2011, en avant !

Ca doit faire la 3e ou 4e fois que je dis ça cette année mais je pratique la méthode Coué et je dis qu’aujourd’hui, 2011 débute. Accrochez vos ceintures, ça va secouer. Enfin, pour le coup, ça a déjà beaucoup remué. Si je devais résumer cette moitié de 2011, je la résumerais à ça :

Mon univers a été bouleversé, j’ai beaucoup perdu, j’ai dû cravacher pour reconstruire mon univers. Des fois, je me dis que j’aurais su, j’aurais accepté de passer l’entretien pour le poste à Londres qu’on m’avait proposé une semaine avant le début du marasme (le 09 décembre 2010, je crois que je vais pas l’oublier de si tôt cette date).Peut-être que je l’aurais eu, peut-être que, quitte à tout reprendre de zéro, autant le faire ailleurs. Ceci étant, je ne regrette pas vraiment. Oui, j’avais un bon créneau pour me déraciner mais on ne peut pas dire que je n’ai rien construit depuis ce marasme. J’aime sincèrement mon nouveau boulot, j’ai rencontré des gens que j’aime vraiment bien, certains ont pris plus de place dans ma vie. Je me reconstruis petit à petit, j’essaie de ne pas me précipiter à me déclarer parfaitement guérie, j’essaie de prendre le temps, de faire de petits pas plutôt que des grands qui vont me faire tomber. Mais là, j’ai décidé que voilà, ma vie est comme une bâtisse, les travaux de retape sont finis, on peut maintenant l’aménager pour qu’elle soit toute confortable. Oui et on pourrait dire que qui dit nouvelle vie dit on arrête les métaphores foireuses. Mais non, je vais le garder ce vice là.


vieilles-maisons-a-retaper.jpg

De toute façon, j’ai des preuves : ce matin, alors que vous me lisez, je souris de toutes mes dents parce que scary dentiste a fini les travaux (finalement, ma métaphore n’est pas si pourrie) et j’ai sur le nez mes splendides nouvelles lunettes à nouveau à ma vue. Je suis restaurée physiquement. Aujourd’hui est le début de ma vie où mes “problèmes” de santé sont sous contrôle donc ça me paraît un bon moment pour dire que voilà, c’est un peu mon 1er janvier mais un 1er janvier plus utile que les 1er janvier habituels où on se contente de se remettre de sa cuite de la veille. A partir d’aujourd’hui,
je décide que j’ai assez laissé 2011 me glisser entre les doigts (on est déjà en juin, comment c’est possible ?), que je dois faire des choses constructives, même si ce sont de petites choses. Je trouve que j’ai trop subi les événements ces derniers temps, j’ai tout laissé filer, je n’ai pas cherché à me battre. Pas d’énergie. Maintenant je dis stop. Déjà, je vais commencer à ranger mon placard d’entrée, ce sera un départ énorme (je vous dis pas la flemme). Je n’ai pas envie en décembre de me dire que cette année a été chiante ou qu’elle n’a servi à rien. Quitte à me ramasser un tsunami perso, il doit en sortir du positif, du neuf. Tout n’est question que d’angle de vue : plutôt que de regarder les ruines qui ne sont même plus si fumantes, regardons plutôt toute cette nouvelle place dédiée à mes nouveaux amours, amitiés, projets. 

200.JPG

Allez, haut les coeurs, tout va mieux. Puis tu vois, je me dis que la vie, elle aime bien me filer les trucs par lot (surtout les saletés genre « t’es à genou ? Ah ben j’en profite pour te filer un coup de pied dans le bide et peut-être te péter une côte en plus, pour voir ») donc comme j’ai bien eu mon lot de coups et que j’en fus au stade « rate éclatée », quand elle va se mettre à me faire des bisous, je vais devenir la fille la plus heureuse du monde. Donc certainement la plus chiante. 

PS : Oui, je sais, je me répète mais chut.

PPS : Je sais que la photo de la mouette n’a rien à voir avec ce que je raconte mais je l’ai retrouvée sur mon pc et je l’aime bien donc publiée. Oui, je penserai à la recadrer à l’occase

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lunettes, je vais devoir vous changer

En 2011, je fais un truc inédit : je vais chez le docteur. J’ai commencé avec mon dentiste, faut que je lui consacre un article en entier tant ses avances pour le moins pressantes sont carrément flippantes. Disons que je suis un peu soulagée de voir que son célèbre fauteuil n’a pas de sangles et je pense bien à ne pas mettre de jupes quand je m’y rends, ledit fauteuil pourrait ne pas être mon ami.

fauteuil-dentiste.jpg

Autre docteur que je vais rencontrer lundi : mon ophtalmo. Enfin, je dis « mon » mais je ne le connais pas encore, ce n’est qu’un nom dans la liste des ophtalmos que m’a donné Google quand je lui ai demandé « ophtalmologue+Plume-sur-Berges ». L’heureux élu fut celui qui habitait tout près de chez moi. Nous verrons bien, peut-être est-il beau comme le soleil. Faut dire qu’à mes yeux (ahah), l’ophtalmo est plus séductible que le dentiste vu que je lui montre mes yeux qui sont, de l’avis général, plutôt beaux alors que le dentiste, je lui montre mes caries qui sont, de façon générale, plutôt moches. Mais tout choupinou qu’il puisse être, je sais que je vais me faire taper sur les doigts : 6 ans que j’ai les mêmes lunettes qui ne sont même plus à ma vue et en plus un peu tordues, aïe aïe aïe. Et puis, je suis tentée par une nouvelle aventure : les lentilles. Pour la plongée, ça sera mieux, ça évitera que je m’écrase le nez contre les rochers pour voir les bonnelies et autres oeufs de poulpe.

oeuf-poulpe.jpg

Bref, qui dit nouvelles lunettes dit que ça va encore me coûter bonbon. BOn, j’avoue que j’ai un peu joué de prudence, j’ai appelé mon ophtalmo pensant que j’aurais un rendez-vous dans 3 mois, le temps de dire adieu à mon dentiste, mais non, juste 10 petits jours de délai (contrairement au dermato, espèce relativement peu développée dans mon secteur géographique). Sauf que y a moyen de faire de substantielles économies grâce à DealOptic. C’est un site de deals consacré aux lunettes. Chaque semaine, 5 deals sont proposés (vue, solaire, enfants, sport et spécial), vous pouvez faire de sacrées économies. Par exemple, pour en revenir à mon histoire de lunette de vue, cette semaine, je peux acheter un bon à 29 € qui représente 130 € soit 101 € d’économies. Je prends mon petit bon, je vais chez un opticien partenaire et je choisis mes lunettes. J’ai même un CoachOptic qui va me conseiller. Ce qui est plutôt une bonne nouvelle vu que la dernière fois que j’ai acheté des lunettes (il y a 6 ans donc), j’étais un peu infoutue de me décider et je ne suis pas sûre d’avoir fait le bon choix. C’est que je suis coquette, quand même. En plus, y a des alertes marques si vous voulez à tout prix acheter des lunettes Chanel ou Rayban par exemple. Moi, je craquerais bien pour des Yves Saint Laurent, je vais guetter. Pour ceux qui froncent un peu les sourcils, l’achat des lunettes via dealOptic vous donne droit à un ajustement de lunettes pendant un an, rien ne change. Et évidemment, est-il besoin de préciser que les verres sont faits à partir d’une ordonnance de l’ophtalmo ou d’un contrôle
réalisé par un opticien, on ne plaisante pas avec les yeux. Et le tiers-payant de votre mutuelle fonctionne également.

Deal_Vue_AllBrands.jpg

Et en prime, en ce moment, y a un concours pour gagner un iPad2. Evidemment, j’ai joué et si je gagne… Je m’en vanterai longtemps, j’écrirai mes articles en direct de mon lit et je le signalerai (je ne gagne jamais, rassurez-vous, et je peux déjà écrire des articles dans mon lit sur mon ordi portable). Mais comme vous m’aimez bien, vous pouvez augmenter mes chances de gagner (clic! clic!) :

Dealoptic.fr - Jeu 100% gagnant - Gagnez un ipad2

Bon, n’empêche, j’espère qu’il est pas trop méchant mon ophtalmo, j’aime pas me faire gronder par les docteurs. Surtout quand c’est le dentiste qui menace de me mettre la fessée (il aimerait bien, le coquin). Dès que j’ai ma prescription, je vais aller fureter sur le deal vue de la semaine. Tout en surveillant le deal solaire, j’ai pété mes lunettes de soleil lors de mon week-end en Espagne et ses derniers temps, c’est handicapant de ne pas en avoir.

Rendez-vous sur Hellocoton !