Le grand bazar : finale, une bonne intention cataclysmique

Quand les dystopies nous peignent un avenir sombre, c’est soit l’œuvre d’individus ayant confisqué plus ou moins frontalement le pouvoir…  ou d’une technologie qui a dérapé. Quand on parle de solution chimico-technologique au réchauffement climatique, je cite inlassablement Snowpiercer, un de mes films préférés. Sauf que Snowpiercer me faisait furieusement penser à une nouvelle, lue dans mon adolescence. Une nouvelle écrite par Stephen King, excusez du peu. Pendant des mois, j’ai cherché le titre pour vous en parler et, au détour d’un déjeuner chez mes parents, j’ai retrouvé le recueil de la nouvelle. Donc aujourd’hui de pacification, de super volcan, et de fin de l’Humanité. On va parler du Grand Bazar : Finale.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *