Ad vitam : la dystopie médusée

Ohlala, encore un titre d’article rigolo ! J’adore l’humour. Oui parce que la dystopie du jour repose sur une histoire de méduse, vous allez voir. Après Trepalium, Arte nous propose une nouvelle dystopie : Ad vitam. Et autant, la première m’avait laissé sur un « meeh », ici, nous sommes sur un « hééé ».

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *