On déteste les chômeurs à cause du monde du travail

J’ai un rêve : le chômage. Ou plutôt une année sabbatique pour me faire un petit bilan de compétence et éventuellement une formation pour changer de carrière. Parce que je le disais, je suis quée-blo dans ma vie pro parce que ça fait des années que je peux résumer mon CV ainsi : “j’ai fui un taf toxique”. Et j’en ai un peu marre, quand même. Je veux me poser. Sauf que quand je parle de mes envies de chômage, ça fait un peu grincer des dents.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *