Ecrire un roman botanique et perdre des lecteurs ?

Depuis que j’écris, je me pose une question : pour qui écrit-on ? Je dis toujours que c’est pour moi avant tout mais on va pas se mentir, ce n’est pas si évident. Parce que même si je prétends écrire pour moi, je cherche un minimum de cohérence. Je fais quelques recherches pour ne pas raconter trop de bêtises. Mais si je ne cours pas après la publication, certains auteurs ou autrices reconnus nous amènent parfois dans des terrains un peu difficiles pour le lecteur genre : la botanique.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *