Où trouver l’homme ? Episode 31 : au cybercafé

(Cher lecteur, je te rappelle que l’histoire qui suit est une fiction donc prenons tout ça avec humour)

A la recherche du prince charmant 

Comme un malheur n’arrive jamais seul, après le décès de mon pc, mon imprimante a décidé qu’imprimer est beaucoup trop commun donc elle a arrêté de le faire [totalement véridique, j’en suis à deux pc et une imprimante morts en 2009]. Or il y a des moment dans la vie où on a absolument besoin d’imprimer donc après avoir démonté, remonté, nettoyé mon imprimante, force est de constater qu’elle refuse toujours d’imprimer. C’est où le cybercafé le plus proche ?

Demain dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends, avec tes gros écrans et ton imprimante qui marche. La tête dans le pâté, je prends une demi heure de consommation, insère la clé USB dans le port dédié et c’est parti, j’imprime. En attendant que mes 150 pages soient imprimées, je bâille un peu aux corneilles, je surfote sur le net. Faudra un jour m’expliquer pourquoi quand je me connecte à 8h30 à twitter, y a aucun message et quand j’y retourne à 10h, j’ai trois pages de messages en attente. La privation twittérienne est-elle si pénible? L’avantage du cybercafé le matin par rapport au reste de la journée, c’est qu’on n’a pas les ados accros à Counter Strike, WoW, Warhammer et qui beuglent de leur voix en pleine mue dans un casque micro alors que leur coéquipier est juste à côté. Il n’y a pas non plus le mec qui pue un mélange de transpiration et de graillon. En fait, le cybercafé le matin est peuplé de gens qui sont de passage sur Paris et qui consultent le net en attendant ou de gens qui sont là avant d’aller travailler. Des accros du net puissance mille. Le caissier est sympa, c’est un cybercafé ouvert en permanence, je suppose qu’il termine sa nuit.

Un mec s’installe à côté de moi. Mmm, pas mal ! Je quitte vite fait la page de mon blog et file sur Le Monde histoire de passer pour une intello ou du moins, une fille qui s’intéresse au monde. Etape 2, je m’étire en mettant bien en avant mes seins et en laissant mes mains retomber dans ma chevelure à la fin du mouvement pour un geste très sexy. Des années d’entraînement. Ah, il me regarde, je lui adresse un petit sourire mais il n’a pas trop l’air de percuter. Bon, allons y lourdement, direction Deezer pour mettre de la musique et faire « oups, c’est parti tout seul ». J’appuie à toute vitesse sur des boutons… Sauf que ma playlist ne contient que de la musique qui remue bien pour avoir la pêche au bureau. Genre Britney Spears qui womanise oh you’re a womanizer. Je me précipite pour couper en adressant un sourire gêné à mon voisin. Gênée, oui, c’est le mot. Bon, il a certes conscience de mon existence mais je ne suis pas sûre que je m’y suis prise de la meilleure des façons qui soit.

 

Alors que je bredouille une excuse qui peut faire office de premier pas, le caissier m’interpelle : « vos copies sont prêtes! ». Temps restant sur mon forfait : 3 mn. Le temps que je récupère mes copies, que je les classe, ce sera fini. La mort dans l’âme, je me lève et vais récupérer mes copies. Une fois rangées dans ma chemise magique (avec des intercalaires!), je retourne ranger mes affaires. Bon, je joue ma dernière carte, j’enfile mon manteau, mon écharpe qui sent la fille et j’adresse un au revoir sonore à mon voisin… Qui daigne à peine me jeter un oeil avant de reprendre son surf.

Non mais on lui a jamais appris la politesse à celui là ? Pouf, j’ai rien perdu. De mauvaise foi ? Pfiou, si peu

Bon, sinon, bref retour à la réalité pour que nous exultions ensemble : grâce aux conseils avisés de Ralphy, mon pc portable qui était mort est rené de ses cendres. En fait, j’avais légèrement renversé un mug de café dessus et ensuite, il me faisait des trucs rigolos genre écrire à l’envers. En fait, il est possible que la touche « début » ait été bloquée. Alors après démontage nettoyage du clavier, mon pc a ressuscité et je suis heureuse, youpi. Maintenant, je reformate le pc central et tout ira pour le mieux. Sauf l’imprimante.

No related content found.

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions sur “Où trouver l’homme ? Episode 31 : au cybercafé

  1. Au vue de tes difficulté pour trouver quelqu’un je te propose une rencontre « par hasard » dans un métro. Au moins ça fera la suite de ton histoire mais avec un dénouement un peu plus joyeux 🙂 Je te laisse choisir la ligne, la direction et l’heure (si c’est en semaine de préférence le soir). Pas de drague lourde, non c’est pas mon style. Tout en finesse.

  2. Concernant le métro, il m’est arrivé une fois quelque chose de rigolo:

    Je prends un jeudi ou vendredi soir vers 21h la ligne 14 et je suis très étonné de voir des gens (hommes et femmes) la fête dans un wagon avec bouteilles de vin à la main, un peu de déguisement et musique. Ca a été rigolo. Ce que genait un peu était l’encadrement par des agents RATP qui ne buvaient pas (en service…) et faisaient en sorte qu’il n’y avait pas trop des gens dans le wagon (moins que sur la ligne RER A aux heures de pointe) en disant au gens dehors d’aller dans un autre wagon. Un peu timide tout ça quand même… Les agents auraient du voir une fois ce que se passe lors du carneval dans quelques villes à l’étranger…

    Il parrait qu’une association fait ça une fois par mois à chaque fois sur une ligne différente. Mais j’ai perdu les coordonnées pour savoir ou et quand ça a lieu… En tous cas pour draguer dans le métro, c’est peut-être pas mal…

  3. Moi, je tombé sur une telle fête l’automne dernier sans chercher. C’était sympa mais un peu bridé par des agents RATP…

    Ce que je trouve sur google date déjà un peu mais peut-être n’utilise je pas les bons mots clés?

  4. Dommage que ce ne soit qu’une fiction, une vraie histoire aurait pu me garder en haleine pendant 1 heure si mots à lire il y’avait mais bref, puisque nous fictionnons, et bien commentons sur la fictionation. (Tout en apportant des éléments intéressant de la vie  » IRL « )

    Je ne pense pas que le cybercafé soit l’endroit idéal pour draguer, en particulier pour une femme.
    Pourquoi ? Parce que les cybercafés, qui peuvent avoir l’air de  » restau informatiques  »
    sont avant tout des lieux pour gros geek
    et qui dis gros geek, dis forcément timide.

    Admettons que la situation que tu as écris, soit arrivé, le mec d’a côté, peu importe si 95C est visible, est complètement concentré, les yeux rivés sur l’écran qui piques les neuneuils, mais par curiosité il te vois, et je crois que même si pamela anderson était à coté de lui, pas une seule fois il aurait les  » Guts  » de faire autre chose que de regarder, gêné, timide, introvertit…

    En revanche, étant allé une fois dans un cyber café, j’y ai vu de charmantes demoiselles,  » jeune et jolie « . Mais l’idée de trouver un truc à leurs dire pour qu’elles se noient dans mes yeux d’un vert profond, trop difficile…

    Par contre, je viens de penser à un truc, si vous êtes une femme, parce que pour un homme, je le sens moyen.

    Se ramener avec un clé usb buggué, ou des fichiers corrompu, bref, un truc qui nécessite l’aide d’un  » expert  » en informatique.

    ça fait le prétexte parfait pour aborder le jeune homme séduisant à votre droite :O

    Bon après, il peut être une grosse quiche en info et aller vous chercher le caissier pour régler le problème, ou alors vous prendre pour une conne parce que vous ne saviez pas qu’un fichier caché ne s’affiche que quand on l’a rendu visible via les options de dossier, ou que si on clique comme un porc sur la p’tite croix, ça  » ne répond plus  »

    Mais bon, à tenter pour les plus désespérées 😛

    ( j’ai l’air con à commenter une fiction moi tiens… )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *