Voguer dans l’entre-deux

Mon calendrier est formel : bientôt les vacances. Un petit retour sur Bordeaux en prévision pour commencer à chercher notre petit nid d’amour pour de vrai. Et je me détends petit à petit. L’été, c’est ma période préférée au boulot. Les directeurs et directrices sont partis, tu fais ton taf tranquille et tu pars pas tard profiter de la vie. Une période propice à l’écriture parce que le mois de juin ne le fut pas lui. Entre une amère déception et une comédie musicale, j’ai écrit queud’. Du coup, samedi, au lieu d’écrire, je suis allée me faire masser. Car le massage m’offre, outre un moment de volupté, un voyage délicieux dans l’entre-deux. Dans le quoi ? Laissez-moi vous expliquer.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *