V, une métaphore sybilline du fascisme

Quand je cherche des sujets pour mes chroniques, j’ai tendance à me concentrer sur ce que je lis ou regarde en ce moment. A savoir pas grand chose au vu de ma vie professionnelle beaucoup trop intense. J’ai donc souvent tendance à négliger certaines œuvres matées dans le passé et qui auraient parfaitement leur place ici. Comme V. Quoi ? Des extraterrestres lézard, c’est de la dystopie ? Laissez-moi donc reformuler. Des envahisseurs surpuissants débarquent et jouent tour à tour les cartes de la séduction et de la terreur, tous vêtus du même uniforme. Si c’est pas une métaphore du fascisme avec un beau message de prévention, je ne vois pas ce que c’est. Donc c’est parti pour parler de V. 

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *