Il ne faut plus

Quand on me demande de décrire ma vie, il y a toujours deux choses. Ma vie rêvée, pleine de créations et de culture et même de sport. Et la vraie, celle avec des heures de transports, un boulot peu épanouissant dans un milieu hautement toxique, la fatigue, les hauts et les bas. Bon, vous allez me dire qu’en ce moment, les transports… Et je vous répondrai que de toute façon, personne ne me demande de décrire ma vie. Mais longtemps, j’ai couru après cette vie rêvée. Et puis j’ai réalisé que ça me rendait malheureuse plus qu’autre chose. Je m’épuisais dans une liste de “il faut”. Et bien, j’ai décidé désormais qu’il ne faut plus. 

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *