Une histoire des abeilles, la dystopie mielleuse

Ok, ce titre est nul. Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’ai une petite fibre écolo. Disons que j’essaie tant que faire se peut de ne pas aggraver la situation de notre planète. Je recycle, j’ai pas de voiture, je limite mes trajets en avion… C’est sans doute léger et j’ai bien conscience que par rapport aux industries, à la bagnole ou à l’agriculture, mes efforts ne valent rien. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas en faire. Et puis, c’est quand même un sujet angoissant, l’effondrement d’un écosystème entier. Sans parler de la perspective de rôtir, littéralement, en plein cagnard dans quelques années. Donc forcément, quand je trouve une dystopie me racontant une histoire des abeilles, l’histoire de leur disparition, je fonce.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *