Ne te surestime pas

Ca va les amigos ? Moi, je vous cache pas que c’est pas l’éclate. Quoi encore ? Mais toujours la même chose : le boulot. Rien que d’écrire ces lignes, j’ai littéralement mal au ventre. Ils m’épuisent mais d’une force… Du coup, le nanowrimo, à l’heure où je vous écris, j’ai tapé 5000 mots sur les 10 000… Alors oui, j’avais dit que je me mettais pas la pression dessus mais être infoutue d’écrire car ces démons pompent mon énergie, ça me saoule. Car j’ai fait une erreur : je me surestime. Je surestime ma tolérance à la bêtise et la méchanceté et… crap ! J’aurais dû me faire arrêter y a quelques mois.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *