La douce vie de démissionnaire

Qu’il est bon d’être démissionnaire et d’en n’avoir plus rien à faire, oh oui, c’est bon, c’est bon ! Suite à ma lettre de démission, Louise m’appelle pour que je lui fasse un bilan de mes fonctions. Ouiiiiiiiiii ? Mais comment sait-elle que je m’en vais ? Ah, c’est Lénaïc qui lui a dit avec un « ah au fait, le mois de préavis, c’est bon ». Le contraire m’eut étonnée, vu à quel point j’étais indispensable.   A partir de là, autant dire que je me la coule relativement douce. Relativement car j’ai vite du travail à rendre pour Pubilon sur des projets qui vont m’échoir … Continuer de lire La douce vie de démissionnaire

Etre professionnelle avec le nez qui coule

Ceci n’est pas vraiment un article parce que voilà où j’en suis : 0h22, mon cerveau a dû se liquéfier et me sort par le nez, mes sinus grincent, ma mâchoire est bloquée, mes yeux pleurent, je suis au bord du coma éthylique grâce à un grog maison hypra corsé. Hé oui, vive les allergies. Du coup, je ne suis pas en état de faire un article avec un minimum de réflexion, je vais donc faire un mini vécu prospectif. Et essayer de parler français. Lundi matin, j’arrive au boulot, la tête qui pèse 100 tonnes. But de la journée : faire … Continuer de lire Etre professionnelle avec le nez qui coule