Niourk : entre post-apo et dystopie

Aujourd’hui, c’est un article au goût de madeleine que je vous propose. Car je vais vous parler d’un roman que j’ai lu en classe de 5e. J’ignorais alors totalement la définition du mot dystopie… Je lisais page après page, ne comprenant pas trop ce que l’auteur me voulait. Jusqu’à la bascule qui m’a embarquée dans son univers. Ce roman a marqué à jamais mon imagination et cultivé mon goût pour les villes verticales futuristes pleines d’écrans animés qui balancent de la pub et de ventilateurs géants.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *