Discothèque hétéro

Samedi, j’ai fait un truc que j’avais pas fait depuis… Pfiou au moins ! Je suis allée en boîte hétéro avec des hétéros. Je précise pour les personnes qui tomberaient pour la première fois sur ce blog que je ne suis pas du tout une lesbienne anti hétéro, j’aime les hommes. Mais d’ordinaire, je sors avec Gauthier et on va plus souvent dans les clubs gays (quoi que ça fait longtemps que j’y suis pas allée non plus).

silhouettes-de-danse-adolescents-dans-une-discotheque

Nous étions quatre, trois filles, Caroline, Annika et moi-même, et un garçon, Stéphane. Le mot d’ordre de la soirée, c’était : « on chope », sauf pour moi. Je refuse de choper en boîte pour la simple et bonne raison que myopie et obscurité, ça fait très mauvais ménage et mon prince de la pénombre peut se transformer en crapaud de lumière. Même, imagine un peu la scène : j’adresse des œillades enamourées à un mec et quand il se rapproche, je me rends compte qu’il me plaît pas du tout, c’est gênant. Mais ça ne m’empêche pas d’observer les gens et de bien rigoler.

 

Nous sommes arrivés tôt, vers minuit, car nous étions sur guest list. Après avoir laissé 6 euros au vestiaire (heureusement qu’on a pas payé l’entrée !), nous voilà dans la place. On fait un premier tour, il n’y a pas encore grand monde donc on se pose près du bar. Un mec à costard cravate est tout seul à une table quand une blonde genre pin up arrive et tend le doigt vers lui genre « je te veux ». Elle vient s’installer à sa table et en trente secondes chrono, elle se colle à lui. Assise plus près, elle serait carrément sur ses genoux. Faut dire que cette boîte est un microcosme social intéressant. Jamais vu autant de costar cravate ! Sauf que sur la piste, il fait vite 40° et je n’ose imaginer les auréoles sous les bras… Ca, c’est vraiment très marrant : d’un côté les filles en petit top, petites jupes, genre on est en été, de l’autre, les mecs en costard, pull ou veste en cuir… Ils veulent cuire à la vapeur ou quoi ? Perso, je trouve ça pas attirant du tout : à un moment, j’ai vu un mec en pull col roulé mignon (enfin, d’après ma vision de myope dans l’obscurité) mais de suite, j’ai pensé aux litres de sueur qu’il avait dû perdre dans la soirée et… beurk ! Bref, pour résumer, j’ai l’impression que dans cette boîte, il y avait pas mal de mecs trentenaires + friqués et de coureuses de dot. Je ne sais pas ce qui s’est passé entre notre pin up blonde et sa proie mais à un moment, je l’ai vue se dandiner seule. A priori, elle n’a pas réussi à garder sa proie dans ses filets.

 

Bon, après, on a dansé un peu mais pas trop, vu la foule et la température ambiante. J’avais beau avoir un top en toile et décolleté, j’avais quand même chaud. A un moment, Annika et Caro vont au bar et quand Stéphane et moi avons suffisamment transpiré, nous les retrouvons au bar. Là, Caro a retrouvé une connaissance qui fut les beaux jours de la téléréalité en sautant une blonde à gros seins dans une piscine. Poliment, je dis bonjour à son copain et lui puis je vais discuter avec Annika qui est un peu sur le côté. Au bout d’un moment, j’ai soif (hé ouais) donc, pétasse grande classe que je suis, je vais prendre une coupe de champagne au bar. Je tends fièrement mon billet de 10 euros et là, la barmaid me dit : « non, c’est 13 ». Putain, ils ont mis une pépite d’or dedans ou quoi. Bon, je bois un peu puis on retourne danser. Et je maîtrise parfaitement l’art de danser sans renverser mon champagne, malgré les gens qui me passent par devant, par derrière, sur les côtés… Aucun sous-entendu sexuel dans cette phrase ! Même si, dans les faits, j’ai jamais été touchée par autant de personnes en une soirée. On danse, on danse, puis on finit par revenir près du bar parce que c’est plus possible. En boîte, il y a un phénomène de foule passionnant qui veut qu’on ne puisse pas rester au même endroit plus que deux minutes, on dérive sur cette mer de foule. Ooooooooh !

 

Bon, finalement, vers 3h et quelques, on décide de partir. Avant, j’ai consommé une vodka pomme à priori sans vodka, toujours à 13 euros. Or, à 3h et quelques, y a pas de taxi, même quand on les appelle ! Après avoir erré sous la pluie, on finit par décider de prendre les bus de nuit. Je me pose sous mon arrêt et je regarde les horaires : le prochain bus passe à 4h25, il est… 3h50 ! Bon, des noctiliens, il y en a toutes les 20 mn donc bon, je panique pas. Finalement, j’ai attendu 45 mn sous l’abribus malgré la pluie battante et 3 mecs m’ont gentiment adressé la parole (dont un qui lisait par-dessus mon épaule, je déteste !) alors que j’étais trempe et que j’avais remis mes lunettes. Finalement, le bus arriva ENFIN et après une marche de 10 mn sous la pluie battante, j’arrive chez moi complètement mouillée (toi aussi, attire les pervers de google). Je me désape et mets les fringues à sécher et je me mets à prier pour ne pas choper une pneumonie.

 

Moralité : les petites boîtes de ma belle province me manquent, je suis plus séduisante humide et avec mes lunettes, apparemment (alors que mon décolleté était rangé dans mon manteau) et je suis devenue immortelle puisque je ne suis pas morte de pneumonie. Highlander rules !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

39 réflexions au sujet de « Discothèque hétéro »

  1. je suis mdr! ah les noctambus… toute une histoire mais il me semble qu’il y en a que toutes les heures et pas toutes les 25 min… mais bon j’en sais rien j’ai jamais réussi à en chopper un! par contre je ne comprends pas pourquoi tu t’es retrouvé seule à attendre ton bus? ils ont chopé les autres pour te planter?

  2. gouzi dit :

    alors on dit noctiliens maintenant.
    et puis il y a des lignes ou tu en as toutes les 8 minutes et qui font le tour des endroits festifs parisiens (N1 et N2).
    bon moi le seul probleme avec ces bus c est de les prendre dans la bonne direction quand je suis bourre.

  3. Cookie dit :

    RAh la misère des Noctambus…ca me rappelle bien des choses ca…sinon, vous vaez été au Pacha Club ou quoi? (ou au Queen, quoique le Queen n’est pas très hétéro non plus)…

  4. ok!! je dois être trop fracass pour les voir alors!! mdr! pour le deuxième com, oui ca mérite bien ca mais tu remarqueras que j’ai fait un vrai com avant de t’embeter alors… ça me fait une petite excuse quand meme! promis je le ferais plus!!;)

  5. Nina, 4 heures du mat pour prendre le bus après une soirée sueur, c’est dur. Choisis plutot les soirées climatisées avec des mecs qui sentent bon. Encore mieux trouve un beau mec qui t’amène et te raccompagne chez toi. En gros il vaut mieux choper avant et aller en boite avec ta proie 😉

  6. rick dangerous dit :

    Pinaise…même si t’y vas pas pour chopper, tu te fais mettres bien profond avec une coupe à 13 euros, et une vodka pomme sans vodka à 13 euros aussi. Et bien, voilà qui me conforte de ne jamais mettre un orteil dans ces temples de la luxure…qui pour le coup, semblent aussi être ceux de l’arnaque.

  7. Mouillee t’avais toutes les chances d’attirer Jean-Edouard ! En plus il parait qu’il est fortement gaule le bougre … (non non non, je n’ai pas vu les videos ! ;-))

  8. Bernardin dit :

    Ouh les non-parisiens offusqués ! Il y a beaucoup d’endroits où c’est bien plus cher ! Bouddha-bar: 16€ la coupette… 13€ ca va encore, je trouve (c pas un coca, c du champagne ou vodka !). Et puis faut bien payer le cadre… que je sache, tu ne t’es pas faite emmerdée par des wesh ! Ben voilà, la qualité, ca se paye au bar (à défaut de se payer à l’entrée)…

  9. together now dit :

    désolé de vs contredire ! 13 €,plus que raisonnable. Plus souvent l’habitude de raquer minimum 16 € j’usqu’à 20 € le gobelet,même si souvent, les consommations me sont offertes.Privilège d’habitué. Actuel, je reste pluôt ds ma tour d’ivoire, et cela surprends bcp de mes relations. Pause, y’en avait besoin…..Malgré la flotte, la sueur, la foule, le tarif, l’attente, ta soirèe était cool, avec de vrais Amis, c rarement le fiasco. Tjrs des conneries à sortir !!!

  10. rick dangerous dit :

    hey les nouveaux-riches, presque 100 balles pour un pauvre verre de vodka…j’appelle ca de l’arnaque. C’est pas parce que c’est encore plus cher ailleurs que c’est cautionable. j’appelle ca du foutage de gueule. Quand je lis 13€ c’est plus que raisonnable…j’ai peur. Maintenant vous faites ce que vous voulez de vos biffetons hein. Vous donnez vos chaussettes trouées à emmaüs pour vous racheter une conscience au moins?

  11. Comment le dernier comm me fait marrer. Quel est le rapport avec la conscience ?
    Viens en boite a Monaco et 20 euros c’est le min que tu raques pour une conso (et l’entree est payante) … Mais pour 100 balles, t’as plus rien, et ca fait bien longtemps.
    Foutage de gueule ; peut-etre mais il faut bien s’amuser aussi, t’as le droit de boire tout seul chez toi si tu veux, c’est moins cher, t’as pas le cadre, l’ambiance, les superbes filles qui se dehanchent, … Quand tu penses qu’un Mc Do coute au moins 6 euros, je trouve qu’un verre de champ dans une belle boite pour 13 euros c’est honorable.

  12. together now dit :

    Je vais m’expatrier ds la ville rose, je carbure pas mal lors des sorties nocturnes. Je vais réaliser des économies,super. A moi Toulouse…….

  13. together now dit :

    Pour RICK : cool mon gars ! chacun assume son train de vie et la prise de conscience est ailleurs, tu le sais parfaitement. Quand à mes fringues (Armani, Lagerfeld, Boss….) je les remets (tjrs parfait état) et discrètement au Secours Populaire. Pas d’état d’ame, mon fric ,j’en dispose à mon gré, sans aucun orgueil !!!!

  14. Stéphane dit :

    Le mieux, c’est quand même les cocktails mondains. La boisson, de bonne qualité, est gratuite, y a pas de wesh (comme dirait Bernardin) et parfois y a même de la musique.

  15. together now dit :

    T’inquiète pas Nina, avec ton intelligence,ta gouaille intellectuelle,ton engagement : ton job à ta hauteur, tu vas le dégotter, surtout sur Paris, bordel! Fouille, fouille, il est là ! Il arrive. Ds impossible , se mèle « Possible »…….Allez Nina,Allez Nina, all………

  16. Stéphane dit :

    Ben, nous ne portons la robe que lorsque nous sommes dans notre rôle d’avocat lors d’une audience ou dans le cadre de manifestations.

    Donc durant les cocktails, pas de robe et pas de barreau non plus ;o)

  17. Céline dit :

    C cooooool de faire la teuf le samedi soir!!!! mais t’avais pas dit à un moment que t’arrêtais??? je me doutais bien que ce n’était pas sérieux… j’ai adoré le coup du « crapaud de lumière », ça m’a fait rigoler à mort!

  18. Un jour j’suis allé dans une boîte gay, avec des anciennes copines heteros devenues lesbiennes…
    Le lendemain matin j’avais mal à la tête et mal au cul et là j’ai vraiment regretté mes boites hétéros…

  19. C’est clair en boite plus qu’ailleurs tous les chats sont gris et bien souvent il se transforme en mauvaise souris le matin.
    Waouh… 6 euros, le vestiaire où la direction n’est même pas responsable si l’employé ta fait les poches o_O
    Dans un bain de foule pour conserver sa place, il faut soit former un cercle avec ses amis, soit rentrer dans une sorte de stratégie consistant à garder sa place sans trop bouger.
    Prend soin de toi…
    Tu peux venir boire une bonne tisane au comptoir si tu tombe malade

  20. Un grand moment, tes articles !! lol l’histoire de la pépite à treize euros, c’est tellemetn vrai !!
    je mets + 10 à « toi aussi, attire les pervers de google) ! lol
    Par contre, l’histoire des mecs « tout cuir » dans des endroits où 45° semble être la température la plus basse, c’est du « suicide cuir » !
    en plus, je t’explique pas si tu retires l’ensemble vers 4heures de mat !! Bonjour la douche avant ! lol ça donne pas envie, gay ou hétéro !!
    @+ Nina

  21. o_O sourire
    Je vais chercher comment faire des grogs, si l’hiver est rude tu ne sera pas la seule à profiter…
    Même pour garder un parapluie faut payer ?! Mais c’est quoi cette boîte… Il peuvent pas accrocher le parapluie au cintre. J’espère qu’il donne des suppo pour faire passer tout ça

  22. Moi je vais plutôt dans lesbars cave de mon quartier.
    C’est 2 euros 20 le ballon de rouge et je peux avoir à tout moment des analyses très fines sur la politique française, le temps qui va pas et la supériorité des diesels Peugeot sur les Renault.
    Bon pour pécho, y’a pas de pétasses blondasses alors c’est moins facile.

  23. NonÚne dit :

    Bien drôle ton histoire, enfin tu ne t’es pas fait draguer par des gros lourds parce que dans les disco hétéro, c’est monnaie courante.

    Samedi dernier nous avons fini avec des copines dans une boite et je sais pas pourquoi mais tous les mecs qui étaient là devaient avoir une dalle monstrueuse. Le pire c’était qu’il venait se frotter comme des gros porcs et ne comprennaient pas quand les filles les envoyaient chier. Les mecs du groupe nous devions parfois nous interposer pour calmer ces crèves la faim. Quelque chose que j’ai remarqué, c’est que ces mecs faisaient tous parti de la mouvance hip hop RnB. On peut pas dire qu’ils soient très gentlemen !!! Ils ressemblaient à de vrais vautours.

    J’ai pas mal réfléchit et je me suis dit que j’avais de la chance d’être un mec, parce qu’être une nana c’est parfois chiant.
    Je me suis aussi demandé quel vision de la femme, ces braves gens devaient avoir (est-ce les clips que proposent leur musique favorite qui leur apprend à connaitre la psycologie de la femme ou les films pornos ?)

    Une chose est sûr, je pense que pour héradiquer ce genre de comportement, que je considère comme macho et primitifs, il faudrait revoir l’éducation de ces personnes. Leur donner des cours sur la psycologie de la femme serait une bonne idée parce que là ça craind. C’est pas rétro mais plutôt pour leur bien parce qu’avec un tel comportement, ils ne sont pas prêt à pécho.

    Je n’ai rien contre la mouvance hip hop et je ne fais pas une généralité car j’ai des amis qui écoutent cette musique et qui se comportent comme des gentlemen. Mais il faut avouer que actuellement les gros lourd se renvendiquent de ce mouvement.

  24. squalito dit :

    Bonjour,

    Merci Nina pour avoir fait remarqué que les relous n’ont pas de style de musique particulier… parce qu’avec des superbes commentaires comme celui de Nonène ou de Bernardin je me dis que l’on va droit dans le mur… qualifier une catégorie de personne (les wesh, c’est ça?) comme ceux qui foutent la merde en boite, je trouve ça très pernaudien… peut être êtes vous fan de TF1 et que votre rdv quotidien du 13h de Monsieur JPP(pas le footballeur) vous donne une vision de notre société trop réduite…

    Donc si je reprends, ceux qui écoutent du R’n’b Hip Hop soulent les filles en boite. Apparemment le petit surnom pour cette « catégorie » de personne c’est les « wesh ». De là à dire que les wesh sont composés de noirs et d’arabes qui viennent de cités il n’y a qu’un pas… lorsque l’on fait des généralités il faut faire attention, soit on va au bout et on assume, soit on délimite dés le départ pour que les lecteurs ne s’imaginent pas des choses comme je le fais actuellement!

    franchement c’est du commentaire de bobo raciste, c’est hallucinant… bientôt on va devoir casser son plan épargne logement pour aller dans une boite dite fashion… nan mais franchement… entre le faire et trouver ça normal il y a une différence quand même…

    enfin bon ce qui m’a vraiment choqué c’est ces gens et surtout Nonène qui s’est permis ce genre de remarque… je me dis qu’en fait il n’y a pas d’espoir avec des gens qui pensent ainsi, ils étaient déjà avec moi au lycée, en école, et maintenant on les retrouve dans la vie active… avec les même préjugés… donc il suffit d’être d’origine africaine pour qu’on soit catalogué… et l’argument « ah mais je suis pas raciste, mon épicier est arabe » franchement ça tient pas…

    Bon allez les bobos, et la prochaine fois que vous sortez, ne le prenez pas pour vous si la fille avec qui vous auriez aimé repartir est en train de parler avec un wesh,

    Grosse biz 😉

  25. squalito dit :

    t’inquietes pas Nina, j’ai bien compri ce que représente un wesh dans l’esprit francais mais c’est juste que faire des généralités et aprés dire, heu non je ne fais pas de généralités, j’ai des potes comme ca mais eux ils savent se tenir, normal vu que c’est mes potes et ben ça m’exaspére…je suis trop utopique comme personne, je pensais que les gens savaient faire la part des choses et evitaient les généralités…ahlalala soit je choisi le monde des bisounours soit celui des télétubbies…

    pour l’entrée à 20 euros c’est vrai que c’est chiant mais un film à 10 euros qui dure 1h20 c’est du meme genre… mais franchement le plus relou de chez relou, et ca concerne (presk) que les mecs, c’est quand t’as de l’argent dans les poches, que t’es avec des ami(e)s et qu’on te recal a l’entrée…ca ca fout la rage…c’est pour ca que je ne vais plus que dans des endroits où je rentre sur liste parce que on est sûr de rentrer et en plus on paye pas!!! youpi!!!!!

    tchuss

  26. Erwan dit :

    Je ne sais plus qui reprochait à qui de tenir des préjugés sur les « wesh-wesh », mais dans le même argumentaire, il se permettait d’avoir des préjugés sur les « bobos ». J’ai donc un peu de mal à suivre la logique.

    L’important, c’est que chacun se trouve son petit lieu à soi. Perso, j’aime bien l’éclectisme, donc je vogue entre des petits lounges relax, type le Next, à des lieux comme le Baron. ça dépend des moments, par contre j’ai vraiment du mal avec les « usines à musiques », que sont les grandes boites que l’on peut trouver hors des centres villes.
    J’ai eu aussi des préjugés sur les clubs de province, mais on peut trouver des lieux très sympas, sans forçément tomber sur une soirée karaoké !!! 😉

    Le problème avec le fait de changer de lieu, c’est que l’on a pas assez travailler le relationnel, comme on peut le faire dans le rade de son quartier.

    En ce moment, les meilleures soirées, selon moi, sont les soirées du jeudi où l’on est coopté et où le lieu change à chaque fois (Club, hotel, appartement privé, etc.). Je sais qu’il y a plusieurs « réseaux » sur Paris, et en général, ils sont pas mal … et abordable économiquement parlant (c’est pas des soirées étudiantes, non plus !).

    Pour revenir, sur les prix, c’est vrai que c’est prohibitif, mais au moins, on boît moins !!! 😉
    La première fois que je me suis payé un verre à l’Etoile, j’en avais eu pour environ 20 euros (prix en francs à l’époque, mais c’était dans ces prix). ça m’avait mis un coup dérrière ma petite tête d’étudiant qui avait préféré « craner » en rentrant à l’Etoile, plutôt que de simplement aller au Duplex !!!

    J’ai vite compris le truc, dans ces boites, il faut y aller vers 2 ou 3 heures du mat’ lorsqu’il y a des soirées « entreprise ». Tu profites !!
    J’ai arrêté ce genre de chose depuis quelques années maintenant, mais on s’est bien amusé.

    Avec l’age (j’ai tout de même moins de 30 ans), je ne supporte plus la musique trop forte, avant je supportais mais c’est parcequ’je buvais trop, selon ma mère !
    Donc il me faut des lieux plus calme … où je puisse discuter, c’est donc moins des problèmes oculaires qu’une incompréhension auditive qui me gêne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *