Leur alliée, c’est notre inhibition

Je me sens parfois un peu perdue dans ce monde, un peu décalée. Quand je vois que Macron est crédité dans un sondage de 25% d’intention de votes, je me dis que je dois avoir un gêne du masochisme en moins ou un syndrome de Stockholm sous-développé. Alors qu’on a dépassé officiellement les 100 000 morts du covid hier mais sans doute plus en vrai, je me dis que ça ne finira jamais. Le covid et le macronisme, même combat. Heureusement, parfois, sur les Internets, tu tombes sur des gens aussi paumés que toi, qui se questionnent. Ne comprennent pas. Ainsi Bassounov m’a dit récemment alors qu’on parlait de nos inerties respectives : “l’ennemie, c’est l’inhibition”. Et je me suis dit “en voilà un chouette article”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *