La St Valentin, ça pue des pieds d’abord !

Cher lecteur, au cas où tu ne travaillerais pas dans le milieu de la presse féminine comme moi, je vais peut-être t’apprendre un truc. Samedi, on sera le 14 février, c’est ce qu’on appelle communément la St Valentin. Alors choisis : tu es soit un célibataire déprimé d’être seul à cette occasion et qui cherche avec angoisse et frénésie une moitié de façon frénétique, soit un mec maqué qui doit à tout prix faire plaisir à ta chérie, soit une chérie qui angoisse à l’idée que son mec se plante ou oublie cette date. Ou alors tu t’en fous.




Donc voilà, les vitrines dégueulent de coeurs rouges et de roses de la même couleur et en réaction, l’anti St Valentinisme se radicalise. C’est quoi ? C’est cette attitude étrange qui pousse des gens à se réunir en groupe pour aller se moquer des amoureux ce soir là en allant dans les mêmes restos qu’eux. Pour ma part, des gens qui se forcent à sortir ce soir là et payer un repas une trentaine d’euros juste pour se moquer, je trouve que ça frôle le masochisme. Si je peux rester peinarde chez moi un 14 février, j’en suis plus que ravie.

Aujourd’hui, la St Valentin n’a plus aucune valeur pour moi et je ne suis même pas sûre que je réaliserais si je ne bossais pas dans la presse féminine où il faut parler d’amuuuuuuur à nos lectrices. Ado, c’était un jour plein d’un fol espoir d’une déclaration soudaine et inattendue de la part d’un jeune homme qui profiterait de cette fête de l’amour pour se déclarer. Evidemment, quand le soir venait, je déprimais sévère. A l’heure du coucher, je me sentais la fille la plus moche du lycée. 15 ans plus tard, je me fais rire toute seule avec mon romantisme adolescent exacerbé.


En grandissant, j’ai oublié la valeur de la St Valentin, ça n’avait plus d’intérêt. Pendant les 5 St Valentin que j’ai passé avec Guillaume 1er, on ne l’a jamais fêté et quand au matin, il me faisait un câlinou pour me souhaiter une bonne saint valentin, je répondais : « pffff, c’est débile ce truc ». Mais je ne le repoussais pas parce que j’aime trop les câlins. L’avantage de ne pas fêter la St Valentin en couple, c’est que si on se retrouve célibataire, on peut dire qu’on s’en fiche sans passer pour l’aigrie et frustrée de service.

Pourtant, je peux aussi comprendre que des couples aient envie de la fêter. Après tout, c’est toujours l’occasion de passer une soirée en amoureux et au vu de nos vies trépidantes, si on ne nous les impose pas, on ne prend plus le temps d’être juste à deux, sans télé, enfants, portables, boulot, choisis ton camp. Mon côté cynique et agoraphobe option misanthrope me conseille de ne surtout pas sortir ce soir là et de ne pas suivre la tendance mais pourquoi ceux qui ne font pas comme moi sont à clouer au pilori ? Ils ne sont pas hors la loi et on ne leur sert pas des nourrissons farcis au chaton, que je sache.


De plus, cette attitude anti St Valentin me paraît envoyer le message contraire. C’est la seule fête qui déclenche de telles réactions, il me semble. Si on prend Noël, il y a toujours des cyniques pour souligner que le Père Noël est une invention de Coca Cola (ce qui est faux, c’est une adaptation de Santa Klaus), que c’est trop commercial. Mais que je sache, personne ne va dans les grands magasins ce jour là pour se moquer des acheteurs et aucun ne va crier sur les enfants : « Mais le Père Noël n’existe pas, du con! ». Moi, je ne
l’ai jamais dit à personne et j’espère ne jamais le faire parce que je refuse d’être la femme qui brise la magie de Noël.

Alors pourquoi tant de violence et de haine contre la St Valentin ? Ces anti qui se moquent ne souffrent-ils pas justement de l’amertume de leur solitude, du fait qu’une fois par an, on leur colle une fête dont ils sont exclus en temps que célibataire ? Pour ma part, je suis célibataire et qu’est-ce que je m’en fiche de l’être ce soir là comme les autres. J’aimerais à la limite qu’on fasse comme aux States avec des cartes à tous les gens qu’on aime. Bon ok, ça revient super cher mais des cartes, j’en donnerais et recevrais plein. J’ai pas de mec
officiel certes mais je ne suis pas en déficit d’amour pour autant donc peu importe.


De toute façon, moi, cette année, le 14 février, je serai en week-end avec mon épouse facebookienne alors vous pensez bien que l’anti St Valentinisme, j’aurais pas pu de toute façon.

NB : C’est fou, en écrivant cet article, je me suis dit que ce doit être super marrant de se poser dans un grand magasin juste avant Noël et d’observer. Je suis légèrement psychopathe, des fois.

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réflexions sur “La St Valentin, ça pue des pieds d’abord !

  1. ouais t’as le cul entre deux chaises quoi, pas virulente de trop, mais l’envie se sent en filigrane. j’sais pas perso j’m’en fous, ça ne sera pas l’objet d’un cantique de la colère la st valentin, le déficit d’amour est plus important que la fête à chocolat.

  2. Et moi qui avais prévu une nuisette transparente et un string (ouai, un string) pour fêter ça, je suis anéantie.
    Plus sérieusement, je mets la Saint Valentin sur la même étagère qu’Halloween: une fête de plus qu’on nous balance…

  3. Toutes les fêtes à mes yeux n’ont plus de valeur.
    à part la première raison de se foutre une race…

    Même pour les gosses, Noël, c’est juste un jour ou tes  » darons  » t’offrent des cadeaux.

    Le jour de l’an, c’est l’occasion rêve de se bourrer la gueule et de faire des choses que t’as jamais osé avant, genre faire du flashboobs sur les champs Élysée au grand bonheur des flics.

    Et un truc incroyable, c’est qu’aujourd’hui, les fêtes, c’est la première cause d’une sévère déprime…
    Pourquoi ? Ben parce que tout le monde te bourre le crane avec, comme quoi tu dois faire ça, et que si tu le fais pas, t’es le dernier des couillons.

    T’allumes ton pc, t’ouvres MSN et Firefox (ou I.E. pour les  » has been  » ), et ça y’est, ta journée commence, tu te fais littéralement agresser par cette obligation de devoir envoyer au plus vite tes voeux pour la nouvelle année, tes cadeaux pour la Noyel, ou de dépenser un paquet de pognon pour une inconnue dans la rue, ou t’as meuf qui te feras une fellation supplémentaire ce soir parce que t’as pensé à la St Valentin.

    Les mentalités changent, et les fêtes perdent toute leurs histoires, tout ce qui  » fait  » que c’était réellement  » festif  » est perdu pour laisser place à de la consommation de masse, et une simple histoire de  » mode  » et la mode quand on la suit pas, on devient marginal.

    Cette année je vais la passer seul cette fête, j’avouerai que ces 2 dernières années le fait d’être en couple, t’es content le jour ou ça l’est parce que tu sais qu’aujourd’hui, y’aura pas d’engueulades (et si y’en à une, t’as un prétexte pour la retarder.)

    Les choses changent, en bien ou en mal, j’en sais foutrement rien, mais ce dont je suis sur, c’est qu’elles changent bel et bien.

    Alors s’il vous plait, si vous lisez ce commentaires, et que vous êtes célibataires, puisqu’évidemment si vous êtes en couples, mon commentaire va vous énerver ( oui je vois bien que vous êtes resté bloqué sur  » fellation  » ça choque hein ? ) Donc si vous êtes célibataires, faites tout pour que cette journée soit exactement la même qu’une journée ordinaire (ça l’est hein, mais vous serez tellement sollicité par les médias, qui ont au passage, plus d’influence que le président de la république ou même des états unis, vous serez vite convaincu qu’il s’agit de  » La  » journée de l’année à ne pas rater)

    Alors faites comme d’hab, buvez votre café qui vous donnera envie de passer aux toilettes, fumer votre clope qui vous en donnera encore plus l’envie, prennez votre douche qui vous fera oublier que vous n’êtes rien d’autre qu’un lot d’information dans un fichier, puis faites des trucs qui vous plaisent, écoutez de la bonne musique ( pas Beyoncé donc. ) Bref…

    Enjoy.

  4. Nan, la cigarette à un effet laxatif, notamment celle du matin, sans doute parce que ton corps après être resté en inactivité physique pendant un moment…

    Ajouté au café qui, lui aussi, peut avoir un effet laxatif,

    ça fait que ton ventre il fait le même bruit qu’une R5 au démarrage 🙂

  5. J’aime bien cet article, parce qu’il illustre parfaitement ma mauvaise foi. Je crache systématique sur la Saint-Valentin quand je suis célibataire, mais si je ne le suis pas, héhé, je me mets à rêver de chandelles, de coeurs rouges partout et de chocolat, et de roses, et de I love you. Bref, j’assume 😀
    Je ne vous raconte pas ce que j’ai prévu samedi soir pour mon cher et tendre, je ne voudrais pas gâcher la surprise pour lui au cas où il passerait par ici. Mais dès dimanche, promis, je vous écrit un article pour raconter tout ça, parce que ça risque de donner ^^

  6. Ben écoute, je sais pas si on peut paler de romantisme mais moi, les samedi soir devant la télé au chaud chez soi (encore mieux si il y a des amis), je trouve ça magique, aussi 🙂

  7. Je suis d’accord avec cet article…perso j’aimerai bien pouvoir fêter la Saint-Valentin mais bon je peux comprendre que certains ne le veuillent pas…

    Par contre se moquer des gens qui le font ça fait un peu pitié, l’intérêt m’échappe…

  8. bah moi, pour la st valentin, je sors avec ma meilleure amie, parce que c’est pas parce qu’on est celib’ qu’on va pas se faire une soirée ciné-macdo-bar na :p

  9. cette année fût m’a plus belle saint valentin. Pourquoi ? célibat bien sûre !! et pas du tout aigri. Le Glaz’art nous (parceque j’étais pas seul non plus) a accueilli, avec sa troupe de joyeux lurons, fêtards etc. Tous bien minés, des discussions à refaire le monde jusqu’au petit matin avec du bon son.. en évitant tous ces endroits de « lovers » j’ai rien contre mais pousser à son paroxysme dans notre société de consommation ca me débecte, voili voilou.

  10. Y’a peut-être une solution simple à la Saint Valentin pour les célibataires… Et pour toutes les fêtes en général où une catégorie de gens est exclue…

    Le jour où tous les gens en couple se font des mamours mielleux parfumés à l’hypocrisie commerciale du « je t’aime, tu mérites ta boite de chocolat! », il faudrait que tous les célibataires considèrent cette journée non pas comme celle des couples qui se soudent, mais des célibataires qui s’assument. En clair, se réapproprier la St Val comme étant le jour des célibataires plutôt que le jour des couples. Après tout c’est vrai, pourquoi ce jour-là n’y aurait-il que les couples qui se feraient plaisir? Entre célibataires on est bien mieux, en plus on peut rentrer à 6h du matin sans se faire engueuler par le « con-joint »… D’ailleurs on n’est même pas obligé de rentrer (chez soi :D)…

    Au lieu de se calfeutrer comme un cafard sous l’évier de la cuisine parce que bouh, le célibat c’est la bête noire du jour (faut bien diaboliser quelque chose pour pouvoir se dire que la vie est belle, n’est ce pas?), je serais plutôt du genre à jouer le jeu à fond de celui qui, justement, n’est pas comme les autres à dégouliner d’amour parce que « les médias ont dit que! ».

    A la prochaine St Val, moi je sors dans un bar à thème et je me fais ma petite soirée tranquille, pour m’amuser avec potes et potesses, et pourquoi pas rencarder dans la foulée aussi… Un peu comme d’hab, en fait… Je porterais fièrement un t-shirt customisé tout neuf, commandé pour l’occasion, avec marqué dessus « moi à la St Val, je suis célib et je m’assume! » et je suis sûr que je passerais une bonne soirée quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *