Le fact checking, arme fabuleuse ou dangereuse

J’aime les chiffres, les stats, les infographies. Au coeur de la nuit, parfois, je rêve de réaliser les mêmes vidéos que Data gueule. J’ai aimé ma petite vie de social listening manager (ou quelque chose comme ça) dans mon ancien taf et parfois, je rêve de reprendre mes études et aller bosser chez Ipsos et co. Par contre, je n’aime pas trop les sondages et tiens, va falloir écrire dessus aussi. Cette série devient bien plus grosse que ce que je pensais. Bref, le concret, c’est bien, casser des connards par les faits, c’est jouissif. Sauf que si j’apprécie pas … Continuer de lire Le fact checking, arme fabuleuse ou dangereuse

Mon yoga, ma détox, mes emmerdes de Brigid Delaney

Parfois, il faut savoir dépasser un titre de livre. Un samedi sans grand intérêt, nous furetons dans le rayon librairie du Leclerc pour essayer de trouver une idée cadeau pour ma belle-soeur quand je tombe sur ce livre, Mon yoga, ma détox, mes emmerdes de Brigid Delaney dont je n’avais strictement jamais entendu parler. Je lis le quatrième de couverture et découvre qu’il s’agit du récit d’une journaliste australienne en quête de l’ultime bien-être. Et mais c’est exactement ce que je cherche à faire sur ce blog. Il me faut ce bouquin ! Lire la suite Continuer de lire Mon yoga, ma détox, mes emmerdes de Brigid Delaney

Quand les manifs redeviennent utiles

Ces derniers temps, je suis un peu moins l’actualité, essentiellement parce que mon nouveau taf aspire totalement mon énergie vitale mais j’ai cru voir qu’il y avait une petite manif prévue le 17 novembre rapport à l’augmentation du prix du carburant. Et je vois tout le monde se foutre sur la gueule entre les pro et les opposés à cette manif parce que le FN l’a déjà récupérée, parce que la voiture, ça pollue… Alors mon avis en deux secondes : c’est sans moi le 17 parce que je suis résolument opposé au tout voiture même si j’ai conscience que … Continuer de lire Quand les manifs redeviennent utiles

Dynastie : le soap que j’aurais adoré écrire

Nous sommes dimanche et à l’heure où vous lisez cet article, il est possible que je sois en train de me vautrer dans mon plaisir coupable : taper mes articles devant Dynastie (et Riverdale, j’en parlerai peut-être un jour si j’ai quelque chose à en dire). Oui, on sait, j’aime les soap operas, les télénovelas et ces trucs nuls. Sauf que là, Dynastie atteint une nouvelle dimension, celle du “on n’en a plus rien à foutre, YOLO”. En fait, j’ai un peu regardé par curiosité au départ, un jour de rien, certainement, pour m’occuper. Première impression : c’est vulgaire. C’est … Continuer de lire Dynastie : le soap que j’aurais adoré écrire

Ecouter avant de parler, être empathique pour s’engager

Avant, je disais de la merde. Je ne vous listerai pas mais je pense qu’une part de mon agacement actuel face à certains propos tient en partie au fait que je les ai tenus par le passé et j’ai évolué. Mais comment j’ai donc évolué, me direz-vous ? Facile : j’ai commencé par écouter. Je l’ai déjà dit par le passé, il est toujours plus difficile d’admettre avoir eu tort quand on est pris à partie mais par contre, il est toujours intéressant de lire des débats et se faire un avis calmement, sans forcément entrer dans la mêlée. De … Continuer de lire Ecouter avant de parler, être empathique pour s’engager

The girls d’Emma Cline : secte et adolescence

Aperçu quelques fois dans ma timeline Twitter, j’ai craqué et acheté The girls d’Emma Cline, sans rapport avec Girls, la série de Lena Dunham (que j’ai détestée pour les trois épisodes matés). Ce qui m’avait intriguée : pas l’histoire vu que je m’en savais rien mais quelques phrases méchamment stylées. L’histoire (maintenant que je l’ai lu, le roman) : Evie Boyd est une femme quelconque… en apparence. Occupant la maison d’un ami pour la surveiller, elle croise l’enfant de celui-ci qui connaît son passé. A 14 ans, alors que son été débutait dans un ennui poisseux, à traîner avec une … Continuer de lire The girls d’Emma Cline : secte et adolescence

Une plume décalée… mais gonflante

Leçon d’écriture n°3 de ce roman si horrible. Quand j’ai fini ce roman, je suis quand même allée jeter un coup d’oeil sur les avis et globalement, ils sont assez bons (sauf certains qui ont manifestement ressenti exactement la même chose que moi) et beaucoup évoquaient une “plume décalée”. Aaaaah, la plume décalée, cette façon différente et innovante d’écrire. Mais c’est pas parce que la forme est différente que c’est forcément suffisant pour faire un roman acceptable. Je ne suis pas forcément attachée au style. J’aime certains auteurs pour la force de leur plume, oui, c’est le cas notamment de … Continuer de lire Une plume décalée… mais gonflante