merde secret story ça se regarde aussi et surtout sur le net, donc pas besoin d’une télé, la merde est partout. j’ai pas de télé et je le regrette, vivement Paris.

  9. perso, je regarde rarement la tv, je suis plus livres, famille et Pc, mais bon, il faut reconnaitre, qu’il n’y pas grand chose qui me motive à regarder des programme tv bidons… Peut être que s’ils faisaient des efforts au niveau programmation…

  10. Et oui j’ai déjà regardé secret story ! Bon je le dis une fois pour toute je ne méprise personne je regarde pas parce que ça me plait pas c’est tout. Après je fais que taquiner je ne prends personne de haut !

  11. En ce qui concerne la tivi, fut un temps je l’allumais juste pour avoir une présence (les périodes de solitude…dures dures). Désormais, je sélectionne et si rien ne me plait, j’éteins. Je suis d’aileurs très limitée : je n’ai pas de milliers de chaînes et j’ai également toujours une belle TV à tube cathodique.
    Ensuite, une récente étude sur les pratiques culturelles des Français montrent que les « temps changent ». Nous entrons dans une société où l’écran est roi mais la télé, même si elle semble être toujours la chouchoute du public, est en perte de vitesse. L’ordinateur commence à devenir l’écran le plus regardé et n’oublions pas les consoles de jeux etc…

  12. Certes mais ça n’empêche pas que leur but c de faire du lavage de cerveau. Après que ça marche ou pas ça dépend des gens j’imagine. Et pas scientifique ça se discute les publicitaires c des psy manipulateurs en puissance avec des méthodes très élaborées !

  13. Juste pour revenir sur cette question que tu te poses : y a-t-il des gens qui gobent tout ce que la télé leur raconte et l’intègrent à leur réflexion sans le moindre regard critique?
    La réponse est oui. Enfin il y a eu moins 1 « gens » comme ça, mon beau-père, et je peux te dire que les déjeuners de famille du dimanche midi peuvent se révéler extrêêêêêmement longs… Après pour les autres, je ne me prononcerai pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *