Hier, je suis allée voter

Je me suis demandée comment traiter du sujet, à savoir celui des Européennes et surtout celui de l’abstention record. Car hier, quand j’ai vu que 60% des Français n’avaient pas daigné lever leur cul de leur canapé pour aller poser un papier dans une boîte, j’ai eu honte, mais vraiment. Evidemment, remis à l’échelle de l’Europe où l’abstention était à 56%, on relativise, on se dit qu’on est juste un petit peu pire que les autres.


En premier lieu, j’ai envisagé un article agressif à base de « vous me gonflez à ne pas voter, surtout que moins vous votez, plus vous gueulez pour tout et rien ». Parce que ça, les abstentionnistes sont généralement forts en gueule. En 2002, j’étais au Mirail, la super fac extrémiste (de gauche) qui manifeste au moindre pet odorant de la Présidence. Le lendemain du 1er tour où on se retrouvait avec un Chirac- Le Pen, évidemment, tout le monde était motivé pour manifester et péter des dents. Sauf que la plupart de ces gens hyper engagés n’avaient même pas voté au premier tour parce que bon, il faisait beau, tu comprends… Non, je ne comprends pas, un bureau de vote est ouvert entre 10 et 12h, selon où l’on vit. Hier, j’ai pris une heure de mon temps pour aller voter (parce que j’ai pas dit à la mairie que j’avais déménagé et j’habite à 25 mn à pieds du bureau de vote) alors que j’avais autre chose à faire mais je l’ai fait. Parce que l’Europe, c’est bien plus important que ce qu’on nous dit dans les journaux. L’Europe, c’est ce qui peut rendre caduque certaines de nos lois comme par exemple la fameuse loi Hadopi que tout le monde a conspué derrière son écran (mais personne n’est pas allé manifester en vrai, faut pas déconner). On est aujourd’hui trop engagé dans l’Europe pour la négliger mais il faut se battre pour ne pas laisser l’Europe se faire sans nous. Je vous rappelle à tout hasard que dans la constitution qui n’a pas été ratifiée, il était question d’inscrire la culture judéo-chrétienne de l’Europe. Perso, ça me fait mal à ma laïcité.



Hier, j’ai eu une idée qui, je suis sûre, va faire hurler dans les chaumières mais je ne peux m’empêcher de la partager. Je propose qu’une personne qui ne vote pas durant trois élections d’affilée soit rayée des listes électorales. Hou, ça agace hein ? Mais attendez un peu avant de râler. Voter est aussi un devoir et pourtant, c’est le seul devoir qui n’est pas sanctionné s’il n’est pas suivi.  Si vous ne respectez pas la limitation de vitesse, paf amende. Si vous ne payez pas vos impôts, paf, majoration (faut que je le fasse !). Si tu ne votes pas… ben rien. Alors qu’en Belgique, si tu sautes trois élections sans une bonne raison, tu te prends une amende, en France, rien de rien, même pas les gros yeux. Alors si les gens ne prennent pas leur droit de vote, autant le leur enlever. Extrémiste ? Oui bien sûr mais peut-être que si le droit de vote est menacé, on va un peu plus se mobiliser.



Alors j’entends déjà la litanie de bonnes excuses. Que je pouvais pas aller voter pour ci ou pour ça. Evidemment, sur les 60% d’abstentionnistes, on peut considérer que 2 à 5% n’ont pas pu voter malgré eux (genre ils sont morts dans le week-end, ils ont été coincés dans les bouchons et n’ont pas pu rentrer avant la fermeture du bureau de votes (genre mes parents qui sont arrivés à 18h30, ça fermait à 18h). Mais bon, on ne peut pas penser sérieusement que plus d’un citoyen français sur deux a eu un empêchement. La plupart d’entre eux ont préféré ne pas quitter leur canapé et regarder le Grand Prix et Roland Garros plutôt que de voter. Je ne sortirai pas les grands discours à base de « nos ancêtres se sont battus pour ça » ou « y a 65 ans, les femmes ne pouvaient même pas voter, tu y penses ? ». Non, au fond, l’argument larmoyant, ça m’épuise. Certains me diront qu’il vaut mieux parfois ne pas voter que voter n’importe quoi et que si le vote blanc était vraiment reconnu, ils iraient voter. Sur ce dernier point, je doute fort mais alors fort. Et je ne parlerai même pas des adeptes du « élections piège à con » parce que passé un certain âge, je trouve ça assez ridicule. Surtout que j’en vois qui sont très fiers de ne pas voter et qui tâcle Sarko et ses amis à longueur de journée. On t’avait laissé le choix entre lui et une autre à l’époque, tu l’as pas pris alors maintenant, ferme ta gueule. Mais comme dirait Martin Vidberg : « on n’a pas voté mais on râlera quand même ». Sacrés Français.


Maintenant, je laisse aux politiques le soin de dire que tout ça, c’est la faute aux journalistes qui n’ont pas couverts la campagne comme il faut alors que ce sont eux qui ont fait des élections européennes une occasion de se débarrasser des ministres boulets (ciao Rachida !) ou un vote sanction du gouvernement (aucun rapport, merci Martine). Enfin, je terminerai juste par cette réflexion : l’UMP a « gagné » les élections. Comment peut-on gagner une élection où plus d’un citoyen français n’a pas voté ? Surtout quand on sait que Sarko a été président de l’UE il y a moins d’un an. Sa présidence ne nous a pas rendu l’Europe plus proche et moi, j’appelle ça un échec.


Pour finir, un petit lien vers Camille de Rue 89 qui, j’espère, fera taire les chantres de la bonne excuse. Parce que quand on veut vraiment voter, on se bouge le cul.

Rendez-vous sur Hellocoton !

19 réflexions au sujet de « Hier, je suis allée voter »

  1. gwouigwoui dit :

    Mmmh, je te trouve un peu catégorique et vindicative avec les abstentionnistes. Et ça me fait de la peine, tu sais 🙂
    Je ne suis pas allé voter hier. Et j’assume complètement !
    Pas par flemme (même si j’étais en très petite forme…). Mais ma position vis-à-vis du vote est très pragmatique : je ne pense pas qu’il représente l’alpha et l’omega de l’expression politique. C’est un mode d’expression comme un autre, et je trouve ça assez facile de dénier aux abstentionnistes le droit à l’expression politique. Tu prends l’argument symétrique, qui est qu’une fois que le vote est passé, la majorité a décidé, que la rue ne gouverne pas, blablabla, et tout ce qu’il reste comme moment d’expression politique, ce sont les élections !

    En soit, je n’aime pas l’idée de la représentation (impossibilité de résumer plusieurs milliers d’opinions dans une seule personne), et j’aime encore moins la façon dont elle est mise en œuvre dans notre système actuel. Si les élus des différents parlements étaient tirés au sort, ou avait un mandat non-renouvelable, par exemple, ce qui permettrait d’éviter au moins partiellement les problèmes de quête du pouvoir et d’endogamie, j’aurais peut-être un avis différent.
    Cependant, il m’arrive tout de même de voter, en fonction de qui se présente. Ou de cas particuliers (type second tour des présidentielles, un bulletin pour Royal comme moindre mal). Mais, avec le recul, ça me saoule de m’être fait avoir lors du second tour Le Pen-Chirac, je regrette foncièrement d’avoir voté Chirac, j’aurais du voter blanc.
    En fait, ta proposition de rayer des listes électorales les abstentionnistes me perturbe car du coup tu mets dans le même sac ceux qui n’en ont rien à battre, et les abstentionnistes « volontaires ». Sauf que ceux qui n’en ont rien à battre ne sont probablement pas inscrits sur les listes, de toute façon !

    Et puis tu admettras que vu la façon dont le résultat du referendum sur la constitution européenne a été suivi (exemple : marchandage en Irlande, je fais revoter si je garde « mon » commissaire européen), ça n’incite guère à croire dans l’intérêt démocratique de la chose. Ou quand on voit que le résultat d’un vote se joue à une partie de cache-cache dans le Parlement.

    Plutôt que « Election piège à con », je préfère « Si les élections pouvaient changer la vie, ça ferait longtemps qu’elles seraient interdites ». Je ne dis pas qu’il ne faut pas voter, je dis juste qu’il ne faut pas en attendre de miracle et que ce qui fait vraiment bouger les choses ne se passent pas dans l’isoloir, sauf exception. Mais si Albert Jacquard se présentait, j’irai voter en courant !

  2. Lucas dit :

    Nina, ma nina, je vais reprendre sur Facebook ta proposition d’amende pour voir les réactions de mes amis ! Histoire de les sonder ! Merci de rappeler cette possibilité qui devrait être légifiée. Mais là encore on aura toujours des cassandres qui vont dire que le gvt fait ça uniquement parce qu’il sait que les abstentionistes sont de son coté… C’est qaund même frustrant que nos hommes politiques aient reussi à nous faire au mieux ignorer au pire stigmatiser le jeu politique… A quand des hommes politiques qui parlent aussi vrai que Daniel ??
    Et encore une fois, je te prie de m’esxcuser pour hier… Je voulais te faire envoyer un bouquet de roses mais je cnnais pas tes adresses !

  3. Bonjour enfin la vérité sur votre blog
    J’ai honte de la France
    Les ouvriers les plus touché on vote à la petite cuillère ils rament tous dans la choucroute
    Amitiés Sylvie

  4. boulou dit :

    Moi aussi je suis allée voter hier.
    D’abord, parce que c’est obligatoire en Belgique et qu’ils rigolent pas avec ça (je pense que l’amende, tu la reçois plus vite qu’après 3 fois).
    Ensuite, parce que même si je sais que mon vote ne changera probablement pas la face du monde (je les vois déjà d’ici se chamailler entre wallons et flamands), ces élections me permettent de m’arrêter un instant, de lire les différents programmes politiques et surtout de réfléchir au type de société dans laquelle j’aimerais vivre.
    Ce que j’aime dans les élections, c’est qu’elles relancent le débat d’idées. Comme tout le monde est obligé de voter, tout le monde parle de ça (même ceux qui vont voter blanc expliquent pourquoi ils vont voter blanc). Et même si certains n’ont pas les mêmes idées que moi, j’aime bien entendre leurs arguments. Même que parfois, ils m’ouvrent une perspective que je n’avais pas envisagée. Et que refaire le monde avec des gens intelligents(comprendre qui ont d’autres arguments que « les politiques c’est tous des pourris »), j’adore ça!

  5. guillaume dit :

    Bijour Nina,
    il y a pas mal de pays où le vote est simplement obligatoire. En Uruguay tu dois payer une amende de 80 ou 90 euros chaque fois que tu ne votes pas, et si tu es fonctionnaire tu risques des pénalités de salaire. Au Pérou aussi t’as droit à une belle amende et un certain nombre d’emmerdements. Le tampon du bureau de vote se trouve sur les papiers d’identité, ce qu’il fait que , par exemple, si tu as oublié de voter et que tu veux retirer de l’argent à la banque t’es marron ! il faut refaire un tas de papiers avant de pouvoir réutiliser tes droits…
    C’est sûr, qu’il y a des solutions qui motivent !

    à bon entendeur…

  6. Ce qui est dommage dans ce élections – dites européennes – c’est qu’on nous présente des partis nationaux avec des programmes et des idées nationaux… Quand je vois que le PS promettait le déblocage de 10 milliards d’euros au niveau européen alors qu’ils ne pourront que le demander ou l’espérer.

    Personnellement, je pense que si les partis étaient trans frontières ou a minima si ils s’affichaient sous leur étiquette européenne et non nationale (PSE, etc.) ça permettrait déjà plus de facilité.

    Je sais que les députés européens doivent défendre des idées et une vision européenne de la France au parlement (même si c’est également défendu par nos ministres lors des réunions du conseil). Mais ils doivent aussi porter des projets européens et pour ça, nous montrer qu’ils ont des amis à l’étranger me parait important.

    Pour les élections nationales, ont à le même type de problème. Les parlementaires défendent à la fois des idées locales et celles d’un parti national (voire du gouvernement)…
    Personnellement je suis pour une réforme des représentations aux assemblées nationales et également une réforme du mode de sélection (et pas que de vote) et des sanctions qui iraient avec (pour nos représentants et les électeurs)

  7. Diane (pas celle des vingtenaires) dit :

    Hum, en substance c’est ce que j’ai ronchonné devant ma télé ce matin…
    Et on pouvait très bien avoir un repas de famille, regarder Roland Garros et aller voter. Je l’ai fait, j’aurais eu honte de ne pas y avoir été parce que comme toi en effet je pense qu’avant de se permettre de critiquer il faut agir avec les moyens dont on dispose, si illusoire que ce soit. Les abstentions volontaires sont loin d’être une généralité, je le vois autour de moi, tout simplement les gens s’en moquent.

  8. Moi qui suis plutôt pour la bonne volonté de chacun, la responsabilité des uns et des autres….J’aime beaucoup l’idée de la « sanction »… Le droit de vote deviendrait un devoir de vote.
    C’est quand même dingue de réfléchir à obliger les foules à exercer leur liberté la plus fondamentale!

    Ce qui me sidère c’est que nous (les femmes) ne votons que depuis peu… Rien que pour ça, par respect de ces femmes qui se sont battues pour que nous, nouvelles générations puissions voter…
    Il faut y aller!

    Personnellement, je vote toujours chez mes parents, et j’aime ce moment de citoyenneté familiale. Pour chaque élection, je fais quelques centaines de km aller-retour….

  9. thibal dit :

    Dans la cité d’Athènes, des rabatteurs munis de cordes rouges étaient chargés de diriger les citoyens vers l’assemblée pour prendre part au débat et voter. Le citoyen qui se faisait frapper par la corde devait payer une amende. Ce système n’était finalement pas si bête et je serais assez d’accord sur ton idée de retirer aux citoyens le droit de vote après trois votes, tant il est vrai que pour beaucoup de choses les hommes sont comme les ânes, on a besoin d’une carotte ou d’un bâton pour les faire bouger. Maintenant je conçois qu’on ne se retrouve pas forcément dans les programmes proposés et que ça ne motive pas des masses, mais il faut être réaliste, si tu veux un parti correspondant à tes aspirations il faut le fonder. Mais il faut quand même un peu de mauvaise volonté pour décréter qu’aucune formation ne nous convient entre un scrutin municipal, un présidentiel et un législatif (par exemple). Les enjeux sont à chaque fois différent quand même.Mais du coup c’est vrai qu’il faudrait comtabiliser le vote blanc à part, et non plus avec les abstentionnistes pour conserver le principe d' »exprimer sa voix ».
    D’un autre côté je n’aime pas trop le principe du « la rue ne gouverne pas » et « il fallait s’exprimer avant, maintenant tu fermes ta gueule ». Si on ne devait s’exprimer politiquement que lorsqu’on va aux urnes je doute que le pacs existerait à ce jour, les manifs sont un moyen de montrer le décalage entre le discours des élus et la pensée de ceux qui parfois ont même voté pour eux (plus des autres). Pour finir, je dirais jsute que ces manifs sont tellement encadrées qu’elles en deviennent presque une institution, et qu’elles seraient sûrement moins virulentes si l’Etat avait pratiqué une plus grande médiation entre les syndics et les entrepreneurs, sur le modèle allemand…

  10. Letsmotiv dit :

    Salut,
    Pour ma part, je fais partie des … bouh… 60% d’abstentionnistes. Première fois de ma vie que je ne vais pas voter.
    Une excuse j’en ai pas, même si j’ai des raisons (multiples déménagements, période assez troublée dans ma vie qui fait que j’ai absolument loupé l’inscription sur les listes électorales de ma nouvelle commune)
    Bref, je me justifie et j’étais pas venue pour écrire là-dessus 😉

    Simplement, je me posais juste une question à la lecture de ton article Nina. Jusqu’à présent, j’ai toujours entendu le vote présenté comme un droit et non comme un devoir (même s’il appelle un devoir citoyen et personnel, je ne le renie pas). En est-il fait référence quelque part, de ce devoir de vote ?
    Merci d’éclairer ma lanterne 🙂

  11. Plissken dit :

    Facile de consuper les absentionistes quand la majeure partie n’ont tout simplement personne pour qui voter.
    C’est une election europeenne et 55% des francais ont vote non a la constitution.
    Hors il n’y avait aucune liste acceptable a mes yeux pour representer le non.
    J’ai vote quand meme, par procuration, mais je ne sais pas pour qui. J’ai dit a mon mandataire de faire ce qu’il voulait. Je suis social-democrate et eurosceptique. Il n’y avait aucune liste moderee pour representer les interets de ceux qui pensent qu’il fait moins d’Europe.

  12. Jon's dit :

    Je suis globalement d’accord avec le commentaire de gwouigwoui, et pourtant, je suis allé voter dimanche (en plus c’était la première fois que je pouvais voter, ça compte quand même …)
    Mais bon, y a quand même un gros problème avec l’europe, c’est qu’elle s’est faite en grande partie sans les peuples et contre ceux-ci. Y a qu’à voir le foutage de gueule généralisé du traité de Lisbonne, pour le coup un véritable déni de démocratie.
    Pas très étonnant donc que les jeunes et les ouvriers soient les catégories sociales qui ont le moins votés : les enjeux européens apparaissent obscurs, très technocratiques, y a quasiment pas eu de campagne…Bref, pas grand chose pour mobiliser les gens, et l’abstention m’apparaît légitime dans ces conditions…
    Je pense également que les élections ne font finalement pas tellement changer les choses, tant les modes de représentation sont imparfaits, comme le disait justement gwouigwoui.
    Petite satisfaction, quand même, doublé d’un sentiment de mépris : la gamelle du PS, deuxième parti de droite en france, qui va peut être comprendre (mais ce serait étonnant) que c’est pas avec une politique libérale qu’ils arriveront à ramener un électorat de gauche qui attend une véritable europe sociale, et pas celle que l’on a actuellement.

  13. philou dit :

    simple témoignage d’un quincas (enfin presque) : la premiere fois que j’ai voté, à 18 ans, c’était pour simone Weil parce que ma mère trouvait que c’etait une femme de mérite…puis après pendant 30 ans, j’ai voté à gauche, a droite au centre, par dépit, pour le moins pire des candidats la plupart des cas, parfois à l’opposé de mes convictions par cynisme ou par envie d’aider le candidat poil a gratter à foutre la merde…la seulefois ou j’aurais pu voter par conviction c’etait pour Coluche (depuis que les écolos sont devenus des opportunistes et ne s’enchainent plus sur les toitures des prefectures) bref, et sans forfanterie, j’ai simplement décidé de ne plus jamais aller voter parce que je trouvais cela pitoyable, même si on nous explique que c’est le moins pire des systemes…ça ne veut pas dire que je ne m’engage pas pour ma commune…attention ! et je suis assez d’accord avec thibal.

  14. leperecollateur dit :

    Allo la France, Pas simple de te commenter avec ton blogue qui confond la touche de Renvoi à la ligne avec Envoi du message! En Belgique ce n’est pas seulement le vote obligatoire, mais bien le vote universel! Et sans plus de culture civique dans les écoles, tous les belges de plus de 18 ans votent, et voteront toujours! Ce dimanche 07 juin dernier la rue de mon village côtuer avait une allure très particulière : Ce n’était pas les Messieurs qui courrent vers les boulangeries (c’est le seul jour que c’esteux, sinon les autres jourss, c’est les bonnes dames qui causent avec la boulangère)! C’est d’ailleurs le moyen le plus ceratin de savoit si nous sommes bien le dimanche! Mais ce 07 juin 2009, les polis tiquent ailleurs, et ma rue est plus emplie que les jours de marché! Dirent en cela que la vox populi est exprimée avec bonheur est un leurre. Les flamands se sont prononcés massivement pour les cabotins hypocrites, et les francophones ont donné un solide coup de pouce aux ecolos. Avec le tempus fugit, nos dirigeants régionaux ont fractionné notre pays en minimalismes malsains et font fit de notre triculture, trilingue! Le pire est l’introduction de l’anglais à outrance en notre pays, par méconnaissance de son voisin. Hors la langue et la culture de Chaques paire ares (Shakespeare) n’est PAS la nôtre…pire, son usage intempestif rabaisse nos trois manières de vivre, et en cela désharmonise entièrement notre région d’Europe.

  15. arschloch dit :

    Je ne suis pas allé voter, parce-que 1)je suis résident à l’étranger et pas (encore) inscrit au consulat français et 2)je n’aime pas l’europe.
    Sont-ce de suffisantes raisons ?

  16. angus0 dit :

    je suis abstentionniste, oups un gros mot, alors tu penses vraiment que les elections change quoi que ce soit? que tu vote a droite ou a gauche excuse moi c’est la meme chose a l’arrivée, ensuite je peux tu citer la formule « si les elections pouvaient changer la vie cela fait longtemps qu’elles seraient interdites », ce a quoi on m’a repondu certaines fois « si l’abstention pour changer la vie cela fait longtemps qu’elle serait interdit », ben justement comme tu explique que dans certains pays comme la belgique on oblige les gens a voter? désolé mais le vote c’est l’illusion de la participation, donc oui on se plaint des politique de nos pays derriere parce que de toute façon qu’on vote ou qu’on vote pas on va s’en plaindre donc autant leur montrer qu’ils sont pas sur le trone grace a nous, au moins moi j’ai la conscience tranquille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *