Ecrire une dystopie, ok, mais niveau technologie, on met quoi ?

Bien, bien, bien. A présent que mon bureau est installé, va falloir que je me remette un peu à la réécriture les amis. Parce que j’en suis toujours à la page 25 d’Augura, oups. Mais on n’est pas là pour parler du fait que je procrastine sur le sujet depuis un an(…) mais pour parler d’un point que j’avais soulevé et promis il y a pfiou… La technologie ! Hé oui parce qu’Augura et Feu Technopolis sont des dystopies donc cela suppose une certaine évolution technologique dans la société. Et autant vous le dire : va falloir lâcher très vite la volonté d’une évolution technologique crédible et pertinente pour l’éternité.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *