Glee, quand la caricature lycéenne va trop loin

Niveau productions audiovisuelles, j’aime bien deux choses. Enfin, parmi tant d’autres. J’adore les parodies déjantées et les popular teens. Du coup une série qui se repose sur un mix des deux, je devrais adorer… Lors de mon Covid, j’avais pas mal de temps pour regarder des conneries. Et j’ai eu envie, dix ans après tout le monde, de découvrir Glee. Après tout, je fais de la comédie musicale, ça devrait me parler. Et bien dès le pilote, ça s’est mal passé. A l’épisode 3, peut-être 4, j’ai abandonné. Un effroyable échec sur lequel je reviens. Car toute leçon est bonne à prendre, n’est-ce pas ?

Lire la suite